ANNE VALLERY-RADOT RUBRIQUES ART & CINÉ

ANNE VALLERY-RADOT RUBRIQUES ART & CINÉ

BLONDE, UNE REDUCTION LAMENTABLE DE MARYLIN.

 D5BAF3F2-6559-4A33-A6DC-28E10941729E_1_201_a.jpeg

 

DB387070-9599-4B4C-9B54-6FC3970DAC3E.jpeg

Blonde est un drame biographique américain, adapté du best-seller éponyme de Joyce Carol Oates, écrit et réalisé par Andrew Dominik, sorti en 2022.

Andrew Dominik :

« Pourquoi Marilyn Monroe est-elle la grande icône féminine du xx ème  siècle ? Pour les hommes, elle est un objet de désir sexuel qui a désespérément besoin d'être secouru. Pour les femmes, elle incarne toutes les injustices infligées au féminin, une sœur, une Cendrillon, condamnée à vivre parmi les cendres [...] Je veux raconter l'histoire de Norma Jean en personnage central d'un conte de fées ; un enfant orphelin perdu dans les bois d'Hollywood, consumé par cette grande icône du vingtième siècle. »

 EB824B75-DE56-420A-8788-6B648214F67E_1_201_a.jpeg

Norma Jeane Mortenson Baker (Lily Fisher) est une enfant qui vit avec une mère folle qui lui en veut d'être née. Le père absent est omniprésent avec une photo accrochée au mur.Sa mère essaie de la noyer dans la baignoire. La mère est alors envoyée dans un hôpital psychiatrique et Norma jeane à l'orphelinat. Marilyn est déjà une victime ! 

 

 

 A942E5AB-721A-438D-84D6-80608E05D5A9_1_201_a.jpeg

 

Marilyn Monroe est un sex-symbol adulé par le monde entier, qui comme nous le savons, a une carrière pleine d'excès en tout genre. 

Une version malsaine de la vie entière de Marilyn Monroe, écrite par Carol Oates et interprétée puis filmée par Andrew Dominik nous est montrée sans fards; une femme blessée, idiote, qui couche avec tout le monde sans broncher, une poupée qui souffre et Appelle les hommes "Dady". Le conte de fées de la blonde perdue dans les bois d'Hollywood tourne en film dramatique avec une star en enfer sexuel permanent.

 

 

F4ECC72E-D26C-4783-A10A-E61A05069D91_1_201_a.jpeg

 

 

Ana de Armas est extraordinaire, une grande actrice mais ce n'est pas pour autant que l'émotion est là. Toutes les prises de vues sont belles , en noir et blanc ou en couleur, la forme est là mais le fond sonne faux, le scénario est axé sur une victimisation excessive de la star et c'est peut-être voulu.

CF67962F-31EF-4496-92F7-CECD474A77AE_1_201_a.jpeg

Marilyn  est complétement rabaissée dans une partie à trois avec Charles "Cass" Chaplin J.R (Xavier Samuel) et Edward "Eddy" G.Robinson J.R (Evan Williams). Elle tombe enceinte et veut garder son bébé mais les deux hommes feront ce qu'il faut pour qu'elle avorte. Manipulée et considérée comme un objet sexuel. Encore victime !

 

16F9B682-D6FA-45DB-A531-41208420ABA5_1_201_a.jpeg

 

Puis Marilyn est violentée par un mari jaloux, Le boxeur Joe DIMaggio (Bobby Cannavale). Encore victime !

 

7A582C62-942C-4FAC-B156-174E68EC7E49_1_201_a.jpeg

Son deuxième mari, Arthur Miller (Adrien Brody) est surpris qu'elle sache "raisonner", elle perd un deuxième bébé. Encore Victime !

 

 

7138515C-B2E8-4ECA-B8B7-E74A38E1C867_1_201_a.jpeg

 

Le président John F.Kennedy (Caspar Phillipson) convoque Marilyn comme une prostituée, elle n'est la que pour le satisfaire sexuellement, réduite "à faire la pute". Encore victime !


38D41CBC-CE20-486B-A3E1-B0F5B2D76CF5_1_201_a.jpeg

Loin d'être honorée, Marilyn est réduite à une caricature de victime pas du tout élogieuse. Elle est superficielle, elle confond ses rôles et sa propre vie, elle ne sait pas dire non aux hommes et accepte les rapports sexuels comme une prostituée, mais sans être payée. Elle perd ses, trois ?, bébés sans s'en rendre compte, à moitié droguée, confondant le rêve et la réalité.

Dans ce film Norma Jeane est loin d'être la magnifique "Candle in the Wind " pleine de poésie que chante 'Elton John , elle est une pauvre fille à moitié folle et manipulée, sans aucune personnalité, droguée, alcoolique et débile. Dans la chanson écrite par Bernie Taupin Norma jeane  << a eu la grâce de tenir debout pendant que ceux qui l'entouraient rampaient.......le jeune homme qui te voit comme quelque chose de plus que sexuel..>>   

Non, je n'aime pas ce film, je n'aime pas ce scénario de Marilyn. Ce n'est pas un hommage à Marilyn, qui était une  star magnifique, manipulée certes, mais beaucoup plus intelligente que cette oie blanche sans aucune volonté qu'on nous montre dans ce film..J'aurai aimé justement qu'un scénariste montre l'autre côté de Marilyn, le côté non-sexuel.

Cela dit l'actrice, Ana de Armas est parfaite dans cette version de Marilyn, elle joue très très bien mais ce n'est pas "la Marilyn" que j'aime, celle -ci me met mal à l'aise et ne provoque ni émotion , ni admiration plutôt de la pitié.

Ce film présente Marilyn comme" une poupée qui fait Oui," un pantin sexuel abruti par l'alcool et les pilules, qui n'est même pas capable de jouer correctement dans un film. 

Ou alors je n'ai rien compris......ni su voir une certaine poésie tragique dans les sublimes images d'un puzzle aux multiples symboles qui veulent montrer une Marilyn effrayée, fuyant la lumière alors qu'elle la recherche dans un éternel cauchemar.  

ANNE VR(-_-)XXX 

 



19/12/2022
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 128 autres membres