ANNE VALLERY-RADOT RUBRIQUES ARTS & CINÉ

ANNE VALLERY-RADOT RUBRIQUES ARTS & CINÉ

CONTAGION , OU LES ORIGINES D'UN VIRUS VUES EN 2011.

 

 

B17A8AF4-AC7F-4A6A-9D45-A98C907724C5_1_201_a.jpeg

 

 

 

Contagion est un thriller d'anticipation américano-émirati-hongkongais réalisé par Steven Soderbergh, sorti en 2011. 

 DCD01E4D-EA15-436C-9B85-158AA5BE65FA_1_201_a.jpeg

 

La rapide progression d’un virus mortel tue les personnes contaminées en quelques jours. Les premières minutes du film illustrent les modes de transmission de ce virus à partir d'une poignée de personnages, puis sa propagation.

 

 E7A4FCF4-D2B1-4EAE-8134-36B0C1E16BE5_1_201_a.jpeg

 

 

 

 

 

F949BAF1-BDCF-47FE-84A7-ED52A5FC1B9F_1_201_a.jpeg

 

Quand Beth Emhoff (Gwyneth Paltrow) revient dans le Minnesota après un voyage d'affaires à Hong Kong, elle pense que son malaise est dû au décalage horaire. Or, deux jours plus tard, Beth meurt et les médecins disent à son époux qu'ils ne savent pas ce qui a provoqué sa mort.

 

8712A774-5CD9-4E77-8027-E9A917B02F9B_1_201_a.jpeg
 

Mitch Emhoff (Matt Damon) 

 

E4121A91-EAAE-4ECD-9525-EA9A3D9F6199_1_201_a.jpeg
Le centre du contrôle de la santé, Lyle Agerty ( Bryan Cranston), le docteur Ellis Cheever (Laurence Fischburne) et le docteur Ally Hextall (Jennifer Ehle)

FD249DE1-8BDE-452F-B2DC-E4F688C84409_1_201_a.jpeg

 

Le docteur Erin Mears (Kate Winslet) est envoyé sur place dans le Minnesota  par Cheever. 

 

 

 5B44A783-B3B7-4A77-B02A-D5C3ADB9FBC2_1_201_a.jpeg

 

Le docteur Leonora Orantes (Marion Cotillard) de l'organisation mondiale de la santé remonte la source du virus en Chine.

 

 

7F49A325-CF0F-4F04-AB26-A79A794B5261_1_201_a.jpeg

Le blogueur militant Alan Krumwiede (Jude Law) suscite la panique en déclarant que le gouvernement cache la vérité et dénonce l'intérêt financier des grands groupes pharmaceutiques qui se livrent une bataille acharnée pour la mise au point d’un vaccin. 

 010BD35F-A7B5-426C-9FB0-A3012E852736_1_201_a.jpeg

Le docteur Dave (Larry Clarke)


815313BB-D05C-4876-A066-5CC1794CA94C_1_201_a.jpeg

Maintenant que nous avons connu la pandémie du Covid, ce film qui soit dit en passant a un casting 5 étoiles,  n'est plus de la fiction mais une réalité glaçante qui pourrait être un résumé de ce que nous avons vécu. 

Surtout que la fin du film nous donne la réponse sur l'origine du virus. En effet nous voyons la déforestation en Chine, puis les chauve-souris qui fuient vers les campagnes, se réfugient dans les fermes et défèquent sur les porcs qui sont alors contaminés et ces mêmes porcs sont consommés par les hommes et ainsi de suite.....

 

Dans un livre et un film avec l'actrice Juliette Binoche,  "Enquête au coeur des pandémies",  Marie-Monique Robin parle des maladies infectieuses. On découvre que six mois avant l'arrivée du covid, le chercheur Rodolphe Gozlan, identifiait la région de Wuhan et le sud de l'Ouganda comme les deux lieux susceptibles de voir naitre une pandémie dans les années à venir à cause des écosystèmes déséquilibrés par l'homme et donne comme exemple les chauves-souris  .(Voir sur YouTube "face aux pandémies, la biodiversité fait la force " Marie-Monique Robin) 

 

Mais nous savons cela depuis 1989 avec le virus Ebola et le VIH transmis à l'homme par l'animal.

La première cause d'un virus est la déforestation car l'équilibre naturel est détruit, la seconde cause est l'élevage intensif et la troisième cause est la globalisation.

 

 

L'ancien directeur général de l'Institut Pasteur de Lille, Patrick Berche, a récemment publié «  PANDÉMIES - Des origines à la Covid-19 », avec l'historien Stanis Perez. Un ouvrage dans lequel ce microbiologiste, ancien doyen de la faculté de médecine Paris-Descartes, retrace l'histoire des grandes maladies infectieuses et remet en perspective l'actuelle pandémie de COVID-19 = 

<<Au cours de l'Histoire, on constate que les pandémies ont toujours été liées à une mondialisation des échanges et des contacts humains.

(.................)

Ce qu'il faut bien comprendre est qu'un virus ne cherche pas à tuer l'espèce humaine mais juste à survivre. Ce qui est un peu inquiétant avec la COVID-19, c'est le fait que le virus continue à circuler dans le monde entier, en évoluant par vagues successives avec des variants de plus en plus contagieux, mais, pour l'instant, sans augmentation de la virulence. Cela est illustré par l'émergence très récente du virus Omicron, dont l'avenir est encore incertain. Au fur et à mesure que la population s'immunise à l'échelon mondial, le SARS-Co-V2 pourrait devenir saisonnier et endémique, en perdant progressivement sa virulence. Mais, je le répète, il faut rester très prudent et éviter de faire des projections trop affirmées sur l'évolution incertaine de cette pandémie qui dure.>>

 

 ANNE VR(-_-)XXX



09/08/2022
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 119 autres membres