Anne Vallery-Radot = Rubriques

Anne Vallery-Radot = Rubriques

ROUART/RENOIR/LEROLLE -ESCUDIER/VALLERY-RADOT :TOUT POUR LA PEINTURE

IL existe un cercle ou tout est lié c'est le cercle de l'Art ,de la Peinture ,de la Musique ,de la littérature et de la Couture ,ce cercle est fermé par la Famille ,l'Amour ou l'Amitié .

 

               Numériser 14.jpeg        Numériser 18.jpeg

             Anne Vallery-Radot enfant avec Louis Rouart

                          aux Alleux dans les année 50

Aussi loin que je m'en souvienne ,depuis cette photo avec Louis Rouart ,j'ai toujours entendu mon père parler "des Rouart ";de l'appartement remplis de tableaux des impressionnistes et en particulier des "Manet ,Degas ,Renoir ";

j'ai entendu parler de Renoir qui a peint les  tantes "Lerolle "Christine et Yvonne ; j'ai entendu mon oncle Jean-Philippe Escudier et mon père  évoquer si souvent des souvenirs de notre famille "Escudier,Lerolle ,Rouart ,Vallery-Radot "....ces noms résonne en moi et tout cet amour passionné pour la Peinture me vient de là ,me viens de loin et c'est le plus bel héritage que je puisse avoir . 

   

Dans ses mémoires mon père Jacques Vallery-Radot évoque Louis Rouart :

<<17 Juin 1932 ,Diner chez tante Madeleine Lerolle dans l'hôtel particulier  de l'avenue Duquesnes ,ce soir sont présents ,Jean Lerolle (le fils de Paul frère d'Henri) ,député de Paris et sa femme Etiennette ,Louis Rouart et sa femme Christine.Ce dernier me dit qu'il aime mon tableau des tuileries et aussi celui de Hyères ,nous regardons une admirable toile de Gauguin (tête sur un plat et des fleurs de feu ) ,un Degas (champs de courses) ,un Renoir (petite fille blonde et rose sur l'herbe ).........Philippe Rouart (le fils de Louis ) évoque son voyage au Maroc ....  

26 juin 1932 ,Je retrouve à deux heures Louis Rouart à l'exposition Manet ,à L'Orangerie des Tuileries. Louis Rouart dont Bernanos dit qu'il est le dernier "vrai parisien" d'une époque à jamais disparue.......Louis  Rouart m'emmène alors au Louvre pour comparer Manet et Velasquez.(.....) il est certain que Manet a été ébloui par Velasquez (.....)

Avec Louis Rouart ,si imprégné de culture si envahi de souvenirs par l'amitié qui le liait à Degas et à Manet sourtout -j'éprouve davantage cette émotion extraordinaire que que l'art nous communique et qui fait qu'à partir d'un certain âge "l'art et la vie ne font qu'un" comme dit Braque et aussi que "j'ai le souci de me mettre à l'unisson avec la nature bien plus que de la copier"et "J'aime la règle qui corrige l'émotion mais j'aime l'émotion qui corrige la règle"(.....)

J'ai vu aussi chez Rouart un album de dessin de Degas .....Tenir entre ses mains cet album est prodigieux .......ce Degas a le génie de la ligne,du trait et de la forme.Autant Manet est peintre autant lui est l'homme du dessin par excellence.IL est plus pur que Monsieur Ingres ,plus humain,plus près de la vérité quotidienne, plus proche de la vie..>

Mémoires de Jacques Vallery-Radot

 Capture d’écran 2017-04-23 à 15.34.01.png

avec mon père Jacques Vallery-Radot 

 

C'est aux Alleux que remontent mes premiers souvenirs liés à la peinture et à l'Art en général; Ces sentiments et ces impressions reviennent aujourd'hui me parler à voix basse dans mon jardin secret.

ANNE VR (-_-) xxx  

 

 

Numériser 2 copie 3.jpeg

 

 

 

 

Capture d’écran 2016-05-25 à 18.17.10.png

 

 

 LES ROUART

 

 

 

 

Capture d’écran 2016-05-25 à 17.12.21.png

 

 

 

 

 

 

 Henri Rouart (1833-1912),a croisé Degas sur les bancs du lycée et c'est sans doute de leur profonde amitié que lui vint ce goût de la peinture.Issu de la grande bourgeoisie fortunée et cultivée du 19ème siècle, d'une famille liée à l'art par l'artisanat, son père était passementier et il a épousé une demoiselle Jacob-Desmalter de la prestigieuse famille des ébénistes de Louis XVI et de l'Empire, Henri Rouart avait intégré l'Ecole Polytechnique .

 

Edgar Degas ,Henri Rouart et sa fille Hélène et portrait d'Henri Rouart
Capture d’écran 2016-05-27 à 16.20.22.png

 

Edgar Degas, portrait d'Henri Rouart et pastel de sa femme Hélène Rouart 

Capture d’écran 2016-05-27 à 16.26.27.png

 

 

Très jeune ,Henri , formé par Corot et Millet, obtient des prix de dessin. Il se met ensuite à peindre, exposant dès 1864 au Salon puis régulièrement aux côtés des impressionnistes. Il constitue tout au long de sa vie une collection exceptionnelle (Corot, Delacroix, Millet, Jongkind, Courbet, Daumier, Degas,Manet, Monet, Cézanne, Renoir, Morisot, Gauguin…) qui envahit son hôtel particulier de la rue de Lisbonne.Vers la cinquantaine, il abandonne toute activité professionnelle pour se consacrer enfin à la peinture .

 

 

Henri Rouart dans son atelier et à coté son salon ornés d'oeuvres d'Art 

Capture d’écran 2016-05-27 à 16.54.30.png

 

 

 

 

Capture d’écran 2016-05-25 à 17.57.17.png
Capture d’écran 2016-05-25 à 17.57.21.png

 

 

HENRI ROUART (1833-1912)

a eu deux filles Hélène et Lucie .

et quatre  fils ,Ernest ,Louis,

Alexis et Eugène . 

 

----ERNEST  ROUART (1874-1942) qui épouse JULIE MANET

       fille d'Eugène MANET (frère d'Edouard) et de Berthe MORIZOT

 

Edouard Manet ,à coté son Frère Eugène Manet avec sa femme Berthe Morizot et leur fille Julie

Capture d’écran 2016-05-27 à 18.41.33.png

 

 

 

Edouard Manet Berthe Morizot au bouquet de violettes et Berthe Morizot étendue

Capture d’écran 2016-05-27 à 18.30.17.png

 

 

Julie Manet et Jeannie Gobillard chez les Mallarmé ,et Julie Manet à 16 ans 

Capture d’écran 2016-05-27 à 18.47.34.png

 

 

 

Capture d’écran 2016-05-25 à 18.06.23.png

 

 

 

Renoir portrait de Julie Manet et Berthe Morizot  portrait de sa fille" julie rêveuse "

Capture d’écran 2016-05-27 à 18.53.02.png

 

 

 

 

Renoir portrait de Berthe Morizot et sa fille Julie et à coté Berthe Morizot portrait de Julie 

Capture d’écran 2016-05-27 à 18.59.05.png

 

 

 Ernest passionné de l'art et peintre exigeant,expose pour la première fois en 1899, puis chaque année au Salon des Indépendants, où il côtoie les artistes de sa génération  : Bonnard, Vuillard, Maurice Denis,le Douanier Rousseau. 

Son frère Louis Rouart :

<<On peut dire qu'Ernest vécut toute son enfance et une partie de sa jeunesse dans la familiarité de Corot . Notre père (Henri Rouart ) ,en effet ,admirait passionnément ce grand artiste qui lui avait donné jadis de précieux conseils et près de qui ,il avait peint en plein air ,sur nature .(....)

Ernest Rouart acheva d'être initié à la bonne peinture par quelques essais de Cézanne .Sous leurs défauts ,il sut découvrir ,les dons les plus rares . Élevé dans ce monde enchanté ,Ernest Rouart ,devait nécessairement consacrer toute sa vie à l'Art .Notre père enseigna à Ernest les premiers éléments et demanda à son très cher et terrible ami ,Degas ,s'il consentirait à diriger ce jeune débutant ;Degas, qui ,certes ,n'aimait pas être encombré ,mais qui fût toujours ,le plus noble et le plus fidèle des amis,accepta avec simplicité et gentillesse .

Grande fût la joie d'Ernest d'avoir un tel maître qu'il vénérait et qu'il ne cessa jamais de chérir et d'écouter .(.....) Il l'envoya au Louvre copier lestableaux des grands mâitres .(...) en allant se rendre compte dans la grande galerie ,du travail de son élève ,Degas s'arrêtait ,parfois pour donner des conseils à une charmante jeune fille qui copiait un Véronèse et qui était la fille de Berthe Morizot et d'un frère d'Edouard Manet .Il présenta un jour les deux jeunes gens ,qui quelques mois après s'épousèrent .

Degas ne cessa jamais d'être le grand ami de notre famille .(.....)>>

Louis Rouart.

 

 

Ernest et Julie Manet avec Paul Valery et jeannie Gobillard  (cousine germaine de Julie Manet):

Capture d’écran 2016-05-25 à 20.01.24.png

 

Très amis avec Jeannie et  Paul Valéry  le couple Manet-Rouartse maria le même jour à l'Eglise St Honoré d'Eylau et partagea avec eux le même immeuble de la famille Manet rue de Villejuste (aujourd'hui rue Paul Valery) durant toute sa vie;ainsi que leurs vacances dans la propriété « Le Mesnil », achetée par Berthe Morisot et Eugène Manet sur les bords de Seine, en aval de Meulan, peu avant la mort d'Eugène en 1893. Julie, unique héritière après le décès de Berthe Morisot en 1895, laissera les portes du Mesnil ouvertes au couple Valéry-Gobillard jusqu'à ceque la mort les sépare.Paul valery est aussi très proche de Robert et de Louis pasteur Vallery-Radot ; 

 

Julie Manet -Rouart derrière le chevalet avec Paul Valery

à gauche Paule et Jeannie Gobillard avec Ernest Rouart

à la table Jeannie ,Paule ,Paul Valery et Julie

Capture d’écran 2016-05-27 à 15.45.21.png

 

 

Ernest Rouart et Paul Valery avec Paule ,Julie et Jeannie 

Capture d’écran 2016-05-27 à 15.57.28.png

 

portrait de Paul Valery par Ernest Rouart

Capture d’écran 2016-05-27 à 15.36.14.png

 

 

 

 "Arbre généalogique " fait par mon oncle Jean-Philippe Escudier

Numériser 60.jpg

 

 

 

 

Capture d’écran 2016-05-25 à 18.06.17.png
Capture d’écran 2016-05-25 à 18.06.28.png

 

 

Capture d’écran 2016-05-25 à 17.54.47.png

 

 

 

 

Capture d’écran 2016-05-25 à 19.17.39.png

 

 Les frères ,Louis et Ernest Rouart

avec leurs  enfants 

Capture d’écran 2016-05-27 à 16.42.00.png

 

La famille Rouart en 1900

Henri et ses fils 

Alexis et Valentine Lamour  

Louis et Christine Lerolle 

Eugène et Yvonne Lerolle  

Ernest et Julie Manet

(il manque une des femmes sur la photo)

Capture d’écran 2016-05-25 à 19.56.55.png

 

 

 

 

 

----ALEXIS ROUART

 

Capture d’écran 2016-05-25 à 20.34.15.png

 

Capture d’écran 2016-05-25 à 20.24.59.png

 

 

 

 ----------LOUIS ROUART

Louis le frère ainé a écrit : 

 << La maison familiale que notre père Henri avait fait construire après la guerre 1870-1871 au 34 rue de Lisbonne était déjà un véritable musée à la naissance de mon frère Ernest Rouart le 24 août 1874. Mais ce musée n'avait rien d'officiel. Des Delacroix, des Corot (paysages d'Italie et figures ),des Daumiers ,des Degas,des Manet ,des Renoir s'y trouvaient mêlés à des Maîtres anciens dans une atmosphère exaltante ou rien n'était indifférent ou tout avait de la beauté et de la noblesse.(.......) pas une place libre sur les murs.Tous étaient couverts de tableaux ,les cadres se touchaient.

Une grande toile de Renoir fascinait dès l'entrée .C'était la célèbre amazone" refusée " au salon de 1873.(.......) On ouvrait une porte et un délicieux et éblouissant Renoir ,une jeune femme toute frémissante de fraîcheur et de joie de vivre dans sa robe d'un bleu éclatant ,vous accueillait avec un sourire au haut de l'escalier. quelques marches descendues ,et l'on se trouvait ,en face d'un Gauguin simple et noble comme une fresque antique .(....) 

 

Louis Rouart et la collection de tableaux .Quel dommage que la photo ne soit pas du XXI eme siècle ,pour les couleurs et les détails !!

Numériser 64.jpg

 

 

 

 

Louis Rouart

 

Capture d’écran 2016-05-27 à 12.56.08.png

 

 

 

 

 

 Louis Rouart 

 Capture d’écran 2016-05-25 à 19.29.16.png

Portrait de Louis Rouart par Jacques Vallery-Radot 

 

       LOUIS ROUART (1875-1964) épouse Christine LEROLLE

       fille d'Henri LEROLLE  et de Madeleine ESCUDIER

       cette dernière est une parente  de   ROBERT VALLERY-RADOT

       Lui même ami de LOUIS  ROUART,de MAURICE DENIS

       et de  GEORGE DESVALLIÈRES.

       ILs sont à eux  quatre les fondateurs de l'art Sacré 

        ou le fait de l'art religieux 

       LOUIS ROUART est aussi le créateur de la librairie "L'Art catholique " 

       place Saint Sulpice à l'angle de la rue des canettes ou se trouve

        aujourd'hui la boutique  YVES SAINT LAURENT (ou j'ai travaillé

       de 1980 à 1991)

 

Louis et Christine Rouart 

Capture d’écran 2016-05-27 à 11.37.58.png

 

         Louis et Christine Rouart  ont 6 enfants

         

Christine et son fils Alain 

Numériser 63.jpg

 

 

 

 

           - Alain 

          -Philippe 

          -Marie 

          -Catherine 

          -Eléonore

          -Isabelle 

         -Augustin  (1907 -1997) 

         le père de Jean -Marie Rouart .

         Augustin aussi est peintre très influencé par les nabis et

        notamment par Maurice Denis, il reste néanmoins en marge

        des mouvements artistiques de son époque. Il choisit de peindre

        ce qu'il voit, la réalité simple et calme.

 

 

Capture d’écran 2016-05-25 à 19.38.06.png

Jean-Marie Rouart

 

 

         Son fils l'Académicien Jean-Marie Rouart =

         << On pourrait à son propos […], parler de réalisme magique.

         Des tableaux comme Lagrimas y penas, Le Petit Pêcheur,

         Le Nageur, illustrent sa tentation du merveilleux. […] Si j’ai parlé

        chez lui de la passion de la lumière, il n’était pas moins obsédé par

        la vérité – vérité de l’art s’entend – dont la nature donne l’exemple

        […]. Loin d’être réaliste, il cherchait à transmettre cette poésie du réel

        qui enchante notre vision devant un paysage, ceux du Béarn ou de

        Noirmoutier en l’occurrence, ou devant des fleurs. »

 

 

 

Capture d’écran 2016-05-25 à 17.39.47.png



 

Capture d’écran 2016-05-25 à 17.51.27.png

Lacrimas y penas 

 

 

 

Capture d’écran 2016-05-25 à 17.46.53.png

 Jean-Marie 

 

 

 

----EUGÈNE ROUART qui épouse YVONNE LEROLLE la soeur de Christine

 

Capture d’écran 2016-05-25 à 20.46.39.png

 

 

 

 

Yvonne Lerolle -Rouart

Capture d’écran 2016-05-27 à 18.21.24.png

 

 

Capture d’écran 2016-05-25 à 20.44.44.png

 

 Les Lerolle /Escudier

 

Capture d’écran 2019-10-17 à 16.32.09.png

 

Capture d’écran 2019-10-17 à 16.29.52.png


Capture d’écran 2019-10-17 à 16.31.10.png

 


Capture d’écran 2019-10-17 à 16.31.56.png

 

 

Capture d’écran 2019-10-17 à 16.31.43.png

 

 

 

 

 "Arbre généalogique " fait par mon oncle Jean-Philippe Escudier 

Capture d’écran 2016-05-27 à 11.51.20.png

 

 

 

Capture d’écran 2019-10-17 à 16.56.55.png

 

 

 

Capture d’écran 2019-10-17 à 16.54.24.png

 

 

 

 

 

Capture d’écran 2019-10-17 à 16.55.44.png

 


Capture d’écran 2019-10-17 à 16.55.53.png

 

 


Capture d’écran 2019-10-17 à 16.56.00.png

 

 


Capture d’écran 2019-10-17 à 16.56.12.png

 

 

 

Capture d’écran 2019-10-17 à 16.54.42.png
Capture d’écran 2019-10-17 à 16.54.45.png

 

 

 Capture d’écran 2019-10-17 à 16.54.55.png

 IMG_0409.jpg

 

 

Capture d’écran 2019-10-17 à 16.47.14.png

 


Capture d’écran 2019-10-17 à 16.47.18.png

 

 


Capture d’écran 2019-10-17 à 16.47.38.png

 


Capture d’écran 2019-10-17 à 16.47.51.png

 

 


Capture d’écran 2019-10-17 à 16.48.16.png

 

 

 

 

Les deux soeurs Lerolle devenues les soeurs Rouart  sont des vedettes ,des stars et nous les voyons souvent.En effet si vous regardez certains tableaux de Renoir elles sont là au piano ou en train de jouer ou de lire.En épousant les deux frères ,les deux soeurs ont unis aussi deux familles de l'art,leur père Henri Lerolle est un collectionneur d'art et un ami de Degas ,ami d'enfance d'Henri Rouart.

 

 

Capture d’écran 2016-05-25 à 18.50.38.png

 

 Capture d’écran 2019-10-17 à 16.56.41.png

 

 

 

Capture d’écran 2019-10-17 à 16.57.08.png

 

 

 

Capture d’écran 2019-10-17 à 16.33.52.png

 

 

Henry Lerolle s'entoure d'artistes dont il collectionne les œuvres,de musiciens et d'écrivains comme Edgar Degas,Claude Monet,Pierre Auguste RenoirMaurice DenisGustave Moreau ou Albert Besnard auquel il commande une série de vitraux pour son hôtel particulier du 20 avenue Duquesne à Paris.

 

 

Capture d’écran 2016-07-14 à 14.14.55.png

 

 Capture d’écran 2019-10-17 à 16.50.45.png

 

 

Capture d’écran 2016-05-25 à 18.49.58.png

 

 

 Capture d’écran 2019-10-17 à 16.50.53.png

 

 

 

 

 

 

IMG_0410.jpg

 

 

 

 

 

IMG_1205.jpg

 

 

 

 

IMG_0414.jpg

 

 

Capture d’écran 2019-10-17 à 16.57.43.png

 

 


 

Lerolle est violoniste et compositeur amateur, et c'est par sa femme Madeleine Escudier, dont la sœur Jeanne a épousé Ernest Chausson, qu'il peut s'initier à la musique contemporaine : il devient l'ami de Claude Debussy et noue également des relations avec Henri DuparcSergueï ProkofievMaurice RavelErik Satie ou Igor Stravinski.

 

Capture d’écran 2019-10-17 à 16.33.58.png

 

 

Capture d’écran 2019-10-17 à 16.34.03.png

 

 Capture d’écran 2016-05-27 à 02.21.42.png

 

Claude Debussy au piano dans la propriété d'Ernest Chausson à Luzancy août 1893 Paris musée d'Orsay

« Si jamais compositeur fut un miroir de son époque, ce fut Debussy.Il aimait la peinture, il mit de la couleur dans sa musique.Il aimait la poésie, il donna à ses oeuvres le sentiment poétique.Il aimait la danse et les corps en mouvement, il fit danser sa musique et danser sur sa musique.» C. Amar

Claude Debussy était très ami avec Louis Pasteur Vallery-Radot  qui a écrit un livre  " Tel était Claude Debussy".

 

 

Madeleine Escudier -Lerolle avec ses enfants Jacques ,Yvonne et Christine 

Capture d’écran 2016-05-27 à 11.45.30.png

 

 

 

 

Capture d’écran 2016-05-25 à 18.50.48.png

  Lerolle possède une immense fortune , IL a hérité d'une entreprise  de bronziers d'art.

 

 

Capture d’écran 2016-05-25 à 19.02.38.png
Capture d’écran 2016-05-25 à 18.58.44.png

 

 

 

 

Capture d’écran 2016-05-25 à 19.49.18.png

 

Jean-Marie Rouart, de l’Académie française, évoque Pierre-Auguste Renoir. 

 

<<Dans mon livre "Une Jeunesse à l’Ombre de la Lumière", j’ai évoqué mes souvenirs d’enfance au sein de la gens-Manet-Morisot-Rouart et de ses chers amis peintres, Degas et Renoir. Renoir fut un des tuteurs de Julie Manet à la mort de sa mère, Berthe Morisot.Ces fous de peinture ne parlaient que de leur passion commune.Ils s’aimaient et ils aimaient l’élévation en général. La musique et la littérature les attiraient beaucoup aussi. Ernest Chausson etPaul Valéry étaient apparentés à cette famille de génies et Debussy et Mallarmé très proches par le cœur.


Renoir a peint cinq portraits de ma grand-mère Christine Lerolle,jouant du piano ou lisant ou encore brodant, seule ou avec sa sœur,.Renoir aimait les jeunes filles des familles raffinées des artistes qui lui rappelaient l’aristocratie du XVIIIe siècle. Comme Proust, il était fasciné par l’aristocratie et il n’aimait pas la bourgeoisie du XIXe siècle,un peu obtuse, qui ne s’intéressait pas à l’art. Il adorait le peuple, dont il était issu, comme sa femme.>>

 

      

 RENOIR PEINT 

LES SOEURS LEROLLE/ROUART

 

Capture d’écran 2015-10-28 à 17.17.55.png

 

 

 

 

Capture d’écran 2015-10-28 à 17.16.47.png

 

 

Capture d’écran 2015-10-28 à 17.15.43.png

 

 

 

 Christine Lerolle brodant

Capture d’écran 2016-07-14 à 14.04.12.png

 Capture d’écran 2019-10-17 à 16.49.15.png

 

 

Capture d’écran 2016-07-14 à 14.12.38.png

 

 

Capture d’écran 2016-07-14 à 13.57.46.png
 Capture d’écran 2019-10-17 à 16.48.57.png

 

                       

 Capture d’écran 2016-07-14 à 14.09.25.png

 

 Christine Lerolle 

Capture d’écran 2016-07-14 à 14.19.44.png
Capture d’écran 2019-10-17 à 16.49.24.png

Capture d’écran 2019-10-17 à 16.49.46.png

 

 


Capture d’écran 2019-10-17 à 16.49.51.png

 

 

Capture d’écran 2019-10-17 à 16.49.41.png

 

 

 

 

 Les Vallery-Radot

 

 

 

IMG_0413.jpg

 

 

 

 

 

"Arbre généalogique" fait par mon oncle Jean-Philippe Escudier 

Numériser 62.jpg

 IMG_0406.jpg

 

 L'Art Sacré 

 

 

Capture d’écran 2016-06-08 à 14.24.31.png

Maurice Denis (1870-1943) qui se révèle un témoin privilégié de l'art sacré,en publiant dès 1890, des articles salués par Paul Valéry qui lui écrivait :

« J'aime beaucoup que le peintre que vous êtes soit aussi l'écrivain qu'il est »(Lettres à quelques-uns). À deux reprises, ces articles furent repris dans des volumes au titre suggestif, Théories. 1890-1910. Du symbolisme et de Gauguin vers un nouvel ordre classique (1912) et Nouvelles Théories. Sur l'art moderne, sur l'art sacré, 1914-1921 (1922). Maurice Denis s'est impliqué dans l'art sacré non seulement par ses œuvres et ses écrits, mais en fondant en novembre 1919 à Paris, avec George Desvallières (1861-1950l'un des principaux groupements d'artistes chrétiens, les Ateliers d'art sacré, dont le programme est nourri de ses réflexions sur l'art,) avec Robert Vallery-Radot (écrivain catholique ,ami de François Mauriac ,de Georges Bernanos) et de Louis Rouart .

 

 Capture d’écran 2016-06-08 à 14.20.25.png

 

 

Capture d’écran 2016-06-08 à 15.03.46.png

 

 

"L'Art sacré,l'art catholique 6 place St Sulpice "

Capture d’écran 2016-06-08 à 15.07.39.png

Le but était de faire renaître l'atelier médiéval que la Renaissance avait supprimé.Cette idée apparaît déjà dans les Notes sur la peinture religieuse (1896) :« Si Dieu m'avait donné de naître quelques siècles plus tôt, à Florence au temps de frère Savonarole, certainement j'aurais été de ceux qui défendaient, avec une ardeur puérile et violente, contre l'envahissement du paganisme classique,l'esthétique du Moyen Âge. [....] J'aurais conspué la Renaissance. » Ce retour à ce que l'on croyait être l'essence de l'art médiéval, Maurice Denis l'avait vécu dans le symbolisme, dont il donnait sa propre définition : « J'ai toujours attaché beaucoup d'importance à l'idée symboliste. C'était vraiment une lumière pour des esprits navrés de naturalisme, et en même temps  […]

 

 

Capture d’écran 2016-06-08 à 14.33.48.png

 

 

Henri de Maistre rejoint l'Ateliers d’Art Sacré, créés en 1919 par Maurice Denis et George Desvallières et dont il accepte la direction en 1926. Henri de Maistre assiste Maurice Denis à la décoration de la coupole du Petit Palais à Paris (Histoire de l’Art Français) et au décor de l’église Saint-Louis de Vincennes, mais sera surtout, dans les années trente, maître d’œuvre et artiste associé au décor d’églises : l’église du Saint-Esprit, la chapelle Saint-Michel de Picpus, la chapelle du collège-lycée Saint-Louis de Gonzague, …

 

 

 

 

Capture d’écran 2019-10-17 à 16.50.00.png

 


Capture d’écran 2019-10-17 à 16.57.54.png

 

 


Capture d’écran 2019-10-17 à 16.58.03.png

 

Maurice Denis

 Capture d’écran 2016-06-08 à 14.25.53.png

 

Mon grand-père Robert Vallery-Radot et George Desvallières 

Capture d’écran 2016-05-27 à 12.53.38.png

 

 

 

Robert Vallery-Radot : <<j’aime l’Art sain, puissant, mâle, un art spirituel et charnel à la fois, très pur et selon le plan de Dieu. » Et il ajoute :« Je suis Latin; j’ai l’amour extrême de la forme la plus précise, la plus colorée, mais je veux qu’elle soit lourde de sens, et que le sens aussi soit clair. J’aime l’Art simple, Sincère, celui qui dit : « Voilà » et se montre sans artifice, nu comme Adam sorti des mains du Créateur. Un geste suffit pour élargir en nous le silence créateur, car le Geste c’est l’Acte, c’est la figure de Dieu le Père. C’est pourquoi, avant tout, avant la couleur, avant même la musique, j’aime le Geste. Je suis sculpteur plus que peintre.

Que le Geste soit tranquille, noble et selon un beau rythme; j’ai la passion intense de l’ordre. Rien n’est beau comme une force qui se contient. La Nuit de Michel-Ange, la Résurrection de Lazare de Rembrandt, la Sonate Appassionata de Beethoven, la Genèse, voilà pour moi les sommets de l’Art. »

(1erseptembre 1907.) Robert Vallery-Radot 

 

 

 

Maurice Denis et louis Rouart 

Capture d’écran 2016-05-27 à 12.59.11.png

 

 

 

 IMG_0388.jpg

 Huile de Philippe Rouart "Père François Vallery-Radot"

 

 

 

Capture d’écran 2017-01-21 à 15.41.15.png

 

 

 Maurice Denis :Christine Lerolle ci-dessus et ci dessous  

 Capture d’écran 2016-05-27 à 16.03.02.png

 

 Capture d’écran 2019-10-17 à 16.49.28.png

 

 Aux Alleux chez Robert Vallery-Radot :

 Georges Vallery-Radot ,Georges Bernanos ,

Jacques et Robert Vallery-Radot ,

Augustin derrière Louis Rouart

 Capture d’écran 2016-05-27 à 16.32.13.png

 



15/01/2016
9 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 67 autres membres