Anne Vallery-Radot = Rubriques

Anne Vallery-Radot = Rubriques

DAVID BOWIE : MILLE ET UN VISAGES

 

 

 

 

 

 Capture d’écran 2017-02-13 à 23.18.53.png


Capture d’écran 2017-02-22 à 16.50.25.png



 

Fils de Margaret Mary Burns et Haywood Stenton Jones,

David Robert Jones naît le  à Brixton dans le

sud de Londres. À cette époque, le quartier est relativement

pauvre.

Capture d’écran 2017-02-22 à 00.47.36.png

Ses parents déménagent ensuite dans le quartier

tranquille et coquet de Bromley, dans le Kent.

Capture d’écran 2017-02-11 à 02.23.39.png

Margaret travaille comme ouvreuse de cinéma et Haywood,

après avoir investi à perte son héritage dans une compagnie

de théâtre puis dans une discothèque, est chargé des relations

publiques pour l'organisation caritative le Barnardo's.

 

 

 

Capture d’écran 2017-02-09 à 01.43.06.png

 

 

Un hommage posthume sur Twitter 

Capture d’écran 2017-02-16 à 00.18.25.png

 

  

 David a une demi-sœur Annette née d'un précédent mariage

de son père . 

 

 

Capture d’écran 2017-02-09 à 01.41.32.png

 

 

 Capture d’écran 2017-02-11 à 02.21.38.png


Capture d’écran 2017-02-09 à 01.41.41.png

 

 David a une immense admiration pour son  demi-frère Terry Burns,

de dix ans son aîné, né de la première union de sa mère avec Wolf

Rosenberg, qui l'initie à la musique. 

 

 David et Terry 

 

Capture d’écran 2017-02-10 à 20.29.34.png

 

  

 Terry Burns souffre de schizophrénie et sera  Interné dès la fin

des années 60, il s'est suicidé en se jetant sous un train en 1985.

Ce drame a marqué profondément David et sera déterminant

 pour la suite de son œuvre , il l'évoquera dans plusieurs titres :

Aladin Sane  

The Bewlay Brothers sur l'album Hunky Dory,

Ashes to Ashes  sur l'album Scary Monsters

All the Mad Men sur l'album The Man Who Sold the World,

sur l'album Black Tie White Noise, Jump they say.

 L'enfance et l'adolescence de David est, « contrairement aux

fantasmes des journalistes et des mensonges de l'artiste 

lui-même, semblable à celle de tous les enfants de classe

moyenne de la banlieue londonienne » 

 

 

 Capture d’écran 2017-02-09 à 01.42.43.png


Capture d’écran 2017-02-09 à 01.42.48.png

  

 En quittant le lycée en 1963 David Jones commence sa vie

professionnelle dans une agence de Pub de New Bond street 

avant de devenir musicien et auteur-compositeur à plein temps .  

 

 

 

 

Capture d’écran 2017-02-11 à 12.40.02.png

 

 


Capture d’écran 2017-02-11 à 12.40.24.png
 

 

David Bowie débute en 1964 en jouant avec différents groupes

le premier à quinze ans: the Kon-rads,

 

IMG_0066.jpg

 

 

 

 

puis:

the Hooker Brothers.

the King Bees,

the Manish Boys,

the Lower Third,

the Buzz,

the Riot Squad,

Turquoise, Feathers.

Et en  publiant quelques singles dans un style

Rythm and Blues / rock 'n' roll.

 

 

Avec les "King -Bees"

Capture d’écran 2017-02-22 à 18.31.45.png

Capture d’écran 2017-02-18 à 12.38.33.png

 

 

 

À 15 ans, lors d'une bagarre, un camarade de classe et membre du

groupe  "The King- Bees" George Underwood, lui donne un coup

de poing qui lui abîme gravement l’œil gauche et lui laisse la

pupille dilatée en permanence (phénomène nommé « anisocorie »,

résultant d'une mydriase permanente), ce qui donne souvent

l'illusion qu'il a les yeux  vairons, alors que ses deux yeux sont

pourtant également bleus, même si l'un apparaît noir.

 

 

George Underwood est le deuxième en partant de la gauche

juste à côté de David Bowie , comme on peut le voir  sur cette

 pochette du disque  " The King- Bees "

 

 

Capture d’écran 2017-02-18 à 12.34.32.png

 

 

 

IMG_0104.JPG

 

 

 

 

Capture d’écran 2017-02-17 à 01.59.45.png

Pour son premier passage à la télévision. En 1964, David Bowie

témoigne sur le plateau de l'émission de la BBC, Tonight.

Il y est convié en tant que président-fondateur de la Société pour

la prévention contre la cruauté envers les hommes à cheveux longs.

Il a alors 17 ans et se dit victime d'injures.  

"Nous sommes tous profondément tolérants .Mais ces deux dernières

années, nous entendons des commentaires comme:

'Viens par ici, chéri' ou 'Tu veux que je porte ton sac à main?'

Je pense que ceci doit cesser immédiatement", lance-t-il.

 

 

 

 

Capture d’écran 2017-02-11 à 12.47.43.png

 

 

 

 

 

Capture d’écran 2017-02-11 à 13.20.38.png

 

 

 

 

David avec une perruque .......? ou ses cheveux ?

 

Capture d’écran 2017-02-11 à 12.46.38.png

 

 

 

Capture d’écran 2017-02-09 à 01.44.06.png

 


 

David adopte définitivement et officiellement le pseudonyme

« David Bowie » le 16 septembre 1965, pour éviter la confusion

avec le chanteur des MonkeesDavy Jones".

Ce pseudonyme est emprunté à "James Bowie", un héros de la 

conquête de l'Ouest, connu pour son "Bowie-knife",

le chanteur voulant suggérer par cet emprunt son désir de

« couper à travers tous les mensonges »

 

 

 


Capture d’écran 2017-02-11 à 12.47.28.png

 

 

 

 

 

Capture d’écran 2017-02-10 à 19.56.00.png

 

En 1967 on lui confie l'adaptation d'une chanson française,

 "Comme d'habitude" interprétée alors par Claude François.

Bowie dispose de dix jours, pas un de plus, pour ce travail.

Il se met à l’œuvre, trouve un titre "Even a Fool Learns to Love"

et une partie du texte, mais ne parviendra finalement pas à

achever l'adaptation, qui sera finalement signée par

 Paul Anka et qui deviendra le tube international "My Way".

 

 

 

 

 

1967 Premier Album =

         "David Bowie"

 

 

 Capture d’écran 2017-02-11 à 12.47.19.png

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Sa carrière solo débute avec l'album "David Bowie", sur le label

 Deram, qui oscille entre variété et pop humoristique mais se

révèle un échec. Son contenu, ainsi que les autres chansons

de cette époque, sera repris par Deram sur de nombreuses

compilations.

Cette même année, il rencontre Chime Rinpoché et envisage de

devenir moine du bouddhisme tibétain, mais Chime Rinpoché lui

conseill de rester musicien, une voie qui lui sera plus bénéfique

 

 

Capture d’écran 2017-02-14 à 13.22.14.png

 

 

 

Lama Chime Tulku Rinpoché est un lama, Tulku et enseignant

du dharma tibétain de l'école karma-kagyu. Chime Rinpoché

est né en 1941 dans le Kham, au Tibet. En 1959, en raison de

l'occupation du Tibet, il a été forcé de fuir en exil vers l'Inde via

le Bhoutan. Il a obtenu la citoyenneté britannique en 1965.

Il a enseigné à travers l'Europe et a établi la Marpa House,

le premier centre bouddhiste tibétain en Angleterre.

Ses élèves comprennent l'auteur américain et nonne bouddhiste 

Pema Chödrön et les musiciens Mary HopkinDavid Bowie et 

Tony Visconti (qui sera le producteur de David )

 

 

 

 



 

1968 Lindsay Kemp

 

 

 

 

Capture d’écran 2017-02-14 à 13.42.16.png

 

 

Jean Genet exalte la perversion, le mal, l'homosexualité et l'érotisme,

à travers la célébration de personnages ambivalents au sein de mondes

interlopes.

Par exemple =

...............??

 

 Capture d’écran 2017-02-14 à 14.51.58.png

 

 

 

 Au moment ou le monde artistique anglais commence à

révéler des talents comme les Beatles ou les Rolling Stones ,

un certain Lindsay Kemp , mime ,danseur et acteur utilise la

musique de Bowie dans ses spectacles . 

 

 

Capture d’écran 2017-02-14 à 13.30.55.png

 

 

 

Kemp fonde sa compagnie dans les années 1960. Il attire l'attention

du public pour la première fois au festival d'Édimbourg en 1968.

 Kate Bush et David Bowie furent ses élèves.

Au début des années 1970, il enseigne au Dance Centre à Floral

Street, Covent Garden.

 

 

 

 Capture d’écran 2017-02-14 à 02.23.48.png

 

 

 

 Capture d’écran 2017-02-14 à 14.38.14.png

 

David Bowie :<< Lindsay Kemp était un Pierrot vivant , il vivait

et parlait comme un Pierrot ,il était tragique et tout dans sa vie

était théâtral. Du coup , la scène n'était pour lui qu'une extension

de lui même >> 

 

Capture d’écran 2017-02-10 à 20.47.07.png

 

 

 Bowie commence à se former en travaillant avec Kemp ,

il apprend à danser ,à bouger et se  libérer de son corps ,

et surtout à jouer sur L'ambiguïté sexuelle .

 

Capture d’écran 2017-02-14 à 13.34.53.png

 

 

 

 

 

IMG_0064.jpg

 

 

 

 


Capture d’écran 2017-02-14 à 13.35.14.png

 

 

 

 

 

Il  étudie l'art du costume ,de la lumière et des décors .

Cette période dans le monde de la représentation et

l'expression physique , en un mot dans  l'art scénique lui

donne  pour la suite de sa carrière les clefs pour construire

sa propre identité artistique . 

 

 

 

Capture d’écran 2017-02-14 à 13.40.24.png

 


Capture d’écran 2017-02-22 à 19.43.58.png

 

 

1969  Deuxième Album =

          "Space Oddity"

Capture d’écran 2017-02-17 à 02.13.12.png

 

En 1969, son titre Space Oddity entre dans le top five 

des meilleures ventes au Royaume-Uni.

 

 

 

IMG_0068.jpg
IMG_0069.jpg

 

 

 


 

 

Capture d’écran 2017-02-18 à 15.08.37.png

 

 

 

 

 

Capture d’écran 2017-02-10 à 19.56.07.png

 

 

Costume de Freddie Burretti

 

  IMG_0089.jpg

 

 

Capture d’écran 2017-02-17 à 13.47.07.png

En 1970, le producteur de Bowie , le pas très clair Tony Defries

, décide de sortir 500 exemplaires promotionnels de chansons

de David Bowie et Dana Gillespie sur un même vinyl avec 7 titres

de Bowie en face A et 5 titres de Gillespie qui était à l'époque la

girlfriend de Bowie,en Face B.

Capture d’écran 2017-02-17 à 13.46.45.png

 

Dana Gillespie actrice et chanteuse anglaise est connue pour

avoir été la petite amie de Bob Dylan et de David Bowie

 (qui lui composa le merveilleux "Andy Warhol", qui l’épaula

et qui la produisit).

 

 

Capture d’écran 2017-02-17 à 13.48.00.png

La plupart des titres de Bowie finiront sur "Hunky Dory" mais pas

forcément sous la même forme. Deux titres - le" Bombers" de

Bowie et "Lavender Hill" de Gillespie - ne sortiront que longtemps

après. 

 

 Sa femme ,Angie 

Angela dit " Angie" et David se rencontre en pleine ébullition du

"swing  London " à la fin des années 1960

. Elle est Américaine, née sur l’île de Chypre, et avait déménagé à

Londres pour suivre ses études à l’école Polytechnique de Kingston.

Lui essayait d’enregistrer un disque et de faire décoller sa carrière de

chanteur pop.

Elle affirme l’avoir toujours encouragé à jouer sur son ambiguïté des

genres et sa sexualité pour créer un personnage à part entière, hors

du commun, comme il l'a fait avec Ziggy Stardust.

Ensemble, ils ont un garçon:

Duncan Jones, alias Zowie Bowie. A plusieurs reprises, elle narre ses

parties de sexe, sans tabous:

«La veille de notre mariage, nous avions fait une partie à trois .

Nous avions eu une nuit très courte. Nous ne sommes pas allés nous

coucher avant 3 ou 4 heures du matin.

Le jour J, ils avaient rendez-vous à 10 heures dans le sud de la capitale, à

Bromley. Elle raconte:

«Quand j’ai vu la mère de David, je me suis dit:

"Oh mon garçon, ce n’est pas bon". 

Quand il m’a demandé de l’épouser, il m’a dit "Je ne t’aime pas, au fait".»

 

 

 

 Capture d’écran 2017-02-11 à 01.16.14.png

 

 

 

 

 

 

Capture d’écran 2017-02-11 à 02.33.42.png

 

 

 

 

Capture d’écran 2017-02-11 à 02.34.08.png

 

 

 

Capture d’écran 2017-02-11 à 02.35.03.png

 

 

 

 

Capture d’écran 2017-02-11 à 02.34.57.png

 

 

 Duncan ,Le fils de David et Angie nait le 30 mai 1971 

 

 

Capture d’écran 2017-02-22 à 19.26.03.png

 

 

 Capture d’écran 2017-02-11 à 13.58.43.png

 

 


Capture d’écran 2017-02-11 à 13.58.52.png

 

 

 

 

 

 

 

 1970 Troisième Album =

          "The man who sold the world "

 

Capture d’écran 2017-02-11 à 00.03.08.png

 

 

 

 

La musique très tortueuse s'appuie sur des textes qui le sont tout

autant, redevables aux préoccupations et aux lectures du Bowie

d'alors:

_  la science-fiction (la nouvelle L'Homme qui vendit l la Lune de

     Robert Heinlein),

 _ l'occultisme avec Aleister Crowley et  l'ordre du Golden Dawn

    (The Width of a Circle et son apparition démoniaque),

_ la schizophrénie (All the Madmen et sa litanie finale

   « zane zane zane ouvre le chien »),

_ le surhomme nietzschéen (The Supermen)

 

 

 

Capture d’écran 2017-02-11 à 00.13.05.png

 

 

Autant de thèmes plutôt glissants qui reviendront aussi dans" Hunky

Dory"  ,"Oh! You Pretty Things "avec les paroles "Homo Superior",

dénonciation et à la fois mysticisme nazi avec "Quicksand "qui contient

le nom du dirigeant nazi Himmler, et qui lui joueront des tours quelques

années plus tard.

 

 

 

 

 

 Capture d’écran 2017-02-22 à 18.30.53.png

1971 Quatrième Album=

           "Hunky Dory"

 

IMG_0091.jpg

  

 

En anglaishunky-dory est une expression familière qu'on pourrait

traduire en français par « au poil » ou « comme sur des roulettes ».

C'est la deuxième collaboration entre David Bowie et Rick Wakeman,

le pianiste ayant déjà joué sur son deuxième album, Space Oddity.

Bowie affirme ses influences : Bob Dylan avec Song for Bob Dylan et

dans The Bewlay Brothers ; The Velvet Underground dans Queen Bitch

The Beatles dans Oh! You Pretty Things.

Les morceaux les plus connus du disque et les plus joués en concert

durant les décennies suivantes sont Life On Mars et Changes .

 

IMG_0087.jpg

 

 

Capture d’écran 2017-02-17 à 13.40.03.png

 

 

 

 

 

 

 

 

Bowie brise un tabou en janvier 1972 en annonçant sa bisexualité 

dans une interview avec Melody Maker, à l'époque où il se réinvente

en glam-rocker et lance le personnage de Ziggy Stardust.

Interviewé par Playboy en septembre 1976 il dit :

« C'est vrai — Je suis bisexuel. Mais je ne peux pas nier que cela m'ait

aidé, c'est la meilleure chose qui me soit arrivée »

It's true — I am a bisexual. But I can't deny that I've used that fact very

well. I suppose it's the best thing that ever happened to me

 

 

Capture d’écran 2017-02-12 à 19.38.35.png

 

 

 

 

 

 

 

Capture d’écran 2017-02-14 à 13.41.39.png

 

 

 

1972 Cinquième Album =

"The Rise and Fall of Ziggy Stardust

and the spiders from Mars "

 

Capture d’écran 2017-02-17 à 02.34.38.png

C'est , en 1972, que Bowie devient réellement une vedette 

par l'intermédiaire de son alter ego décadent, Ziggy Stardust.

Il s'impose alors, appuyé par le guitariste Mick Ronson, avec

un glam rock sophistiqué et apocalyptique et des spectacles

flamboyants.

 

Capture d’écran 2017-02-11 à 00.25.48.png

 

 

 

Costume de Freddie Burretti

IMG_0088.jpg

 

 

Ziggy Stardust est un personnage fictif conçu et interprété par 

David Bowie au début des années 1970.

Le personnage, icône du glam rock, est au centre de l'album 

The Rise and Fall of Ziggy Stardust and the Spiders from Mars,

sorti en 1972, qui relate de manière imprécise son histoire :

celle du messager humain d'une intelligence extraterrestre cherchant

à transmettre à l'humanité, qui n'a plus que cinq années à vivre, un

message d'amour et de paix, mais qui finit par être détruit par ses

propres excès.

 

 

Capture d’écran 2017-02-11 à 02.12.01.png

 

 

Bowie et son guitariste Mick Ronson 

 


Capture d’écran 2017-02-11 à 02.12.24.png

 

 

 

IMG_0070.jpg

 

Costumes de Kansai Yamamoto

pour "Ziggy"

et la tournée "Aladdin Sane "

 

 

 

 

 

Capture d’écran 2017-02-11 à 01.18.50.png

 

 

Capture d’écran 2017-02-22 à 17.26.39.png

 

 

 

IMG_0122.jpg

 

 

 


IMG_0123.jpg

 

 

 

Capture d’écran 2017-02-22 à 18.08.44.png

 

 

 

Capture d’écran 2017-02-11 à 01.18.04.png

 

 

 

IMG_0112.jpg

 

 

 

 

IMG_0113.jpg

 

Capture d’écran 2017-02-11 à 01.15.56.png


Capture d’écran 2017-02-11 à 01.18.29.png

 

 IMG_0110.jpg

 

 

 

 


IMG_0111.jpg

 

 

Capture d’écran 2017-02-09 à 01.33.04.png

 


Capture d’écran 2017-02-09 à 01.33.09.png

 


Capture d’écran 2017-02-09 à 01.33.13.png

 

 

Capture d’écran 2017-02-09 à 01.34.04.png
Capture d’écran 2017-02-09 à 01.34.08.png

 

 

 

Capture d’écran 2017-02-11 à 00.52.29.png

 

 

 Capture d’écran 2017-02-22 à 18.06.59.png

 

Capture d’écran 2017-02-11 à 01.18.36.png

 


Capture d’écran 2017-02-11 à 01.18.54.png

 

 

 Capture d’écran 2017-02-11 à 01.01.50.png

 

 

 

 

 

Capture d’écran 2017-02-11 à 01.24.17.png

 

 


Capture d’écran 2017-02-11 à 01.00.06.png

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Capture d’écran 2017-02-09 à 01.33.18.png

 

 

 


Capture d’écran 2017-02-09 à 01.39.48.png

 

 
IMG_0090.jpg

 Costume de Freddie Burretti

 

Capture d’écran 2017-02-09 à 01.33.44.png

 

 

Bowie a déclaré que Ziggy Stardust s'inspirait essentiellement de 

Vince Taylor.

Son nom provient du Legendary Stardust Cowboy , un chanteur de

 country du même label que Bowie (Mercury).

 

 

 Capture d’écran 2017-02-17 à 13.58.36.png

 


Capture d’écran 2017-02-17 à 13.58.41.png

 

 


Capture d’écran 2017-02-17 à 13.58.48.png

 

 

 Capture d’écran 2017-02-22 à 18.08.03.png

 

 

IMG_0115.jpg

 

 

 

 

 

 

 

1973 Sixième Album =

         "Aladdin Sane"

 

Bowie écrit son album suivant, Aladdin Sane, durant sa tournée

américaine ; il le décrit comme « Ziggy en voyage aux États-Unis ».

 

Capture d’écran 2017-02-17 à 02.47.45.png

 

 

Le disque fait suite au phénoménal succès de :

"The Rise and Fall of Ziggy Stardust and the Spiders from Mars "

 On y trouve notamment la reprise du tube des Rolling Stones 

"Let's Spend the Night Together," en hommage à Mick Jagger, et 

"Panic in Detroit," la ville d'Iggy Pop, qui sera repris en concert lors

de la tournée de 1974 David Live

Le titre de l'album est un jeu de mots entre « Aladdin Sane »

"Aladin sain d'esprit" et « A lad insane » que l'on peut traduire par

« un type fou », une référence probable à son frère atteint de 

schizophrénie, auquel il avait déjà fait allusion dans The Bewlay

Brothers de l'album Hunky Dory, mais qui révèlerait également 

sa propre crainte de cette maladie en s'inventant un personnage.

 

 

 

 

Capture d’écran 2017-02-09 à 01.05.08.png

 

 


Capture d’écran 2017-02-09 à 01.06.40.png

 

 

 

 

 



 

 

 

Capture d’écran 2017-02-09 à 01.33.49.png

 

 

 

 

Capture d’écran 2017-02-11 à 01.23.41.png

 

 

 

 Capture d’écran 2017-02-22 à 16.56.51.png

 

 

IMG_0080.jpg

 

 

 Capture d’écran 2017-02-22 à 16.56.29.png

 

 


Capture d’écran 2017-02-11 à 01.23.50.png



 

Capture d’écran 2017-02-22 à 17.44.16.png



Capture d’écran 2017-02-09 à 01.39.53.png

 

 


Capture d’écran 2017-02-09 à 01.39.57.png

 

 


Capture d’écran 2017-02-11 à 00.25.57.png

 

 Costume de Freddie Burretti

 IMG_0114.jpg

 

 

Capture d’écran 2017-02-17 à 15.01.25.png

 

 Amanda Lear=

 Dans les années 1970 

  « Il tomba amou­reux de mon image, se rémé­more -t-elle. J’étais

mannequin et je sortais avec Bryan Ferry qui avait mis ma photo

sur le dernier disque des Roxy Music. David Bowie la vit et voulut

me rencon­trer. »

(Bryan Ferry qui sera avec Jerry Hall jusqu'en 1977 ,date à laquelle cette

dernière sortira avec Mick Jagger)

 

 

Bryan Ferry ,Amanda Lear et David Bowie 

 

 Capture d’écran 2017-02-19 à 22.34.58.png

 

 

 

 

Capture d’écran 2017-02-25 à 10.44.36.png

 

Grâce à Marianne Faith­full, qui a, raconte Amanda Lear, joué les

« entre­-met­teuse» ( Marianne Faithfull petite amie de Mick

Jagger puis de David Bowie ).

 

 

 

Capture d’écran 2017-02-25 à 03.44.02.png

 

Marianne Faithfull et David Bowie pour la chanson "I got you Babe"

 

 

Amanda  a rencon­tré David , qui était à l’époque:

« une espèce d’alien à la cheve­lure écar­late, toute apla­tie ».

Le soir de leur premier rendez-vous, elle a fini en boîte avec lui et

 Mick Jagger, mais le courant n’est pas vrai­ment passé : 

« Les deux garçons se sont mis à piapia­ter de musique et de leurs

disques. Je m’em­mer­dais comme une rate morte. » 

Résul­tat, après cette soirée« vrai­ment pas terrible »,

ils ne se sont plus vus pendant un bon moment.

 

Capture d’écran 2017-02-19 à 22.33.53.png

C’est une drôle de coïn­ci­dence qui les a rappro­chés : un peu plus tard,

David Bowie a acheté une maison dans le quar­tier de Chel­sea, à Londres,

non loin de chez Amanda Lear. « Il me télé­pho­nait sans cesse pour me

dire qu’il m’aper­ce­vait chez moi, par la fenêtre », se souvient-elle pour

 Paris Match. Ils ont fini par se voir une deuxième fois, et là, 

« le coup de foudre fut réci­proque ». Seul problème, à l’époque, le chan­teur

était marié avec Angie, la mère de son premier enfant, Duncan.

Mais comme le raconte Amanda Lear, cela ne les a pas empê­chés de conti­nuer

à se voir.

IMG_0099.jpg

Il faut dire qu’à ce moment-là, le couple de David Bowie battait de l’aile :

« Ils étaient en train de se sépa­rer, raconte Amanda Lear. On se voyait

ouver­te­ment. Il venait même dormir chez moi. » Et ce n’est pas tout :

très déten­due vis-à-vis de cette maîtresse à qui elle avait donné sa 

« béné­dic­tion », l’épouse du chan­teur lui donnait même des astuces ! 

« Angie m’em­me­nait faire du shop­ping et me faisait ache­ter des tenues

affriolantes. “Il adore ça”, me chucho­tait- elle en me faisant faire l’em­plette

de porte -jarretelles, guêpières, combi­nai­sons et culottes sexy. » 

A priori, Bowie appré­ciait : « Au lit, je dois dire que c’était un bon amant ! »,

se souvient-elle.

 

IMG_0100.jpg

 

 

 


IMG_0101.JPG

 
 

Capture d’écran 2017-02-19 à 22.35.41.png

 

 

1973 Septième Album=

         "Pin Ups"

 IMG_0106.JPG

 

"Pin Ups " est le septième album de David Bowie, sorti en octobre 1973,

exclusivement composé de reprises. Ce sera du reste le dernier album

avec les Spiders From Mars, à savoir le guitariste Mick Ronson, le

bassiste Trevor Boulder et Aynsley Dunbar qui lui remplaçait Mick

"Woody" Woodmansey à la batterie.

Le prochain album Diamond Dogs contient une nouvelle équipe, à

l'exception du batteur Dunbar, tous les autres seront de nouveaux

musiciens à jouer avec Bowie.

 

 

Capture d’écran 2017-02-17 à 14.54.05.png

 

 

 

IMG_0102.JPG

 

 

Costume en Vinyl Rouge de Freddie Burretti pour "Angel Of Death " en 1973 

 

 

IMG_0103.JPG

 

Capture d’écran 2017-02-12 à 21.40.29.png

 

 David et Angie

 Capture d’écran 2017-02-11 à 02.13.51.png

 

 

 

 

 

 

 

 

IMG_0124.jpg

 Veste de Freddie Burretti

 

 

Capture d’écran 2017-02-12 à 22.03.12.png

 

Bowie et Marc Ranson

 

Capture d’écran 2017-02-11 à 02.12.47.png

 

 

 

David et Angie

 

Capture d’écran 2017-02-12 à 22.29.51.png

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Life on Mars? est une chanson de David Bowie apparue sur

l'album Hunky Dory en 1971, puis sortie en single en .

 

 

 

 

Capture d’écran 2017-02-14 à 01.37.58.png

 

 

Costume de Freddie Burretti 

 

 

Capture d’écran 2017-02-22 à 16.53.13.png

 

 


Capture d’écran 2017-02-22 à 16.53.20.png

 

 

 

 

 

Capture d’écran 2017-02-14 à 01.36.45.png

 

Ziggy disparaît en 1973 : le 3 juillet, Bowie « tue » son personnage

sur la scène de l'Hammersmith Odeon, annonçant

 « c'est non seulement le dernier concert de la tournée, mais aussi

le dernier concert qu'on fera » juste avant d'entamer Rock 'n' Roll

Suicide .

 Beaucoup croient alors que Bowie lui-même compte abandonner

la musique. Ce dernier concert est retracé dans le film 

Ziggy Stardust and the Spiders from Mars réalisé par D.A. Pennebaker

 et sorti en 1973.

 

 1974 Huitième Album=

         "Diamond Dogs "

 

 

IMG_0105.jpg

 

Maquette pour le décor de la tournée "Diamond Dogs"en 1974

et Costume de Freddie Buretti

 

IMG_0116.jpg
 

 

En définitive, Diamond Dogs décrit une société apocalyptique vue par

un nouveau personnage, Halloween Jack.

À cette époque, le chanteur s’enfonce dans une addiction à la cocaïne.

Isolé en studio, il sombre rapidement dans un abîme de paranoïa et

de mégalomanie

Tony Visconti, son producteur ,appelé en renfort, arrive à sauver

l'enregistrement de la faillite. 

Diamond Dogs est cependant apprécié de son auteur :

il s'agit du seul album dont il supervisera personnellement la

 remasterisation  pour l'édition CD.

 

 

Capture d’écran 2017-02-11 à 01.23.59.png

 

 

 

 

Capture d’écran 2017-02-11 à 01.23.55.png

 

 

 

IMG_0067.jpg

 

 

 

 

 

 

Capture d’écran 2017-02-22 à 17.29.58.png

 

 Capture d’écran 2017-02-22 à 19.00.52.png

 Avec son fils Duncan

 

 Capture d’écran 2017-02-09 à 01.42.20.png

 

 

 

 Capture d’écran 2017-02-22 à 16.53.32.png

 

 



 

Capture d’écran 2017-02-11 à 13.28.14.png

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Capture d’écran 2017-02-11 à 13.28.54.png

 

 

La période glam de Bowie s'achève donc avec son huitième album, 

Diamond Dogs, enregistré d'octobre 1973 à février 1974 et diffusé

en avril. S'étant séparé de Mick Ronson, jusque-là son principal

collaborateur, Bowie assure lui-même les parties de guitare.

Le résultat est « un son abrasif, rauque, semi-amateur, qui donne à

l'album beaucoup de sa couleur caractéristique ».

Initialement, il était prévu que l’album soit une adaptation de 1984

le célèbre roman de George Orwell, mais Bowie s'étant heurté au refus

des ayants droit de ce dernier, il a dû revoir son projet.

 

Capture d’écran 2017-02-10 à 19.56.17.png

 

 

 1974

Capture d’écran 2017-02-15 à 03.33.18.png

 


Capture d’écran 2017-02-15 à 03.34.26.png

 

 

Steve Schapiro photographe :

<<Pour David Bowie, l’année 1974 a marqué le début d’une grande

période de transition. Le chanteur avait déjà vécu la vie de Ziggy

Stardust et lancé Aladdin Sane.

À cette époque, David Bowie n’était pas seulement perçu comme un

poids lourd de la musique, mais aussi comme une icône de la mode

qui n’arrêtait pas de repousser les limites du style et de la sexualité.

C’était une pile électrique aux multiples talents, un personnage de

renommée internationale qui cherchait toujours des nouvelles

manières de s’exprimer, des nouveaux personnages à incarner, des

nouvelles idées.

Qu’il soit le Ziggy enjoué en combinaison, le Thin White Duke  aux

cheveux lissés ramenés en arrière, ou la pop star aux couleurs pastel de

« Let’s Dance », David Bowie incarnait des personnages qui reflétaient 

son essence. Sa musique, son look et l’homme qu’il était formaient un

tout, le David Bowie dont tout le monde se souvient et que tout le

monde aimait.>>

 

 

Capture d’écran 2017-02-15 à 03.34.46.png

 


Capture d’écran 2017-02-15 à 03.34.54.png

 

 

 

Coté famille avec Angie et leur fils Duncan 

 

 


Capture d’écran 2017-02-11 à 02.13.42.png


Capture d’écran 2017-02-11 à 02.13.47.png

 


Capture d’écran 2017-02-11 à 02.45.52.png


Capture d’écran 2017-02-11 à 02.45.58.png

 

 

1975  Neuvième Album=

           "Young Americans "

USA :  la Cocaïne

 

Les enregistrements de la tournée américaine" Diamond Dogs,"

en juillet 1974, donnent le double-album "David Live".

Dépassé par son succès et incapable de contrôler son image

publique, Bowie est à présent sous l'emprise de la cocaïne, rongé

par la paranoïa et les délires mystiques.

 

 

 Alors la parution de "Young Americans", en 1975, est une surprise

 Bowie, nouvellement arrivé dans la ville de Los Angeles, fait subir

à son personnage une métamorphose radicale, qui emprunte

esthétiquement au cabaret allemand de l’entre-deux-guerres et

musicalement aux musiques noires nord-américaines.

 

Capture d’écran 2017-02-09 à 01.36.25.png



Capture d’écran 2017-02-09 à 01.36.30.png

 

 

Capture d’écran 2017-02-12 à 18.17.51.png

Bowie avec John Lennon et Yoko OnoCapture d’écran 2017-02-12 à 18.17.59.png

Yoko Ono et Andy Warhol


Capture d’écran 2017-02-12 à 18.18.47.png


Capture d’écran 2017-02-12 à 18.19.26.png 

La renaissance artistique s’accompagne de la réussite commerciale.

Le single Fame, co-écrit avec John Lennon, est son premier numéro 1

américain et l’album se classe en bonne position des deux côtés de 

l’Atlantique. 

 

 

 

 

 

 

Capture d’écran 2017-02-12 à 18.36.07.png

 


Capture d’écran 2017-02-12 à 18.36.13.png

 

 1975 Elisabeth Taylor

David Bowie et Elizabeth Taylor, Los Angeles, 1975. 

L'actrice américaine avait demandé au photographe de lui présenter

le chanteur. Invité au domicile de Liz TaylorDavid Bowie est arrivé

avec plusieurs heures de retard, ce qui n'a pas du tout amusé l'actrice

qui souhaitait le rencontrer pour lui parler d'un rôle.

Terry O'Neill les a cependant convaincu de poser ensemble.

La série de photos issue de cette rencontre est devenue très célèbre. 

 

 Capture d’écran 2017-02-14 à 13.26.20.png

 

 

Capture d’écran 2017-02-12 à 21.45.23.png

 

 

 

 

 

1975 Le Film =

"THe Man who fell to earth"

 

Cette même année 1975 David Bowie tourne  le film = 

"L'Homme qui venait d'ailleurs "

The Man Who Fell to Earth de Nicolas Roeg, dans lequel il incarne

Thomas Jerome Newton, un extraterrestre échoué sur Terre qui

cherche à regagner sa planète d'origine, dévastée par une catastrophe

écologique.

 

 

Capture d’écran 2017-02-17 à 17.28.36.png

 

 

 

 

 Capture d’écran 2017-02-22 à 19.00.18.png

 Avec son fils Duncan pendant le tournage du film "The Man Who fell to earh "

 

Capture d’écran 2017-02-17 à 17.28.41.png

 

 

 

 

 

 

 Capture d’écran 2017-02-17 à 17.34.05.png

 

 

 

 

 

 

 

 Michel Drucker avec David Bowie pour L'arrivée en France du film :

"The man who fell to earth"

 

 

 

 

 

Capture d’écran 2017-02-17 à 17.33.59.png

 

 

 

 

 

 

Capture d’écran 2017-02-09 à 01.45.36.png

 

 

Deux photos tirées du film serviront aux pochettes de 

Station to Station et Low.

 

1976 Dixième Album =

        "Station To Station"

 

Capture d’écran 2017-02-11 à 14.38.32.png

 

 

 

 

 

 

 Capture d’écran 2017-02-11 à 14.42.17.png

 

 

 

 

 

 

Capture d’écran 2017-02-10 à 19.56.22.png

 

 

 

Avec la chanteuse Cher 

 

Capture d’écran 2017-02-22 à 19.44.37.png

 

 

 Rongé par ses abus et sombrant dans un délire mystico-totalitaire,

il abîme son image publique avec des déclarations ambiguës sur le 

nazisme, reniées depuis. Influencé par l'atmosphère propre à la ville

de Los Angeles et la cocaïne, le chanteur semble se perdre dans le

miroir que lui renvoie son œuvre et dans la galerie de personnages

qu'il incarne alors tour à tour. Cette désincarnation passagère le

mènera à des écarts fameux comme l'entrevue accordée à Playboy 

en 1976, où il compare Hitler, « la première rock star », à Mick Jagger

 pour son art de la mise en scène et du maniement des foules.

La tournée est immortalisée par le travail des photographes Andrew

Kent et Philippe Auliac.

 

 

Capture d’écran 2017-02-11 à 14.50.25.png

 

 


Capture d’écran 2017-02-11 à 14.50.32.png

 

 

 

 

Capture d’écran 2017-02-11 à 18.36.37.png

 


Capture d’écran 2017-02-11 à 18.36.48.png

 


Capture d’écran 2017-02-11 à 18.36.58.png

 

 

 

1977 Onzième Album=

         "Low"

         Douzième Album =

         "Heroes "

 

 « Période Berlinoise » (1977-1979)

avec Iggy Pop

 Avec la trilogie ;LowHeroes et Lodger (1979) 

avec Brian Eno, ancien membre de Roxy Music

David Bowie conquiert une nouvelle génération d'admirateurs. 

" Heroe" au singulier signifie" héroïne "

"Heroes" au pluriel signifie "héros "


 

 

 

 

 

 

IMG_0072.jpg

 

 

 

 

 

Capture d’écran 2017-02-11 à 15.48.25.png

 

 

Capture d’écran 2017-02-09 à 01.37.10.png

 

 

 

 

Capture d’écran 2017-02-14 à 02.20.16.png

 

 

 

IMG_0071.jpg

 

 

 

 

Capture d’écran 2017-02-14 à 02.20.20.png

 


Capture d’écran 2017-02-09 à 01.37.16.png

 

 

 

Fuyant l'atmosphère viciée de Los Angeles et la quasi-démence de

son entourage, Bowie trouve refuge, en compagnie d' Iggy Pop,

à Berlin, alors en proie à une grande effervescence artistique.

 

 

David Bowie et Iggy Pop

 

Capture d’écran 2017-02-11 à 16.02.25.png

 

 

Iggy Pop est aussi connu pour son jeu de scène torse nu impressionnant

et excessif. Surnommé « l'Iguane », il est l'un des rares artistes des années

1960 épargnés par les punks des années 1970 et des années 1980,

désigné comme The Godfather of Punk (« Le Parrain du Punk »).

Dans une moindre mesure, la scène grunge se l'est également approprié

dans les années 1990.

 

 

Capture d’écran 2017-02-11 à 16.02.55.png

 

La complicité artistique entre les deux artistes aux styles radicalement

différents s'y développe. Entre Paris et Berlin, ils composent.

De leur travail naissent les deux albums solo d'Iggy Pop, The Idiot,

puis Lust for Life, tous deux sortis en 1977 grâce au crédit de David Bowie

 qui lui demande de faire la voix sur son album Low. Avec ces deux albums

et Kill City qui sort alors (à mettre en parallèle avec latrilogie berlinoise de

Bowie), Iggy Pop connaît le succès.

 

Capture d’écran 2017-02-11 à 16.02.00.png

 

 

 Iggy Pop ,Cyrinda Fox et David Bowie

Capture d’écran 2017-02-12 à 18.17.09.png


Capture d’écran 2017-02-11 à 16.02.07.png

 

 

Influencé par le rock allemand de Can,Neu! ou Kraftwerk, Bowie s'y 

redéfinit en tant qu'artiste et jette les bases d'une fructueuse période

qui le voit abandonner le costume monochrome du Thin White Duke

 et de la rock-star capricieuse et mégalomane pour celui d'une avant-

garde européenne continentale, semant au passage une partie de son

public, notamment américain.

 

1979 Treizième Album =

          "Lodger"

 

Capture d’écran 2017-02-17 à 17.04.10.png

 

Lodger est le treizième album studio de David Bowie, sorti en 1979.

Après Low et "Heroes", cet album marque la fin de la

« trilogie berlinoise » du chanteur. 

Lodger reste considéré comme l'un des meilleurs albums de Bowie.

Parmi les plus célèbres compositions, on retrouve 

Boys Keep Swinging et D.J..

Bien que" Lodger" reste en retrait par rapport à "Low "ou "Heroes",

Lodger reste « un des albums principaux » (NME) de Bowie.

 

 

Capture d’écran 2017-02-17 à 17.05.14.png
 
 
 
 
IMG_0098.jpg

 Photo du tournage pour le clip "Boys Keep Swinging"en 1979 

 
Capture d’écran 2017-02-17 à 17.05.23.png
 
 

1979 "Just a Gigolo" 

Film allemand de David Hemmings 

C'est mon gigolo (Schöner Gigolo, armer Gigolo) est un film allemand

réalisé par David Hemmings, sorti en Allemagne (RFA) en 1978 et en

France en 1980. Ce film compte comme principales vedettes :

David Bowie

Sydney Rome

Kim Novak 

et, pour sa dernière apparition à l'écran, Marlene Dietrich.

 

Capture d’écran 2017-02-23 à 01.49.21.png

 

 

Il traite de sujets similaires au populaire Cabaret, sorti à peu près à la

même période, ce qui n'a pas contribué à son succès.

Capture d’écran 2017-02-23 à 01.41.48.png

Capture d’écran 2017-02-23 à 01.48.59.png

Capture d’écran 2017-02-23 à 01.48.49.png


Capture d’écran 2017-02-23 à 01.42.04.png

Capture d’écran 2017-02-23 à 01.49.09.png


Capture d’écran 2017-02-23 à 01.42.13.png

 avec Sydney Rome 

Capture d’écran 2017-02-19 à 22.11.51.png

 

 

 Capture d’écran 2017-02-22 à 16.48.42.png

 

 

Jump-suit  de Willie Brown inspiré de Le Corbusier  

 


Capture d’écran 2017-02-22 à 16.49.43.png

 

 

1980 Quatorzième Album =

        "Scary Monsters "

Capture d’écran 2017-02-17 à 17.48.38.png

L'album se situe dans la carrière de David Bowie après la trilogie

berlinoise (Low“Heroes” et Lodger) dont il recèle encore des

réminiscences soniques notamment dans les chorus de guitare

et le mixage d'ensemble et précède la période funk

 (Let's Dance en 1983).

 

 

 

Capture d’écran 2017-02-22 à 16.55.38.png

 

 

 

IMG_0125.JPG

 

 

Costume de Natasha Korniloff 

 

 

 

IMG_0073.jpg

 

 Il contient notamment la chanson Ashes to Ashes, également

éditée en single et qui fut illustrée par un clip réputé surfant sur

la vague néo-romantique alors en vogue au Royaume-Uni,

David Bowie apparaissant dans la vidéo notamment en Pierrot. 

 

 

 

 

 

En 1980, il participe à la composition, à la production, et à l'enregistrement

du single Under Pressure avec le groupe Queen, qui devient numéro 1 des

ventes de disques anglais.

 

 

 

David Bowie et Freddy Mercury 

 

Capture d’écran 2017-02-11 à 16.19.05.png

 

 

Capture d’écran 2017-02-09 à 01.35.58.png

Capture d’écran 2017-02-17 à 23.54.50.png

 

Capture d’écran 2017-02-11 à 16.18.39.png

 

 

 


Ce titre a été enregistré à Montreux sur l'invitation de Queen qui possédait

alors le Mountain Studio où Bowie venait régulièrement travailler, notamment

avec l'ingénieur du son David Richard.

Capture d’écran 2017-02-09 à 01.36.07.png

 

Décembre 1980-The Best of Bowie 

Capture d’écran 2017-02-14 à 00.18.38.png

 

 

 

 

 

 

Capture d’écran 2017-02-14 à 00.18.31.png

 

 

1982 Baal 

Capture d’écran 2017-02-23 à 00.31.30.png

Début 1982, il publie les 5 chansons de Baal pour une interprétation

de la pièce éponyme de Berthold Brecht diffusée sur la BBC.

 

 

Capture d’écran 2017-02-23 à 00.32.10.png

 

 


Capture d’écran 2017-02-23 à 00.32.42.png

 

1983  Quinzième Album=

         "Let's Dance"

         

Let's Dance est le quinzième album de David Bowie paru en 1983.

Produit par Nile Rodgers, enregistré en dix-sept jours avec ses

musiciens, il s'agit du plus grand succès commercial de la carrière

de l'artiste britannique, No 1 dans de nombreux pays, et dont les

ventes estimées dépassent les 10 millions d'exemplaires,

dont 854 800 en France.

Le titre Cat People (Putting Out Fire) est extrait de la bande

originale du film "La Féline".

 

Capture d’écran 2017-02-17 à 17.54.00.png

 

 

 


 

 Capture d’écran 2017-02-22 à 19.58.53.png

 IMG_0126.JPG

 

 Costume militaire de Peter Hall  1983 

 


 

 

 

IMG_0128.jpg

 

Costume de Peter Hall 1983

 

 

 

 

David Bowie , Angie

Mick Jagger, Bianca

Lou Reed, Andy Warhol

Dans les années 80

 

 

 

Capture d’écran 2017-02-19 à 21.39.03.png

 

Dancing in the Street est une chanson américaine écrite par

William Stevenson, Ivy Jo Hunter ...

La reprise la plus célèbre du titre est sans doute celle de

 Mick Jagger et David Bowie en 1985, dans le cadre du Live Aid.

 


 

 

 

 

 

 

 

Capture d’écran 2017-02-12 à 18.44.02.png

 Andy Warhol et Lou Reed 

 

Capture d’écran 2017-02-12 à 19.01.44.png

 

 Lou Reed ,Jagger et Bowie 

 

 

Capture d’écran 2017-02-11 à 02.33.58.png

 

 

Capture d’écran 2017-02-12 à 19.01.51.png

 

Lou Reed ,Jagger et Bowie .........

Capture d’écran 2017-02-12 à 18.45.45.png

 

 

 

 

Capture d’écran 2017-02-12 à 18.45.20.png

 

 

Lou Reed et Bowie 

 

Capture d’écran 2017-02-12 à 18.45.14.png

 

 

Mick Jagger et Angie 

 

Capture d’écran 2017-02-12 à 19.02.06.png

 

 

 

Capture d’écran 2017-02-12 à 19.30.07.png

 

 

 Bowie -Jagger une passion réciproque (voir l'article sur Mick Jagger)


Capture d’écran 2017-02-11 à 02.34.03.png

 

 

 

Au centre en haut :Bianca Jagger ,David Bowie et Angie 

 

Capture d’écran 2017-02-17 à 13.58.22.png

 

 

 

David Bowie et Bianca Jagger ......;

 Capture d’écran 2017-02-25 à 03.45.13.png

 


Capture d’écran 2017-02-25 à 03.47.17.png

 


Capture d’écran 2017-02-25 à 03.47.33.png

 


Capture d’écran 2017-02-25 à 03.47.55.png

 

 Capture d’écran 2017-02-19 à 21.38.13.png

 

 

 1983 Le Film =Furyo

Capture d’écran 2017-02-17 à 22.43.37.png

 

 

 

Capture d’écran 2017-02-17 à 22.50.52.png

 

 

 

Le film raconte les relations interpersonnelles et les différences

culturelles entre quatre hommes dans un camp de prisonniers

japonais à Java durant la Seconde Guerre mondiale en 1942.

Les personnages sont le major Jack Celliers (David Bowie),

un prisonnier rebelle tourmenté par un secret coupable de

jeunesse, le capitaine Yonoi (Ryūichi Sakamoto), le jeune

commandant du camp entièrement dévoué à son pays, le

lieutenant colonel John Lawrence (Tom Conti), un officier

britannique qui a vécu au Japon et parle couramment le japonais,

et le sergent Hara (Takeshi Kitano), qui semble être une brute

mais qui possède encore un peu d'humanité et entretient une

relation privilégiée et amicale avec Lawrence, rendue délicate

du fait des conditions de guerre.

 

 

Capture d’écran 2017-02-17 à 22.51.03.png

 

 

 

Capture d’écran 2017-02-17 à 22.51.22.png

 

 

Capture d’écran 2017-02-17 à 23.04.30.png

 

 

1983 Le Film =The Hunger

 

Les Prédateurs (The Hunger) est un film américano-britannique réalisé

par Tony Scott, sorti en 1983. Il s'agit d'une adaptation du roman du

même nom de Whitley Strieber, mettant en scène l'actrice française 

Catherine Deneuve, aux côtés de David Bowie et de Susan Sarandon.

.En France, il a réuni près de 701 870 de spectateurs en salles.

 

 

Capture d’écran 2017-02-11 à 20.24.49.png

 

 

 

 Capture d’écran 2017-02-19 à 23.09.37.png

 


Avec Susan Sarandon 

 

Capture d’écran 2017-02-12 à 21.41.56.png

 

 

 Capture d’écran 2017-02-19 à 23.13.53.png

 Avec Catherine Deneuve


Capture d’écran 2017-02-19 à 23.13.59.png

 

 

 

 Capture d’écran 2017-02-11 à 20.17.26.png

 

 

 

 

 

 

 Capture d’écran 2017-02-19 à 23.09.11.png

 

 

 

Capture d’écran 2017-02-19 à 23.12.13.png

 


Capture d’écran 2017-02-19 à 23.12.19.png


Capture d’écran 2017-02-11 à 20.22.00.png

 

 

 1983 Tournée "Serious Moonlight Tour"

 

Capture d’écran 2017-02-10 à 19.56.34.png

 

 


 

A Wembley en 1983 

 

Capture d’écran 2017-02-18 à 15.08.24.png

 

 

 

 1984 Seizième Album=

           "Tonight "

 

 "Tonight" est le seizième album de David Bowie paru en 1984.

L'album est certifié disque d'or en France en 1985 pour avoir

atteint les 100 000 exemplaires vendus. 

David Bowie a travaillé sur "Tonight "après avoir terminé son 

"Serious Moonlight Tour" avec l'appui de son précédent album

 Let's Dance .  

 

 

 

Capture d’écran 2017-02-17 à 20.53.19.png

 

 

 

Capture d’écran 2017-02-17 à 20.57.43.png

 

 

 


 

 

 

 

Capture d’écran 2017-02-17 à 20.43.13.png

 

 

1985 Tina Turner

 

Capture d’écran 2017-02-17 à 20.52.27.png

 

 

 

 

 Capture d’écran 2017-02-11 à 18.43.15.png

 

 Capture d’écran 2017-02-22 à 17.28.03.png

 

 

 

 

 

 

 

Capture d’écran 2017-02-22 à 18.00.58.png

 

 

Avec Jennifer Connelly dans le film "Labyrinthe"

 

 

 Capture d’écran 2017-02-22 à 17.31.09.png


Capture d’écran 2017-02-11 à 18.43.30.png

 

 

 

 Capture d’écran 2017-02-19 à 21.40.41.png

 


Capture d’écran 2017-02-19 à 21.40.58.png

 Keith Richard ,Tina ,Turner ,David Bowie,Mick Jagger


Capture d’écran 2017-02-19 à 21.41.07.png

 


Capture d’écran 2017-02-19 à 22.01.58.png

 

 

1987 Dix-septième Album =

          "Never Let me Down "

 

 

 

Capture d’écran 2017-02-17 à 21.17.36.png

 

Capture d’écran 2017-02-17 à 21.18.29.png

L'album met fin à la trilogie « dance » de Bowie, après

 Let's Dance et Tonight.

Il se déroule dans une ambiance très théâtrale, très « années 80 »,

particulièrement remarquable dans les clips des chansons

"Time Will Crawl "et" Day-In Day-Out "ainsi que dans la tournée

qui suivra la sortie de l'album, le Glass Spider Tour.

 

 

 

 

Capture d’écran 2017-02-17 à 21.18.39.png

Aujourd'hui renié par son auteur, qui le qualifie de « nadir artistique »,

 Never Let Me Down marque la fin de la période la plus commerciale

de David Bowie. Les mauvaises ventes et la tournée de promotion

trop ambitieuse parachèvent le tout et précipitent le mouvement

suivant de Bowie : un retour au rock avec la création de Tin Machine.

 Capture d’écran 2017-02-22 à 18.30.07.png

 

 

 


Capture d’écran 2017-02-22 à 18.39.47.png

   1987 Tournée "Glass Spider"

 Capture d’écran 2017-02-15 à 03.31.49.png

 

 

 

 

 Capture d’écran 2017-02-22 à 19.10.12.png

 

 

 

IMG_0129.jpg

 

Costume de Diana Mosley 1987

 

 

 

Capture d’écran 2017-02-10 à 19.56.38.png

 

 


 

 

 

 1988 "La Tentation du Christ "

Dans le Film de Martin Scorsese David Bowie est Ponce Pilate  

 

Capture d’écran 2017-02-23 à 00.04.55.png

 

 

 

 

 

Capture d’écran 2017-02-23 à 00.13.08.png

 

 

 

 

 1989 "Tin Machine"

 

 

Tin Machine est le premier album du groupe de rock Tin Machine,

formé de David BowieReeves GabrelsHunt et Tony Sales.

Il est sorti en 1989.

 

Capture d’écran 2017-02-17 à 22.23.55.png

 

 

 

 

Capture d’écran 2017-02-17 à 22.21.09.png

 

 

 

 

 

 

1989 Tournée Sound + Vision 

 

Capture d’écran 2017-02-14 à 00.12.24.png

 

 

 

 

 

 

 

Costume Giorgio Armani

 

IMG_0130.jpg

 

 


Capture d’écran 2017-02-10 à 19.56.42.png

 

 

 

 


 

 1991   "Tin Machine II"

 

 

 Capture d’écran 2017-02-25 à 10.45.06.png

 David Bowie et Marianne Faithfull 

 

 

 

Capture d’écran 2017-02-17 à 22.23.27.png

 

 

 1992 "Twin Peaks"

David Bowie joue l'agent Phillip Jeffries

dansTwin Peaks: Fire Walk with Me ou Twin Peaks1 ou Twin Peaks :

Feu marche avec moi au Québec2 est un film réalisé par David Lynch 

et sorti en 1992.

Il est adapté de la série télévisée Twin Peaks (1990) du même réalisateur.

 

Capture d’écran 2017-02-23 à 01.32.50.png

 


Capture d’écran 2017-02-23 à 01.33.13.png

 

 

 1992 deuxième mariage :Iman

 

  

 

Capture d’écran 2017-02-20 à 00.20.28.png

 

David Bowie se marie en 1992 avec l'ancien mannequin Iman ;

ils ont une fille, Alexandria Zahra « Lexi » Jones, née le  

(« Jones » est le nom de famille légal de David Bowie).

Il est aussi le père de Duncan Jones, fils de son précédent mariage avec

Angela « Angie » Barnett.

 

 

 

 

 

Capture d’écran 2017-02-11 à 17.40.25.png

 

 

 

 

 

Les deux sont aujourd'hui mariés et ont une fille, mais tout n'a pas été

facile au début.

Même si Iman était une admiratrice de Bowie en tant que créateur,

elle se méfiait un peu.

"Il m’a fallu un peu de temps parce que, vous savez, c’est une star du

rock, et il faut faire attention avec les stars du rock. J’étais pourtant

une grande fan. J’allais à ses concerts, et j’ai eu des invitations pour

aller le voir dans sa loge, mais je n’y ai pas été. Je ne suis pas ce style

de femme.», a confié Iman Bowie.

Il faut dire que David Bowie avait une réputation sulfureuse en matière

de relations amoureuses...

Tout d'abord, il a affirmé très tôt sa bisexualité. Il se montrait même

habillé en femme sur ses couvertures de disques comme Hunky Dory,

et cultivait le genre ambigu.

 


Capture d’écran 2017-02-11 à 17.41.22.png

 

 

 Capture d’écran 2017-02-22 à 19.25.41.png

 Iman ,David et sa mère 

 

Capture d’écran 2017-02-20 à 00.28.16.png

 

 Capture d’écran 2017-02-22 à 19.25.52.png

 

David et son fils Duncan 

 

 Capture d’écran 2017-02-20 à 00.20.37.png

 

Capture d’écran 2017-02-11 à 17.40.49.png

 

 

 
Capture d’écran 2017-02-20 à 00.38.46.png

Capture d’écran 2017-02-20 à 00.38.28.png

 

 

 

 

1993 Dix-Huitième  Album=

"Black Tie White Noise "

 Capture d’écran 2017-02-18 à 19.41.23.png

 

 

 

 

 

 

1995 Dix Neuvième Album =

         "Outside"

 

 

 

 

 

 

 

 Capture d’écran 2017-02-22 à 18.05.36.png

 

 

 

 

1996 "Basquiat"

Dans le film de Julian Schnabel David Bowie est Andy Warhol 

et c'est fou comme il lui ressemble ......

 

Capture d’écran 2017-02-23 à 00.19.58.png

 

 

Capture d’écran 2017-02-23 à 00.19.05.png

 


Capture d’écran 2017-02-23 à 00.19.12.png

 

 

 


Capture d’écran 2017-02-23 à 00.19.38.png

 

1997 Vingtième Album=

            "Earthling"

 

Capture d’écran 2017-02-17 à 23.45.39.png

 

 

Capture d’écran 2017-02-11 à 18.26.35.png

 

 

En 1997, vient Earthling, réalisé avec Reeves Gabrels, hybride de

rock parfois punk, jungle, techno et drum'n'bass, enregistré

rapidement à New York et auto-produit. Bowie multiplie à cette

période les collaborations (PhotekGoldie). Cette même année

, il donne pour ses 50 ans un concert à la hauteur du mythe au 

Madison Square Garden de New York, avec une pléiade d'artistes

de la scène rock : Frank BlackFoo FightersRobert SmithSonic

YouthLou Reed et Billy Corgan.

 

 

 

Capture d’écran 2017-02-11 à 18.26.25.png

 

 

 

Capture d’écran 2017-02-17 à 23.45.21.png

 

 

Capture d’écran 2017-02-10 à 19.56.45.png

 

 

 

 

 

 

 Capture d’écran 2017-02-17 à 23.45.07.png

 

 Capture d’écran 2017-02-22 à 18.06.20.png

 

Costumes d'Alexander Mac Queen =

 

 

 

IMG_0076.jpg

IMG_0082.jpg

 

 

IMG_0081.jpg

IMG_0083.jpg

 

 

 

 IMG_0084.jpg

 

 


IMG_0085.jpg

 

 

 

1997 = Pour ses 50 ans David Bowie

invite ses amis à un concert  

 

 

 

Capture d’écran 2017-02-18 à 15.09.35.png

 

 

 

 Il s’agît d’un concert fleuve énorme, qui convoque sur scène

 ses amis : Lou Reed, Sonic Youth, Robert Smith, Dave Grohl,

Billy Corgan…

Capture d’écran 2017-02-18 à 15.00.26.png

 

 

 

 

 

 

David Bowie et Lou Reed 

Capture d’écran 2017-02-18 à 15.09.08.png

 

 

 

Capture d’écran 2017-02-18 à 15.21.08.png

 

 

 Capture d’écran 2017-02-22 à 18.29.41.png

 

En 1997, avec l'aide du banquier d'affaires new-yorkais David Pullman,

David Bowie devient le premier artiste à "titriser" ses propres droits

d'auteur, en l'occurrence sur ses albums antérieurs à 1990 ;

ces titres sont baptisés "Bowie Bonds".

Ceux-ci proposent un taux d'intérêt de 7,9 % sur 10 ans et lui permettent

de gagner instantanément 55 millions de dollars, au lieu d'encaisser ses

droits d'auteur au fur et à mesure.

Ils sont alors crédités de la note AAA par l'agence Moody's.

Selon David Pullman, David Bowie cherche par ce moyen à lever de

l'argent pour ses héritiers, n'ayant lui-même pas besoin de ces fonds.

 

 

 

 

Capture d’écran 2017-02-19 à 23.24.17.png

 

 

 

 Kate Moss ,David et Iman Bowie

Capture d’écran 2017-02-19 à 23.30.27.png


Capture d’écran 2017-02-19 à 23.30.37.png


Capture d’écran 2017-02-19 à 23.30.54.png

 Avec Kate Moss

 

Capture d’écran 2017-02-19 à 23.29.54.png

 

 

 


Capture d’écran 2017-02-19 à 23.30.02.png

 

 1999 Vingt et unième Album =

                    "Hours"

 

 

Une grande partie des chansons de l'album furent employées

dans la musique du jeu vidéo The Nomad Soul.

Le titre Something in the Air est le générique de fin du film 

Memento ;

le titre The Pretty Things Are Going to Hell est utilisé dans le

film Stigmata avec Patricia Arquette.

 

 

 

Capture d’écran 2017-02-18 à 15.48.48.png

 

 

Capture d’écran 2017-02-18 à 15.43.46.png

 

 

 

 

 

 

 

Capture d’écran 2017-02-18 à 15.44.15.png
Capture d’écran 2017-02-18 à 15.44.20.png
Capture d’écran 2017-02-18 à 15.44.23.png

 


Capture d’écran 2017-02-18 à 15.44.28.png

 

 

 

Capture d’écran 2017-02-14 à 00.23.04.png

 

 

 Capture d’écran 2017-02-22 à 18.04.47.png

 

 

Capture d’écran 2017-02-13 à 20.08.24.png

 

Brad Pitt ,Iman et David Bowie

 

 Capture d’écran 2017-02-11 à 02.30.47.png

 

 

 

 

 

 

 

Capture d’écran 2017-02-20 à 00.08.19.png

 

 


Capture d’écran 2017-02-20 à 00.08.42.png

 

 

 

 

 2000 Sa Fille :Alexandria Zarha 

 

David et Iman ont une fille, Alexandria Zahra « Lexi » Jones, qui nait

le  .

(« Jones » est le nom de famille légal de David Bowie).

Il est aussi le père de Duncan Jones, fils de son précédent mariage avec

Angela « Angie » Barnett.

 

 

 

Capture d’écran 2017-02-10 à 20.31.27.png

 

 


Capture d’écran 2017-02-11 à 02.20.40.png


Capture d’écran 2017-02-11 à 02.20.59.png

Capture d’écran 2017-02-11 à 02.21.06.png

 

 

 

 

 

 

 Capture d’écran 2017-02-11 à 21.47.17.png

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

2002 Vingt -deuxième Album =

                    "Heathen"

 

"Heathen" signifie "Païen"

 

 

Capture d’écran 2017-02-18 à 16.02.03.png

 

 

 

 

 

 

 

 Capture d’écran 2017-02-20 à 00.08.36.png

 

 

 

 

 2002 Tournée 

 

 Capture d’écran 2017-02-22 à 18.49.53.png

 

 

Capture d’écran 2017-02-10 à 19.56.52.png

 Costume "Dior "

 IMG_0120.jpg

 Heidi Slimane pour Dior

 

 

 

 

 

Capture d’écran 2017-02-18 à 12.36.22.png

 

 

 

 

 

 

2002 Olympia à Paris 

 

 

 

Capture d’écran 2017-02-22 à 19.10.18.png

 

 

Capture d’écran 2017-02-17 à 14.25.56.png


Capture d’écran 2017-02-17 à 14.26.08.png

 

 

 

 

 

 

 interview Paris 

 

 

 

 

Guillaume Durand 

 

 

 

 

 2003 Vingt troisième Album =

                  "Reality"

 

 

Reality est le 23e album studio de David Bowie, sorti

le 16 septembre 2003. L'album s'est vendu à 117 000

exemplaires.

 

 

 

Capture d’écran 2017-02-18 à 16.13.27.png

 

 

 

 

 

 

IMG_0109.jpg

 

"Supro Guitare électrique Dual-Tone utilisée pendant la tournée "Reality" en 2004

 

 

 

 

 Capture d’écran 2017-02-13 à 20.10.04.png

 David Bowie avec sa fille Lexi 

 

Capture d’écran 2017-02-10 à 19.56.57.png

 

 

 Capture d’écran 2017-02-12 à 21.59.41.png

 

 


Capture d’écran 2017-02-10 à 19.57.04.png

 

 

2013 Vingt -quatrième Album=

                 "The next Day"

 

 

The Next Day est le vingt-quatrième album studio de 

David Bowie, sorti en mars 2013.

 

 

 

 

Dans ce clip de la réalisatrice Floria Sigismondi, David Bowie prend

des airs de prophète échoué dans une maison close, sombre et

étrange. A ses côtés, l'acteur américain Gary Oldman et l'actrice

française Marion Cotillard, en tenue légère.

Les mains de cette dernière portent des stigmates, d'où jaillit du sang.

 C'est bien "Bowie" de s'exprimer à travers un prophète ,dans une orgie

avec des symboles "Christiques" !!

Capture d’écran 2017-02-18 à 13.15.53.png


Capture d’écran 2017-02-18 à 13.15.59.png


Capture d’écran 2017-02-18 à 13.16.04.png

 

 

 

The Next Day est le premier album studio de Bowie depuis Reality,

paru dix ans plus tôt (2003). Son enregistrement, qui s'est étalé

de 2010 à 2012, s'est déroulé dans le plus grand secret :

aucune information à son sujet n'a filtré dans la presse ou sur les

réseaux sociaux, et même le label Sony Music Entertainment,

propriétaire de Columbia Records, n'a pas été mis au courant.

 

Capture d’écran 2017-02-18 à 13.21.03.png

 

 Capture d’écran 2017-02-22 à 19.37.33.png

 

 

Capture d’écran 2017-02-10 à 19.56.48.png

 

 

 

Capture d’écran 2017-02-12 à 22.01.33.png

 

 

Capture d’écran 2017-02-10 à 20.31.34.png

 


Capture d’écran 2017-02-10 à 20.31.38.png

 

 

Capture d’écran 2017-02-13 à 20.06.50.png

 

David ,Lexi et Iman .

 

 

Capture d’écran 2017-02-18 à 13.20.50.png

 

 

 

2016 Vingt-cinquième Album=

               "Blackstar "

Commercialisé sous le symbole ★c'est le vingt -cinquième et dernier

album studio de David Bowie, sorti mondialement le 8 janvier 2016,

date du soixante-neuvième anniversaire de l'artiste et deux jours

avant sa mort.

 

 

 

Capture d’écran 2017-02-15 à 23.31.54.png

 

 

 

 Le titre du même nom, sorti le  en single, a servi

de générique d'ouverture de la série Panthers .

Blackstar est n°1 des ventes dans de nombreux pays au mois de janvier

2016. C'est aussi le premier album de toute la carrière de David Bowie

à atteindre la première place du Billboard 200 aux États-Unis.

 

 

 

 

 

 

Blackstar est considéré comme un album-testament, reprenant

en grande partie, dans les textes et les vidéos promotionnelles,

le leitmotiv de la mort et de la trace de l'auteur dans l'histoire.

 

Capture d’écran 2017-02-14 à 01.50.55.png

 

 

 

Selon NME cet opus composé de deux CD et trois LP, intitulé 

Lazarus Cast Album, reprendra les titres de Lazarus, le spectacle

musical co-écrit par le chanteur.

 

 

 

 

Capture d’écran 2017-02-15 à 23.33.35.png

 

 

 

Capture d’écran 2017-02-15 à 23.32.12.png

 

 

Le deuxième disque sera composé de cinq titres interprétés par

 David Bowie lui-même, dont les trois qui n'ont jamais été publiés : 

No PlanKilling a Little Time et When I Met You

 

 

 

 

Capture d’écran 2017-02-15 à 23.32.31.png

 

 

 

Capture d’écran 2017-02-14 à 01.51.16.png

 

 

 

 

Capture d’écran 2017-02-14 à 01.51.32.png

 

 

 

 

 Capture d’écran 2017-02-15 à 22.18.36.png

 

 

 

 

 

 Sur la pochette (pas le vinyl qui s'abimerait mais la pochette )

l'étoile est noire mais positionnée d'une certaine

façon au soleil elle s'éclaircie et se met à briller :

cette trouvaille c'est le génie de "Bowie "

 

 Pour moi c'est aussi la réplique de l'Étoile "Walk of fame "

sur Hollywood Boulevard , sans doute ,un clin d'oeil . 

 

 


Capture d’écran 2017-02-15 à 22.18.41.png

 

 

 

 Capture d’écran 2017-02-15 à 23.44.23.png

 

 

Capture d’écran 2017-02-09 à 01.48.03.png

 

 

 

 

Capture d’écran 2017-02-14 à 01.51.08.png

 

 


Capture d’écran 2017-02-09 à 01.48.09.png

 

 

 

 Capture d’écran 2017-02-15 à 14.55.17.png

 

 

 

 

 

Capture d’écran 2017-02-15 à 03.16.47.png
Capture d’écran 2017-02-15 à 03.17.07.png

Capture d’écran 2017-02-15 à 03.25.27.png

 

 

 

 Après un long combat contre la maladie ,David Bowie a baissé

les armes , il s'en est allé chanter de l'autre côté ,il n'est pas loin ..

car il voyage ; "I am a traveller" disait -il en 1977

il connait le secret de "l'espace temps"......et c'est pour ça que

J'ai rarement vu quelqu'un d'aussi doué pour adopter des

 personnalités si différentes  avec autant d'aisance .

C'est fascinant de voir sa vie sur terre ,que j'ai résumée, car elle

est tellement remplie  qu' il fallait bien faire un choix .

David Bowie est "dans l'éternel et l'Infini ", la plupart de ses

personnages sont des réincarnations et ses chansons nous en

parlent  .

Particulièrement obsédé par l'occultisme , ,la Schizophrénie ,

le surhomme Nietzschéen , l'hermaphrodite et l'androgyne ,

le caméléon Bowie a ses avatars ;passionné par la science fiction,

les planètes et Mars en particulier ,le messager David est tombé 

du ciel pour nous" enchanter "avec Ziggy Stardust doté d'une

intelligence extraterrestre et venu pour sauver le monde mais

détruit par ses propres excès, avec Aladdin Sane ou Ziggy aux

USA   ,ou encore Halloween Jack celui qui cache son oeil blessé ,

the Thin white Duck pour" station to station " , ou encore Major  

Tom :« Do you remember a guy that’s been in such an early song? »,

 « I heard a rumour from Ground Control, oh no don’t say it’s true ».

« Ashes to ashes, funk to funky, we know Major Tom’s a junkie »,

:l'astronaute est un personnage dont  le voyage n'est qu'un trip de

junkie  

« My mama said to get things done, you better not mess with Major

Tom. »

Dans tous ses personnages David Bowie est unique et aucun artiste 

ne lui arrive à la cheville dans ce domaine .

Pour David  ,avouer sa bi-sexualité c'est normal puisqu'il n'est pas

simplement une identité mais plusieurs ,féminines ou masculines ;

David est un initié et "Bowie -Knife "est celui qui doit "Couper à

travers tous les mensonges" .

 Le titre de son dernier album "Black Star "n'est pas choisi au hasard ,

car une étoile continue à briller après sa mort , et lazarus fait ,sans

doute allusion à la résurrection de  Lazare . 

Pour moi ,qui adore l'Art du costume en général et celui de soirée, de

théâtre et de scène en particulier, David Bowie est et restera un

personnage extraordinaire et fascinant ; sa silhouette androgyne 

en a fait un superbe mannequin ,inspirant la mode et les couturiers 

. Ce musicien rock ,folk, soul , aux pochettes de disque "oeuvres d'art",

qui venait d'ailleurs, savait aussi chanter ,jouer du saxophone se

maquiller ,se travestir ,bouger ,mimer et se faire aimer ;tout cela avec

cette classe anglaise, le "So British"que l'on trouve aussi notamment

chez Mick Jagger .

Nous sommes tous à multiples facettes mais peu d'entre nous osent

sortir du classique train train de leur vie ,souvent nous sommes le

côté pile ou le côté face mais rarement plus ; les acteurs jouent des rôles

mais correspondent ils toujours à leur vraie personnalité ?

David Bowie lui, a choisi de vivre les différentes faces de lui-même ,mais

avant ,il a su les découvrir et les admettre . Côté féminin ou coté masculin ,

il a joué sur les deux tableaux sans tabou ,ni complexe avec astuce .

Bowie a basculé de la vie réelle aux paradis artificiels . 

Bowie a eu des amants et des maitresses ;

Bowie a fait ce qu'il avait envie de faire .

Mais Bowie avait du talent car il ne suffit pas de" vouloir ",il faut "savoir"

et "faire bien".Le secret du talent c'est "L'Amour" et david Bowie le savait .

J'admire ceux qui ont l'ambition d'être eux-mêmes , ceux qui créent

envers et contre tous

Parallèlement David  a fondé une famille , il s'est marié deux fois et a eu

un enfant avec chacune de ses femmes ;

son fils Duncan et sa fille Alexandria Zara .

Qu'aurait donc pu souhaiter de plus ce bel homme aux yeux bleus, dont

l'un blessé , était plus foncé que l'autre ?

ce qui lui donnait d'ailleurs du mystère et du charme ....

Peut-être finir sa vie comme moine bouddhiste au Tibet ,

C'est une envie qu'il avait à l'âge de  vingt ans ..... alors ....

 peut-être l'est-il maintenant ......moine bouddhiste ..Dieu seul le sait .......

mais chut ........c'est dans une autre vie.........

 

 J'aime David Bowie 

  ANNE VR(-_-)xxx

 

 

 

 

Capture d’écran 2017-02-12 à 20.01.30.png

 

 

 


Capture d’écran 2017-02-10 à 19.57.11.png



21/02/2017
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 53 autres membres