ANNE VALLERY-RADOT RUBRIQUES ART & CINÉ

ANNE VALLERY-RADOT RUBRIQUES ART & CINÉ

L'OPERA, DANSER C'EST COMBATTRE

  9E8C03D8-7239-4C04-8D16-3FA67300FCAB_1_201_a.jpeg

 

 

 

L'Opéra est une série télévisée franco-belge diffusée depuis 2021, crée par Cécile Ducrocq et Benjamin Adam.

 

2934905C-E5D2-42C4-ADAA-E995E2F1B62F_4_5005_c.jpeg

 

 

 E37D6A06-9594-45AC-8EA9-752E32BC2B11_1_201_a.jpeg

 

14876B7D-0619-44B5-BA04-1E0710E3B627_1_201_a.jpeg

  

 2934905C-E5D2-42C4-ADAA-E995E2F1B62F_1_201_a.jpeg

 


Saison 1 

 

 

A0DC60B1-C957-43D2-8385-6EEAD9DC9FE8_1_201_a.jpeg

 

 

 À travers les difficultés de trois protagonistes,  cette série française, produite par Florence Levard, nous plonge dans la vie des danseurs et des dirigeants de l'Opéra, une institution prodigieuse et des plus remarquables dans le monde. 

 

 

 

 

 

 

77CC6EA9-2743-4869-B32F-0A72BF06BB63_1_201_a.jpeg

Zoé Monin (Ariane Labed) est une grande danseuse étoile, mais elle a 35 ans et vit trop dans l'excès de fêtes, trop d'amants et trop d'alcool. Comme elle n'a plus le niveau de super étoile, l'opéra veut la renvoyer. Zoe va alors se réveiller et se battre pour regagner sa place et l'estime de tous.

 

BE78BCC3-BA43-4C49-8EDE-C9F9A5D459FF_1_201_a.jpeg
 

Pour se défendre, Zoé fait appel à Maître Delva, une avocate qui lui donne des consignes , danser le plus possible, arrêter la fête et une remise en forme s'impose. 

 

 

A34DED6B-43F1-40A0-AA3D-F1C1E58B4F4D_1_201_a.jpeg

 

 

 


1351DEDB-BD86-4096-8A85-B014CFB8953E_1_201_a.jpeg

 

Flora Soumare (Suzy Bemba) , 19 ans, est une jeune danseuse noire, qui vient rejoindre le corps de ballet et n’a que quelques mois pour s’intégrer comme danseuse surnuméraire, c'est à dire remplaçante et faire ses preuves.


 

 
2541AE85-5E05-432E-AB21-6F7F20B53572_1_201_a.jpeg

  

Sébastien Cheneau (Raphael Personnaz), à 38 ans, il est le tout nouveau Directeur de la Danse, performant et ambitieux, il veut que l’Opéra soit le soleil de la danse internationale.

 

AFDA29B7-D959-4215-A644-243AF519A3BB_1_201_a.jpeg

 

Sebastien Chêneau et son indispensable secrétaire Tiphaine Servais (Sarah Le Picard)

 

9ED30717-CE75-4131-94FD-5EF9186B7CF6_1_201_a.jpeg

 

Sébastien Cheneau (Raphael Personnaz) et Raphael Verdussen (Yannick Renier), le conseiller culturel.

 88091507-4C07-4956-BCB2-316AB333947D_1_201_a.jpeg

Sebastien et la Direcrice de l'Opera Nadia Menour (Brigitte Sy)


DA3FE152-798F-4859-9CF9-6C90D0D75A5B_1_201_a.jpeg

 

L'Opera reçoit la visite du Bolchoï. Zoé a la mauvaise surprise de découvrir parmi les invités Sasha, son ex-compagnon et partenaire de scène. 

4E10DBB6-83DC-4C47-B6E6-4E57B08F2C6E_1_201_a.jpeg

 Sasha Vidal (Damien Chapelle )

 

 

21BB66B2-6ABA-4F93-9B64-87B9AE884E9E_1_201_a.jpeg

 

 


 

 D7A0C522-93F4-4897-9634-7418C39748A6_1_201_a.jpeg

Zoé Monin (Ariane Labed) et Jonas Brunnel (Loris Freeman) 

 

E7790EBF-5FEA-4333-A7CE-795AEFD91734_1_201_a.jpeg

 


Saison 2

37D4E4C2-815A-42DA-BCAE-87B9F4691DDF_1_201_a.jpeg

 Alors que Zoé a retrouvé sa place d'Étoile et que Flora a réussi le concours d’entrée dans la compagnie, une nouvelle saison commence à l'Opéra.

 

 

7F2E747E-ACBC-4792-95D1-A6E5568CBF2E_1_201_a.jpeg

Depuis le départ de Sébastien, la compagnie n’a plus de Directeur de la Danse et c’est dans cette atmosphère chaotique qu'arrive une nouvelle Maîtresse de Ballet : Diane Taillandier.

 

 

68EECEC4-C6AB-4AB5-BBEB-433B199DB2F4_1_201_a.jpeg

 

Diane Taillandier (Anne Alvero).

Cette ancienne Étoile, véritable légende du monde de la danse, applique des méthodes radicales. Entre chantage affectif et manipulation psychologique, Diane ne recule devant rien pour asseoir son autorité. Et Zoé comme Flora vont en faire les frais. 

  

 

7F76319E-8075-4499-938A-3EAEEBD7132D_1_201_a.jpeg

 

 

Cette nouvelle saison fait le récit de deux mutations : celle d’une danseuse, Zoé, et celle d’une institution. Dans un cas comme dans l’autre, il s’agira de faire le deuil du passé, d’accepter ses défauts et ses failles, pour mieux se réinventer. 

 

 

61BDF7BB-0F05-4372-96C0-70D1A17E5F2F_1_201_a.jpeg

Les trois étoiles, Myriam Claveau (Hannabell Hetmann), Louise Laurier (Maud Jurez) et Zoé Monin (Ariane Labed)

 

96694E97-E7F3-4EF8-A787-DD4A754FB0BD_1_201_a.jpeg

 

Le frère et la soeur, Valentin Grandsire (Adrien Dewitte) et Hortense Drandsire (Hortense de Grosmard) avec Flora Soumaré (Suzy Bemba) .

1B492FAA-A63B-470C-ABC5-B2D5E6291C5A_1_201_a.jpeg

Hortense Drandsire (Hortense de Grosmard) 

AAB2F26E-0E36-463B-867A-3F1FB803320A_1_201_a.jpeg
  

Zoé Monin (Ariane Labed)

Pour Zoé dont elle a toujours été proche, Diane insiste pour que l’Étoile soit distribuée partout et tout le temps mais c'est un cadeau empoisonné car la surcharge de travail met Zoé en danger.

,CEE0FFDD-0108-451E-B052-5C8CC354E8F4_1_201_a.jpeg

 

Alec Anderson (Loïc Corbery), coordinateur de la musique, premier violon .


 

A Varna, le groupe de Diane croise Sébastien Cheneau, leur ancien directeur de la danse. Cette rencontre constitue le seul moment de répit dans un séjour qui vire au cauchemar.

 

10458599-D86A-4D8E-8178-75FCBCCB6C6E_1_201_a.jpeg

 

 Sébastien revient à l’Opéra pour une création du Sacre du printemps.


 

 

17494A16-EA54-4230-BEFF-7818F72BEF8E_1_201_a.jpeg

 

 


 

 

4815DF1F-4638-444E-B89E-F5C43DCD645D_1_201_a.jpeg 

C'est une série magnifique qui nous fait rêver devant la grâce et la beauté des danseurs de L'Opéra mais derrière se cache un travail acharné et des combats personnels, rien n'est facile dans ce monde ou tout doit être parfait.

 

Astrid Boitel, est une ancienne élève de l'école de danse de l'Opéra de Paris, et directrice artistique sur la série:

 "L’enjeu était d'apprendre aux comédiens du matériel chorégraphique très poussé, et en même temps de leur apprendre, ou réapprendre, les bases. Ce qui est assez difficile, car ils devaient tout faire en même temps, la charge mentale était conséquente"

Astrid Boitel a assisté durant sept saisons Élisabeth Platel à l'école de danse de l'Opéra : 

"Dans notre casting, on a des comédiens dont certains avaient des formations classiques, et d’autres absolument pas le profil de danseurs professionnels. Il a fallu en prendre soin, avant tout, parce que c’est un métier. J’ai fait une préparation en amont pour cibler les risques de blessure notamment, et ils ont eu un suivi avec un kiné qui suit aussi les danseurs de l’Opéra."

Tout cela en collaboration avec deux chorégraphes : Marc-Emmanuel Zanoli de l’Opéra de Bordeaux, pour toutes les parties classiques, et Julien Ramade pour les chorégraphies contemporaines.

 

 

Cécile Ducrocq, co-créatrice, a expliqué à Première les raisons de la commande anticipée de la saison 2 : "C'est super étrange de commencer la saison 2, avant même la diffusion de la saison 1. Mais en même temps, c'est le processus nécessaire pour livrer une saison par an ! A peine avait-on fini le montage, qu'il fallait déjà enclencher l'écriture de la saison 2".

Des contraintes techniques ont également poussé la production à anticiper le tournage : "On est lié à ce problème technique, qui est que l'opéra dans lequel on tourne, l'opéra de Liège, n'est disponible que l'été. On avait filmé la saison 1 à l'intérieur durant l'été 2020 et on tourne la saison 2 à l'été 2021."

En effet, l’Opéra Garnier étant souvent occupé pour les représentations, une grande partie du tournage de la série se déroule à l’opéra de Liège qui ressemble beaucoup à Garnier. Seules quelques scènes, comme celles sur les toits de l’Opéra ou dans le grand escalier, ont été tournées dans le véritable opéra Garnier.

Et si l’Opéra Garnier est souvent synonyme de strass et paillettes, c’est l’envers du décor qu’ont voulu explorer Cécile Ducrocq et son co-scénariste Benjamin Adam. Grâce à leur long travail de documentation, ils ont réussi à nous offrir une série qui se veut au plus proche de la réalité. 

 

A travers le personnage de Flora, une jeune danseuse venant des banlieues constamment confrontée au racisme ordinaire, nous explorons cette facette peu reluisante des ballets classiques. Une problématique qui est par ailleurs toujours d’actualité au sein de l’Opéra, qui a instauré en février 2020 un “référent diversité” afin d’encourager l'entrée de davantage d'artistes non-blancs.

 

 

Devant tant d'acharnement sans relâche, de souffrances physiques et morale des danseurs, on ne peut qu'admirer et dire Bravo aux comédiens et aux danseurs de l'Opera . 

ANNE VR(-_-)XXX  



22/03/2023
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 125 autres membres