ANNE VALLERY-RADOT RUBRIQUES ARTS & CINÉ

ANNE VALLERY-RADOT RUBRIQUES ARTS & CINÉ

THE QUEEN'S GAMBIT , A MASTERPIECE

 

 

 

 

Capture d’écran 2020-11-11 à 15.24.52.png
 

Beth Harmon (Anya Taylor-Joy) joueuse d'échecs . 

 Sur Netflix .

Le Jeu de la Dame (The Queen's Gambit) est une mini-série écrite et réalisée par Scott Frank nominé aux Oscars (Minority Report, Logan, Godless) .

La série est produite par Scott Frank, William Horberg (The Talented Mr Ripley) et Allan Scott (Don't Look Now, The Preacher's Wife), qui a également co-créé la série.

 Elle est adaptée du roman de Walter Tevis publié en 1983, et mise en ligne le  sur Netflix.

 

Les deux créateurs ont partagé la vision d'une série axée sur l'émotion. Allan Scott : "C'est l'histoire d'une enfant dont l'évolution est bousculée par la révélation de son talent. Il est très difficile d'avoir une vie normale quand vous jouissez de capacités exceptionnelles et ce quel que soit le domaine, les démons de l'héroïne prennent donc le pas sur son obsession pour les échecs. En fait, vous n'avez pas besoin d'être un expert aux échecs pour rentrer dans cette fiction ".

 

Les créateurs ont voulu éviter que les spectateurs familiers du jeu n'abandonnent la série à cause d'éventuelles incohérences et surtout ils ont décidé de tout faire pour rendre les parties passionnantes.

Pour cela, Garry Kasparov ,la légende des échecs et ancien champion du monde russe, et le célèbre entraîneur Bruce Pandolfini ont joué le rôle de conseillers. Ce dernier, qui a également travaillé sur À la recherche de Bobby Fischer, a coaché les acteurs pour rendre le plus naturel possible leurs façons de déplacer les pièces et d'appuyer sur la pendule.

 «On est aussi proche que possible de l’atmosphère authentique des tournois d’échecs» :Garry Kasparov au New York Times.

Quel genre de contribution Garry Kasparov  a-t-il apporté et que pouvons-nous voir de cela dans la série ?

C'est en fait une excellente question. La chose la plus importante qu'il ait faite, plus encore que d'aider aux détails techniques, a été de rentrer dans la tête des joueurs d'échecs, en particulier des russes. Il m'a donné toutes sortes d'idées de personnages et même de dialogues. Il m'a énormément aidé à cet égard.

 

 

Capture d’écran 2020-11-13 à 21.17.53.png

Garry Kasparov

 

 

Anya Taylor-Joy, qui joue le personnage principal, a déclaré "Même si c'est un jeu très mental, je pense que nous avons réussi à donner à chaque scène d'échecs un caractère unique. Certaines sont un peu plus sexy, d'autres très intenses quand elle est profondément bouleversée, sans oublier sa lutte contre la dépendance qui ajoute de l'émotion. Ces séquences se jouent comme des scènes d'action. C'est en fait ma partie préférée de la série".

Capture d’écran 2020-11-14 à 13.08.17.png

Bruce Pandolfi , est devenu un des professeurs et entraineurs d'échecs les plus réputés d'Amérique après avoir terminé sa carrière de joueur en 1970.

 "Les échecs sont de l'art. Les échecs sont du sport. Mais c'est aussi la guerre. Vous devez maîtriser de l'ordre de cent mille idées et concepts différents, des modèles de pions et de pièces. Cela demande du travail. Et vous allez perdre beaucoup de jeux dans le processus, vous devrez donc être en mesure de faire la paix avec cela, ce qui n'est pas facile. Comme il n'y a pas de chance dans le jeu, vous devez faire face au fait que vous avez perdu parce que votre adversaire a déjoué Quatre-vingt-dix pour cent de mes élèves abandonnent les tournois d'échecs lorsqu'ils entrent au collège et la principale raison est qu'ils ne supportent pas de perdre. " Entretien avec le New Yorker  .Bruce Pandolfini 

 


 

 

Bruce Pandolfini :"Peut-être que la chose la plus importante est la façon dont ils déplacent leurs pions. Pour qu'ils aient vraiment l'air naturels, il a fallu beaucoup travailler. C'est comme regarder quelqu'un qui attrape une batte de base-ball, s'il la prend par le milieu on sait que ce n'est pas un vrai joueur. Il y a un certain mouvement, une certaine fluidité dans la façon de jouer aux échecs et qu'il fallait essayer de capturer, dans la mesure du possible."

 

Pandolfini : "Anya Taylor Joy ressemble à une championne de top niveau, et ce n'était pas facile", sans oublier l'incroyable interprétation de la jeune Isla Johnston qui joue Beth enfant dans les premiers épisodes.

 

 

Pour les joueurs d'échecs, il s'agit également d'un sujet sensible. Nous connaissons tous les histoires de Paul Morphy, Bobby Fischer... Une histoire d'échecs au cinéma peut-elle se dérouler sans mettre en lumière un esprit troublé ? 

Ce genre d'histoire est évoqué dans beaucoup de séries, avec des individus qui ont en quelque sorte perdu la tête, mais je ne voulais pas non plus tomber dans le cliché. Garry Kasparov et moi avons eu de nombreuses discussions à ce sujet et je ne voulais pas me contenter de marteler cela. Il s'agit surtout de génie en général et de la façon dont cela peut vous impacter. Le truc avec Beth Harmon, c'est qu'elle est à la fois la protagoniste et l'antagoniste de sa propre histoire.

 


Au jeu d'échecs, le gambit est un sacrifice volontaire d'un pion ou, plus rarement, d'une qualité dans la phase d'ouverture dans le but d'obtenir un avantage stratégique non matériel : attaque, gain d'espace, ouverture de lignes, dislocation de la structure de pions adverse, gain de temps, etc. Le gambit est parfois risqué, car si l'avantage stratégique n'est pas bien exploité, le déséquilibre matériel offrira de meilleures chances de gain à l'adversaire.

 

 

Capture d’écran 2020-11-14 à 12.31.55.png

 

la pièce d'échecs " la dame" est de loin la plus la puissante: imprévisible, elle peut se déplacer dans toutes les directions et sauter un nombre illimité de cases. 

 

Le gambit dame accepté est une ouverture du jeu d'échecs caractérisée par les coups 1.d4 d5 2.c4 dxc4.

 

Le gambit dame n'est pas un vrai gambit, car les Noirs ne doivent pas compter garder le pion1. Les Blancs peuvent forcer la récupération du pion par 3.Da4+ Cc6 4.e3. Ce n'est pas forcément la meilleure suite pour les Blancs, car la dame est développée prématurément et les Blancs sont généralement plus patients.

 

 


 

 

 

 


 

 

 

Capture d’écran 2020-11-11 à 15.15.27.png

Beth jeune  (Isla Johnston )

 

Beth Harmon, est une prodige des échecs orpheline, de huit à vingt-deux ans, qui veut devenir la meilleure joueuse d'échecs du monde, tout en luttant contre des problèmes émotionnels et une dépendance aux drogues et à l'alcool.

L'histoire commence au milieu des années 1950 et se poursuit dans les années 1960.

 

 

Capture d’écran 2020-11-14 à 12.39.04.png

 

 

Beth est accueillie dans un orphelinat du Kentucky ,après la mort de sa mère,elle surprend le gardien de l'établissement, Monsieur Shaibel,en train de jouer seul aux échecs au sous sol.Intriguée elle lui demande de l'initier au jeu.

 

 

Capture d’écran 2020-11-11 à 15.15.14.png

 

Beth et Monsieur Shaibel (Biil Camp)

 

Capture d’écran 2020-11-11 à 15.15.48.png

 

 

 

Beth devient addict et super douée aux échecs avec Monsieur Shaibel qui n'en croit pas ses yeux et lui dit avec admiration :"Tu es stupéfiante" .Mais elle a une autre addiction ,les petite pilules vertes qu'on lui donnait à son arrivée à l'orphelinat .......tranquillisants fournis par l'état comme sédatifs pour les enfants .   

 

 

Capture d’écran 2020-11-11 à 15.10.46.png

 

Jolene ( Moses Ingram) son amie   

 


Capture d’écran 2020-11-11 à 15.16.10.png

Capture d’écran 2020-11-14 à 12.39.13.png

Plus tard Beth,adolescente, est adoptée par Monsieur et madame Wheatley , un couple sans enfant dont le mari est plus souvent sur les routes pour son travail qu'à la maison.

 

 

Capture d’écran 2020-11-11 à 15.22.24.png

Beth avec sa mère adoptive Alma Wheatley (Marielle Heller)délaissée par son mari et réconfortée par l'alcool . 

Alma sait être à l'écoute de Beth et très vite la complicité et l'amour s'installe entre les deux femmes qui voyagent pour les tournois d'échecs .

 

 

Capture d’écran 2020-11-14 à 12.23.04.png

 

 

 

Mais si les échecs et les pilules vertes sont des drogues indispensables pour Beth ,l'alcool en sera une autre et aussi un lien avec Alma .

 


 

 

Capture d’écran 2020-11-11 à 15.09.10.png

 

 

Hantée par ses propres démons, alimentés par un cocktail de narcotiques, Beth se transforme en une paria impressionnante de talent et de glamour tout en étant déterminée à franchir les frontières traditionnelles établies dans le monde des échecs dominé par les hommes.Dans ce milieu son nom est "Harmon" tout court.

 

Capture d’écran 2020-11-14 à 12.39.40.png
 

 

 

Les tournois s'enchainent et Harmon fait parler d'elle "Un véritable prodige"qui gagne contre les champions du Kentucky et de Las Vegas .

 

 Capture d’écran 2020-11-11 à 15.24.40.png

Harry Beltik (Harry Melling) , ami et adversaire de Beth dans le Kentucky

 

 

Capture d’écran 2020-11-11 à 15.11.10.png

 

Townes (Patrick Kennedy), un autre joueur d'échecs mais aussi journaliste.

 

Capture d’écran 2020-11-11 à 15.23.43.png
 Avec Benny Watts (Thomas Brodie-Sangster) un champion que Beth veut battre à tout prix. 

 

 

Capture d’écran 2020-11-11 à 15.22.11.png

 

 

 


 

 

Capture d’écran 2020-11-11 à 15.25.18.png

 

 

 

 

Capture d’écran 2020-11-12 à 17.52.26.png

Et puis il y a Vasily Borgov (Marcin Dorocinski) le plus fort "le maitre" ,un Russe ,champion du monde .

 

Capture d’écran 2020-11-12 à 17.51.50.png

 

Beth ne vit que par et pour les échecs .Ce jeu étant comme une guerre entre deux royaumes avec le roi ,la reine ,les tours (du château) ,les cavaliers ,les fous et les pions (les petits soldats ) ,Beth cherche le contrôle et la victoire .

 

 

Capture d’écran 2020-11-14 à 12.39.49.png

 

 


 

Capture d’écran 2020-11-13 à 12.59.46.png

 

 

Comme une revanche sur la vie ,ce jeu lui permet de dominer un terrain qu'elle connait par coeur , les cases de 1 à 8 et de A à H qu'elle peut aussi visionner au plafond en déplaçant mentalement les pièces .  

 

Capture d’écran 2020-11-11 à 15.10.14.png

 

<<Dans Le Jeu de la Dame, le style de Beth est intéressant car, d’une part, elle joue des ouvertures un peu plus marquées et stratégiques, mais, d'autres part, elle est aussi très agressive>> :Jennifer Shahade ,double championne d’échecs aux États-Unis et directrice du programme féminin de la Fédération américaine des échecs, 

 


 

Capture d’écran 2020-11-11 à 15.09.57.png

 

 

Cette série est incroyable entre le magnétisme de Beth Harmon ,jouée divinement bien par Anya Taylor-Joy et les décors parfaitement réalisés  de l'époque ,c'est tout simplement un petit chef d'oeuvre ,un vrai bijou.

L'histoire de Beth avec Monsieur Shaibel est décisive et belle ,son amitié avec Jolene est "vraie". 

Les sentiments et les ressentis sont suggérés avec délicatesse et pudeur ,il n'y a pas de blabla inutile tout est en demi-teinte .

Les besoins de combler le vide et l'absence sont vite compris et si ,très souvent , les génies ont recours à des drogues ou à l'alcool c'est certainement pour exorciser une grande sensibilité et l'émergence d"émotions difficilement contrôlables .

En ce qui concerne le jeu d'échecs l'attention est captée même par ceux qui ne savent pas ou peu jouer ou ne s'y intéressent pas , l'actrice est tellement fascinante qu'elle scotche le spectateur à son tour en addiction de la suite .   

 

Une des grandes séries du moment qui mérite un Oscar.

 

ANNE VR(-_-)XXX

 



12/11/2020
8 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 86 autres membres