Anne Vallery-Radot = Rubriques

Anne Vallery-Radot = Rubriques

AU SERVICE DE LA FRANCE , UNE ANALYSE JUSTE ET CINGLANTE !!

 

 

Capture d’écran 2018-07-04 à 11.20.19.png

 

 

Au service de la France  est une série télévisée française créée par Jean-François Halin ,  scénariste des films OSS 117 : Le Caire, nid d'espions et OSS 117 : Rio ne répond plus avec Jean Dujardin.

Co-scénarisée par Claire Lemaréchal et Jean-André Yerlès, scénaristes de la série Fais pas ci, fais pas ça.

La série est d'abord destinée à Canal+ mais , cause de mésentente, elle est récupérée par Arte

 Capture d’écran 2018-07-04 à 11.20.38.png

La série parodie les films d'espionnage sur les services secrets français du début des années 1960, symbole d'une France coloniale en déclin et de la femme moderne qui commence à prendre de l'importance .

Nous retrouvons Hugo Becker (La mort dans l'âme , Chefs) parfaitement crédible en agent secret des années 60.

 

 

Capture d’écran 2018-07-04 à 11.37.43.png
Capture d’écran 2018-07-04 à 11.38.04.png

  

Capture d’écran 2018-07-04 à 11.20.50.png

Moulinier, Jacquard et Calot septiques envers Claybord l'agent "Féminine"

 

L'intrigue se déroule en France en 1960. Les services de renseignement français embauchent André Merlaux, 23 ans. Beau garçon, bien élevé, malin mais influençable, Merlaux aura beaucoup à apprendre pour servir et défendre les intérêts de la France. Trois fonctionnaires suffisants , Moulinier, Jacquard et Calot ,sont chargés de le former pour effectuer des opérations délicates et parfois saugrenues. André découvre les méandres de l'administration et navigue à vue au milieu des incidents diplomatiques à répétition.

 

Capture d’écran 2018-07-04 à 11.20.44.png

André et Sophie "la femme moderne"

 

Pour Télérama, la série fait preuve d'une « ironie historique jouissive » jouant avec les enjeux géopolitiques de l'époque. Les personnages, « d'une absence totale de discernement et d'une arrogance à toute épreuve », sont attachants de par leur sincérité. La réalisation « joue la carte de l'élégance »

Pour Le Monde, la série est une parodie d'espionnage à la ressemblance avec OSS 117 assumée. Les scénaristes « jouent avec une réelle habileté sur la nostalgie que continue d'inspirer cette époque » et n'hésitent pas à « se moquer du pouvoir, ringardiser l'autorité et à rendre l'administration responsable de notre inertie nationale ». La force de la série est son « attention aux détails ». Elle est à la fois déconcertante et provocante.

 

 

 

 

Une série en cours sur Arte à suivre de très très près si vous aimez la dérision, l'absurde ,l'humour noir et les satyres intelligentes ....;

 

 

ANNE VR(-_-)xxx



04/07/2018
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 53 autres membres