Anne Vallery-Radot = Rubriques

Anne Vallery-Radot = Rubriques

ALAIN-FABIEN DELON ,DE LA RACE DES SEIGNEURS

 

 

 

 

 Capture d’écran 2019-02-16 à 17.00.24.png

 

 

 

Dans Wikipédia on peut lire :

Alain-Fabien Delon est un mannequin et acteur français né le  à Gien (Loiret)

 

 

 

 

 

Capture d’écran 2019-02-16 à 18.11.13.png

Fils d'Alain Delon et de Rosalie Van Breemen, il est le frère d'Anouchka Delon et le demi-frère d'Anthony Delon.

 

 

Capture d’écran 2019-02-16 à 18.06.43.png

 

Alain Delon avec Rosalie et leurs enfants :Anouchka et Alain-Fabien

 

 Capture d’écran 2019-02-16 à 17.57.43.png

 Delon avec Anouchka et Alain-Fabien 

 

 Capture d’écran 2019-02-16 à 17.54.40.png

 

Après le divorce de ses parents, alors qu’il n’est encore qu’un enfant, Alain-Fabien Delon part vivre aux Pays-Bas d’où est originaire sa mère. Il y passera toute son enfance malgré les relations houleuses entre ses parents qui se disputent sa garde. Ce n’est qu’à l’adolescence, vers l’âge de 16 ans, que le jeune homme va retisser les liens distendus avec son célèbre père.

 

En 2011, à 17 ans, l’ado est condamné à 5 mois de prison avec sursis pour des coups de feu tirés lors d’une fête donnée dans l’appartement de son père à Genève. Une jeune fille avait été grièvement blessée au ventre.  Il sera condamné à 5 mois de prison avec sursis pour lésions corporelles graves par négligence. Le jeune homme affirme encore aujourd’hui qu’il n’est pas l’auteur du coup de feu, comme il l’a rappelé mardi 5 février à Yann Barthès sur le plateau de "Quotidien".

 

Capture d’écran 2019-02-16 à 17.43.56.png

 

 Capture d’écran 2019-02-16 à 18.52.06.png

 

En 2013, il fait ses premiers pas au cinéma dans "Les Rencontres d’après minuit" de Yann Gonzalez.

 Capture d’écran 2019-02-16 à 18.35.50.png

"J'ai été dealer"
Fils cadet d'Alain Delon et Rosalie van Breemen, Alain-Fabien revient sur une jeunesse déjà bien mouvementée. Selon ses propres mots : "J'ai cherché à faire plein de choses : j'ai été dealer, j'ai lavé des autos, j'ai été maçon. Ça n'a pas marché. Aujourd'hui, j'ai beaucoup de colère, mais je sens que je peux en faire quelque chose de positif et l'utiliser pour jouer et transmettre des émotions. Je pense que Yann Gonzalez a ressenti la même chose quand il m'a vu lors du casting : il m'a sélectionné en une minute. " Aujourd'hui, l'aspirant acteur fait ses premiers pas au cinéma dans " Les rencontres d'après minuit " de Yann Gonzalez, où il donne la réplique à Eric Cantona, Béatrice Dalle et Niels Schneider. Le film est en cours de montage mais Alain-Fabien en attend déjà beaucoup : " J'espère que la grande famille du cinéma m'accueillera et me donnera la dignité et les moyens pour vivre. Autrement, je le jure, je me tue. "

 

 Capture d’écran 2019-02-16 à 18.35.38.png

 

 

 

 

 

En 2014, il joue dans le court métrage Der Doppelganger de Julien Landais (en) pour Vogue Italie.

 

 

 

 

Capture d’écran 2019-02-16 à 16.27.47.png

 

Depuis 2015 ,comme son père avant lui,il est l'égérie de Dior.

 

 

 

Capture d’écran 2019-02-16 à 17.41.59.png

 

 

 

 

Capture d’écran 2019-02-16 à 17.29.47.png

 

 


Capture d’écran 2019-02-16 à 17.30.10.png

 


Capture d’écran 2019-02-16 à 17.30.44.png

En 2016, il joue un jeune sans domicile fixe dans Capitaine Marleau (épisode 4 - Brouillard en thalasso).

Capture d’écran 2019-02-16 à 17.07.03.png

 

 

 

 

 2018 Une Jeunesse Dorée 

 Capture d’écran 2019-02-16 à 18.53.54.png

 

 

 

Capture d’écran 2019-02-16 à 18.53.44.png

 

 

 

Vie Privée=

 

 

 Capture d’écran 2019-02-16 à 17.37.03.png

 


Capture d’écran 2019-02-16 à 17.38.00.png

 

 

 Capture d’écran 2019-02-16 à 18.10.14.png

Avec sa mère Rosalie 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En février 2019, il publie son premier roman intitulé De la race des seigneurs aux éditions Stock

 

 

 

 

Capture d’écran 2019-02-16 à 16.27.22.png

 

 

 

 IMG_1054.jpg

 

 

 Capture d’écran 2019-02-16 à 17.25.31.png

 

 

Je tiens à dire que j'ai beaucoup aimé le livre d'Alain Fabien Delon pour lui-même et non parce qu'il est "le fils d'Alain Delon"  , si ce livre était celui d'un inconnu cela m'aurait autant plu... si ce n'est plus. 

"De la race de Seigneurs "est un de ces romans que j'ai lu d'une traite sans penser une seconde à son auteur,l'histoire m'a passionnée du début à la fin .L'auteur a du talent , le récit est nerveux ,agressif et direct, on sent que le contenu a été enfanté avec ses tripes :

 

Une vie peut-elle basculer en une nuit ? Alex Delval, dix-huit ans, rêve de devenir acteur comme son père. Mais alors qu’un rôle lui est offert, le doute l’assaille violemment. Happé par ses démons, il se réfugie dans l’alcool. Une rixe éclate. Rideau. Quand il reprend ses esprits, Alex se trouve face à un homme qu’il ne connaît pas. La soixantaine, le regard bon. Un psy. Dans les profondeurs de la nuit, une complicité inattendue va naître entre eux. Pour la première fois, Alex osera se livrer. Comment devenir soi quand on a grandi dans l’ombre d’un mythe ? Comment dépasser l’image du « fils de » pour s’emparer enfin de son destin ?

Un père, un fils. L’amour, la haine.

Et une vie à construire.

 

Bien sur qu'avant ou après la lecture du roman ,l'on pense que l'auteur est le fils du célèbre acteur, mais entre la réalité et la façon dont elle est arrangée, manipulée et déformée ,il y a un art de faire ,qui est sans aucun doute très talentueux , très réfléchi et très intelligent .Ce n'est pas une vie racontée bêtement ,c'est un roman , une interprétation décortiquée et psychanalysée avec précision et minutie .

Alain-Fabien Delon ose dire les choses les plus dures sur ce jeune Alex , il ose parler d'un personnage fragile et terriblement fort qui descend aux enfers pour mieux remonter vers le ciel ou les étoiles brillent .Il n'a pas peur du regard des autres , il se met en pleine lumière tout en cherchant l'ombre du bonheur.Ce jeune homme veut à la fois qu'on fasse attention à lui mais qu'on le laisse tranquille et que l'on n'empiète pas sur sa vie privée . Il cherche le paradoxe des artistes , beaucoup de succès mais la paix.Il n'a besoin de personne .....enfin c'est ce qu'il veut croire pour avancer .

 

Est-ce qu'on peut choisir la transmission d'un père ? est-on forcement obligé de choisir la même voie que son père et si on la choisi en est-on gêné , a-t-on l'impression de le copier et de n'avoir aucune personnalité?? Sans aucun doute car être face à un géant du cinéma , au plus beau , au plus doué et au plus adulé des acteurs mène forcément à un complexe d'infériorité qui prendra l'apparence d'un mauvais complexe de supériorité mêlé d'agressivité.Et si son livre est un moyen de justifier ou d'expliquer un comportement à "erreurs" , on s'en fout le Roman est excellent ,point barre.    

Alors peut-on accepter d'être toujours rabaissé a n'être que "le fils d'Alain Delon" ??Non il faut se trouver soi-même et oser "être"qui on est tout en restant son fils , oh que ce n'est pas facile !! mais Alain -Fabien Delon a mené de durs combats pour arriver tout seul ,là ou il est aujourd'hui ; face à lui-même, à son père et au monde entier.

 Je trouve ça formidable d'affronter la réalité avec autant de courage et d'intelligence ,au nez et à la barbe de tout le monde !! Ce garçon ira loin car il veut se faire un nom, plus avec son acquis, qu'avec son inné .

 

ANNE VR(-_-)XXX



17/02/2019
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 58 autres membres