ANNE VALLERY-RADOT RUBRIQUES ARTS & CINÉ

ANNE VALLERY-RADOT RUBRIQUES ARTS & CINÉ

THE HATER ,THE TASTE OF HATE

 

 

Capture d’écran 2020-08-16 à 17.35.29.png

Le Goût de la haine est un film dramatique polonais, réalisé par Jan Komasa et écrit par Mateusz Pacewicz,

 

 

 


 

 

 

 

 

Après avoir plagier un livre pour un de ses devoirs ,"Tomek" Tomasz Giemza ,un étudiant en droit se fait expulser de l'Université de Varsovie 

Tomek tente de diriger l'opinion sur Internet en  provoquant une haine et une violence généralisée ,il diffuse des fake news et crée des scandales ,sans aucune pitié ,il n'hésite pas à détruire la vie des gens .

 

 

Capture d’écran 2020-08-16 à 17.02.20.png

 

 

Gabi (Vanessa Aleksander) et Tomek (Maciej Musiałowski)

 

 

Rejeté par "Gabi" Gabriela Krasucka ,qui joue avec lui et dont il est amoureux ,Tomek n'hésite pas à l'espionner par des voies illégales et ,par la même occasion ,à surveiller les parents Krasucka qui sont sont lié à Robert Krasucki ,un candidat à la mairie .

 

Capture d’écran 2020-08-16 à 18.23.47.png

Zofia Krazucka (Danuta Stenka) et Robert Krazucki 

Engagé par Beata Santorska pour démolir Robert Krazucki ,Tomek franchira une ligne virtuelle qui aura des conséquences dramatiques dans le monde réel et fera de lui un vrai fou dangereux. 

Capture d’écran 2020-08-16 à 17.02.02.png

Tomek et Beata santorska (Agata Kulesza)

 

 

 


Capture d’écran 2020-08-16 à 17.36.12.png

 

Mensonges , manipulations et haines font parties intégrantes du monde politique ,ce thriller met en avant le rôle diabolique des réseaux sociaux et des fake news qui y circulent pour mieux attiser les ennemis et les pousser à la révolution.

c'est presque un manuel qui nous explique comment faire pour gagner contre son adversaire ou un traité de stratégie militaire qui fait d'ailleurs référence à "L'Art de la guerre" de Sun Tzu .  

Ce film raconte comment un être humain se sent méprisé par une société qui fera de lui un psychopathe et la montée de sa haine et de sa diabolique vengeance à travers un monde virtuel qui s'accomplira par ricochet dans le monde réel. 

 

Maciej Musialowski interprète "Tomek" à la perfection ,tel un Dracula du XXI ème siècle , il est inquiétant et fascinant par son intelligence vive et pernicieuse     

 

Bien que fictif, le film se rapporte à des situations réelles telles que l'utilisation de Twitter ou d'autres réseaux sociaux afin de manipuler psychologiquement des utilisateurs et influencer l'opinion publique. Le film est une représentation de la façon dont la haine en ligne peut entraîner de graves conséquences dans la vraie vie.

 

 

Trois semaines après la fin du tournage, Pawel Adamowicz, maire de la ville de Gdansk en Pologne et politicien libéral fréquemment ciblé par des haineux en ligne, a été poignardé à mort lors d'un événement caritatif diffusé en direct.

Si le film "Joker" de Todd Phillips raconte la naissance d'un monstre  "méprisé réellement" par la société et devient un justicier presque légitimement ,je veux dire que c'est presque justifié par sa souffrance et son sentiment d'exclusion qu'il le devient...

Par contre "The Hater" le film de Mateusz Pacewicz, raconte la naissance d'un autre  monstre qui "se sent méprisé" mais par ses propres erreurs  et devient un tueur psychopathe presque illégitimement , je veux dire que c'est par sa propre volonté et sa haine des "gens" (comme il dit )qu'il le devient  .....

Époustouflant ,ce film est magistral !!  

ANNE VR(-_-)XXX 



16/08/2020
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 78 autres membres