ANNE VALLERY-RADOT RUBRIQUES ARTS & CINÉ

ANNE VALLERY-RADOT RUBRIQUES ARTS & CINÉ

WALT DISNEY , WHAT A WONDERFUL WORLD

 

 Capture d’écran 2020-07-24 à 09.52.05.png

 

 

 

 

Capture d’écran 2020-07-24 à 10.05.43.png

 

 

 


Capture d’écran 2020-07-18 à 21.14.40.png

Walter Elias Disney dit Walt Disney est né le et mort le  à Burbank (Californie)

 

 

Capture d’écran 2020-07-18 à 20.42.13.png

 

La famille Disney ,les parents Flora et Elias ,Les enfants Roy ,Ruth et Walt .


 

 

Capture d’écran 2020-07-18 à 20.51.30.png

 La maison de Marceline 

 

 

En 1906 la famille  Disney quitte Chicago pour une ferme à Marceline dans la campagne du Missouri, dans cette bourgade née à la fin du XIXe siècle au moment où le chemin de fer se développe dans la région. Pour les Disney, cette vie champêtre est un nouveau chalenge.

La vie est difficile et la maisonnée vit dans une grande précarité. Pour Walt, du haut de ses cinq ans, c'est le paradis avec ses endroits extraordinaires, ses animaux, sa nature.

Toujours aussi proche de sa maman, c'est un terrain de jeu à ciel ouvert. Flora prend soin cependant à ce que l'enfant ne passe pas tout son temps dehors. Pour la première fois, elle le scolarise à l'école du coin. Le bâtiment en briques rouges est majestueux. Walt y reçoit une éducation. Sur son pupitre, il grave ses initiales, W.D..

 

 


 

 

A 17 ans ,Walt Disney ,Incorporé à la division des ambulances de la Croix-Rouge américaine en France ou il reste une année jusqu'à fin   ,retrouve sa famille à l'automne, à Chicago puis rejoint son frère Roy, démobilisé de la Navy, à Kansas City.

C'est là qu'il souhaite entamer une carrière de dessinateur publicitaire malgré l'emploi proposé par son père dans la fabrique de Chicago.

 

 

Capture d’écran 2020-07-18 à 19.22.29.png

 Walt Disney

 

 

Il obtient un premier travail au « Pesman-Rubin Commercial Art Studio » pour 50 dollars par mois. Il y réalise la couverture du programme hebdomadaire du Newman Theater.

 

Capture d’écran 2020-07-18 à 20.25.37.png

Ub Iwerks et Walt Disney 

Walt rencontre un jeune animateur de son âge, Ubbe Ert Iwerks (Ub Iwerks), avec lequel il fonde en  la société « Iwerks-Disney Commercial Artists ».

La société périclite mais le duo est bientôt engagé par la « Kansas City Film Ad Company » (société de film publicitaire de Kansas City), à la suite d'une offre d'emploi dans le Kansas City Star, et travaille sur des animations publicitaires primitives pour les cinémas locaux.

 

 

Capture d’écran 2020-07-24 à 09.46.29.png


 

 

 

 

Capture d’écran 2020-07-18 à 18.43.00.png

 Walt Disney

Le , Disney lance Laugh-O-Gram, Inc., qui produit des courts métrages animés basés sur les contes de fées populaires et des histoires pour enfants.

 

Capture d’écran 2020-07-21 à 13.33.40.png

 

Le Petit Chaperon rouge (Little Red Riding Hood) est un court métrage d'animation sorti en 1922  basé sur le conte Le Petit Chaperon rouge de Charles Perrault. Et sera repris dans Le grand méchant loup des Silly symphonies .

 

 

 

 

Capture d’écran 2020-07-19 à 15.20.19.png
Capture d’écran 2020-07-19 à 15.20.59.png

Capture d’écran 2020-07-19 à 15.27.46.png

 

 

Parmi ses employés, on retrouve IwerksHugh HarmanRudolf IsingCarman Maxwell et Friz Freleng. Les productions de la jeune société sont bien accueillies dans la région de Kansas City, mais les coûts dépassent les revenus.

 

 

Capture d’écran 2020-07-18 à 17.05.12.png

 

 

 

Après un dernier court-métrage, le film en animation et prise de vue réelle Alice's Wonderland, le studio dépose le bilan en .

 


 

 Capture d’écran 2020-07-18 à 16.56.20.png

 

 

Roy ,le frère de Walt, l'invite à venir à Hollywood. Disney travaille alors comme photographe indépendant et réussit à rassembler assez d'argent pour acheter un aller simple en train pour la Californie et emmène avec lui Alice’s Wonderland qui vient d'être achevé, laissant derrière lui son équipe.

Capture d’écran 2020-07-18 à 19.27.28.png

Roy et Walt Disney  

 

À Hollywood, Disney monte une « affaire » d'animation avec son frère Roy. Ainsi débutent les Disney Brothers Studio dans le garage de leur oncle Robert.

Ils obtiennent un contrat de distribution avec Margaret J. Winkler, distributeur de droits de New York, fiancée de Charles B. Mintz. Winkler et Mintz distribuent déjà la série Félix le Chat

Virginia Davis, la vedette des prises de vue réelles d'Alice’s Wonderland, est « extirpée » du Kansas, ainsi qu'Ub Iwerks à la demande de Mintz et Winkler.

Le  Disney signe avec eux un contrat pour réaliser douze films. Cette date marque la création des studios Disney.

 

Capture d’écran 2020-07-18 à 18.41.24.png

 Walt disney et Lilian Bounds 

  

En 1925 Walt achète un terrain au 2719 Hyperion Avenue afin d'accueillir tous les animateurs et Lillian Bounds, une des employées du studio travaillant comme peintre intervalliste et secrétaire, devient la femme de Walt Disney.

 

Capture d’écran 2020-07-18 à 18.48.50.png
Capture d’écran 2020-07-18 à 18.49.23.png

 

 

 

Les Alice Comedies qui mêlent animation et prise de vue réelle rencontrent un succès raisonnable. 

 

En 1926, les Disney Brothers Studio sont rebaptisés Walt Disney Studio.

Walt Disney n'était pas un grand dessinateur et a souvent admis ne pas avoir contribué à un seul dessin après 1926, se consacrant plutôt au domaine des idées

 


 

 

Capture d’écran 2020-07-18 à 20.35.01.png

Charles Mintz et Margaret Winkler

 

En 1927Charles Mintz se marie avec Margaret Winkler et prend le contrôle de la société de sa femme. Il décide de mettre en production une nouvelle série de dessins animés qui serait distribuée par Universal Pictures.

Capture d’écran 2020-07-18 à 17.11.47.png

La nouvelle série, Oswald le lapin chanceux (Oswald the Lucky Rabbit), est un succès relatif, et le personnage d'Oswald devient une icône populaire. Les studios Disney s'agrandissent, et Walt embauche Harman, Ising, Maxwell et Freleng venus de Kansas City.

 


 

 

 

En , Disney se rend à New York pour négocier une part de revenus plus importante pour chaque film avec Mintz.

Mais il est abasourdi quand l'homme d'affaires lui annonce que non seulement il réduit sa part, mais qu'en plus il prend sous contrat la plupart de ses principaux animateurs, dont Harman, Ising, Maxwell et Freleng.

Mintz menace Disney de créer son propre studio s'il n'accepte pas de réduire ses coûts de production.

En outre, c'est Universal, et non pas Disney, qui détient, grâce au précédent contrat, la marque commerciale sur Oswald le Lapin, ce qui signifie qu'il peut très bien se passer de lui pour faire ces films.

 

 

Disney refuse et perd la majeure partie de son équipe d'animation. Lui, Iwerks et quelques fidèles commencent alors à travailler secrètement sur un nouveau personnage pour remplacer Oswald le Lapin.

Walt n'oubliera jamais ce revers et prendra à l'avenir soin d'assurer ses droits d'auteur sur chaque création. Le nom Walt Disney Productions est adopté cette même année 1928.


 

 

Capture d’écran 2020-07-18 à 18.08.58.png

 

 

 

 

En 1929 les Silly Symphonies 

 

Les Silly Symphonies sont une série de courts métrages animés produits entre 1929 et 1939 par les studios Disney.

Chacun des courts métrages est une Silly Symphony. Contrairement aux dessins animés mettant en scène Mickey MouseDonald DuckDingo ou encore Pluto, les Silly Symphonies n'ont pas de personnages récurrents à quelques exceptions près, comme Les Trois Petits CochonsLe Lièvre et la Tortue et certains courts avec Pluto.

Les histoires prennent principalement leurs sources dans les contes populaires européens et américains.

 

Capture d’écran 2020-07-18 à 18.02.21.png

 

 

Les Trois Petits Cochons (Three Little Pigs en VO) est un court métrage d'animation américain de la série des Silly Symphonies réalisé par Burton Gillett et produit par les studios Disney en 1933. Il est basé sur le conte folkloriqueLes Trois Petits Cochons.

 

 

Capture d’écran 2020-07-21 à 13.40.31.png

 

 

 

Il a donné lieu à trois suites : Le Grand Méchant Loup (1934), Les Trois Petits Loups (1936) et Le Cochon pratique(1939) ainsi qu'à un grand nombre de bandes dessinées mettant en scène le personnage du Grand Méchant Loup sous le nom de Grand Loup.

 

 

Capture d’écran 2020-07-20 à 02.29.11.png

 

Une petite poule avisée (The Wise Little Hen) est un court métrage d'animation de la série Silly Symphonies réalisé par les studios Disney, sorti au cinéma le 

Il marque la première apparition de Donald Duck. Le film se base sur le conte d'origine russe La Petite Poule rousse, en anglais The Little Red Hen and the Grain of Wheat et particulièrement l'édition américaine illustrée par Jessie Willcox Smith (publiée en 1911).

 

 

Capture d’écran 2020-07-20 à 13.11.12.png

 

Donald commence à apparaître dans d'autres films de la série des Mickey Mouse présentant ensemble Mickey, DingoMinnie et Pluto. Dans Mickey's Service Station (16 mars 1935), Donald entame un trio avec Dingo et Mickey. Ce trio sera présent dans la plupart des courts-métrages réalisés par Ben Sharpsteen entre 1935 et 1938.

 Capture d’écran 2020-07-20 à 13.06.27.png

 

 

 

 

  


 

 

 

Capture d’écran 2020-07-18 à 18.42.20.png

Walt Disney 


Capture d’écran 2020-07-18 à 16.35.44.png

Walt Disney  

 

 

Disney lance la création du dessin animé de Mickey, avec du son, intitulé Steamboat Willie.

Disney doit vendre sa voiture afin d'obtenir l'argent nécessaire à son film. Un homme d'affaires nommé Pat Powers fournit à Disney la distribution et le Cinephone, un système de synchronisation sonore obtenu par contrebande.

Le  au Colony Theater de New YorkSteamboat Willie est projeté au public, c'est le premier dessin animé avec son synchronisé.

Capture d’écran 2020-07-18 à 18.43.37.pngWalt Disney

Cette date marque la naissance de Mickey Mouse, mais aussi de Minnie Mouse et Pat HibulaireSteamboat Willie devient un succès.

 

Capture d’écran 2020-07-18 à 16.34.09.png

 

 

 

En 1931, Mickey apparaît dans douze films, produits par une équipe de plus de quarante animateurs, dont Le Chasseur d'élan (The Moose Hunt), où Pluto adopte son nom définitif. 

Toutefois chaque court-métrage de 8 minutes réalisé par les studios Disney coûte 13 000 dollars alors que les autres studios dépassent rarement des budgets de 2 500 dollars.

 

Capture d’écran 2020-07-18 à 16.45.45.png

 

 

 

En 1932, Mickey Mouse devient le personnage le plus populaire de dessin animé à l'écran et de nombreux studios concurrents tels que Van Beuren Studios et Screen Gems créent des clones de Mickey Mouse dans l'espoir de surfer sur la vague du succès de Disney.

 

Capture d’écran 2020-07-18 à 16.44.41.png

 

 

 

Capture d’écran 2020-07-18 à 19.26.40.png

Walt et Roy Disney

 

Capture d’écran 2020-07-20 à 16.16.14.png

Au centre Walt Disney et son équipe ,à l'extreme droite Roy Disney

 

 Capture d’écran 2020-07-18 à 20.23.19.png

Ub Iwerks 

 

 


Capture d’écran 2020-07-18 à 17.38.19.png

En 1937 Blanche Neige  

Snow White and the Seven Dwarfs est le premier long-métrage d'animation et « classique d'animation » des studios Disney, sorti le  au Carthay Circle Theater deHollywood.

Le film est une adaptation du conte homonyme des frères Grimm paru en 1812, conte fortement ancré dans les traditions européennes.

Considéré par beaucoup comme un chef-d'œuvre, le film marque aussi une étape dans l'animation et même le septième art par les innovations tant techniques qu'artistiques développées et utilisées pour ce film. 

 

Capture d’écran 2020-07-18 à 17.22.43.png

 

 

 Blanche-Neige est une princesse vivant auprès de sa vaniteuse et malveillante belle-mère, la Reine.

Courroucée et jalouse de la beauté de Blanche-Neige, elle l'oblige à faire des tâches ménagères et à se vêtir de haillons. La Reine demande quotidiennement à son Miroir magique « Qui est la plus belle du royaume », et aime entendre en réponse qu'il s'agit d'elle-même.

 

 Capture d’écran 2020-07-18 à 17.34.23.png

 

 

Capture d’écran 2020-07-18 à 17.39.07.png

 

 

 

la princesse Blanche-Neige qui, ensorcelée dans le sommeil de mort éternel de la pomme empoisonnée, semble morte.

Les sept nains se refusent à enterrer sa dépouille et, à la place, lui confectionnent un cercueil de verre, rehaussé d'or, disposé dans une clairière de la forêt. Au fil des saisons, ils se recueillent avec les animaux forestiers sur le corps de la princesse Blanche-Neige.

 

 

Capture d’écran 2020-07-18 à 17.44.00.png

 

 

 

Le prince ,la pensant morte, il lui donne un baiser d'adieu. Mais, il s'agit d'un premier baiser d'amour qui rompt dès lors le sort qui maintenait la princesse endormie. Les animaux et les sept nains dansent de bonheur lorsque Blanche-Neige se réveille. Le prince place cette dernière sur son cheval blanc et l'emmène vers son château. L'ultime page du livre, qui se referme, indique qu'ils vécurent heureux éternellement.

 


 

 

Capture d’écran 2020-07-19 à 16.55.47.png

 

 

 

Le succès de Blanche-Neige permet à Disney de construire un nouveau complexe bâti sous la forme d'un campus, pour les Walt Disney Studios à Burbank.

 

Walt Disney Studios Burbank est à la fois le siège social de la Walt Disney Company et un lieu de production cinématographique, situé à l'adresse postale 500 South Buena Vista Street à Burbank en Californie.

Il regroupe des plateaux techniques cinématographiques et un grand nombre de bâtiments aux usages variés. Il comprend plusieurs œuvres architecturales hébergeant les bureaux ou les studios d'animation.

 

 

Capture d’écran 2020-07-18 à 19.13.00.png
Capture d’écran 2020-07-18 à 19.13.40.png

 

 

 

Ils ouvrent le . Les anciens studios d'Hyperion Avenue vendus puis détruits font place à un supermarché.


 

 

 

L'équipe d'animation qui vient juste d'achever Pinocchio, poursuit le travail sur Fantasia et Bambi, tandis que les équipes de courts métrages travaillent sur les séries de Mickey MouseDonald DuckDingo et Pluto, ainsi que les dernières Silly Symphonies.

 


 

 1940 Pinocchio 

 

 Capture d’écran 2020-07-18 à 18.15.11.png

 

Pinocchio est le deuxième long-métrage d'animation et « Classique d'animation » des studios Disney, sorti en 1940 et inspiré du conte de Carlo CollodiLes Aventures de Pinocchio (1881).

Capture d’écran 2020-07-18 à 18.27.47.png

 

Dans un petit village, un vieux sculpteur sur bois nommé Geppetto vit seul avec son chat Figaro et Cléo, un poisson rouge.

Fabricant de jouets, il crée une marionnette qu'il baptise Pinocchio. Son souhait le plus cher, n'ayant pas d'enfant, est que cette marionnette devienne un vrai petit garçon.

 

Capture d’écran 2020-07-18 à 18.22.56.png

 

 

Durant la nuit, son vœu est réalisé par une bonne fée nommée la Fée bleue, qui donne vie à la marionnette. Celle-ci propose à Pinocchio un marché : il ne deviendra un vrai petit garçon qu'à la condition qu'il se montre digne de l'être. 

Capture d’écran 2020-07-18 à 18.33.12.png

 

 

Jiminy Cricket, un grillon ayant trouvé refuge chez Geppetto pour y passer la nuit, se voit attribuer la tâche d'être la bonne conscience du pantin pour l'empêcher de mal agir. En récompense, il demande à être gratifié d'une médaille. Mais la tâche de Jiminy s'avère compliquée.

 

 Capture d’écran 2020-07-18 à 18.17.25.png

 Walt Disney

 

La Seconde Guerre mondiale ne permit pas d'atteindre le résultat escompté.

De plus, Walt Disney était à la même époque sur un projet plus ambitieux, Fantasia (1940). Le film constitue une prouesse significative dans les techniques d'animation, et il est souvent considéré comme le chef-d'œuvre ultime de Disney. Il comporte malgré tout une part beaucoup plus sombre que les autres classiques de Disney

 


 

Capture d’écran 2020-07-19 à 16.16.00.png

 1940 Fantasia 

Capture d’écran 2020-07-19 à 15.36.24.png

Initialement conçu par Walt Disney comme devant être le premier volet d'une série, le second volet verra le jour près de soixante ans plus tard grâce à la volonté de Roy Edward Disney, neveu de Walt, qui produira, Fantasia 2000, sorti en 1999.

 

Capture d’écran 2020-07-19 à 15.37.42.png

Fantasia se veut une véritable expérimentation artistique mettant au premier plan la musique et l'animation : le film ne comporte aucun dialogue si ce n'est les voix du conteur, incarné par le compositeur et critique musical Deems Taylor, et Mickey Mouse dont le personnage marque ici son grand retour après les Silly Symphonies de la décennie précédente.

Le film est aussi un tour de force technique : la bande-son utilise un procédé novateur, le « Fantasound », qui permet pour la première fois de déployer un son stéréophonique pour un film commercial diffusé en salles de cinéma.

 

 

 

Capture d’écran 2020-07-19 à 15.48.03.png
 

 

Le film est composé de sept séquences illustrant huit morceaux de musique classique, réorchestrés et dirigés par le chef d'orchestre Leopold Stokowski à la tête de l'Orchestre de Philadelphie. La dernière séquence illustre deux morceaux et un intermède sépare la séquence 4 et 5. Chaque séquence est précédée d'une courte introduction où l'orchestre est en ombre chinoise.

- la Toccata et fugue en ré mineur de Jean-Sébastien Bach

- Casse-noisette de Piotr Ilitch Tchaïkovski

-L'Apprenti sorcier de Paul Dukas

Le Sacre du printemps d'Igor Stravinsky

-Symphonie pastorale de Ludwig van Beethoven

-La Gioconda d'Amilcare Ponchielli

-Une nuit sur le mont Chauve de Modeste Moussorgski

L'Ave Maria de Franz Schubert

 

 

 

 

Capture d’écran 2020-07-19 à 15.55.42.png

Capture d’écran 2020-07-19 à 15.40.04.png

 

 

 

Illustrant la Symphonie pastorale de Ludwig van Beethoven. La séquence présente une succession de dieux et de créatures de la mythologie gréco-romaine : famille de pégasesBacchus et son âne licorne, petits anges ailés, centaures mâles et femelles , IrisJupiterVulcain et Diane.

 

 

 

 

 


 Capture d’écran 2020-07-19 à 16.50.53.png

 

 

1941 Le Dragon Récalcitrant 

 

 

 Capture d’écran 2020-07-19 à 16.59.22.png

 Walt Disney 

 

C'est le premier long-métrage Disney comportant un mélange d'animation et de prises de vues réelles,  il n'est pas considéré comme un « Classique Disney » car l'histoire est avant tout la visite des studios Disney de Burbank  .

Comme un documentaire, ce film explique aux spectateurs le processus de création dans l'animation. À ce titre, il est un témoignage inestimable sur le studio Disney.

L'acteur principal Robert Benchley est l'un des humoristes favoris des Américains de l'époque.

 

 Capture d’écran 2020-07-19 à 17.25.18.png

 Robert Benchley 

 

L'humoriste Robert Benchley visite les studios Disney pour essayer de vendre à Walt Disney une idée pour un film d'animation : l'histoire du « Dragon récalcitrant »Tout en essayant d'échapper à un jeune guide du studio, il traverse divers départements, décortiquant la réalisation d'un film d'animation .

 

 

Capture d’écran 2020-07-19 à 17.01.23.png
Robert Benchley

 

 

Benchley passe par la classe d'art, avec les effets sonores (où il verra les artistes réaliser les bruitages d'un petit cartoon de Casey Junior, le train qui sera de nouveau vu dans Dumbo), la caméra Multiplane (le film se colorise alors et présente ainsi une scène de Bambi et une autre avec Donald), l'atelier peinture, la session de story-board pour le segment Baby Weems, une pré projection du court-métrage de Dingo, Dingo Fait de l'Équitation. L'humoriste arrive finalement à trouver Walt dans une salle de projection proposant... Le Dragon Récalcitrant !

 

 Capture d’écran 2020-07-19 à 16.50.07.png

 

Dans Le Dragon récalcitrant, nous suivons un petit garçon qui rêve d’être chevalier et chasseur de dragon jusqu'à ce qu'il découvre la cachette d’un spécimen pas comme les autres.

Ce drôle de dragon aime prendre du bon temps, jouer et chanter. Il ne crache pas de feu et, plus que tout, déteste se battre. Le petit garçon décide de lui apprendre à se comporter comme un véritable dragon…

 


Capture d’écran 2020-07-19 à 16.51.33.png

 

 

Le film présente un studio « où il fait bon travailler » alors que la grève des studios Disney éclata un mois après la sortie du film. Les employés y sont « joyeux et enthousiastes » mais il est dit que « certains employés du film ne sont que des acteurs »

 

Lors de la première du film au Pantages Theatre, les grévistes ont manifesté avec des pancartes critiquant Disney de pratiques sociales injustes, de salaires trop faibles, de manques de reconnaissance et de favoritisme.

Devant l'un des cinémas, des sympathisants sont descendu la rue avec un costume de dragon portant la mention « The Reluctant Disney »  avec une caricature du visage de Walt Disney accrochée au corps d'un dragon portant l'inscription « Injuste »

 

 


Capture d’écran 2020-07-19 à 17.55.51.png

 1941 Dumbo

 

 

Capture d’écran 2020-07-19 à 17.57.41.png

 

 

 

 

Madame Jumbo vient de donner naissance à  "Jumbo Junior" qui, à la surprise générale, est affublé d'oreilles démesurées. Devenu l'objet des railleries de la troupe, il est aussitôt surnommé « Dumbo » mais deviendra ,après bien des rejets ,la star du cirque car il sait voler .

 

 Capture d’écran 2020-07-19 à 17.56.40.png

 

 


 

Fin , une partie du personnel du studio Disney est en grève. La production du film Bambi a de ce fait été retardée de trois mois tandis que certains syndicalistes démissionnent ou sont licenciés du studio.

La Seconde Guerre mondiale fait rage en Europe ,mais à ce moment là , les États-Unis ne sont pas encore en guerre.

Le département d'État, supervisé par Nelson Rockefeller, approche Walt Disney dans le but de représenter les États-Unis en Amérique latine et de « lutter contre le nazisme » au travers de la Good Neighbor Policy.

Disney n'apprécie pas vraiment qu'on lui demande de faire un voyage diplomatique, « d'aller serrer des mains même pour une bonne cause ».

John Grant précise qu'à l'époque de nombreux Italiens et Allemands ont émigré en Amérique du Sud, où il existe une certaine bienveillance pour le fascisme et le nazisme. Pour Eric Loren Smoodin, ce voyage sert aussi « à expliquer l'Amérique du Sud au public nord-américain

 

Walt Disney s'envole pour l'Amérique du Sud le  avec quelques animateurs pour une mission au caractère en partie diplomatique. Cette mission est aussi l'occasion de maintenir l'activité de ses artistes et de découvrir de nouvelles sources d'inspiration. L'équipe visite l'Argentine, le Brésil et le Chili.


 

 

 Le studio est fermé et Walt laisse son frère Roy trouver un accord avec le  syndicat ; ce sera fait mais avec 200 salariés en moins, dont la moitié de grévistes, et deux tiers des 300 grévistes ont été réembauché.

 


 

1942 Saludos Amigos 

 

 

 

Capture d’écran 2020-07-19 à 18.14.16.png

 

 

 

Ce long métrage raconte le voyage d’agrément, en Amérique du Sud, d'un groupe d’artistes des studios Disney, dont Walt Disney lui-même. Le film comprend quatre courts métrages reliés par des documentaires en prises de vues réelles.

 Capture d’écran 2020-07-19 à 18.19.15.png

 

Donald est présent dans deux des quatre séquences du film et représente une caricature du touriste américain. La présence du personnage de Donald est justifiée par son caractère international, du moins par le fait que même dans sa langue natale, le canard est presque incompréhensible.

À cause de cela, les animateurs ont développé pour Donald un langage corporel qui a permis de résoudre le problème de la traduction et de son coût, pour la sortie du film en Amérique du Sud. D'autres personnages ont été évoqués comme Simplet, le nain muet de Blanche-Neige, mais la teneur des émotions de Donald est plus facilement perceptible.

 

Capture d’écran 2020-07-19 à 18.18.38.png
 


 1942 Bambi

 

Capture d’écran 2020-07-19 à 18.32.13.png

 

 

 

Ce film est l'adaptation du roman Bambi, Eine Lebensgeschichte aus dem Walde (Bambi, l'histoire d'une vie dans les bois) de Felix Salten, paru en 1923.

Capture d’écran 2020-07-19 à 18.29.50.png

 

Bambi, un faon nouveau-né, apprend, au hasard de ses promenades, mille et une choses qui sont pour lui autant de sources d'émerveillement. De l'été à l'automne, il découvre ainsi les saisons une à une et affronte, pour la toute première fois, l'hiver.

 

Capture d’écran 2020-07-19 à 18.30.41.png

 

 

 


 

 

 

Disney revoit sa stratégie commerciale. Il ressort avec succès Blanche-Neige en 1944, établissant une tradition de réédition, tous les sept ans, des films Disney auxÉtats-Unis.

Capture d’écran 2020-07-20 à 13.24.39.png

 

 

 

Il réalise des compilations de courts métrages. Les plus notables sont celles issues de la tournée en Amérique latine, Saludos Amigos (1942), sa suite Les Trois Caballeros (1945) ainsi que Mélodie du Sud (le premier film Disney contenant de vrais acteurs, sorti en 1946).

 

Capture d’écran 2020-07-20 à 13.25.38.png

 

 

Capture d’écran 2020-07-20 à 13.26.44.png

 

On peut aussi ajouter Danny, le petit mouton noir en 1948 et Le Crapaud et le Maître d'école (1949). Ce dernier contient seulement deux parties : la première basée sur la Légende de Sleepy Hollow par Washington Irving et la seconde, intitulé La Mare aux grenouilles, basée sur un extrait du Vent dans les saules de Kenneth Grahame.

 Capture d’écran 2020-07-20 à 13.27.30.png

 


 

Walt Disney et le communisme 

 

En 1947, durant les sombres premières années de la guerre froide, Walt Disney témoigne devant la « Chambre du comité des activités non-américaines ».

il dénonce trois de ses anciens employés auxquels il prête des opinions communistes : Herbert SorrellDavid Hilberman et William Pomerance . L'accusation est grave dans le contexte tendu de l'après-guerre.

Ce simulacre de procès est annonciateur du maccarthysme qui, quelques années plus tard, marquera très profondément la conscience américaine.

Walt Disney profite de son témoignage pour s'enorgueillir de vertus patriotiques et se donner l'image d'un Américain irréprochable (son studio a participé, notamment par le biais de la propagande, à l'effort de guerre) ; cela donne davantage de poids à sa parole et lui vaut les félicitations du juge qui l'auditionne.

Les trois hommes mis en cause, tous trois syndicalistes, démentiront plus tard les propos de leur ancien patron. Il semble surtout que ce témoignage à charge soit la conséquence de leur rôle dans les grèves de 1941 .

 


 

1950 Cendrillon  

 

 

 Capture d’écran 2020-07-19 à 19.00.09.png

 

  

Le conte de Charles Perrault Cendrillon s'ouvre avec une voix qui entame la narration du conte .

Cendrillon, est une douce jeune fille orpheline ,qui  subit les méchancetés de sa belle-mère Lady Trémaine,et de ses deux horribles filles Anastasie et Javotte .

Cendrillon est condamnée à s'habiller de haillons et doit accomplir toutes les tâches ménagères, notamment le nettoyage des cendres de l'âtre. Elle reçoit pour cette raison le surnom de « Cendrillon ».

 

Un jour, transformée par sa marraine la bonne fée en princesse éclatante de beauté, elle se rend au bal du prince qui tombe fou amoureux d'elle...

 

 

Capture d’écran 2020-07-19 à 19.01.13.png

 

 

Capture d’écran 2020-07-19 à 19.00.41.png




1951 Alice Au pays des merveilles

 

 

Capture d’écran 2020-07-19 à 20.40.32.png

 

 

Alice au pays des merveilles est une adaptation du roman de Lewis Carrol.

Alice se repose sur un talus lorsqu'elle voit passer un lapin blanc vêtu d'un gilet, visiblement pressé. Elle décide de le suivre et, sans hésitation, s'engouffre à sa suite dans un terrier.

 Capture d’écran 2020-07-19 à 20.07.10.png

 

 
 

 1953 Peter Pan

 
 
Capture d’écran 2020-07-19 à 20.28.04.png
 
 
 

Peter Pan est une adaptation de la pièce éponyme de J. M. Barrie créée en 1904.

 

Peter Pan est un enfant joyeux, surdoué, et toujours prêt à aider les autres. Il a un don particulier : celui de se mettre à voler lorsqu'il pense à une chose agréable. Un jour, une fée appelée la Fée clochette prend contact avec Peter Pan. Il doit l'aider à retrouver des enfants, prisonniers sur l'île des enfants perdus. Il doit en outre leur trouver une maman. Ce sera la jeune Wendy. Avant cela, Peter Pan doit combattre le terrible capitaine Crochet ainsi qu'un féroce crocodile.

 

 
Capture d’écran 2020-07-19 à 20.13.18.png
 
 

 Walt Disney et la Télévision

Les Walt Disney Studios sont parmi les premiers à prendre toute la mesure du potentiel du tout nouveau média qu'est alors la télévision.

À la demande de Coca-Cola, ils produisent leur première émission One Hour in Wonderland, diffusée pour Noël en 1950.

La première série télévisuelle quotidienne du studio, le populaire Mickey Mouse Club, commencée en 1955, continuera dans de nombreuses versions jusqu'aux années 1990.

Sur ABC, Walt Disney présente lui-même une série hebdomadaire d'anthologie, "Disneyland" d'après le nom du parc qui doit ouvrir prochainement ,Disney fait une publicité énorme sur son projet. Il montre des extraits des productions Disney précédentes, fait faire le tour des studios, et familiarise le public avec le parc Disneyland en construction à Anaheim en Californie qui verra ,de ce fait ,une foule énorme le jour de l'inauguration et les jour suivants.

Après 1955, l'émission télévisuelle prend le nom de Walt Disney Presents, et quand le noir et blanc cède la place à la couleur en 1961, le nom change en Le Monde Merveilleux en couleur de Walt Disney pour évoluer vers ce qui est connu aujourd'hui sous le nom Le Monde merveilleux de Disney. Elle continue à être diffusée sur ABC jusqu'en 2005.

  

 
Capture d’écran 2020-07-20 à 15.52.14.png
 

Davy Crockett est une série télévisée américaine en cinq épisodes de 45 minutes, produite par Walt Disney Productions et diffusée du  au  sur le réseau ABC dans l'émission Disneyland.

Capture d’écran 2020-07-20 à 15.54.34.png

Cette série est inspirée de l'histoire du véritable Davy Crockett. Cette série télévisée est surtout connue pour l'engouement qu'elle a généré.

 

Capture d’écran 2020-07-20 à 16.07.47.png

 

 

 Zorro est une série télévisée américaine produite par les studios Disney et diffusée en noir et blanc entre le  et le  sur le réseau ABC.

Capture d’écran 2020-07-20 à 16.10.10.png
Capture d’écran 2020-07-20 à 16.10.23.png

 

 

 

1955 La Belle et le Clochard  

 

Capture d’écran 2020-07-19 à 20.47.54.png

 

 

 

 C'est une adaptation  d'une histoire de Ward GreeneHappy Dan, the Whistling Dog, parue en 1937. 

Malgré leurs milieux différents, une chienne cocker gâtée et un cabot jovial partagent amour et aventures dans ce classique. Ces aventures amoureuses sont perturbées par tante Sarah et ses deux adorables chats siamois, Si et Am, diaboliques et sournois. 

Capture d’écran 2020-07-19 à 20.48.54.png

 


 
 
 
 
 
Capture d’écran 2020-07-24 à 09.45.42.png

Walt Disney avec Salvador Dali 

 

1955 Ouverture de Disneyland le 17 Juillet à Anaheim en Californie 

 
 
 
Capture d’écran 2020-07-19 à 19.30.36.png
 

Le « Royaume Enchanté » de Walt Disney .  

 

 

Capture d’écran 2020-07-19 à 19.51.39.png

L'année 1955 est une date clé de la vie de Walt Disney. L'ouverture du parc Disneyland, le , change le statut de Walt Disney qui n'est plus seulement l'homme d'animation.

Capture d’écran 2020-07-19 à 19.31.17.png

Walt Disney à Disneyland

 

Disneyland est découpé en plusieurs zones associées à un thème particulier, appelé dans le jargon Disney "pays" (land).

Il a été conçu par une équipe de Walt Disney, issue des studios de dessins animés, nommée WED Entreprises.

Capture d’écran 2020-07-19 à 19.41.40.png

Walt Disney à gauche 

Le parc est entouré par un train le Disneyland Railroad qui marque des arrêts à Main Street USANew Orleans SquareFantasyland-Toontown et Tomorrowland.

Au centre du parc, une place permet l'accès aux différentes parties du parc dans l'axe de la rue principale trône le célèbre Château de la Belle au bois dormant.

 

Capture d’écran 2020-07-19 à 19.47.15.png

 

 

Le parc ouvre avec cinq pays distincts. Les idées derrière chacun des cinq lands initiaux sont les suivantes:

  • Main Street, USA est l'évocation d'une ville américaine en pleine croissance au début du XX ème siècle contenant l'esprit américain.

  • Adventureland est une version romancée des zones tropicales.

  • Frontierland est une version idéalisée des villes du Far West.

  • Fantasyland est une combinaison d'un carnaval médiéval, d'un village alpin et du style architectural Tudor.

  • Tomorrowland est une vision fantasque du futur comme il n'existera jamais.

 

 

Capture d’écran 2020-07-19 à 19.42.20.png

 

 

 

Les Walt Disney Productions, société fondée par Walt et son frère Roy, sont devenus un empire de média et réussissent dans quasiment tous les domaines où ils sont présents.

Capture d’écran 2020-07-19 à 19.42.59.png

Le succès des films, de la télévision, du parc et des produits dérivés permet à la fois à la société d'être un empire commercial, mais aussi à Walt de mener à bien plusieurs projets

 
 
 
 
Capture d’écran 2020-07-19 à 19.55.02.png
 
Capture d’écran 2020-07-19 à 19.24.25.png
 
 Capture d’écran 2020-07-19 à 19.52.26.png

 Walt Disney dans son Royaume 

 
 
 
 

 1959 La Belle au bois dormant 

 Capture d’écran 2020-07-19 à 21.08.13.png
 

À l’occasion du baptême de leur fille, le roi et la reine organisent une fête somptueuse, invitant famille, amis et sept fées marraines (ou trois fées selon les versions) bienveillantes de l'enfant.

Chacune d'elles offre un don à la princesse : beauté, grâce. 

Brusquement une méchante fée, qui n’a pas été invitée, se présente et lance à la princesse un charme mortel : lors de son quinzième anniversaire , la princesse se piquera le doigt sur le fuseau et en mourra.

Heureusement, une des jeunes et bonnes fées marraines qui s'était cachée pour parler en dernier atténue la malédiction de la méchante fée :

 « Au lieu d’en mourir, elle tombera seulement dans un profond sommeil qui durera cent ans, au terme desquels le prince, le fils d’un roi, viendra la réveiller ».

 

Capture d’écran 2020-07-19 à 21.09.24.png
 
 

 1961 Les 101 Dalmatiens 

 Capture d’écran 2020-07-20 à 13.36.27.png
 

 

Au parc, Pongo cherche à attirer l'attention de Roger et d'Anita en emmêlant sa laisse et celle de Perdita, ce qui vaut au couple de finir dans une mare. Quelque temps après, Roger et Anita se marient, et vivent en couple heureux 

 

 

Capture d’écran 2020-07-20 à 13.38.27.png

 

 

 

Pongo et Perdita ont des bébés chiens. Leur joie et celle de leurs maîtres, Roger et Anita, serait sans ombre si l'infâme Cruella, ancienne camarade de classe d'Anita, ne convoitait les chiots pour la réalisation d'un manteau de fourrure. Un soir, profitant de l'absence du couple, les méchants Jasper et Horace font main basse sur la portée. Pongo et Perdita se lancent alors dans un plan de sauvetage désespéré.

 

Capture d’écran 2020-07-20 à 13.37.20.png

 

 


 

1963 Merlin L'Enchanteur 

Capture d’écran 2020-07-20 à 13.49.09.png

 

Une légende anglaise dit qu'une épée d'or est prisonnière d'un bloc de pierre, celui qui parviendra à la libérer deviendra le roi. Le jeune écuyer Moustic rêve d'accomplir cet exploit. Il rencontre l'enchanteur Merlin qui tente de parfaire son éducation.

 Capture d’écran 2020-07-20 à 13.50.06.png
 

1964 Mary Poppins 

 

Capture d’écran 2020-07-20 à 14.21.30.png

 

 

 

Mary Poppins est au départ une série de romans écrits par l'australienne Pamela L. Travers dont le premier a été publié en 1934 .

 

 

Capture d’écran 2020-07-20 à 14.25.24.png

 

 

 

Rien ne va plus dans la famille Banks. La nurse vient de donner ses huit jours. Et ni M. Banks, banquier d'affaires, ni son épouse, suffragette active, ne peuvent s'occuper des enfants Jane et Michaël. Ces derniers passent alors une annonce tout à fait fantaisiste pour trouver une nouvelle nurse. C'est Mary Poppins qui répond et apparaît dès le lendemain, portée par le vent d'est. Elle entraîne aussitôt les enfants dans son univers merveilleux.

Capture d’écran 2020-07-20 à 14.22.11.png


Capture d’écran 2020-07-20 à 14.23.57.png

Capture d’écran 2020-07-20 à 14.24.36.png

Un des plus célèbres films de la production Disney. 

 
 Capture d’écran 2020-07-20 à 14.23.01.png

 Julie Andrews avec Walt Disney et sa femme Lillian  

 
 

 

La même année, Disney ouvre quatre attractions dans les pavillons de l'Exposition mondiale de New York de 1964-1965, comprenant des Audio-animatronics, attractions intégrées plus tard à Disneyland. Elles confortent Disney dans son projet d'un nouveau parc sur la côte Est, auquel il avait déjà pensé peu après l'ouverture de Disneyland.

 

 

Toujours en 1964Walt Disney Productions commence discrètement à acheter des terrains dans le centre de la Floride, au sud-ouest d'Orlando dans une zone largement rurale de plantations d'oranges pour son mystérieux « Projet Floride. »

La société acquiert plus de 11 000 ha de terrain sous le couvert de sociétés écrans, et fait modifier favorablement la législation de l'État afin de s'octroyer un contrôle quasi-gouvernemental sans précédent sur la zone. Le projet sera réellement développé à partir de 1966, avec la fondation du Reed Creek Improvement District.

Walt Disney et son frère Roy Oliver annoncent ensuite les plans de ce qui sera appelé plus tard « Walt Disney World Resort ».

 


 

 Capture d’écran 2020-07-20 à 15.48.08.png
 

 

L'investissement personnel de Walt Disney dans Disney World cesse à l'automne suivant quand sa santé se détériore.

Une tumeur cancéreuse est diagnostiquée durant l'été dans le poumon gauche de ce grand fumeur qui est suivi à l'hôpital St. Joseph situé juste de l'autre côté de la rue du complexe des studios Disney.

Les médecins de l'hôpital St. Joseph prononcent sa mort le  vers 9 heures 30, soit deux semaines après avoir célébré son soixante-cinquième anniversaire.

Décédé d'un cancer du poumon, sa crémation a lieu le  et ses cendres reposent dans la crypte familiale au cimetière Forest Lawn Memorial Park de Glendale en Californie.

L'absence d'une cérémonie funéraire digne d'une telle personnalité et l'inhumation dans la stricte intimité familiale ont fait naître des rumeurs à Hollywood affirmant notamment que le cinéaste aurait été cryogénisé, conformément à ses dernières volontés.

 

Capture d’écran 2020-07-20 à 15.47.13.png

 

 

 

 


 

Rumeurs :

-Disney aurait fait congeler et cryogéniser son corps, lequel serait conservé sous l'attraction Pirates of the Caribbean à DisneylandDisney ayant été incinéré et son urne déposée dans la crypte familiale au Forest Lawn Memorial Park à Glendale en Californie, c'est impossible. Cette thèse est toutefois largement « soutenue » par Leonard Mosley .

-Disney était un juif et un anti-communisteA priori il a été baptisé protestant (d'origine irlandaise) et ne s'est jamais converti.

Rien n'indique pour lui une quelconque adhésion à la religion juive à la différence de son neveu Roy Edward Disney dont la société Shamrock Holdings affiche avoir des capitaux privés en Israël.

-Pour l'anti-communisme, deux choses s'opposent : la vision d'Epcot mêlant communismesocialisme et libéralisme (ou celle de studios de Burbank) et la Commission des activités anti-américaines en 1947 où il a été témoigné, de sa propre initiative, pour dénoncer comme communistes des animateurs syndicalistes qui avaient travaillé avec lui en 1941 et qui avaient déclenché une grève dans les studios Disney.

Il semble plutôt être indépendant des extrêmes politiques, mais avec un idéal de monde meilleur. Douglas Brode écrit que Walt détestait les capitalistes – d'où le personnage caricatural de Cruella d'Enfer dans Les 101 Dalmatiens .

 

     

     


     

    Walt Disney détient le record des récompenses aux Oscars du cinéma avec 22 dans des catégories en compétition et 4 en l'honneur de ses contributions.

     

     

     

    Capture d’écran 2020-07-20 à 15.01.16.png

     

     

     

     

    Walt Disney a été distingué par une étoile sur le Hollywood Walk of Fame le 

     

     

    Capture d’écran 2020-07-20 à 14.53.15.png

     

     

     


     

    Capture d’écran 2020-07-20 à 15.10.33.png

     

     

     

    Les studios d'animation et production ainsi que les parcs à thèmes de Walt Disney se sont développés en une société multinationale, multimilliardaire, de télévision, cinéma, destination de vacances et autres médias qui portent son nom.

     

    Capture d’écran 2020-07-20 à 15.09.47.png

     

    La Walt Disney Company possède aujourd'hui entre autres, quatre complexes de vacances, onze parcs à thèmes, deux parcs aquatiques, trente-deux hôtels, huit studios de cinéma, six labels de disques, onze réseaux de télévision par câble et un réseau de télévision terrestre.

     Capture d’écran 2020-07-20 à 15.08.59.png


    Capture d’écran 2020-07-24 à 09.47.51.png

    "Walt Disney" combien de fois a-t-on prononcé ce nom sans savoir vraiment qui se cachait derrière cet empire de rêves et de merveilles !! sans connaitre le visage, l'histoire et la vie  du père de Mickey ??

    Walt Disney avait ,certes une âme d'enfant ,mais avant tout ,il avait une ténacité et une volonté d'arriver à créer son royaume tel qu'il l'entendait sans que personne ne puisse se mettre en travers de sa route .

    Pour certains c'était un ténébreux qui cherchait la lumière.En fait il cherchait un monde meilleur ,un monde qui n'existe pas ,un journaliste l'a traité de "Fleur bleue" ,il a répondu "oui je suis une fleur bleue et fier de l'être" .

    Walt Disney était un ambitieux sans limite mais l'on arrive pas à la tête de "Walt Disney Company" sans se battre et en étant gentil . C'est pourquoi il a été critiqué et mal aimé par certains de ses employés. Il était tellement absorbé par le merveilleux de ses idéaux qu'il ne voyait pas ,ou ne voulait pas voir, le travail de titan qu'il demandait à ceux qui travaillaient pour lui sans relâche .C'était un homme minutieux qui pouvait passer une journée sur une scène de ses films et en demandait autant aux autres qu'à lui-même.

    Quand Walt Disney arrivait dans les studios les dessinateurs chuchotaient :<<L'homme est dans la foret>> (en rapport avec Bambi qui sent le danger quand les chasseurs sont dans la foret," l'homme est dans la foret"...),cela voulait dire " Attention le patron est là".

    Mais la seule et unique chose importante que l'on retient de lui c'est cette création ,cet idéalisme et cette réalisation d'un rêve qui lui tenait tant à coeur depuis son enfance à Marceline dans le Missouri.

    Il a réussit à construire son Royaume de dessins animés et de films qu'il a concrétisé réellement avec "Disneyland' ,son Empire ou il se sentait vraiment chez lui ,c'était "sa maison ".

    Ses personnages et ses châteaux sont devenus réels. Son monde enchanté imaginaire a pris forme , il est bien réel !  

    Walt Disney est un génie , il a compris l'âme humaine et ses faiblesses .Il a compris l'humour en le faisant passé par des souris ,des canards ,des chiens ou autres animaux .Il a dénoncé la cruauté à travers des sorcières ou des profiteurs .

    Disney nous a fait rire et pleurer ; nous sommes tous des enfants devant Bambi ou les 101 Dalmatiens ,qui que nous soyons . Qui n'aime pas les créations de Disney ?? 

    Walt Disney a toujours fait gagner les persécutés ,comme Blanche Neige ou Cendrillon.Il n'a jamais laisser les méchants prendre le dessus .C'est pour ça que nous aimons Disney car ,contrairement à la vie réelle, il y a une justice dans toutes ses histoires .

    Walt Disney est unique et indémodable , c'est un éternel ami qui nous donne du rêve et sera toujours à nos côtés quand nous voulons nous évader vers un monde meilleur .

    ANNE VR(-_-)XXX 

     

     

     

     

     



    20/07/2020
    0 Poster un commentaire

    A découvrir aussi


    Inscrivez-vous au blog

    Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

    Rejoignez les 80 autres membres