ANNE VALLERY-RADOT RUBRIQUES ARTS & CINÉ

ANNE VALLERY-RADOT RUBRIQUES ARTS & CINÉ

LE MUSÉE DES ARTS DÉCORATIFS, LUXES

 

 

 Capture d’écran 2021-07-01 à 15.13.06.png

 

 

 

 

Le Musée des Arts Décoratifs présente « Luxes ». L’exposition propose un voyage à travers le temps et la géographie, alliant des moments de contemplation et des scansions plus monumentales, offrant à chacune des 100 œuvres présentées l’espace le plus pertinent pour la délectation et la compréhension. Le parcours, chronologique et thématique, ouvre deux lieux emblématiques pourtant habituellement fermés à la visite : le salon 1900, mémoire vivante de l’Exposition universelle de Paris, une commande du musée pour célébrer l’Art nouveau et les arts décoratifs français, et le salon des Boiseries, dévoilant d’autres chefs-d’œuvre du décor européen, dont un incroyable lustre de Venini exposé à Paris en 1925, une salle généreuse où lire et rêver, en prenant le temps, face aux Tuileries et au rythme de la ville. Sensible et encyclopédique, sélective et historique, l’exposition offre ainsi, pour la première fois à Paris et au Musée des Arts Décoratifs, une certaine idée du luxe à l’usage du monde contemporain. La scénographie a été confiée à Nathalie Crinière et à son agence, avec la participation exceptionnelle de la Confédération européenne du Lin et du Chanvre. MAD.

 

 

Capture d’écran 2021-07-01 à 15.04.11.png
 

 


 Photos Anne vallery-Radot sauf mentionnées musée .

 

 

 

Capture d’écran 2021-07-01 à 17.41.31.png

 Photo du musée

 

 

 IMG_3925.JPG

 A gauche vase zoomorphe hérisson; au milieu Rhyton ou vase en forme de cornet tête de belier Iran VIIème avant JC; à droite gobelet à décor zoomorphe Perou 1000/1450 .(quai Branly)  

 Détails du mini vase hérisson :

 

Capture d’écran 2021-07-01 à 16.52.12.png

 

 

Vase zoomorphe Hérisson, Iran, Suse, époque proto-urbaine, vers 3500-3100 av. J. C. Albâtre gypseux. Paris, musée du Louvre, département des Antiquités orientales .Photo © RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Mathieu Rabeau.

 


IMG_3926.jpg

Miroir , Grèce 460 avant JC (Louvre)

 


IMG_3927.jpg

Tresor de Boscoreale (Italie), corne à poudre.

IMG_3928.jpg

Cuillère coquillage. Pays bas 1630/1640 et Coquillage Nautilus pompilius, vermeil, Pays-Bas vers 1630-1640. Paris, Galerie J.Kugel

Nautile gravé et monté. Cet objet précieux est composé d’un coquillage exotique que l’on appelle « nautile », son nom savant est « Nautilus pompilius », il est originaire du Pacifique.

Ces coquillages étaient inconnus en Europe et leur taille spectaculaire a vite attiré les collectionneurs.

Ces pièces ornées de montures précieuses et délicatement gravées, étaient exposées dans les cabinets de curiosités princiers.

Celui-ci présente des thèmes marins gravés sur la coquille, parmi lesquels, la naissance de Vénus. On observe également un décor de fleurs et tiges stylisées pour la partie monture

 

 

Capture d’écran 2021-07-01 à 17.13.33.png

Photo musée.

 


IMG_3929.jpg

Cape d'homme dit "à l'espagnole" Italie, 1ère moitié du XVI ème siècle.


 

 IMG_3930.JPG

 


IMG_3931.JPG

Cadran astronomique ou horloge, XVII ème siècle. 


IMG_3932.JPG

 

 

 

 

IMG_3935.jpg

Sphère armillaire (représentation du monde), Allemagne 1663.  

 

 


IMG_3934.JPG

Boite à jeux, Allemagne.1560/1570.

 


IMG_3937.JPG

Coffre de Nacre .Pierre Mangot. 1532/1533.

Lamelles de nacre sur âme de teck, argent doré, prime d’émeraude, grenats, intailles de cornaline et d’agate. Paris, musée du Louvre, département des Objets d’Art

Capture d’écran 2021-07-01 à 16.54.32.png

 

 

Jade blanc sculpté, onyx, diamants, corail, nacre et or. Paris, Musée des Arts Décoratifs. Don Georges Blumenthal en souvenir de Madame Blumenthal, 1931. Photo © MAD, Paris / Jean Tholance

 

 


IMG_3938.jpg

Pot à pinceaux en lapis-lazuli, 1736/1796.Chine.

 


IMG_3939.jpg

À gauche veste frac de Joseph Orsel 1785/1790 et à droite, veste de Louis Charles, Dauphin de france, dit louis VII.

 


IMG_3940.jpg
 Justaucorps d'un habit à la française. 1730/1740. 


 

IMG_3942.jpg

 

    Verre, abeilles dorées à l’or fin, Paris, Patrimoine Guerlain 

C’est à l’occasion du mariage de Napoléon III avec Eugénie de Montijo en 1853 que Pierre-François-Pascal Guerlain dédia à l’impératrice une Eau de Cologne impériale dont la note fraîche (bergamote et citron) faisait écho à la jeunesse de la souveraine.

Le flacon a été créé par les verreries Pochet & du Courval. Il s’agit d’un flacon cylindrique en verre soufflé décoré d’abeilles impériales en relief réhaussées d’or.

Nommé « parfumeur breveté de sa Majesté », Guerlain devint un nom incontournable du luxe français.

 


La salle des boiseries  

 

Capture d’écran 2021-07-01 à 15.01.30.png

 Photo musée

 

Le salon des boiseries offre un volume autrefois fréquent au sein des grandes demeures aristocratiques, aujourd’hui un luxe à la portée d’un petit nombre. Il rassemble un échantillonnage de panneaux de boiseries parmi les plus révélateurs de la riche collection du Musée des Arts Décoratifs, illustrant la qualité de cette production artistique qui formait un écrin aux objets d’ameublement.

La France a tôt manifesté une prédilection pour le décor de boiserie où l’excellence de ses artisans en assura le rayonnement dans toute l’Europe. Son matériau se prête à plusieurs techniques de décor : peinture, dorure, incrustations, sculptures. Sa mise en œuvre, longue, requiert les talents de différents corps de métier : architectes, ornemanistes, menuisiers, sculpteurs, peintres et doreurs faisant de celle-ci un décor de prix. Aujourd’hui le luxe est d’y flâner et de se poser face au jardin des Tuileries.


IMG_3945.jpg

 Le turc amoureux d'après le dessin de Jacques Gabriel 1724.


IMG_3947.jpg

 

 La pelerine

 

IMG_3944.jpg

 

Porte de l'hôtel de Lassy, Jean Aubet 1725/1727.

 

 


 

La porte Fourdinois

 


IMG_3948.jpg

 

 

 

 


IMG_3949.jpg

 

 

 

Haute de près de 5 mètres, cette porte monumentale témoigne de la virtuosité des artisans réunis par l’ébéniste Henri Fourdinois : sculpteurs sur bois, dessinateurs-ornemanistes, marqueteurs, émailleurs, marbriers et bronziers.

Présentée à l’Exposition universelle de Paris en 1878 aux côtés d’une porte de style grec, elle rend hommage à la Renaissance, alors considérée comme l’âge d’or des arts décoratifs, par la polychromie de ses matériaux et ses ornements.

Achetées en 1885 par l’Union centrale des arts décoratifs pour son futur musée, les deux portes sont aujourd’hui remontées ici, une au fond de la nef et l’autre à l’entrée du salon des boiseries.

Capture d’écran 2021-07-02 à 10.20.30.png
 Photo musée 

 

Capture d’écran 2021-07-02 à 10.16.52.png

Photo musée 

Capture d’écran 2021-07-02 à 10.18.34.png

 

Photo musée 

 


 

 

 

 

Capture d’écran 2021-07-01 à 15.01.46.png

Photo musée 

 


IMG_3951.JPG

 

 

Hispano-Suiza H6B

Saluée au Salon de Paris en 1918, la H6 alliait avec son châssis de grand tourisme, le summum du luxe en matière de technique et de confort.

Elle a acquit sa notoriété grâce à de multiples prouesses lors de courses automobiles.

Surnommée la « reine de la route », est elle sans conteste l’une des voitures de luxe les plus iconiques des années 20.

 


IMG_3954.jpg

 

Carrosserie Kellner n°16841, Espagne, 1925, acier chrome cuir, Saint-Paul, collection Adrien Maeght

 


IMG_3955.jpg

 

 

 


 

 

IMG_3956.jpg

 

 Malle à chaussures . Louis Vuitton 1926.

 

 

 

IMG_3957.jpg

 


 


IMG_3958.jpg

 

Schiaparelli 

 


IMG_3959.jpg

 

Le paravent "Course dans la forêt "Armand-Albert Rateau (1882-1938)Paris, vers 1921-1922. Bois laqué et doré. Ce paravent était dans la salle à manger de la couturière Jeanne Lanvin, dans son hôtel particulier parisien du 16 rue Barbey de Jouy, qui a été démoli en 1965, le comte et la comtesse Jean de Polignac, en ont fait don au Musée des Arts décoratifs de Paris.

 

 

Les artistes décorateurs Clément Rousseau et Clément Mère, ont dessiné le mobilier, pour les appartements privés de la baronne Robert de Rothschild dans l’hôtel familial, avenue de Marigny. 

 

 


IMG_3960.jpg

 

 

Cape du soir Jeanne Lanvin 1923.

Table à journaux,Clément Rousseau, ébène, galuchat teinté vert et ivoire vers 1921 (Don Baronne Robert de Rothschild 1966).

Bureau à gradin, clément Mère, ébène de macassar, cuir repoussé et laqué, vers 1919. (Don Baronne Robert de Rothschild 1966). 

Chaise Clément Rousseau, palissandre, galuchat, ivoire garniture en soie, vers 1921.(Don Baronne Robert de Rothschild 1966).

 

Capture d’écran 2021-07-01 à 15.01.41.png

 Photo musée 

 

 


Capture d’écran 2021-07-01 à 18.11.00.png
Parure de tête, Chine dynastie Qing 1644/1912. Plumes de marins pêcheurs,verre, vannerie, carton, papier,fils métalliques et fibres textiles.  Photo musée

Capture d’écran 2021-07-02 à 11.03.30.png

Hermès, Sac Kelly, Paris, vers 1955 Crocodile brun. Paris, Musée des Arts Décoratifs. Don Françoise Hygon et Catherine Fleyfel, 2018. Photo © MAD, Paris

 

 

 

 

Capture d’écran 2021-07-01 à 15.01.21.png

 

Robe du soir en satin de soie avec des broderies de fils métalliques et paillettes de Charles Frederick Worth, 1885. Photo musée.

  

Capture d’écran 2021-07-01 à 20.30.23.png

Robe noire Chanel. 1925. Photo musée retouchée.

 

 

IMG_3977.JPG

 

Maria Grazia Chiuri pour Dior .


 


IMG_3964.jpg

 

 

 

Chine, Pékin. Soie, fil d’or, fil d’argent, accessoires Swarovski, Guo Pei, Samsara Collection

Robe Magnificient Gold, Guo Pei.

 

 

 


IMG_3966.jpg

 

 

 

 

De son enfance passée à Pékin, la créatrice de mode Guo Pei a nourri son imaginaire des promenades dans la Cité interdite, des souvenirs des fastes de la Cour impériale chinoise et de l’excellence des savoir-faire et des arts décoratifs de son pays.

Provenant de la collection « Samsara » dévoilée en 2006 à Pékin, cette robe à l’amplitude extravagante est un chef-d’œuvre de broderie de fils d’or et de sequins Swarovski. Elle s’inspire d’un uniforme de Napoléon conservé au musée de l’armée de Paris.

 


IMG_3967.jpg

 

 


 

 

Capture d’écran 2021-07-02 à 11.05.00.png

Photo musée

 

 

 


IMG_3968.jpg

 

 Karl Lagerfeld pour Chanel 

 


IMG_3969.jpg

 

 

Karl Lagerfeld pour Chanel 

 


IMG_3970.jpg

 

Karl Lagerfeld pour Chanel 


 

 

 


Capture d’écran 2021-07-01 à 15.02.22.png

 

 

De gauche à droite, Plissés de Madame Grès, toile simple chez Helmut Lang, drapé subtil sur un simple tee-shirt pour Olivier Saillard.

Colombe de satin chez Miyake, et Robe corset en lin chez Jacquemus

 


Capture d’écran 2021-07-01 à 16.54.48.png
 

Issey Miyake, robe Colombe, Paris, collection printemps-été 1991, Satin de polyester, boutons pressions en métal. Et Robe corset en lin de chez Jacquemus

Paris, Musée des Arts Décoratifs. Achat grâce au soutien de Pierre-André Maus, 2017. Photo © MAD, Paris / Luc Boegly

 


 

 


IMG_3972.jpg

 

 Antoine Plateau pour Hermes. 2014, plumes de coq.


IMG_3973.jpg

 

 

 


 


IMG_3974.jpg

 

Robe en velours bleue de Demna Gvasalia pour Balenciaga .2020.  

 


IMG_3975.jpg
 


 

D'après le dictionnaire le luxe se dit d'objets, de produits, de services qui correspondent à des goûts recherchés et coûteux ; se dit aussi d'activités qui font commerce de ces produits ou de ces services ; se dit aussi de certains biens,arts décoratifs bijoux, fourrures.

 

 

Le luxe vient du latin luxuria et c'est le mode de vie consistant à pratiquer des dépenses somptuaires et superflues, dans le but de s'entourer d'un raffinement fastueux ou par pur goût de l'ostentation, par opposition aux facteurs ne relevant que de la stricte nécessité.

Le musée des arts décoratifs nous offre donc une magnifique exposition et l'occasion d'admirer tout "ce superflu", qui est malgré tout essentiel, car "c'est un art de vivre" qui expose le talent d'artistes des arts appliqués et des arts plastiques et décoratifs .

C'est vraiment un moment privilégié et, c'est le cas de le dire, c'est "du luxe" de voir tant de merveilles.   

 29 juin 2021.

ANNE VR(-_-)XXX 



01/07/2021
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 98 autres membres