ANNE VALLERY-RADOT RUBRIQUES ART & CINÉ

ANNE VALLERY-RADOT RUBRIQUES ART & CINÉ

LE LOUVRE, NAPLES À PARIS .

https://static.blog4ever.com/2015/10/809436/artfichier_809436_9864990_202311192442992.jpeg

 

 

 

Capture d’écran 2023-12-23 à 13.28.41.jpeg

 

Francesco Mazzola Parmigianino dit Parmesan. portrait d’une jeune femme appelée « Antea » vers 1535. Naples, Museo e Real Bosco di Capodimonte

 

<<Une jeune femme au visage un peu figé porte sur le visiteur un regard intense et grave. Elle se distingue d'abord par l'opulence de son vêtement : amples manches de sa robe en satin jaune d'or fileté d'argent, corsage court ou robe de dessous, la sottana, en tissu chatoyant, manchettes damassées, léger tablier brodé d'entrelacs et de végétaux, bijoux délicats et précieux. On aperçoit une partie de son sein gauche, tandis que ses doigts effilés se glissent gracieusement dans les mailles de son collier.

L'épaule droite de la jeune fille, à l'évidence disproportionnée, porte une large étole de zibeline. Mais s'agit-il seulement d'une fourrure ? L'étole s'étire en longueur et la tête de l'animal aux yeux brillants vient mordre la main gantée de ses dents acérées. Le réalisme est souligné par la chaînette qui semble maîtriser le petit fauve. On ne voit plus désormais que le contraste entre les deux mains, un terrible contraste, qui semble cacher un lourd secret.>>

 

 

Capture d’écran 2023-12-23 à 13.45.16.jpeg
 

Dominant la baie de Naples avec des vues splendides sur la mer, la ville et le Vésuve, le domaine de Capodimonte fut aménagé à partir de 1734 par la volonté du roi de Naples, Charles III de Bourbon. Il comprend un parc de 134 hectares, le Real Bosco, d’abord pensé par le roi comme une réserve de chasse. Le vaste palais, ou Reggia, était destiné à recevoir la collection Farnèse dont venait d’hériter la mère du souverain, Elisabeth Farnèse, épouse du roi Philippe V d’Espagne.

Constituée à l’origine à Rome, à Plaisance et à Parme par la famille Farnèse, et notamment par le pape Paul III (1468-1549) et par son petit-fils Alexandre Farnèse (1520-1589), l’inestimable collection fut alors transférée à Naples. Pendant la période napoléonienne, la Reggia devint la résidence des rois de Naples, Joseph Bonaparte et Joachim Murat.

 

Le palais abrite aujourd’hui l’un des plus grands musées d’Italie et l’une des plus importantes pinacothèques d’Europe, tant par le nombre que par la qualité exceptionnelle des œuvres conservées. Capodimonte est l’un des seuls musées de la péninsule dont les collections permettent de présenter l’ensemble des écoles de la peinture italienne. Il abrite également le deuxième cabinet de dessins d’Italie après celui des Offices ainsi qu’un ensemble remarquable de porcelaines.

 

 

La volonté du musée du Louvre et du musée Capodimonde, est de voir les insignes chefs-d’oeuvre de Naples se mêler à ceux du Louvre, dans une présentation véritablement exceptionnelle : la réunion des deux collections offrira pendant six mois aux visiteurs un aperçu unique de la peinture italienne du 15e au 17e siècle, permettant également une vision nouvelle tant de la collection du Louvre que de celle de Capodimonte.

Trente-trois tableaux de Capodimonte, parmi les plus grands de la peinture italienne, viendront dialoguer avec les collections du Louvre (oeuvres de Titien, Caravage, Carrache, Guido Reni pour n’en citer que quelques-uns), ou bien les compléter en permettant la présentation d’écoles peu ou pas représentées – notamment bien sûr, la singulière école napolitaine, avec des artistes à la puissance dramatiques et expressives tels que Jusepe de Ribera, Francesco Guarino ou Mattia Preti.

 

Capture d’écran 2023-12-23 à 13.29.28.jpeg

 

Entre douleur et paix, un nouveau regard sur la crucifixion : Tommaso di ser Giovanni di Mone Cassai dit Masaccio "Crucifixion" 1426. Naples, Museo e Real Bosco di Capodimonte

 

Cela sera aussi l’occasion de découvrir la bouleversante Crucifixion de Masaccio, artiste majeur de la Renaissance florentine mais absent des collections du Louvre, un grand tableau d’histoire de Giovanni Bellini, La Transfiguration, dont le Louvre ne possède pas d’équivalent ou encore trois des plus magnifiques tableaux de Parmigianino, dont la célèbre et énigmatique Antéa. La confrontation de ces oeuvres avec les Corrège du Louvre promet assurément d’être l’un des moments forts de cette réunion.

Capture d’écran 2023-12-23 à 13.53.09.jpeg

 

La Transfiguration, par Giovanni Bellini. Huile sur panneau, vers 1478-1479. Museo e Real Bosco di Capodimonte.

 

IMG_8602.jpeg

 

 


La Grande Galerie 

Ayant déjà fait un article sur les oeuvres permanentes du Louvre, je n'ai choisi que celles du musée Capodimonte. 

Photos Anne vallery-Radot.

 

IMG_8609.jpeg

Colantonio. Retable de Saint-Vincent.

IMG_8612.jpeg

Colantonio. Saint-Jerome dans son cabinet.

IMG_8613.jpeg

Attribué à Jacob de Barbari. Portrait de Luca Pacioli avec un élève.

IMG_8615.jpeg

Lorenzo Lotto. Portrait de Bernardi de Rossi évêque de Trevise.

IMG_8623.jpeg

Francesco Mazzola Parmigianino ou Parmesan. Portrait de Galeazzo Sanvitale.

IMG_8625.jpeg

Tiziano Vecellio dit Le Titien. Danaé, ou l'art de l'érotisme Lumineux.

  IMG_8627.jpeg

Francesco Mazzola Parmigianino dit Parmesan. Portrait d’une jeune femme appelée « Antea » vers 1535. Naples, Museo e Real Bosco di Capodimonte

IMG_8630.jpeg

Francesco Mazzola Parmigianino dit Parmesan. Lucrèce.

 

IMG_8633.jpeg

 Giovanni Batista di Jacopo dit Rosso Fiorentino. Portrait de Jeune homme.

IMG_8662.jpeg

Artemisia Gentileschi. Judith décapitant Holopheme.

IMG_8634.jpeg

Michelangelo Merisi da Caravaggio dit Caravage. La Flagellation.

IMG_8637.jpeg
Sebastiano Luciani dit Sebastiano del Plombo. Portrait du Pape Clément VII de Médicis sans barbe.

IMG_8639.jpeg
Annibal Carrache. Hercule à la croisée des chemins.

IMG_8641.jpeg
Guido Reni . Atalante et Hippomène.

IMG_8644.jpeg
Jusepe De Ribera. Saint Jérôme et l'ange du jugement. 

IMG_8647.jpeg

Lionello Spada. Cain et Abel.

IMG_8649.jpeg
Jusepe de Ribera. Silène Ivre.

IMG_8651.jpegJusepe de Ribera. Apollon et Marsyas.

IMG_8653.jpeg

Luca Giordano.  Apollon et Marsyas, vingt ans après le tableau de Jusepe de Ribera.

IMG_8656.jpeg

Abraham Brueghel le flamand et Giuseppe Ruoppolo le napolitain, deux spécialistes de la nature morte ont peint cette oeuvre. Nature morte avec fruits et fleurs.

IMG_8658.jpeg
Luca Giordano. Notre Dame du Rosaire ou la Madone au baldaquin.  
 

IMG_8660.jpeg

Giuseppe Recco. Nature morte avec poissons et autres créatures marines.

IMG_8665.jpeg
Mattia Preti. Saint Nicolas en extase.

 IMG_8667.jpeg

Mattia Preti. Saint Sébastien.

IMG_8669.jpeg

Francesco Guarino. Sainte Agathe, martyre.

IMG_8671.jpeg

Annibal Carrache. Pietà.


  

Salle de la Chapelle 

 

 

 

 

Capture d’écran 2023-12-26 à 14.10.55.jpeg
 

 

 

 

 


Salle de l'horloge
   


 

 

 Capture d’écran 2023-12-24 à 13.26.31.jpeg

Raffaello Sanzio dit Raphaël. MoÏse. 


Ces chefs-d'œuvre du musée Capodimonte viennent dialoguer avec ceux du Louvre, notamment dans la Grande Galerie, dont l'accrochage est complétement repensé pour l'occasion.

Dans la salle de la Chapelle, sculptures et objets d'art témoignent de la richesse et de la diversité des collections du musée napolitain, avec par exemple une pièce spectaculaire : la Cassette Farnèse, en argent, cristal de roche et lapis-lazuli.

Cette présentation permet au Louvre de renouer avec les grands évènements culturels et offre une formidable occasion au musée Capodimonte de se faire connaitre du grand public.

 

ANNE VR ("-_-")XXX

 



26/12/2023
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 125 autres membres