Anne Vallery-Radot = Rubriques

Anne Vallery-Radot = Rubriques

MOZART : QUAND DIEU SE FAIT COMPOSITEUR

 

 Capture d’écran 2017-03-05 à 15.42.50.png

 

 Mozart à l'âge de 14 ans 

 

 

Capture d’écran 2017-03-05 à 15.42.36.png

 

 

 

Wolfgang Amadeus Mozart

 

Mozart enfant, huile anonyme de 1763, probablement

due à Pietro Antonio Lorenzoni.

 

Capture d’écran 2017-03-04 à 16.35.14.png

 

 

 

 

Johannes Chrysostomus  Wolfgangus  Theophilus Mozart,

ou Wolfgang Amadeus Mozart est né à Salzbourgprincipauté

 du Saint-Empire romain germanique, le  ;

il est mort à Vienne le ;

Ce  compositeur mort à trente-cinq ans  laisse une œuvre

colossale de 626 chef d'œuvres qui comprend tous les genres

musicaux de son époque .

 

 

 

 

Capture d’écran 2017-03-04 à 16.44.13.png

 

 Mozart au clavecin avec son père Léopold et sa soeur Maria Anna 

dite "Naner" en 1764 

  

Capture d’écran 2017-03-04 à 17.26.03.png

 

Wolfgang Amadeus Mozart, par Greuze (1763-1764)

  

Le jeune Mozart apprend aussi le violon, l'orgue et la composition.

Il sait déchiffrer une partition a prima vista et jouer en mesure avant

même de savoir lire, écrire ou compter.

1761

En 1761 Mozart participe à son premier concert public ,en temps que

chanteur ,à l'université de Salzburg . 

1762

À l'âge de six ans  en 1762, il compose déjà ses premières œuvres=

menuets KV.2, 4 et 5, allegro KV.3 inscrits dans le : 

 << cahier de musique pour Nanner >>

il donne son premier concert public  comme virtuose au Trinity Inn

de Linz.

 


 

 

 

 Capture d’écran 2017-03-07 à 17.48.33.png

 Drapeau du Saint Empire Romain -Germanique 

 

 

Capture d’écran 2017-03-06 à 01.51.38.png

 

 

 

Entre 1762 et 1766,

le jeune Mozart entreprend le Grand Tour lors d'un long périple

musical avec son père, employé par le prince-archevêque

Schrattenbach, ainsi qu'avec sa sœur aînée Maria-Anna (Nanner )

Ils vont d'abord à Munich, puis à Vienne, avant de s'engager, le ,

dans une longue tournée en Europe.

 

Le 7 octobre 1763 Mozart et sa soeur donnent un concert à Bruxelles

devant le prince Charles de Lorraine. 

 

Le , la famille Mozart arrive à Paris, alors le centre

musical le plus important d'Europe mais également une ville de grand

pouvoir, pleine de richesses et d'activités intellectuelle;

 

 Le 24 décembre, la famille se rend à Versailles pour deux semaines

pendant lesquelles, au milieu de la cour, ils peuvent assister à un dîner

royal, où Wolfgang a la permission d'embrasser la main de la Reine 

Marie Leszczynska qui s'adresse au jeune garçon en allemand.

 

 

 

Capture d’écran 2017-03-05 à 03.04.30.png

 

 

 

À Versailles, ils rendent également visite à Madame de Pompadour,

qui en est aux derniers mois de sa vie.

C'est « une femme extrêmement hautaine qui régnait encore sur tout »

déclara Leopold

 

Le 1er janvier 1764 les Mozart sont conviés à la table de Louis XV et de 

la reine Marie Leszczynska ,Wolfgang joue pour le roi à la chapelle royale .

 

 En février 1764, il leur fut donné cinquante louis d'or (environ 550 florins)

et une tabatière en or par le bureau de divertissements royal,pour divertir

la famille royale en privé.

 

Les concerts furent donnés à Paris le 10 mars et le 9 avril, dans un théâtre

privé près de la porte Honoré.

À ce moment, les premiers travaux publiés par Wolfgang ont été imprimés,

c'est-à-dire deux paires de sonates.

Puis la famille se rend à Londres.


La Symphonie  1 en mi bémol majeur KV. 16 du compositeur

 autrichien Wolfgang Amadeus Mozart, est la 1 ere de ses 41 

symphonies. Elle a été composée à Londres en 1764 et créée

le .

À cette époque, le compositeur n'a que 8 ans.............

merveilleux ........

il n'a encore que peu composé, mais il est cependant déjà connu

en Europe en tant que musicien.

 

Capture d’écran 2017-03-04 à 18.37.03.png

 

 

Capture d’écran 2017-03-04 à 18.36.45.png

 

 

 

 

 

Capture d’écran 2017-03-04 à 19.23.57.png

 

 

 

Capture d’écran 2017-03-04 à 16.53.25.png

 

 

Mozart était aussi un virtuose au piano ;

 Il a pour ainsi dire divinisé le concerto, la symphonie, et la sonate,

qui devinrent les bases de la musique classique.

Mozart était un génie de la musique qui maitrisait aussi parfaitement

l'opéra.

 

 

Capture d’écran 2017-03-04 à 18.37.21.png

 

 

 

Capture d’écran 2017-03-04 à 16.30.00.png

 

Tableau de Thaddäus Helbling  

 

1767 

 En 1767, à l'âge de onze ans, Mozart compose son premier opéra 

"Apollo et Hyacinthus "(K.38), une comédie latine destinée à être

interprétée par les élèves du lycée dépendant de l'université de

Salzbourg. 

 

 

 

 

 

 

Il compose son oratorio 

"Die Schuldigkeit des ersten Gebotesest "

joué devant l'archevêque.

 

 

 

 

 

 

 

La même année, il compose une cantate, un offertoire, un prologue

et une tragédie.

 

 

 

 

 

Capture d’écran 2017-03-04 à 17.30.33.png

 

 1768

 Durant l'été 1768, compose deux autres opéras : 

 

"Bastien et Bastienne "


"La finta semplice "

 


 

 

 

un opéra buffa en 3 actes qui est créé à Salzbourg en 1769.

 

 

Il n'a que 12 ans ........

 

 

 

1769

En 1769, il part en Italie avec son père :

Rovereto, Vérone et Mantoue, où  il se produit et dirige ses oeuvres.

 

A Rome, il transcrit de mémoire "le Miserere de Gregorio Allegri "

dont il est interdit de recopier la partition.

 

A Bologne,  il rencontre le Père Martini ;

 il est admis à l'Accademia filarmonica bien qu'il ait moins de vingt ans .

 

Il passe par Florence, Naples et Milan. Rencontre des musiciens et

découvre leurs oeuvres.

A Milan il obtient des commandes de symphonies.

 

Son opéra "Mitridate, te di Ponto", est créé le le 26 décembre 1770.

il  étudie l'opéra, forme musicale dans laquelle il excellera

 grâce à son travail sur les harmonies vocales et sa maîtrise de la 

polyphonieil apportera une touche personnelle de sensibilité à ce

genre.

 

 Le pape Clément XIV le nomme "Cavaliere del  lo  speron d'oro "

L’ordre de l’Éperon d’or, aussi connu anciennement sous le nom

"d’ordre de la Milice dorée," est un ordre de chevalerie papale créé par le 

Pape Pie VII, conféré à ceux qui ont contribué de manière distinguée à la

propagation de la foi catholique, ou à la gloire de l’Église.

 

 

 Capture d’écran 2017-03-04 à 17.30.13.png

 

 

 

Capture d’écran 2017-03-04 à 17.58.31.png

 

 1770

 En 1770 à quatorze ans, il  retranscrit parfaitement  le "Miserere 

de Gregorio Allegri," œuvre religieuse complexe, non publiée,

mais connue, qui dure environ quinze minutes, en ne l'ayant

écouté qu’une seule fois.

Mozart ne reçoit pas d'autre éducation que celle de son père.

 

1771

En 1771, il est de retour à Salzbourg et compose

"Ascanio in Alba,"

sur un livret de Giuseppe Parini qui est créé à Milan

le 17 octobre 1771.

 

 

 

 

 

 

 

 

 1772

l'archevêque de Salzbourg meurt.

Son successeur, Hieronymus Colloredo est moins favorable à Mozart.

La même année, ce dernier accomplit son troisième voyage à Milan

pour la création de son opéra Lucio Silla, qui est un échec.

Il rencontre le compositeur Giovanni Paisiello.

 

 

 Capture d’écran 2017-03-04 à 23.38.35.png

 

 

1777

 

jusqu'en 1777, Mozart séjourne à Salzbourg et fait quelques 

courts voyages à Vienne, où il rencontre son illustre aîné Joseph

Haydn avec  qui il entretiendra tout au long de sa vie une

correspondance et une amitié teintée d'admiration, réciproque.

Mozart lui donnera le surnom affectueux de « papa Haydn »

Joseph Haydn à Léopold Mozart :

 

« Je vous le dis devant Dieu, en honnête homme, votre fils est le

plus grand compositeur que je connaisse, en personne ou de nom,

il a du goût, et en outre la plus grande science de la composition. »

 

 

Capture d’écran 2017-03-04 à 17.37.50.png

 

 

 

 

 

Capture d’écran 2017-03-04 à 19.24.50.png

 

 

 

 A l'âge de vingt ans, Mozart décide de quitter Salzbourg.

le prince-archevêque  lui impose alors de démissionner de

son poste de maître de concert mais refuse de laisser partir Léopold.

Après une année de préparatifs, il part avec sa mère, tout d'abord à 

Munichoù il n'obtient pas de poste, puis à Augsbourg, et enfin à

Mannheim, où il se lie d'amitié avec de nombreux musiciens.

Toutefois, ses démarches pour obtenir un poste restent, là aussi,

infructueuses.

Lettre de Mozart à son père 

 

<<Le 8 novembre 1777

 

Papa chéri !

Je ne peux écrire poétiquement, je ne suis pas poète. Je ne saurais

manier les formules assez artistement pour qu'elles fassent jouer

les ombres et les lumières, je ne suis pas peintre. Je ne peux non

plus exprimer mes sentiments et mes pensées par des gestes et

par la pantomime, je ne suis pas danseur. Mais je le peux grâce aux

sons, je suis Musikus.

Je jouerai demain au piano, chez Cannabich, tout un compliment

de fête et d'anniversaire en votre honneur. Pour aujourd'hui, je ne

peux que vous souhaiter de tout cœur, mon très cher Père, tout 

ce que je vous souhaite tous les jours, matin et soir: santé, longue 

vie et bonne humeur. (...) Portez-vous bien;

je vous prie respectueusement de continuer à m'aimer un peu et 

vous satisfaire de ce misérable compliment en attendant que s'ouvrent 

dans la petite armoire de mon entendement de nouveaux tiroirs, où je

mettrai la sagesse que j'ai encore l'intention d'acquérir.

Je baise 1000 fois les mains de papa et demeure jusqu'à la mort.

 

Mon très cher Père, Votre fils obéissant,

Wolfgang Amadeus Mozart.>>

 

 

 

 

 

Capture d’écran 2017-03-07 à 17.42.35.png

 

 

 

 

Capture d’écran 2017-03-04 à 17.47.28.png

Aloysia Weber

 

 

Mozart rencontre  les deux soeurs Constanze et alioysia Weber en

1777 à Mannheim.Il s'intéresse d'abord à Aloysia qui est cantatrice

et dont il  tombe éperdument amoureux .  

Couvert de dettes, Mozart comprend qu'il doit reprendre ses recherches,

de travail et part pour Paris, au mois de mars 1778 toujours avec sa mère .

 

 

 Mozart et Aloysia Weber

 Capture d’écran 2017-03-04 à 17.50.46.png

 

 

 

Mozart ne trouve pas de poste qui lui convienne, et a même du

mal à se faire payer ses leçons d'un noble qui le traite avec

condescendance, comportement des nobles en général qui

marquera Mozart.

1778

Lors de ce séjour, sa mère Anna Maria tombe malade et meurt

le  rue du Gros-Chenet (actuellement au 8 rue du 

Sentier où se trouve une plaque commémorative) à Paris.

Elle est inhumée sur place après une messe à l'église Saint-

Eustache en présence de son fils qui signe sur le registre

paroissial de cette église.

 

 

Capture d’écran 2017-03-04 à 19.24.20.png

 

 

 Mozart rentre alors à Salzbourg, où son père réussit à convaincre

le prince-archevêque de le reprendre à son service.

Sur le trajet de son retour, il passe par Munich, où vit la famille Weber.

Mais Mozart apprend qu'Aloysia aime un autre homme. Josef Lange,

acteur célèbre dont elle divorce plus tard, regrettant, dit-on, sa première

décision.

Mozart loge chez les Weber ,famille d'excellents musiciens ,pendant

quelque temps, puis quitte la famille en raison des rumeurs qui circulent

sur ses relations avec Aloysia. 

 

 

 

 

Les soeurs Weber =Aloysia à gauche et Constanze à droite 

 

 

Capture d’écran 2017-03-04 à 19.52.44.png

 

 1779

 

Après tous ces malheureux événements, il arrive, déprimé, à Salzbourg

le , où il retrouve son ancien poste de Konzertmeister

auquel Colloredo ajoute la fonction d'organiste de la Cour pour 450

florins par an .

1780

En novembre 1780, il reçoit une commande pour l'opéra de Munich,

et il part donc, comme son contrat l'y autorise.

La création, le 

 "Idomeneo, Rè di Creta "(Idoménée, roi de Crète),

opéra accueilli très favorablement par le public.

 

 

 

 

 

De retour à Salzbourg, Mozart doit suivre son employeur à Vienne,ou 

il s'installe ; pour la cour de l'empereur Joseph II il met en musique un

texte de Gottlob, Belmonte et Constanze oder Die Entführung ans

dem Serail.

le prince-archevêque le traite publiquement, après des remarques

du jeune musicien jugées impertinentes, .de « voyou » et de « crétin »

 avant de le congédier le 9 mai 1781.

 

"La Sonate pour deux pianos en ré majeurKV 448, "


c'est une œuvre de Mozart composée en novembre 1781 à Vienne

quand il avait 25 ans. La sonate a été écrite pour un concert que

Mozart donnait avec la pianiste Joséphine von Aurnhammer.

La sonate est une des seules œuvres de Mozart écrites pour deux

pianos.

 

 

 

Capture d’écran 2017-03-04 à 22.27.29.png

 

1782

'l'Enlèvement au Sérail "est créé 16 juillet 1782.

 

 

 

 

 

 

 

Mozart est alors installé dans la capitale autrichienne, dans la

pension de madame Weber, comme compositeur indépendant.

Mozart  épouse Constanze Weber  le . Ils ont six enfants

entre cette date et 1791, année de la mort de Mozart.

 

 

 

Capture d’écran 2017-03-04 à 20.16.04.png

 

 

 

Capture d’écran 2017-03-04 à 19.43.10.png

 

 

 

"La Sonate pour piano n° 11 en la majeurK. 331,"

c'est une sonate pour piano composée dans les années 1780.

Elle est notamment célèbre pour son troisième mouvement,

dit « Alla Turca » ou « Marche turque ».

 

 

 

 

 

La date et le lieu de composition exacts ne sont pas connus,

mais il est probable que ce soit à Vienne ou à Salzbourg vers 1783.

D'autres lieux, comme Paris, et d'autres dates, à partir de 1778,

ont été suggérés.

 

 

 

1784-1785

 

 

 

Pétri des idées des Lumières, Mozart entre le 14 décembre 1784 

en franc-maçonnerie dans la loge de la Bienfaisance, et accède

au grade de maître, le 13 janvier 1785. Très épris des idéaux de

la maçonnerie qui diffusent cette philosophie des Lumières,

il écrit par la suite une douzaine d'œuvres pour ses frères maçons,

dont :

"Die Maurerfreude" (La Joie des maçons, K 471) en février 1785,

 

 


 

 

 

la "Maurerische Trauermusik "(Musique funèbre maçonnique, K 477)

en novembre 1785,  


 

 

 

 

 


La Flûte enchantée dit opéra maçonnique KV 620, qui serait 

une transcription de l'initiation à la franc-maçonnerie avec ses

épreuves,  son maître de cérémonie, la répétition de thèmes

avec trois notes et une musique évoquant l'idéal maçonnique ,

sera composée en 1791

 

 

 

 

 

 

Le Concerto pour piano  21 en ut majeur  K. 467 est un concerto

 pour piano du compositeur classique. Il fut composé en 1785, peu

de temps après le Concerto pour piano en ré mineur K. 466

 

 
 
 

Ma préférence : ce concerto  majestueux ,serein.. =

Le Concerto pour piano 21 en ut majeur K. 467 

 composé en 1785=


 
 
 
 

 1786

 

 

En 1786, Mozart fait la connaissance du librettiste Lorenzo da

Ponte, « poète impérial » à Vienne avec un rang directorial

comparable à celui de Salieri directeur musical du Théâtre d'opéra

impérial et kappelmeister.

La rumeur accusant Salieri d'avoir organisé la mort de Mozart ,

son cadet de six ans ,semble être colportée depuis la parution

de la nouvelle de Pouchkine," Mozart et Salieri "  (1830, mis en

musique par Rimski-Korsakov).

Cette nouvelle a été reprise par Peter Shaffer dans sa pièce célèbre 

"Amadeus "dont Milos Forman tira le film du même nom.

Cette accusation n'est basée sur aucun fait réel, malgré la jalousie

qu'aurait pu légitimement ressentir Salieri à l'égard de la musique

de Mozart.

Cette hypothèse est actuellement abandonnée car Salieri était un

puissant personnage à Vienne et ne pouvait être jaloux de Mozart,

qui obtenait des succès moindres.

 

En effet Antonio Salieri est compositeur de la cour et directeur de

l'opéra italien, puis en 1788, maître de chapelle de l'empereur,

cumulant tous les postes supérieurs et assumant de ce fait une

fonction de direction de la musique à la Cour, da Ponte étant

"Poète impérial", responsable des livrets.

 

 

Mozart et Salieri 

 

Capture d’écran 2017-03-05 à 02.47.01.png

 

Da Ponte, alors bien en cour, contrairement à Mozart, convainc

l'empereur d'autoriser la création d'un opéra basé sur:

Le Mariage de Figaro," de Beaumarchais, alors qu'il avait fait

auparavant interdire la pièce, jugée subversive.


Mozart met en musique le livret de Lorenzo da Ponte, et la première

de "Le nozze di Figaro "(Les Noces de Figaro) a lieu le  à

Vienne.

Son succès n'empêche pas son retrait rapide de l'affiche, l’œuvre

mécontentant la noblesse viennoise. Mozart part alors à Prague,

où Le nozze connaît un grand succès.

En hommage à cette ville, il compose la Symphonie n°38 en ré majeur.

 

 

 

 

 

 

 

 

Tellement connu et mille fois entendu, ce sublime adagio

de Mozart  concerto pour piano numéro 23 

 

 

 

Cet Adagio a ,entre autres, contribué à la notoriété du chef Daniel

Barenboim qui, dans les années 80, a enregistré les huit derniers

concertos de Mozart pour Piano.  

 

 

 

 

 

 

Le concerto n° 24 chevé le  à Vienne trois semaines

après le 23e concerto pour piano K.488

sublime ...sublime....

 

 

 1787 

 

 

Mozart reçoit alors du directeur du théâtre de Prague, ville qui

lui a fait fête, la commande d'un opéra pour la saison suivante.

Mozart fait à nouveau appel à Lorenzo da Ponte librettiste à

succès, pour créer le livret de" Don Giovanni."

Il s'inspire d'un opéra buffa italien de Gazzaniga produit à Venise

sur un livret de Bertati quelques mois auparavant.

 Le , son père, Léopold, meurt.

Il avait rompu avec lui.

Ce décès bouleverse Mozart, et va influencer la composition de

son opéra alors en chantier.

 Don Giovanni est créé au théâtre des États de Prague le 

 avec un grand succès, mais qui ne se confirmera cependant pas

à Vienne.

Mozart note Don Giovanni comme un opéra buffa, sans doute en

raison du genre d'opéra, dans son catalogue, mais cet opéra sera

publié et produit comme dramma giocoso, mêlant le comique et

le tragique.

 

 

 

La Sérénade no 13 en sol majeur « Eine kleine Nachtmusik »K. 525

plus connue en français sous le titre" Une petite musique de nuit "

c'est une sérénade pour quintette à cordes (deux violons, un alto, un 

violoncelle et une contrebasse) composée par Mozart en 1787.

Son premier mouvement débute par l'un des thèmes les plus connus

de la musique classique. Elle est la dernière sérénade de Mozart.

 

 

Le , Joseph II, satisfait de Mozart, le nomme

musicien de la chambre impériale et royale avec un traitement

confortable de 800 florins par an.

Il le charge de la musique de danse.

Mozart tentera en vain d'obtenir le poste de Konzertmeister impérial,

la fonction occupée par Gluck.

À ce traitement, Mozart ajoute ses cours privés donnés à la noblesse

ou à la bourgeoisie de Vienne, le fruit des concerts par souscription

qu'il organise et qu'il dirige et des gratifications pour chacun de ses

opéras. Des opéras qui ne connaissent pas un grand succès selon

Robbins Landon, la Cour et le public préférant l'opéra napolitain de

Paisiello et Martin y Soler notamment, bien qu'il s'inspire de ce style

dans la trilogie mais à sa manière.

C'est cette manière qui à cette époque ravit les amateurs.

Même Goethe qui admire Mozart, lui préfère Cimarosa.

Après la mort de son protecteur Joseph II, Léopold II lui succède.

Ce dernier ne semble pas apprécier Mozart qui perd sa situation, puis 

les faveurs de la noblesse, sans doute à cause du procès pour dettes

intenté par le prince Lichnowsky à l'issue d'un voyage effectué en

commun.

 

 

Capture d’écran 2017-03-05 à 12.31.54.png

 

 

 

 

 

 

 

 

 

"Così fan tutte, ossia La scuola degli amanti"

Ainsi font-elles toutes, ou l'École des amants "   K.588,

est un opera buffa2 en deux actes sur un livret en italien de 

Lorenzo da Ponte, créé le  au Burgtheater de Vienne.

 

 

L'opéra a été très applaudi lors de la première représentation 

; cependant le décès de Joseph II le entraîna la

fermeture des théâtres pour deuil. À la réouverture des salles,

Cosi fan tutte "était presque totalement oublié.

 

 1791

 

 La messe de Requiem en ré mineur (KV 626), de Wolfgang

Amadeus Mozart, composée en 1791, est une œuvre de la

dernière année de la vie de Mozart 

 

 

 

 

 

 

 

Capture d’écran 2017-03-05 à 03.45.44.png

 

 

 

 "La Flûte Enchantée"

 

 

 

 

 La première représentation a lieu le  dans les

faubourgs de Vienne, au théâtre de Schikaneder, petite salle en

bois fréquentée par un public plus populaire que celui d'une salle

d'opéra habituelle.

Du fait de son succès, la 100e représentation est atteinte un an plus

tard. C'est dans cet opéra que l'on entend le célèbre air

de" la Reine de la Nuit "

 

 

Capture d’écran 2017-03-05 à 03.45.19.png

 

 

et plusieurs autres airs ou chœurs, comme:

"l'air de l'oiseleur",

"le duo de Tamino et Pamina",

"les deux airs de Sarastro", dont l'un avec chœur 

 

 

 

 Capture d’écran 2017-03-05 à 03.46.05.png

 

 

 

 

 

 

Concerto n°27 k 595 très connu aussi et tout aussi sublime .

 

 

 

 

 

 Tous ces concertos ,adagios de Mozart ,si légers ,si aériens ,qui

coulent si facilement comme par "enchantement" ,sont pour moi

,les plus beaux .......une vraie joie qui dépasse les autres ............

C'est "Divin".  

Ce n'est pas très original d'aimer "Mozart " aujourd'hui car il est

"à la mode" dans les opéras rock et les films ,un peu galvaudé même;

mais dire que j'aime Mozart serait un euphémisme ,car au delà de la

beauté de ses oeuvres ,sa musique atteint quelque chose en moi 

de très très personnel dont je n'ai pas envie de parler .

Mozart est ,comme chacun sait, un génie ,un virtuose mais c'est 

avant tout "un enfant "; c'est la pureté et la grâce , il n'a pas eu le

temps d'être souillé par la vie et la cupidité .

La musique de Mozart est sacrée .

ANNE VR (-_-)xxx 

 

Mozart est mort le 5 Décembre 1791

 

Le Nouvel OBS :

 

 

<< Wolgang Amadeus Mozart, mort en décembre 1791 à l'âge

de 35 ans, aurait été victime d'une complication rénale ayant

résulté d'une infection avec un streptocoque.

C'est ce que qu'affirme une étude suédoise publiée dans la

revue médicale américaine Annals of Internal Medicine.

La mort du compositeur autrichien a déjà donné lieu à plusieurs

conjectures dont celle abandonnée depuis longtemps de

l'empoisonnement par le musicien italien Antonio Salieri ou de

la tuberculose.

Hypothèses=


Mais explique le Dr Richard Zegers de l'Université d'Amsterdam

aux Pays Bas, l'un des trois auteurs de cette recherche, il apparaît

qu'une petite épidémie de streptocoque a frappé Vienne pendant

la période de la maladie suivie du décès de Wolfgang Amadeus

Mozart.


Le Dr Zegers et ses collègues se sont appuyés pour leurs recherches

 sur des sources qui avaient été jusque-là ignorées dont le registre

des décès quotidiens de Vienne qui relate cette épidémie d'infections

suivies d'oedèmes chez des jeunes hommes au cours de la période à

laquelle est intervenu le décès de Wolfgang Amadeus Mozart.

Ils ont aussi utilisé les compte-rendus de témoins directs dont surtout

celui de la belle-soeur du musicien Sophie Haibel.

Corps très enflé=


Sur la foi de ces documents, ces chercheurs avancent l'hypothèse

d'une infection avec un streptocoque qui a provoqué une forte

fièvre et un oedème sévère suivi d'une inflammation rénale grave.

Sa belle-soeur qui était à ses côtés raconte que le corps de Wolfgang

Amadeus Mozart était très enflé, l'empéchant de se retourner dans

son lit. Selon elle il était conscient et mentalement dans de bonnes

dispositions jusqu'au dernier jour de sa vie.

Sur le certificat de décès, la cause officielle de la mort de Wolfgang

Amadeus Mozart fait état de "Hitziges Frieselfieber" ou fièvre miliaire

brûlante, un terme générique qui avait une fonction administrative

mais n'avait pas de signification médicale spécifique.

Il s'agissait d'une fièvre élevée accompagnée d'une éruption, due à

une sécrétion excessive de sueur qui bloque les glandes sudorales.>>

(Nouvelobs.com)

 

 Vienne 

Capture d’écran 2017-03-05 à 15.19.07.png


Capture d’écran 2017-03-05 à 15.19.41.png

 

Statue de Mozart en Autriche à Vienne 

Capture d’écran 2017-03-05 à 15.01.09.png

 

 

Buste de Mozart à Vienne 

 

 Capture d’écran 2017-03-05 à 15.25.13.png

 

 

 

Salzburg

 

 

 

Capture d’écran 2017-03-05 à 15.24.35.png

 

 

Statue de Mozart en Autriche à Salzburg 


Capture d’écran 2017-03-05 à 15.24.49.png

 

 

 Paris 

 Mozart à L'Opera Garnier

 

Capture d’écran 2017-03-05 à 15.32.16.png

 

 Mozart sculpté par Louis -Ernest Barrias

Sculpteur Français de XIX eme siècle 

 

 Capture d’écran 2017-03-05 à 15.31.48.png

 

 Italie

 

Sculpture D'Edouard Faro ,sculpteur italien  contemporain 

 

Capture d’écran 2017-03-05 à 15.43.25.png

 

 

 

 

 

Out of Africa & Wolfgang Amadeus Mozart - Clarinet concerto

in A major, K. 622 - Adagio (HD)

 

 

 

 

 

 Londres

Capture d’écran 2017-03-05 à 15.09.03.png

 

 

 

Statue de Mozart en Angleterre à Londres

 


Capture d’écran 2017-03-05 à 15.09.22.png

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Amadeus  de Milos Forman

1984

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Amadeus le film de Milos Forman 

 



11/03/2017
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 52 autres membres