Anne Vallery-Radot = Rubriques

Anne Vallery-Radot = Rubriques

L'ESPION QUI VENAIT DU FROID :JOHN LE CARRÉ

 

 

 

 

 

 Capture d’écran 2016-10-24 à 23.49.02.png

 

 

L'Espion qui venait du froid :The Spy who Came in from the Cold, film britannique de Martin Ritt sorti en 1965  adapté du roman  éponyme de John le Carré, sorti deux ans plus tôt.

 

Au cœur de la Guerre froide, l'action se déroule en Angleterre, aux Pays-Bas et en République démocratique allemande et met en scène un espion britannique Alex Leamas qui, considéré comme un transfuge, parvient à gagner la confiance des services de contre-espionnage d'Allemagne de l'Est.

 

 

 

 

 

En fait les services secrets du Royaume-Uni et de l'Union soviétique manipulent un agent britannique pour détruire la crédibilité de certains membres de la hiérarchie.

Mis en échec par les agissements de Mundt, responsable du KGB à Berlin,l'espion britannique Leamas,Richard Burton, est rappelé à Londres.Il se met officiellement en retraite après avoir été démis de ses fonctions. Désillusionné, il se met à boire.

Les services secrets des pays de l'Est le contactent et il passe le rideau de fer, apparemment prêt à fournir des renseignements sur les réseaux du MI6 en République démocratique allemande.

Après plusieurs entrevues, Fiedler, l'adjoint de Mundt, acquiert la conviction que son chef est en réalité un agent à la solde de l'Ouest.

 

Capture d’écran 2016-10-24 à 23.35.57.png

Capture d’écran 2016-10-24 à 23.36.40.png

 

 

 

Alex Leamas ,Richard Burton,agent britannique, assiste, impuissant,à la véritable exécution de l'un de ses agents de l'Est, à la célèbre frontière allemande de Check point Charlie.

Capture d’écran 2016-10-24 à 23.29.17.png

De retour à Londres, il se voit assigner une ultime mission pour essayer d'avoir la tête de l'agent communiste Mundt, censé être responsable de cet acte...Sa couverture lui permet de travailler dans une bibliothèque ou il fait la connaissance de Nan  .

Capture d’écran 2016-10-24 à 23.48.07.png

 Capture d’écran 2016-10-24 à 23.48.40.png

 

 

 

Ce  film comme tous les romans de Le Carré a son mécanisme bien huilé ,le noir et blanc est bien froid comme la guerre  froide et la pression monte petit à petit nous révélant encore une fois une intrigue pleine de noeuds .

Nous entendons parlé de  "Control" et de "Georges Smiley" :deux personnages  retrouvés dans "La Taupe".Burton est parfaitement glaçant en menteur alcoolique au milieu des différents services secrets et des espions britanniques ou est allemands ,mais malgré son immense talent  l'histoire se déroule trop lentement et la version  en noir et blanc est un peu ennuyeuse ; trop de paroles et de silences .....

Le scénario est formidable mais il faudrait une adaptation plus moderne ....

 

 

 ANNE VR(-_-)xxx

 



25/10/2016
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 82 autres membres