ANNE VALLERY-RADOT RUBRIQUES ARTS & CINÉ

ANNE VALLERY-RADOT RUBRIQUES ARTS & CINÉ

EL GUARDIAN INVISIBLE /LEGADO EN LOS HUESOS/ OFRENDA A LA TORMENTA

 

Capture d’écran 2020-08-23 à 14.56.16.png

 

 Ces trois films sont adaptés de la trilogie de Dolores Redondo  


 

 

Capture d’écran 2020-08-23 à 15.03.42.png

Trilogie de Dolores Redondo 

 

 

 

 Le Gardien invisible (El guardián invisible)  est le premier volume de la trilogie de la vallée du Baztan,commune où se déroule l'intrigue. Le roman débute par la découverte d'un corps sur les rives supérieures du fleuve Bidassoa, nommé Baztan à sa naissance en Navarre.L'histoire revisite également le mythe du Basajaun.

Dolores Redondo publie, la même année, le second volume de la série, De chair et d'os (Legado en los huesos), puis la clôt en 2014 avec Une offrande à la tempête (Ofrenda a la tormenta)

 


 

 

 

 Capture d’écran 2020-04-27 à 18.45.25.png

 

 

El guardián invisible, est un film policier espagnol,2017, réalisé par Fernando gonzalez Molina .

Capture d’écran 2020-04-29 à 19.17.12.png

Au bord de la rivière Baztan en Navarre , pays basque Espagnol ,est découvert le corps nu d'une adolescente dans la même position que lors d'un crime commis un mois auparavant.Une mise en scène identique pour les deux meurtres : une fine cordelette enfoncée dans la gorge, les vêtements déchirés et disposés des deux côtés et un txatxingorri ,gâteau traditionnel basque placé sur le pubis.

 

 

 

 

 

 

 

 

Elizondo est un petit village de moyenne montagne, au coeur d'une forêt ancestrale, dans la vallée de Baztán, à une soixantaine de kilomètres de Pampelune .Les habitants du village mettent ces meurtres sur le compte du basajaun, être mythologique gardien de la forêt ,une créature imaginaire, sorte d'homme corpulent, poilu et sauvage, vivant dans les Pyrénées basques, en particulier dans la forêt d'Iraty.

 

 

 

Capture d’écran 2020-05-01 à 16.07.06.png
Capture d’écran 2020-05-01 à 16.08.41.png

 

 

 

 

Amaia Salazar ,une inspectrice de police revenue de sa formation au FBI mène l'enquête à Elizondo, son village natal ,où elle s’était jurée de ne plus jamais revenir. Amaia, emménage  chez sa tante ,Tia Engrasi ,ou viendra la retrouver son mari ,James ,un sculpteur américain .

 

<<Amaia sourit aux souvenirs des légendes que lui avait racontées tante Engrasi dans son enfance. Il n’était pas étrange, au milieu de cette forêt, de croire à l'existence de ces créatures magiques qui avait forgé la culture ancestrale de la région. Toutes les forêts sont puissante, certaines redoutables car profondes et mystérieuses, d'autres sombres et sinistres. Dans le Baztán, la foret est fascinante, d'une beauté sereine et ancestrale qui symbolise malgré elle son visage le plus humain, le plus éthéré et enfantin, celui qui croit aux fées merveilleuses qui vivaient dans la forêt, et qui dormaient toute la journée pour sortir à la tombée de la nui afin de coiffer leurs longs cheveux dorés avec un peigne d'or qui conférait à son possesseur le don de voir ses réaliser n'importe quelle faveur.>>

 

Capture d’écran 2020-04-29 à 19.17.44.png

 

 

 

Elle retrouve ses deux soeurs, Flora, l'aînée, maîtresse femme qui a repris les rênes de l'entreprise familiale Mantecadas Salazar, l’usine familiale de Navarre où elle fabrique des pâtisseries au beurre ou à la graisse de porc au goût semblable à celui des madeleines.  Et son autre soeur ,Rosario dit Ros, associée à Flora .Leur mère est internée .

 

 

Capture d’écran 2020-04-29 à 19.16.35.png

 

 

 

<<Tu sais ce que je crois, Flora ? Je crois que tu fais partie de ces femmes dévouées qui se consacrent corps et âme à soutenir une famille, dans le seul but de disposer d’une bonne dose de culpabilité et de reproches dont elles peuvent accabler les autres, jusqu’à ce qu’elles se retrouvent avec leur abnégation et leurs récriminations mais plus personne autour d’elles pour en entendre parler. Voilà ce qui t’arrive, Flora. En fin de compte, dans ta tentative de moraliser, de diriger et de mener tout le monde à la baguette, tout ce que tu obtiens, c’est de faire le vide autour de toi. Personne ne t’a demandé d’être une héroïne ou une martyre. >>

 Capture d’écran 2020-04-29 à 19.15.13.png

 

 

Pour l'enquête ,Amaia peut compter sur le sous-inspecteur Jonan Etxaide, un anthropologue et archéologue, pour qui trouver le meurtrier est devenu une obsession.Mais ce n'est pas le cas de l'inspecteur Montes, policier de la vieille école, insubordonné et insolent ,perturbé par son récent divorce et peu enclin à obéir aux ordres d'une collègue plus jeune .

 

 


 

 

 Capture d’écran 2020-04-30 à 18.06.20.png

 

 Film thriller de 

 

 

 


 

 

 

Encore une fois des crimes atroces de femmes sèment la terreur dans la vallée de Baztán. ,tous signés "Tarttalo" gravé dans la chair  (sorte de cyclope dans la mythologie basque)  et dont les auteurs présumés se suicident ensuite,  puis sur une affaire de profanation d’église qui semble liée à la ségrégation des cagots  (parias) dans les Pyrénées.

Capture d’écran 2020-04-30 à 18.06.58.png

Amaia revient pour cette nouvelle enquête ,elle découvre un mode opératoire récurrent dans ces meurtres : les victimes sont amputées d'un bras, dont l'os est retrouvé broyé. Entre cannibalisme, religion et mythologie.

 

Capture d’écran 2020-04-30 à 18.08.08.png

 

 

 

 

 Toujours bien secondée par Jonan Etxaide, son collègue policier anthropologue et archéologue Amaia est aussi  épaulée par Duprée son collègue américain du FBI et l’agent Jonhson,  par les docteurs du centre d’interprétation de la nature et le laboratoire d’études plantigrades des Pyrénées . Elle va dénouer peu à peu les fils de l’intrigue, non sans souffrance et épreuves douloureuses.

 

Capture d’écran 2020-04-30 à 18.07.28.png

 

 

Car elle est contrainte à remonter le temps, la jeune inspectrice est liée intimement, malgré elle, aux crimes qu’elle tente d’élucider, elle doit affronter, une fois de plus certaines peurs et traumatismes de l’enfance et une mère schizophrène et violente, toujours plus déterminée à lui nuire.

Amaia est installée , comme à l'accoutumé, chez sa tante Engrasi avec James et leur bébé .

 

 Capture d’écran 2020-04-30 à 18.08.45.png

 

 


 

 

 

Capture d’écran 2020-08-23 à 14.56.58.png

 

Un film Germano-espagnol réalisé parFernando González Molina, sorti en 2020.

Dans ce troisième film de la trilogie du Baztán, l'inspecteur Amaia Salazar est obligée de se confronter aux origines de ses cauchemars, qui révèlent les secrets obscurs de la vallée de Baztán.

 

Comme l'assure le synopsis officiel, << cela fait longtemps que l'inspecteur Amaia Salazar (Marta Etura) a confronté sa mère. Mais malgré le fait que tant la Garde civile que le juge Markina (Leonardo Sbaraglia) considère l'affaire close, Amaia estime qu'elle n'est pas exempte de danger. "

<< La mort subite d'une jeune fille à Elizondo est suspecte et les analyses médico-légales du Dr San Martín (Paco Tous) conduisent Amaia à enquêter sur d'autres décès d'origine similaire qui conduiront l'inspecteur à la résolution finale des événements qui ont frappé la vallée. de Baztán ".

 

 

Capture d’écran 2020-08-23 à 15.14.13.png

Amaia va donc enquêter sur d'horribles rituels et des décès suspects d'enfants, tandis que son entourage court un grave danger. 

 

 

 

 

 

À Elizondo, Amaia est devant le cas d'une fille mort-née et l'arrestation de son père. Selon la grand-mère, le père a tenté de fuir avec le corps du bébé tout en prononçant des mots étranges à propos d'une offrande.

 

 

Capture d’écran 2020-08-23 à 15.31.20.png

 

 

 

 

Le bébé présente des marques rouges sur son visage indiquant qu'il a été tué. La grand-mère parle d'une créature magique: un être diabolique horrible qui immobilise ceux qui dorment et les empêche de se réveiller. C'est l'Inguma, un génie maléfique de la mythologie basque, celui qui vous prend la vie pendant que vous dormez.

Cette enquête conduira Amaia et son équipe à découvrir certaines irrégularités de procédure dans des cas similaires survenus il y a de nombreuses années dans la vallée basque du Baztan, et qui révèlent un nombre inhabituel d'événements pour une si petite région.

 

 

 


 

Comme l'explique Netflix dans un communiqué, «avec plus de 100 acteurs et une équipe technique composée de plus de 200 personnes, le tournage a voyagé dans de nombreux endroits en Navarre, en Catalogne, à Huesca et à Madrid. Les deux suites, qui ont été tournées au En 19 semaines, ils ont eu plus de 120 décors différents et 95 emplacements . "

 

 

La plateforme l'a décrit comme «l'un des tournages les plus exigeants et ambitieux qui aient été réalisés dans le cinéma espagnol». Dans la distribution, des noms clés du cinéma espagnol tels que Marta Etura, Leonardo Sbaraglia, Francesc Orella,Imanol Arias, Susi Sánchez, Elvira Mínguez, Itziar Aizpuru, Paco Tous, Ana Wagener ou Marta Larralde.

 

Il est préférable de regarder dans l'ordre ces trois films pour comprendre le contexte et les problèmes que rencontre Amaia avec une mère aussi folle que psychopathe . Il est important aussi de situer les personnages et les traditions et coutumes du pays Basque ainsi que les croyances et légendes mythologiques de la région. 

Ces films sont de très bons thrillers ,parfaits si vous aimez les contes des forêts et des vieux villages accompagnés de leurs coutumes et des crimes atroces commis en leurs noms .  

ANNE VR(-_-)XXX 

 

 

 

 

 



23/08/2020
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 81 autres membres