ANNE VALLERY-RADOT RUBRIQUES ART & CINÉ

ANNE VALLERY-RADOT RUBRIQUES ART & CINÉ

CRISTOBAL BALENCIAGA, LE ROI DE LA HAUTE COUTURE.

 

 

Capture d’écran 2024-01-26 à 12.29.19.jpeg

 

 

La série espagnole, Cristobal Balenciaga, diffusée depuis janvier 2024, est crée par Lourdes Iglesias, produite par Xavier Berzosa et réalisée par Altor Arregi, Jon Garano et Jose Mari Goenaga.

   

 

Disney+.   Disney+ Par abonnement

  

Cristóbal Balenciaga Eizaguirre, par son talent naturel, sa persévérance et son flair pour les affaires, a osé défier son statut social de fils de couturière et de pêcheur pour devenir, à partir de 1937, l'un des créateurs les plus iconiques de tous les temps.

 

 

 

 

 

 

 

Cristóbal Balenciaga présente sa première collection de Haute Couture parisienne en 1937. Il a laissé derrière lui la brillante carrière débutée dans ses ateliers de Madrid et de San Sebastian, où il habillait l’élite de la société espagnole. Mais les tenues qui lançaient les tendances en Espagne ne rencontrent pas le même succès à Paris, capitale de la mode et de la sophistication où Chanel, Dior et Givenchy sont les références en matière de Haute Couture. Guidé par le besoin obsessionnel de contrôler tous les aspects de sa vie, Cristóbal Balenciaga va définir son style et devenir l’un des plus grands créateurs de mode de tous les temps. 

Né dans le port basque de Getaria en 1895 d’un père marin et d’une mère couturière œuvrant pour une famille aristocrate, il imite très vite les gestes de sa mère, pour se consacrer entièrement à la couture.

Ses débuts se font dans un atelier de Saint-Sébastien, mais sa popularité croissante l’amène à ouvrir sa propre boutique sous son propre nom, en 1917. Parmi ses clientes, on retrouve la reine Maria Cristina et la princesse Maria de las Mercedes. 

C’est la guerre civile espagnole qui contraint le jeune créateur à s’exiler à Paris en 1936. Installée sur l’avenue Georges V, la maison est largement influencée par l’héritage de son fondateur, des robes “Infanta” aux hanches larges, inspirées des portraits du peintre Diego Velázquez à des tenues de matador ou de flamenco. Les jeunes couturiers se bousculent aux portes de Balenciaga pour apprendre à ses côtés. Parmi eux : Hubert de GivenchyAndré CourrègesOscar de la Renta ou encore Emanuel Ungaro.


 

Capture d’écran 2024-01-26 à 13.03.22.jpeg

 


 

 

 

Capture d’écran 2024-01-26 à 12.49.35.jpeg

 Cristobal Balenciaga (Alberto San Juan).  

La série débute en 1971, aux funérailles de Coco Chanel en L'église de La Madeleine à Paris. La journaliste du Times, Prudence Glynn vêtue d'une robe rouge "Balenciaga", cherche des yeux Cristobal Balenciaga. 

 

 

Capture d’écran 2024-01-26 à 13.19.49.jpeg

La journaliste du Times, Prudence Glynn (Gemma Whelan, Yara Greyjoy dans la série Game of Thrones).

Bien décidée a raconter l'histoire du"Maitre", "du couturier des couturiers", qui est très réticent, Prudence finira quand -même par avoir gain de cause; ce sera la seule et unique interview que donnera Cristobal Balenciaga dans toute sa vie. 

Cristobal Balenciaga lui racontera alors ses débuts à Paris, sa relation complexe avec la grande Coco Chanel, l'occupation allemande, l'arrivée fracassante de Christian Dior. et enfin sa réussite .   

 

 « La haute couture est un grand orchestre que seul Balenciaga sait diriger, tous les autres créateurs que nous sommes suivons simplement ses indications » dit Christian Dior.

Considéré comme le plus grand des grands couturiers du XX ème siècle, l'œuvre de Balenciaga a accompagné de près l'évolution vestimentaire de la femme durant la première moitié du siècle.

Son style, « net » et « épuré » aux lignes fluides, se caractérise par la sobriété, les combinaisons de couleurs audacieuses et son inspiration espagnole, comme les robes infante.

Durant les années 1940, Balenciaga introduit des broderies et de la dentelle. Il puise dans le passé pour ses robes aux formes amples et arrondies, à l'opposé des silhouettes cintrées de Christian Dior, mais également dans les peintres classiques ou les costumes folkloriques.

Durant ses plus grandes années, vers 1950, il sera souvent opposé, avec ses lignes fluides, au New Look de Dior qui triomphe alors à Paris et dans le monde2 à partir de 1947.

Viennent ensuite les lignes tonneau, au dos arrondi et à la taille décentrée semi-ajustée en 1951, la veste ballon en 1953 enveloppant le haut du corps dans un cocon, la robe tunique à la ligne droite et proche du corps deux ans plus tard, enfin la robe-sac et la robe-chemise en 1957. C'est avec un unique morceau de tissu qu'il créé un manteau d'apparence « sans couture » en 1961.

 

Prudence Glynn :

<<Balenciaga est un artiste, comme vous demanderiez à Picasso ce qui a inspiré un tableau, demandez à l'homme qui a transformé l'habillement en art comment il a eu l'idée d'un col.>>

 


 

 Capture d’écran 2024-01-26 à 13.06.02.jpeg

 

  

La ligne “tonneau” et ses boléros brodés en 1946, un tailleur dé-cintré en 1952, et en 1958, la très célèbre robe “baby doll”. Les années 50 et 60 voient régner les créations du couturier sur la mode parisienne, grâce à son style épuré et ses innovations ingénieuses.

 

Capture d’écran 2024-01-26 à 13.08.37.jpeg

 

 

Ses clientes comptent les femmes les plus élégantes de l’époque et des actrices comme Elisabeth Taylor, Ginger Rogers, Carole Lombard et Grace Kelly.

 

Capture d’écran 2024-01-26 à 12.54.23.jpeg
 

Cristobal Balenciaga (Alberto San Juan) et Wladzio D'attainville (Thomas Coumans). 

Cristóbal Balenciaga était homosexuel, bien qu'il ait gardé sa sexualité privée tout au long de sa vie. L'amour de sa vie et son partenaire de longue date était le modiste franco-polonais Władzio Jaworowski d’Attainville, qui avait aidé à financer sa mise en place.

À la mort d'Attainville en 1948, Balenciaga était tellement brisé que sans le chaleureux soutien de Christian Dior il aurait sûrement fermé sa maison de couture.

  

Capture d’écran 2024-01-26 à 13.08.31.jpeg

 

Coco Chanel disait de lui qu’il était “le seul vrai couturier” car, lui seul savait coudre tandis que les autres étaient "des dessinateurs de mode".

 

Capture d’écran 2024-01-26 à 13.08.52.jpeg

Capture d’écran 2024-01-26 à 13.08.59.jpeg

 

 Carmel Show la journaliste de mode influente du Harper's Bazaar. 


Une série formidable pour celles et ceux qui, comme moi, sont passionnés par la mode et par son évolution à travers les temps.

Cristobal Balenciaga, qui était un des plus grands couturiers du XX ème siècle, méritait vraiment d'être remis un peu en avant de la scène car il a souvent été évincé en faveur du célèbre triangle d'or de la haute couture : Dior/Chanel/Saint Laurent.

Disney + diffusera bientôt une autre série mode, sur le couturier Karl Lagerfeld nommée "Kaiser Karl". Et apple TV diffusera "The New Look" dès le mois de février 2024.

ANNE VR("-_-")XXX  

 

 



26/01/2024
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 140 autres membres