ANNE VALLERY-RADOT RUBRIQUES ARTS & CINÉ

ANNE VALLERY-RADOT RUBRIQUES ARTS & CINÉ

POSSESSIONS, VICTIME OU PSYCHOPATHE ?

 

 793D24E9-EF9E-45AF-8EF3-15E8C1551487_1_201_a.jpeg

 

0CD82DC1-5256-417D-B6F3-ACC1DF8B66BE_4_5005_c.jpeg

 

 

 

Possessions est une mini-série thriller franco-israélienne de 2020, en six épisodes de 52 minutes, avec une intrigue imaginée par le scénariste israélien Shachar Magen (Sirènes) et l’autrice et scénariste Valérie Zenatti . Réalisée et co-produite par Thomas Vincent.

 E5F71ED4-FB13-4F8C-81AB-3190A6A58E49_1_201_a.jpeg

 

 Natalie (Nadia Tereszkiewicz) et Eran (Imri Biton)

 

Natalie, jeune française expatriée en Israël, est accusée d’avoir assassiné son mari, Eran, le soir de ses noces. Karim Taleb, un diplomate du consulat français chargé d’apporter sur place son aide à des ressortissants en difficulté, tombe peu à peu sous le charme de Natalie. Il ne parvient pas à savoir si la jeune femme est profondément perdue et vulnérable, ou au contraire redoutablement manipulatrice. Obsédé par cette affaire, Karim va plonger dans le passé mystérieux de Natalie et de sa famille.

 

79917883-FF2B-4D78-96F2-7DA28F87634A_1_201_a.jpeg

 

  

 


 

 

 

 

0CB8D1C1-5560-4903-81CA-7F10C6EB1660_1_201_a.jpeg

 

Les souvenirs de Natalie concernant le meurtre d'Eran sont confus.

E788EA8C-1530-4F74-8D03-01B7C1627C0C_1_201_a.jpeg

Harcelée par Rosa, sa mère, (Dominique Valadié), qui veut la protéger des hommes depuis sa naissance, Natalie doit subir les croyances, les craintes , superstitions, rituels ancestraux et traditions tunisiennes de Rosa.

Tandis que Joël  (Tchéky Karyo) son père semble inquiet et résigné devant l'autorité de sa femme. 

 

 

 

FB5D79A5-C1A5-4CF1-9F3D-68E9B0874E63_1_201_a.jpeg
 

 Rosa avec ses deux autres filles, Jessica (Aloïse Sauvage) et Johanna (Judith Chemla)

DFCE306B-14AA-473F-8799-BB304FAC0A2C_1_201_a.jpeg

Louisa (Ariane Ascaride), l’amie de sa mère partage sa crainte du mauvais œil et la pousse a protéger Natalie "du démon".

 

 

 


A5AA2483-5C86-40D4-A01B-026029F343D9_1_201_a.jpeg

Karim Taleb (Reda Kateb)

Karim Taleb, diplomate français du consulat de France à Tel Aviv, est chargé d’assister la jeune française qui refuse de parler à la police.

 D1063F00-3400-442A-97A3-0D913A6B1FE3_1_201_a.jpeg

L'enquête est confiée à Esti (Nos Koler) et Rafi (Tzahi Grad) 

 


 

 

Si l’histoire se déroule en Israël, en plein désert du Neguev, cette terre emplie de croyances, n’est pas un hasard. « Notre intention de départ était d’interroger la vision cartésienne et la vision irrationnelle ou mystique d’un événement », souligne la scénariste. Valérie Zenatti et Shachar Magen s’amusent à brouiller les pistes. « Le spectateur peut être pris dans ce conflit et se demander "est-ce une série réaliste ou fantastique" », analyse Valérie Zenatti.

 

« On a effleuré l’idée que la série puisse se passer en France. Finalement, il nous a semblé par rapport à ses deux aspects, du rationnel et de l’irrationnel, de la tradition et de la modernité, et aussi par rapport à une forme de violence et peut-être de paranoïa, que c’était intéressant de mélanger Israël et la France », raconte la scénariste. Et d’ajouter : « Pour nous le désert est le lieu où l’on se retrouve à nu et où il n’y a pas d’échappatoire possible. » La série Possessions est hantée par les paysages désertiques du Neguev, la ville décatie de Beer-Shiva, la bande-son envoûtante de HiTnRuN et l’aura troublée d’Israël, une terre aux frontières floues, « un pays où tout est poussé à l’extrême ».

Pour le réalisateur Thomas Vincent, à qui l’on doit la mise en scène de la série Bodyguard, Possessions, c’est « la rencontre entre Rosemary’s Baby et un western de Sergio Leone ». « Rosemary’s Baby était dès le départ une des références qu’on avait en tête, tout comme Kill Bill », se rappelle Valérie Zenatti.

Pour moi cette série est une réussite qui aurait pu avoir une suite mais le choix de rester sur une fin qui explique toute la complexité du personnage de Nathalie et rejette les fausses pistes, est suffisamment claire pour ne pas en rajouter.  

Le casting est parfait et l'intrigue, qui joue sur plusieurs tableaux, est recommandée à ceux qui aiment démêler le vrai du faux et les histoires de religion et de superstition.

ANNE VR(-_-)XXX 



27/08/2022
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 119 autres membres