Anne Vallery-Radot = Rubriques

Anne Vallery-Radot = Rubriques

LES TUDORS : CAR C'EST À TOI QU'APPARTIENNENT LE" REIGN",LA "PUISSANCE" ET LA "GLOIRE"

 

 

 

 

 Capture d’écran 2016-10-16 à 15.45.04.png

 

 

 

  

"Les Tudors" L'Histoire 

 

 

Né en 1491, Henri VIII est le deuxième fils du roi Henri VII Tudor.

Par son rang, il n'est pas destiné à régner : c'est son frère aîné,

Arthur, qui est l'héritier direct du trône. En 1501, Arthur épouse

la fille du roi d'Espagne, Catherine d'Aragon. Celle-ci, en plus

d'être belle et intelligente, est pourvue d'une dot fort importante.

Mais le prince héritier a une mauvaise constitution et meurt

quelques mois après l'union. En 1502, Henri devient l'héritier du

trône d'Angleterre et un parti très convoité : grand, athlétique,

il a la réputation d'être "le plus beau prince de l'Europe".

 

 

 

 Capture d’écran 2016-10-16 à 16.30.24.png

 Capture d’écran 2016-10-16 à 16.41.17.png

 

 

 

 

Mais la veuve reste un parti intéressant. Le roi d'Angleterre

 n'entend pas rendre Catherine à son père... et encore moins

sa dot. Il propose donc de donner la jeune veuve à Henri.

Pour que le mariage soit possible, il faut vérifier que la

première union n'a pas été consommée, sauf dispense

papale. Ni une ni deux, le pontife Jules II accorde la

dispense de constatation de virginité. A 19 ans, Henri,

très amoureux, épouse Catherine, de 6 ans son aînée.

La première de ses six femmes...

 

 

 

Capture d’écran 2016-10-16 à 16.49.23.png

 Capture d’écran 2016-10-17 à 01.50.29.png

 

 

 

 

 

Capture d’écran 2016-10-16 à 14.34.55.png

 

 

 

   "Les Tudors " La Série 2007 

  • Scénariste : Michael Hirst

  • Réalisateur : Charles Douglas

 

 

Capture d’écran 2016-10-16 à 17.02.49.png

Capture d’écran 2016-10-16 à 17.02.55.png

 

 

 

Jonathan Rhys- Meyers excellent acteur connu pour son rôle dans

"Match Point" de Woody Allen ou encore dans "Vikings ", "Mission

impossible 3", "Belle du Seigneur" .............

 

 

 Capture d’écran 2016-10-16 à 17.52.07.png

 

 

 

 

 

 

 

 Capture d’écran 2016-10-16 à 16.01.26.png

 

 

 

 

La série commence lorsque Henri VIII d’Angleterre (1491 – 1547),

est poussé par le désir d’avoir un héritier mâle .

La vie sentimentale tumultueuse d'Henri VIII a eu pour

conséquence la création de l’Église d’Angleterre et la rupture

avec Rome.

 

 

 

Capture d’écran 2016-10-16 à 17.54.16.png

 Capture d’écran 2016-10-17 à 15.33.16.png

 

 

 

 

Marié à Catherine d’Aragon, il souhaite se marier avec Anne

Boleyn dont il est épris. L’Église s’opposant au divorce, le roi

le légitime et crée un tribunal ecclésiastique en Angleterre

chargé d’invalider son  mariage avec Catherine d’Aragon

devant le parlement.

 

 

 

Capture d’écran 2016-10-17 à 15.34.01.png

 

 

 

 

 

Henri prétend que son absence d'héritier mâle vient du fait

que son mariage est « brisé aux yeux de Dieu ». Catherine

a été l'épouse de son frère Arthur, ce qui est contraire aux

enseignements de la Bible.

En 1527, Henri VIII demande au pape Clément VII d'annuler son

mariage, mais celui-ci refuse.

Selon le droit canonique, le pape ne peut annuler un mariage à

cause d'un obstacle canonique précédemment levé. Clément VII

craint aussi la colère du neveu de Catherine, l'empereur romain

germanique Charles Quint, dont les troupes, plus tôt cette année-là,

avaient pillé Rome et maintenu brièvement le pape prisonnier.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Capture d’écran 2016-10-17 à 15.27.19.png

 

Capture d’écran 2016-10-16 à 17.52.35.png

 

 

 

Capture d’écran 2016-10-16 à 17.12.15.png

 Capture d’écran 2016-10-17 à 14.53.29.png

 

 

 

 

 

 

 

 

 En 1531, Catherine est expulsée de la cour et ses appartements

sont attribués à Anne. Cette dernière, femme particulièrement

intelligente et éduquée pour l'époque (elle a été demoiselle

d'honneur en France et en Autriche), s'intéresse grandement

aux idées des réformateurs protestants, même si son degré

d'adhésion au protestantisme reste débattu.

 

 

Capture d’écran 2016-10-16 à 18.00.15.png

 

 

 

En cette même année Henri VIII veut que la Convocation du

clergé  accepte, cinq articles  :

  • Que le clergé reconnaisse Henri comme le « seul protecteur et

  • chef suprême de l'Église et du clergé d'Angleterre »

  • Que le roi possède une compétence spirituelle

  • Que les privilèges de l'Église ne soient respectés que s'ils ne portent

  • pas atteinte aux prérogatives royales et aux lois du royaume

  • Que le roi pardonne au clergé la violation de la loi de praemunire

  • Que les laïcs soient aussi pardonnés.

 

  •  Lorsque l'archevêque de Cantorbéry William Warham meurt

    en 1532, l'influence d'Anne et le besoin de trouver un

    ecclésiastique favorable au divorce entraînent la nomination

    de Thomas Cranmer. Ce choix est approuvé par le pape, qui

    ignore les plans du roi d'Angleterre.

  • Henri VIII épouse donc Anne Boleyn et elle sera aussi couronnée

  • Reine d'Angleterre . 

 

 

 

Capture d’écran 2016-10-17 à 15.17.26.png

Capture d’écran 2016-10-17 à 15.08.20.png

 

 

 

 

 

 

 

 

«  ce royaume d'Angleterre est un empire, qui a été accepté ainsi par

le monde, et est gouverné par un chef suprême, le roi, ayant le titre

et le rang royal de la Couronne impériale de ce pays, à qui un corps

politique, ensemble de personnes de toutes sortes et de tous rangs

divisé en sessions et aux noms de la spiritualité et de la temporalité,

se doit de montrer, après Dieu, une naturelle et humble obéissance »

 

Thomas Cranmer archevêque de Cantorbéry rédacteur et un des

auteurs du premier et second Livre de la prière commune

 

 

Capture d’écran 2016-10-16 à 17.54.58.png

 Capture d’écran 2016-10-16 à 18.36.42.png

 Anne est poussée et soutenue par son père Thomas Boleyn 

 

 

 

À la suite du mariage, plusieurs législations sont adoptées pour

régler les problèmes causés par cette union. Les changements

au droit canon sont supervisés par Cranmer tandis que les

réformes présentées au Parlement sont soutenues par 

Thomas CromwellThomas Audley et Thomas Howard ainsi 

que par Henri VIII.

 

 

Capture d’écran 2016-10-16 à 17.53.10.png

 

 

 

Mécontent de cette évolution et plus particulièrement de la

création d'une église anglicane indépendante de Rome, Thomas

More démissionne et Cromwell devient le principal conseiller du

roi.

 

 

Capture d’écran 2016-10-16 à 17.53.45.png

 

 

 

 

Le First Succession Act de 1533 exclut Marie de la succession

au trône, légitime le mariage d'Henri VIII avec Anne, tandis que

les enfants qu'il aura avec elle deviendront ses héritiers.

L'acte de suprématie et la loi sur la restriction de l'appel 

font d'Henri VIII le chef suprême de l'Église en Angleterre.

Ces décisions poussent Clément VII à excommunier le roi et

l'archevêque de Cantorbéry Thomas Cranmer.

 

 

 

 Capture d’écran 2016-10-16 à 18.38.37.png

 

 

 

 Après une folle passion et ayant obtenu tout ce qu'il désirait sauf

un fils ,Henri fera exécuter Anne Boleyn pour soi- disant de nombreux

adultères et des relations incestueuses avec son frère George qui est

arrêté avec Quatre autres hommes. 

 Même si les preuves sont peu convaincantes,les accusés sont

reconnus coupables et condamnés à mort.

 George Boleyn, accusé d'être l'amant de sa propre sœur, et les

autres hommes (Francis Weston, William Brereton, Henry Norris

et le musicien Mark Smeaton) sont exécutés le 17 mai 1536 et

le 19 mai à hAnne est décapitée dans l'enceinte de la Tour de

Londres, l'exécution ayant été décalée à la suite du retard du

bourreau de Calais.

 

 

 

 

 

Capture d’écran 2016-10-17 à 15.16.23.png

 

 

 

 

 

 

 

Capture d’écran 2016-10-16 à 17.28.10.png

 

 

 

Après l'exécution d'Anne Boleyn, Henri VIII est libre d'épouser la

douce Jeanne Seymour, connue pour ses sympathies envers les

catholiques.

Capture d’écran 2016-10-16 à 17.55.27.png

Capture d’écran 2016-10-16 à 17.18.01.png

Le roi, qui attend toujours un héritier mâle, a renié Élisabeth,

la fille qu'il a eue avec Anne Boleyn, et voudrait forcer Marie,

née de son union avec Catherine d'Aragon, à signer un 

document la déclarant illégitime.

Avec l'appui de l'ambassadeur Chapuys, Jeanne oeuvre en

faveur d'une réconciliation entre père et fille.

 

 

 

 

 

Capture d’écran 2016-10-16 à 17.59.14.png

Capture d’écran 2016-10-16 à 17.35.09.png

Parallèlement, Thomas Cromwell, mis en danger par la chute

des Boleyn, ordonne la dissolution des monastères et la

confiscation des biens du clergé.

Jane Seymour qui lui donnera un héritier mâle (futur Edouard VI

d’Angleterre) mais décèdera 12 jours plus tard, l’accouchement

s’étant mal passé.

 

Capture d’écran 2016-10-16 à 17.41.23.png

 

 

 

 

Toujours dans le souhait d’assurer sa succession, Henri se marie

à Anne de Clèves en 1540. Il l’avait choisie sur portrait et la trouva 

plus laide que prévu lorsqu’il la rencontra.

 

 

Capture d’écran 2016-10-16 à 17.56.19.png

 

 

 

Ils se marièrent mais le roi préféra divorcer peu après.

Anne de Clèves échappa donc à la décapitation ! 

 

 Capture d’écran 2016-10-16 à 17.23.22.png

 

 

 

 

 

 

Capture d’écran 2016-10-17 à 02.09.52.png

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ne s’arrêtant pas là, Henri VIII épouse Catherine Howard,

cousine de Anne Boleyn, toujours en 1540.

Elle sera décapitée deux ans plus tard pour adultère. 

 

Capture d’écran 2016-10-16 à 17.56.54.png

 Capture d’écran 2016-10-17 à 02.20.33.png

 

 

 

En 1543, il épouse Catherine Parr qui ,on ne sait par quel miracle lui survivra. 


Capture d’écran 2016-10-16 à 17.58.12.png

 Historiquement cette série semble assez fidèle et pour la petite

histoire les derniers mots d'Henri VIII à sa mort en 1547 auraient été:

 Monks! Monks! Monks! (« Moines ! Moines ! Moines ! »)

sans doute une allusion à ceux qu'il avait chassés lors de la dissolution

de leurs monastères.

Il est enterré dans le chœur de la chapelle Saint-George du château de

Windsor dans le caveau où repose Jeanne Seymour.

Plus d'un siècle plus tard, Charles Ier est inhumé dans le même caveau

 Une rumeur a longtemps prétendu que sa fille Marie avait fait brûler le

cops du vieux roi schismatique, mais on découvrit jamais aucune

preuve de cette assertion.

En tout cas ce "Barbe Bleu " que "les français appelaient "Le Néron Anglais"

fût  le premier roi d'Angleterre à avoir une éducation humaniste;

il maîtrisait le français, l'anglais et le latin ; il excellait aussi à la chasse et

à la joute .

Mais Henri VIII abandonna la joute en 1536 après une chute qui le laissa

inconscient pendant deux heures ; il continua de soutenir deux fastueux

tournois chaque année.

Cette baisse d'activité physique causa sa prise de poids et la disparition du

personnage athlétique qui l'avait rendu si élégant. Il finit  par être le reflet

de sa monstrueuse attitude si l'on en croit les portraits d'Holbein :

« Henri VIII, immonde tache de graisse et de sang sur l'histoire d'Angleterre,

incapable, à la fin de sa vie, de franchir certaines portes de Whitehall tant

il était obèse, est-ce vraiment lui cette idole impassible offerte à la

vénération de ses sujets ? ».

Le roi en était même réduit à se déplacer à l'aide d'un appareillage complexe

de courroies et de poulies.

 

Ci -dessous :"Coat of arms of Henri VIII"

« Honi soit qui mal y pense » (avec un seul « n »), la devise de l'ordre de

la Jarretière , le plus important ordre de la chevalerie britannique,et du

souverain d'Angleterre lui-même ;

 

Capture d’écran 2016-10-17 à 16.05.20.png

 

 

 

 

 

« tout au long des siècles depuis sa mort, Henri VIII a été loué et vilipendé

mais jamais il ne fut ignoré». L'un des débats de l'historiographie moderne

est de savoir dans quelle mesure les événements de la vie d'Henri VIII dont

ses mariages et sa politique étrangère et domestique furent le résultat de

ses actions, et si cela fut le cas, si elles étaient volontaires ou opportunistes.

Dans son évaluation du règne d'Henri VIII publiée en 1902, Albert Pollard le 

« loua comme le roi et le chef d'État qui, quels que soient ses défauts, mena

l'Angleterre sur la route de la démocratie parlementaire et de l'Empire».

 

 

ANNE VR(-_-)xxx

 

 

 

PS :J'ai volontairement écrit "Reign" à l'anglaise au lieu de "Régne "

pour souligner la volonté du Roi Henri VIII de régner à la fois sur

l'Angleterre , une partie de la France et de L'Irlande mais surtout sur

l'Eglise Anglaise et que le roi tenait à ajouter ce mot "Reign"dans  cette

phrase après le Notre -Père .

 



17/10/2016
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 53 autres membres