Anne Vallery-Radot = Rubriques

Anne Vallery-Radot = Rubriques

ZERO DARK THIRTY ,LA TRAQUE DE BEN LADEN

 

 

 

 

Capture d’écran 2016-09-12 à 13.08.57.png

Capture d’écran 2016-09-12 à 13.08.52.png

 

 

 

 

Zero Dark Thirty

 

 

Capture d’écran 2016-09-12 à 13.10.03.png

 

Le film retrace la longue traque d'Oussama ben Laden par la CIA,

finalement conclue par sa mort en mai 2011. Le titre du film

correspond au code militaire indiquant l'heure du lancement de

l'opération Neptune Spear (zero dark thirty, soit minuit et demi).

 

 

 

 

Après les attentats du 11 septembre 2001, la CIA traque pendant près

de dix années Oussama ben Laden, chef du réseau jihadiste Al-Qaïda,

avant qu'une équipe des SEAL (principale force spéciale de la marine de

guerre des États-Unis) parvienne à l'éliminer, le , vers h du

matin (heure locale), à Abbottabad (Pakistan), dans le cadre de

l'opération Neptune's Spear (Trident de Neptune).

 

 

 

Capture d’écran 2016-09-12 à 13.06.47.png

Capture d’écran 2016-09-12 à 13.08.35.png

Capture d’écran 2016-09-12 à 13.06.58.png

 

 

 

 

Le film thriller américain,

réalisé par Kathryn Bigelow,

sorti en 2012. 

La traque du chef d'Al-Qaida s'ouvre sur une scène de torture d'un

terroriste indirectement impliqué dans les attentats du .

La torture a pour but de lui extirper des informations permettant

d'empêcher un attentat déjà planifié par le réseau jihadiste et de

mener le renseignement américain jusqu'au chef de ce réseau.

Le terroriste finit par lâcher quelques noms de complices, notamment

celui d'Abu Ahmed.

Progressivement identifié comme Abu Ahmed al-Kuwaiti, le messager

privé (l'agent de liaison privilégié) du commanditaire des attentats de 2011.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Capture d’écran 2016-09-12 à 13.36.25.png

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Capture d’écran 2016-09-12 à 13.44.30.png

Capture d’écran 2016-09-12 à 13.44.44.png
Capture d’écran 2016-09-12 à 13.44.50.png

 

 

 

Concernant le personnage de Jessica incarné à l'écran par la

comédienne Jennifer Ehle, sa véritable identité serait Jennifer

Lynne Matthews, une spécialiste d'al-Qaida pour la CIA.

 

 

 

Capture d’écran 2016-09-12 à 20.04.50.png

 

 

 

Joseph Bradley (Kyle Chandler) serait apparemment inspiré de

Jonathan Banks, le responsable de la station de la CIA au Pakistan. 

Comme on peut s'en douter, plusieurs faits ont été romancés par

la réalisatrice afin d'apporter un rythme soutenu à son histoire. 

 

 

Capture d’écran 2016-09-12 à 19.18.31.png

 

<<Le personnage de Maya est un hommage composite aux

agents féminins qui ont travaillé sur la traque de Ben Laden.

L'actrice Jessica Chastain parvient à transmettre cette autorité

parce qu'elle a une dualité naturelle: une sévérité et une douceur

qui laisse entrevoir son humanisme. Je ne veux pas qu'on fasse

le parallèle avec moi parce que nous avons compressé dix années 

de recherches en 2h30 de film. Et nous n'avons pas pu montrer

le nombre réel de personnes qui ont participé à cette opération.>>

Kathryn Bigelow

Jessica Chastain confiait que jouer Maya n’était pas de tout repos :

"Je n'avais jamais joué un personnage aussi difficile à construire,

d'autant que l'agent est aujourd'hui encore sous couverture".

 Capture d’écran 2016-09-12 à 14.10.39.png

 

Sous l'impulsion déterminée de son agent Maya (qui ne lâche

jamais la piste du messager, même quand supposé mort),

la CIA en vient à penser, après analyse d'archives du renseignement

marocain, qu'Abu Ahmed al-Kuwaiti pourrait bien se confondre avec

un certain Ibrahim Sayeed. Elle obtient le numéro de téléphone

de la mère de ce Sayeed, le localise et le met alors sous discrète

mais stricte surveillance. Elle remonte ainsi, à force de discernement

et ténacité, jusqu'à Abbottabad (Pakistan) et à la cache d'Oussama

ben Laden.

 

 

Capture d’écran 2016-09-12 à 19.46.00.png

 

  

C'est par une nuit noire et violente - du type induit par le titre du

film emprunté à la terminologie militaire américaine -

qu'un commando des Navy Seals a attaqué, le 2 mai 2011,

la bâtisse pakistanaise dans laquelle se terrait le chef d'Al-Qaida,

Oussama Ben Laden.

Quarante minutes plus tard, le cadavre du terroriste était évacué,

avant de disparaître à jamais.

 

Capture d’écran 2016-09-12 à 19.20.33.png

 

 

 

Le final fait revivre l'opération Neptune's Spear proprement

dite, notamment la prise d'assaut de cette cache (une maison

fortifiée) et les circonstances dans lesquelles le chef d'Al-Qaida

a été tué ; tout cela en temps réel, 45 minutes environ.

 

 

Capture d’écran 2016-09-12 à 19.45.27.png

Kathryn Bigelow: <<Le choix de ne pas montrer Oussama Ben Laden 

vient surtout de ma volonté de me concentrer sur l'histoire de ces

analystes et de ces agents qui ont oeuvré dans un but commun.

Le film raconte leurs travaux .

C'est une histoire de courage, de sacrifice, de dévouement et de

détermination.

Encore une fois, il aurait été illogique d'ignorer et de ne pas montrer

le rôle de la torture dans la politique extérieure des États-Unis.>>

 


 

 

 Personnellement j'ai trouvé que ce film était remarquablement bien

construit,on s'y croit ;

conforme ou pas exactement à la réalité ,le principal est que

l'on suit  avec intérêt et en haleine cette enquête et cette traque ;

 je pense que globalement cela a dû se dérouler comme ça .

La ténacité et l'assurance de "Maya" sont très crédibles et les doutes 

des autres agents ou des dirigeants l'est encore plus .

 

 


 

 

 

 A voir Absolument aussi bien pour l'histoire et l'actualité que pour

la vision et la super réalisation du film de Kathryn Bigelow .

 

Anne VR (-_-) xxx

 

 

 

 



12/09/2016
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 53 autres membres