ANNE VALLERY-RADOT RUBRIQUES ART & CINÉ

ANNE VALLERY-RADOT RUBRIQUES ART & CINÉ

LAETICIA , D'UN ENFER À L'AUTRE.

 

 6A131C04-9D97-4384-8B7F-BB1494C7E3A9_1_201_a.jpeg

 

DB387070-9599-4B4C-9B54-6FC3970DAC3E.jpeg
 

Laeticia est une série française crée par Jean-Xavier de Lestrade en 2022, elle retrace la vie et la mort de Laeticia Perrais assassinée par Tony Meilhon dans la nuit du 18 au 19 janvier 2011, en France, en Bretagne à La Bernerie -en -Retz, d'après le livre-enquête Laëtitia ou la Fin des hommes de Ivan Jablonka (2016).

 

 

 

Laëtitia Perrais et sa sœur jumelle, Jessica, sont les filles de Sylvie Larcher, agent d'entretien à l'inspection académique, et Franck Perrais, serveur. Le couple se sépare en 1993 car Franck Perrais frappe et viole sa femme. Il est condamné le  par la cour d'assises de Loire-Atlantique à cinq années de prison pour viol et tentative de viol avec arme.

Les jumelles vivent alors chez leur mère qui, fragilisée par des années de mauvais traitements, est souvent hospitalisée pour troubles psychiatriques.

 

3E5EF392-EFAD-4DEF-9556-C277AB41DC49_1_201_a.jpeg

Laeticia (Milla Dubourdieu) et Jessica (Lewine Weber) à 8 ans, avec leur père Frank Perrais (Kevin Azais)

Elles sont, à la suite de l'hospitalisation de leur mère, accueillies par leur grand-mère, Sylvie Larcher qui sollicite une aide éducative et le 1er  le tribunal pour enfants de Nantes ordonne une mesure d'assistance éducative en milieu ouvert au bénéfice de Jessica et Laëtitia.

Dès 1998, cette mesure d'AEMO est reconduite mais au domicile du père, Franck Perrais, car Sylvie Larcher n'est plus en mesure de faire face.

 

707E8E02-EA56-48CF-ADA2-BAA44C082619_1_201_a.jpeg

 

Les jumelles avec l'assistante sociale Béatrice Prieur (Alix Poisson)

 

Le , à la suite des problèmes scolaires rencontrés par les jumelles, une ordonnance de placement provisoire est prononcée, et les jumelles sont prises en charge à l'Aide sociale pour l'enfance (ASE) et placées au foyer de Paimbœuf. Les parents conservent l'autorité parentale mais perdent leur droit de garde. Le , les jumelles quittent Nantes pour être admises à La Providence de Paimbœuf.

 

En 2005, elles choisissent de s'orienter vers une prise en charge par une famille d'accueil et sont envoyées pour une période d'essai chez Gilles et Michelle Patron qui habitent dans une maison à Pornic. Le  leur domicile est établi route de la Rogère à Pornic par le juge des enfants.

Elles y resteront jusqu'au drame . 

 


 

DC93CD31-5D9D-48B6-9A46-0BF69D29F9EE_1_201_a.jpeg
 Laeticia (Marie Colomb)

 

 Au moment de sa mort en 2011, Laëtitia Perrais travaille en alternance à l’hôtel de Nantes à La Bernerie-en-Retz dans le cadre de la préparation d'un CAP de serveuse dans un centre de formation à Saint-Nazaire, elle se déplace en scooter.

 F8BAE23B-3EEE-4BAC-9FBA-A32086276E3C_1_201_a.jpeg

Tony Meilhon (Noam Morgensztern)

Laeticia a rencontré l'après-midi même sur la plage Tony Meilhon qui l'a prise en photo et lui a fait fumer un joint en la draguant.

CE3276B2-9E4A-4E71-98FF-205085BA80AB_1_201_a.jpeg

Puis Tony Meilhon a retrouvé Laeticia durant la soirée et l'a ensuite violée puis, quelques heures plus tard, poignardée à 40 reprises avant de découper son corps et de jeter ses membres dans deux étangs à 50 km de distance.

 


 

6B17C702-2226-4714-8E64-575145DB6908_1_201_a.jpeg

L'enquête est menée par l'adjudant chef de gendarmerie Frank Touchais (Yannick Choirat) qui en fait une affaire personnelle, et supervisée par le juge d'instruction Pierre -François Martinot (Cyril Descours) 

8C1EBCC3-FB12-4D5F-AF8E-1921831C9D4E_1_201_a.jpeg
 

Frank fera tout pour connaitre la vérité et préserver Jessica (Sophie Breyer) 


 

 

"Le Premier Enfer" de Jessica et Laeticia c'est le dramatique début de leur vie. Les jumelles sont nées de parents complètement irresponsables, le père boit et devient violent, la mère prend des calmants pour tenir le coup et les petites filles trinquent. C'est malheureusement le cas de beaucoup d'enfants qui finissent dans un foyer avant d'être placés dans une famille d'accueil .  

Un contexte infernal pour ces petites filles..

Le Deuxième Enfer c'est d'être placées dans la famille Patron qui "semble aimante et correcte" , la promesse d'une vie meilleure. Mais sous cette façade de gens "bien comme il faut" se cache l'hypocrisie de vices et de secrets. Gilles Patron abuse des petites filles et sa femme Michelle ferme les yeux derrière sa tranquille petite routine en semblant dire "après tout ce qu'on a fait pour elles, vraiment qu'est-ce que c'est que quelques échanges sexuels ??" 

Si ce n'est pas diabolique tout ça ...donner pour mieux abuser..

 

 

AC7BFAF8-6702-43EB-8584-F38F8D999C14_1_201_a.jpeg

<< Après tout ce qu'on a fait pour elles ...>> Ben voyons...

 

C'est à partir de 2006, que Gilles Patron a commencé à agresser sexuellement Jessica, profitant des liens affectifs qui se sont noués avec elle. Jessica pense que sa sœur est également victime de celui qu'elles considèrent comme leur père adoptif, et ces dires sont confirmés plus tard par Léa, la meilleure amie de Laëtitia. En 2010 Léa dépose une plainte pour agression et une amie de Jessica dépose une main courante dénonçant des gestes intrusifs. Il sera finalement condamné à huit ans de réclusion

F093E43F-607B-4980-B3CA-7C5A636D5458_1_201_a.jpeg
Jessica dénonce les agressons de Gilles Patron (Sam Karmann)  

 


 

En 2013, Tony Meillhon est condamné en première instance à la prison à perpétuité pour le meurtre de Laëtitia Perrais. La condamnation est confirmée en appel en 2015 par la cour d’assises de Rennes.

La série retrace la vie des jumelles chez les Patron avec des retours en arrière sur leur enfance et la présence du père biologique qui est incapable de comprendre et de reconnaître que toute cette histoire a commencé avec lui, par ses propres violences et que tout est parti de là. 

D'autre part les jumelles sont entourées par des hommes complètement malades et souvent eux-mêmes victimes de violence, c'est un cercle vicieux de l'enfer sur terre.

 

Si cette histoire est lugubre, la série est parfaitement réalisée et extrêmement bien interprétée, il serait bénéfique que certaines jeunes filles qui se croit à l'abri des prédateurs la voit.

 

 

Il se trouve que Tony Meilhon, né le  à Nantes, est un criminel multirécidiviste français. Il a en 2019 passé plus de 23 ans en prison, soit plus que la moitié de sa vie

 

A noter que la récidive criminelle a été évoquée lors de cette sordide affaire par le président de la république en place à l'époque , Nicolas Sarkozy : 

 

Nicolas Sarkozy a déclaré mardi que le "drame" de la disparition de la jeune Laetitia, à Pornic, en Loire-Atlantique, ne pouvait "rester sans suite", affirmant que la récidive criminelle n'était "pas une fatalité", lors d'une visite dans ce département, à Saint-Nazaire.

"Un tel drame ne peut rester sans suite, de tels actes criminels, si l'enquête les confirme, ne peuvent rester impunis. Je souhaite que la justice travaille très vite, très efficacement, afin que toute la vérité soit connue" (BIEN connue), a déclaré M. Sarkozy en ouverture d'un discours sur le futur porte-hélicoptères de la Marine, Dixmude, en construction dans les chantiers navals STX.

 

 

 

"Je recevrai la famille dès mon retour" à Paris, mardi après-midi, a également indiqué le chef de l'Etat.

"La récidive criminelle n'est pas une fatalité et je ne me contenterai pas d'une enquête sans suite. Je le dis très sereinement, mais il n'y aura pas une enquête de plus, où on dira aux Français que tout a été parfait sauf une petite jeune fille qui ne demandait qu'à vivre et qui a disparu, c'est pas possible", a-t-il insisté.

 

ANNE VR(-_-)XXX 

 



17/10/2022
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 122 autres membres