Anne Vallery-Radot = Rubriques

Anne Vallery-Radot = Rubriques

ALBERT EINSTEIN = GRAVITATION ,RELATIVITÉ RESTREINTE ET GÉNÉRALE

 

 

 Capture d’écran 2017-02-28 à 14.10.18.png

 

 

Albert Einstein

Physicien-Théoricien 

 

Albert Einstein est né le  à Ulm, dans le Wurtemberg,

dans  l'Empire Allemand .

Il est mort le  à Princeton, dans le New Jersey,

Capture d’écran 2017-02-28 à 12.51.21.png

  

L'année qui suit sa naissance, ses parents s'installent à Munich, qui va

être le cadre de son enfance. Son père, un juif qui appartient à la petite

bourgeoisie Souabe aux idées libérales, y a fondé une modeste usine

d'appareils et d'outillage électriques. Albert fait au lycée des études

médiocres, sans que rien laisse alors présager une vocation exceptionnelle ;

aucun de ses professeurs ne se souviendra plus tard de lui ;

A l'âge de 4 ans, quand son père lui offre une boussole, Albert Einstein

reste absorbé pendant des heures à contempler l'aiguille aimantée qui

marque toujours la même direction...

Capture d’écran 2017-02-28 à 16.22.18.png

Dès cette époque, l'autorité indiscutée et la contrainte lui paraissent

intolérables. Après une crise de ferveur religieuse, Albert adopte une

attitude de libre penseur qu'il qualifiera lui-même de fanatique. 

Pour lui le mal n'existe pas en temps que tel ",il est l'absence du bien"

 tout comme "L'obscurité est l'absence de lumière".  

 

 

 

 

 

 Capture d’écran 2017-02-28 à 12.53.48.png

 

 Aarau 

Lorsqu'il atteint l'âge de quinze ans, ses parents et sa sœur émigrent à

Milan dans l'espoir d'une situation plus florissante, et il va poursuivre

ses études à Aarau, en Suisse, grâce à l'aide de parents fortunés.

 

Capture d’écran 2017-02-28 à 13.08.12.png

 

 

 

 

 

Capture d’écran 2017-02-28 à 13.04.30.png

Cantonal School Aarau ,Einstein est le premier à gauche au premier rang 

 

 

Après un premier échec, il passe son baccalauréat, entre en 1896 à l'Institut

polytechnique de Zurich et décide de se consacrer à l'enseignement plutôt

que d'aborder la carrière d'ingénieur. Il adopte alors la nationalité suisse.

 

 

Capture d’écran 2017-02-28 à 13.06.30.png

 


Capture d’écran 2017-02-28 à 13.06.52.png

 

 

 

Einstein's essay for The Aarau School 

Capture d’écran 2017-02-28 à 13.07.00.png

 

 

 

 

Capture d’écran 2017-02-28 à 17.58.23.png

 

 

 1902 Berne 

Ayant terminé ses études, il cherche en vain une situation dans l'université ;

toute sa vie, il regrettera de n'avoir pas eu à instruire de jeunes enfants.

Grâce au père d'un camarade, ému de ses difficultés, il obtient enfin en

1902 un emploi à l'Office fédéral des brevets, à Berne.

 

Capture d’écran 2017-02-28 à 12.58.10.png

 

 

Cette situation modeste lui permet alors d'épouser une étudiante serbe,

Mileva Marec, un peu plus âgée que lui, qui se destine aussi à l'enseignement

de la physique. Deux fils naîtront de cette union.

 

 

Capture d’écran 2017-02-28 à 12.58.46.png

 

 

 Capture d’écran 2017-02-28 à 17.32.45.png

 

 

Capture d’écran 2017-02-28 à 02.01.25.png

 

 

 

 

 

Capture d’écran 2017-02-28 à 13.42.28.png

 

 

 

 

 1905 théorie de la relativité restreinte 

 

En 1905, il publie, dans les Annalen der Physik, quatre mémoires majeurs :

- Introduction de la théorie des quanta de lumière

- Etablissement des lois du mouvement brownien

- Bases de la théorie de la relativité restreinte

- Démonstration de l'équivalent masse-énergie (E=mc2).

 

 

Capture d’écran 2017-02-28 à 01.58.25.png

 

 

 

Capture d’écran 2017-02-28 à 02.04.30.png

 

 

 

 

Alors que ces articles annoncent la force qui va bouleverser le

monde, personne ne semble d'abord les avoir remarqués.

Ce n'est que trois ou quatre ans plus tard que l'attention du monde

savant se porte sur eux.

Einstein devient brusquement l'homme dont on parle.

Ses idées, qui ne sont d'ailleurs pas souvent comprises, sont âprement

discutées ;

mais elles ouvrent au jeune homme, non sans difficulté, les portes de

la carrière universitaire.

 

Capture d’écran 2017-02-28 à 13.35.02.png

 

 

 

La demande du génie Albert Einstein à vouloir s’inscrire pour le

doctorat, fut refusée par le Professor Wilhelm Heinrich « Ph.D »

le doyen de l’Université de BERN, lui reprochant ainsi que l’hypothèse

émise par  ses soins relative à la nature de la lumière et le lien

fondamental entre l’espace et le temps a plutôt un caractère artistique

que physique.

 

 

Capture d’écran 2017-02-28 à 13.38.51.png

 

1909 Zurich 

 Einstein est appelé, comme professeur extraordinaire, c'est-à-dire

suppléant, à Zurich.

1911  Prague

Professeur à  l'université allemande de Prague

1912 -1913 Zurich 

il obtient une chaire à l'École polytechnique fédérale de Zurich, sur les

bancs de laquelle il a été élève. 

1914 Berlin 

Malgré son caractère indépendant, ses idées politiques et sociales il part 

pour l'Allemagne de Guillaume II, à  Berlin, qui est alors un des centres les

plus brillants de la science européenne : il se laisse en effet tenter par  

 l'espoir de travailler aux côtés des grands maîtres Planck et Nernst qui ont

sollicité sa venue,; il devient Professeur extraordinaire au Kaiser Wilhelm

Institut de Berlin .

C'est pendant cette période qu'il s'emploie à élargir la théorie de la relativité en

y intégrant la gravitation. Mais sa nomination en Allemagne est aussi marquée

pour lui par la dislocation de son ménage, dans lequel la bonne entente s'est

progressivement altéré

 

 

 

 

 

 

En 1915, il publia la formulation définitive de la théorie de la relativité

générale qui a abouti une nouvelle interprétation des forces de gravitation

 

 

 1916 théorie de la gravitation dite relativité générale 

 

Capture d’écran 2017-02-28 à 02.13.02.png

 

 

 

Capture d’écran 2017-02-28 à 14.48.42.png

 

 

Trou de Verre 

 

Capture d’écran 2017-02-28 à 15.45.32.png

 

 

 

 Capture d’écran 2017-02-28 à 14.48.56.png

 

 

 

 


Capture d’écran 2017-02-28 à 02.13.52.png

 

 

 1919 divorce avec Mileva

et mariage avec sa cousine Elsa 

 

Mileva et leur Deux enfants 

Capture d’écran 2017-02-28 à 17.53.07.png

 

 

 

 

Einstein et Elsa

 

Capture d’écran 2017-02-28 à 17.52.31.png

 

 

 

 

 

Capture d’écran 2017-02-28 à 02.18.26.png

 

 

 

 

Capture d’écran 2017-02-28 à 14.07.04.png

 

 1921 prix Nobel de Physique 

 

Capture d’écran 2017-02-28 à 13.51.59.png

 

 

En 1921, enfin, Einstein reçoit le prix Nobel de physique, mais, comme la

relativité paraît encore trop aventureuse pour figurer parmi les motifs,

ce prix est « décerné à M. Einstein pour ses mérites dans le domaine de

la physique théorique, et spécialement pour sa découverte de la loi de

l'effet photoélectrique ».

 

 

Capture d’écran 2017-02-28 à 17.33.11.png

 

 

 

Il en partage le montant entre sa première femme et une œuvre charitable.

Devenu célèbre, Einstein effectue de nombreux voyages qui le conduisent

d'Amérique en Extrême-Orient. Il profite de sa notoriété pour défendre les

causes qui lui tiennent à cœur ; ennemi de l'injustice, il tente, en toute

occasion, de venir en aide aux opprimés.

On le consulte à tout propos et il est appelé à faire partie de la Commission 

de coopération intellectuelle créée par la Société des Nations.

 

 

 Capture d’écran 2017-02-28 à 13.53.08.png

 

  

 

 

 

 

 

Capture d’écran 2017-02-28 à 14.45.03.png

 

 

 Le terme « trou noir » a été inventé par le physicien américain John

Wheeler en 1967, pour décrire une concentration de masse-énergie

si compacte que même les photons ne peuvent se soustraire à sa 

force gravitationnelle. Un trou noir est, d'abord et avant tout,

caractérisé par l'existence d'un horizon : c'est la surface sphérique

dont même la lumière ne peut sortir, et en deçà de laquelle même

cette dernière est inexorablement entraînée vers une singularité

centrale.

 

 

 

Capture d’écran 2017-02-28 à 14.40.12.png

 

 

Albert Einstein était dans l'erreur en ce qui concerne l'existence des trous

noirs, explique l'historien des sciences et membre de l'Observatoire de Paris

Jean Eisenstaedt.

 

 

 

Capture d’écran 2017-02-28 à 14.44.48.png

 

 

Jean Eisenstaedt : car les trous noirs ont été pensés dans le cadre

de la relativité générale uniquement à partir des années 1960-1970.

Pour y parvenir, il fallait surmonter deux blocages. D’abord accepter,

contrairement à l’opinion qu’Einstein partageait avec la plupart des

spécialistes de l’époque, que "l’horizon", c’est-à-dire la surface de ce

que l’on appelle aujourd’hui un trou noir, ne soit pas considéré

comme singulier et impénétrable. Puis que l’étoile puisse s’effondrer

à travers cet horizon.

 

 

Capture d’écran 2017-02-28 à 14.59.30.png

 

 

 Aujourd'hui la NASA a fait une observation pour le moins étrange

concernant un trou noir supermassif : Markarian 335.

 Deux des télescopes de la NASA dont le NuSTAR, un télescope 

étudiant les rayons X à haute énergie autour des trous noirs.

Ce télescope a, un peu miraculeusement, réussi à capturer l’émission

 massive de plasma et de rayons X depuis le trou noir vers l’ extérieur.

 

 

 

Capture d’écran 2017-02-28 à 15.30.31.png

 


Capture d’écran 2017-02-28 à 15.33.18.png

 


Capture d’écran 2017-02-28 à 15.36.31.png

 

Si j'étais dans le trou noir voici ce que je verrai au dessus 

 


Capture d’écran 2017-02-28 à 15.37.55.png

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Capture d’écran 2017-02-28 à 13.02.34.png

 

 

Einstein poursuit toujours ses travaux scientifiques.

Ayant eu connaissance, par l'intermédiaire de son ami P. Langevin, de la

fameuse thèse de Louis de Broglie, il publie en 1924 une note où, en se

servant aussi d'un récent travail du physicien indien Satyendranath Bose,

il crée une statistique valable pour les particules indiscernables (statistique

de Bose-Einstein).

 

Capture d’écran 2017-02-28 à 17.32.52.png

 

 

 En 1925, il est lauréat de la médaille Copley, et en 1928 il est nommé

président de la Ligue des Droits de l’homme. Il participe en 1928 au

premier cours universitaire de Davos, avec de nombreux autres

intellectuels français et allemands.  

En 1929, il expose, dans une communication à l'Académie

des sciences de Prusse, sa « théorie du champ unitaire », qui résume, en

une série d'équations, les lois qui gouvernent les deux forces

fondamentales de l'univers, la gravitation et l'électromagnétisme.

Plus tard, lorsque d'autres forces seront identifiées, notamment les

forces nucléaires, il tentera de les englober dans cette synthèse

(→ interactions fondamentales).

 

 Capture d’écran 2017-02-28 à 17.33.06.png

1933  L'Amérique :Princeton 

Jusqu'en 1933, Einstein demeure à Berlin ou dans sa maison de campagne

de Caputh, non loin de la capitale. Mais, lorsqu'il apprend d'Amérique, où

il effectue un de ses fréquents séjours, l'accession de Hitler au pouvoir,

 décide de ne pas retourner en Allemagne, où sa situation était déjà

devenue difficile ; il abandonne tous ses biens et envoie sa démission

à l'Académie des sciences de Prusse. Il réside d'abord au Coq-sur-Mer,

en Belgique, dont le couple royal compte parmi ses amis, envisage un

moment d'accepter une chaire qu'on lui offre au Collège de France et 

s'installe enfin aux États-Unis, où il devient directeur de l'Institute for

Avanced Study de Princeton.

Capture d’écran 2017-02-28 à 17.33.16.png

Il peut, dans le calme qui entoure ce haut lieu de l'esprit,

reprendre le cours de ses recherches.

En 1940, il acquerra la nationalité américaine.

Einstein à Princeton 

Capture d’écran 2017-02-28 à 14.23.47.png

 

 

 

 

Lorsque Niels Bohr, de passage en Amérique, propage la nouvelle

de la découverte du phénomène de fissionFermi et Leo Szilard 

interviennent auprès de lui, et Einstein envoie en 1939 au président

Roosevelt le message suivant :

Monsieur,

Un travail récent d’E. Fermi et L. Szilard, dont on m’a communiqué le

manuscrit, me conduit à penser que l’uranium va pouvoir être converti

en une nouvelle et importante source d’énergie dans un futur proche.

Certains aspects de cette situation nouvelle demandent une grande

vigilance et, si nécessaire, une action rapide du gouvernement.

Je considère qu’il est donc de mon devoir d’attirer votre attention

sur les faits et recommandations suivantes :

Au cours des quatre derniers mois, grâce aux travaux de Joliot en

France et ceux de Fermi et Szilard en Amérique, il est devenu

possible d’envisager une réaction nucléaire en chaîne dans une

grande quantité d’uranium, laquelle permettrait de générer

beaucoup d’énergie et de très nombreux nouveaux éléments

de type radium. Aujourd’hui, il est pratiquement certain que cela

peut être obtenu dans un futur proche.

Ce nouveau phénomène peut conduire aussi à la construction de

 bombes extrêmement puissantes.

Une seule de ces bombes, transportée par bateau, et qu'on laisserait

exploser dans un port, pourrait détruire tout le port et le territoire

environnant. (................)

 

On connaît les suites de cette lettre ; comme il le dira plus tard avec

tristesse, lui, pacifiste convaincu, il a <<pressé sur le bouton>>

 

 

Capture d’écran 2017-03-01 à 02.33.57.png

 



 

 

Capture d’écran 2017-03-01 à 02.34.08.png

 

 

 

 

Le général Groves de l'armée américaine et le physicien Robert  

Oppenheimer sont à l'origine du projet nucléaire "Manhattan "

L'énergie nucléaire est une concentration de neutrons ;c'est un

mélange de plutonium et d'uranium .

Une usine nucléaire est construite dans le plus grand secret sur la

côte ouest à Hanford  pour produire l'uranium 235 et le plutonium.

Le Canada et l'Angleterre (Churchill) rejoignent l'Amérique dans ce

projet .

le refus de capitulation du Japon sera le prétexte pour lancer la

bombe et donner  à l'Amérique une puissance politique effrayante .

Le 12 Avril 1945 Roosevelt meurt et c'est Harry Truman qui est à la

tête de lAmérique ; il s'alliera à Churchill  et à la chine mais laissera

Staline en dehors du projet nucléaire , ce dernier envahira le Japon

après Hiroshima et Nagasaki.Staline est furieux et c'est la début de

la guerre froide .

Après un premier test "Trinity"effectué en secret , Truman lance

une première Bombe "Little Boy" sur Hiroshima ,puis une deuxième

sur Nagasaki ;Le japon est dévasté ,anéanti ......... 

 

 

 

 

 

 

Capture d’écran 2017-03-01 à 00.50.50.png

 

 

 

 

 Capture d’écran 2017-03-01 à 01.11.36.png

 

 

 

 

« La guerre est gagnée, mais non pas la paix », écrira Einstein

après le cauchemar.

L'explosif nucléaire menace la survie de l'humanité.

Dès 1946, Einstein sait que « détourner cette menace est devenu

le problème le plus urgent de notre temps ». Avec la conscience

de cette mission à accomplir, il a trouvé le sens de la vie qu'il lui 

reste à vivre. Il mène une ardente campagne contre la bombe à

hydrogène et prend vigoureusement le parti des victimes du

 maccartisme.

Capture d’écran 2017-03-01 à 02.34.24.png

Alors qu'il a soutenu en vain les projets de contrôle international

de l'énergie atomique, le plan qu'il préconise est l'établissement

d'un gouvernement mondial, et il l'annonce en 1947 dans une lettre

ouverte aux Nations unies.

 

 

 

Capture d’écran 2017-03-10 à 15.16.27.png

 

 

Il multiplie les appels aux dirigeants et aux responsables des décisions

qui engagent le destin du monde. Mais la mort vient le surprendre

avant qu'il ait pu aboutir à un exposé définitif de sa théorie du

champ unitaire et sans que ses paroles humanitaires aient été

vraiment entendues.

Ainsi que l'a écrit Louis de Broglie, « par la nouveauté et la profondeur

des idées qu'il a introduites en physique, par les répercussions profondes

que ces idées ont eues sur toute l'orientation de la science contemporaine,

Albert Einstein mérite d'être regardé comme l'un des plus grands esprits

scientifiques de tous les temps ».

 

 

Capture d’écran 2017-03-01 à 03.34.43.png

 

Einstein et Oppenheimer =

 

« Des contacts avec des extraterrestres ne présentent pas

fondamentalement de problème au point de vue du droit

international; mais la possibilité d’affronter des êtres

intelligents qui ne font pas partie de la race humaine

soulèverait des problèmes qu’il est difficile de concevoir.

En principe, il n’y a aucune difficulté à accepter la possibilité

de convenir à une entente avec eux, et de mettre en place

toutes sortes de relations. La difficulté est d’essayer d’établir

des principes sur lesquels ces relations devraient être fondées.

En premier lieu, il serait nécessaire d’établir une communication

avec eux à travers une langue ou d’une autre, et ensuite, une

des premières conditions pour toute intelligence est qu’ils

devraient avoir une psychologie similaire à celle des hommes.

 
(..................)

 Nous ne pouvons pas exclure la possibilité qu’une race de gens

extraterrestres plus avancés technologiquement et économiquement

puisse s’autoriser le droit d’occuper un autre corps céleste. »

« La présence de vaisseau spatial non identifiée dans notre atmosphère

(et éventuellement le maintien en orbite autour de notre planète) est

maintenant cependant, acceptée par nos militaires. »

(.................)

 

 

 

 

 

Capture d’écran 2017-02-28 à 17.33.34.png
 

 

 

 

 

La Physique Quantique

La physique quantique a apporté une révolution conceptuelle ayant

des répercussions jusqu'en philosophie  =remise en cause du déterminisme . 

                                          et en littérature  =science-fiction.

  Elle a permis nombre d'applications technologiques : 

-énergie nucléaire

imagerie médicale par résonance magnétique nucléaire

 -diode

-transistor

circuit intégré

-microscope électronique et laser

 

  Un siècle après sa conception, elle est abondamment utilisée dans

-la recherche en chimie théorique  =chimie quantique

-en physique  =mécanique quantiquethéorie quantique des champs

physique de la matière condensée

-physique nucléaire

-physique des particules 

-physique statistique quantique,astrophysiquegravité quantique,

-en mathématiques  =formalisation de la théorie des champs

- récemment, en informatique  =ordinateur quantiquecryptographie

   quantique.

 

Elle est considérée avec la relativité générale d'Einstein comme l'une

des deux théories majeures du xxe siècle.

 

La physique quantique est connue pour être contre-intuitive, choquer

le « sens commun » et nécessiter un formalisme mathématique ardu. 

Feynman, l'un des plus grands théoriciens spécialistes de la physique

quantique de la seconde moitié du xxe siècle, a ainsi écrit :

« Je crois pouvoir affirmer que personne ne comprend vraiment

la physique quantique "

 

 la relativité restreinte :

  • le principe de relativité de Galilée est conservé ;

  • l'invariance des équations de Maxwell (par changement de référentiel inertiel)

  • entraîne immédiatement la constance de la vitesse de la lumière 

  •  dans tous les référentiels galiléens : l'additivité des vitesses n'est plus vraie

  • et la vitesse de la lumière est inatteignable

  • (sauf pour la lumière, qu'elle soit considérée comme une onde ou comme

  • constituée de photons, particules de masse nulle) ;

  • les mesures de longueur, d'intervalle de temps, (et de vitesse) ne sont pas

  • les mêmes suivant le référentiel de l'observateur :

  • mesurer la longueur du wagon donne des résultats différents suivant que

  • l'on est dedans ou que l'on est immobile au sol (mais ce n'est pas le cas

  • pour la largeur du wagon, longueur perpendiculaire à la vitesse) ;

  • de même pour l'écoulement du temps ; le champ électrique devient

  • magnétique et réciproquement. Toutes ces transformations des

  • systèmes de coordonnées du continuum espace-temps et du champ

  • électromagnétique sont formalisées par les transformations de Lorentz 

  • (paradoxalement mises au point par Lorentz et Henri Poincaré pour

  • défendre l'existence de l'éther.

  • la notion de temps absolu disparaît : deux horloges identiques situées

  • dans deux référentiels galiléens différents ne battent pas au même

  • rythme (plus précisément, il n'est pas possible de les garder synchronisées).

 

La relativité générale

 

 Elle ajouta à la relativité restreinte que la présence de matière

pouvait déformer localement l’espace-temps lui-même

(et non pas seulement les trajectoires), de telle manière que des

trajectoires dites géodésiques —

c'est-à-dire intuitivement de longueur minimale —

à travers l’espace-temps ont des propriétés de courbure dans

l’espace et le temps.

Le calcul de la « distance » dans cet espace-temps courbe est

plus compliqué qu'en relativité restreinte, en fait la formule de

la « distance » est créée par la formule de la courbure, et vice-versa.

 

 

 

 Capture d’écran 2017-03-01 à 00.39.45.png

 Et si le génie naissait dans la méditation et l'imagination ??

le génie est celui qui a le talent de créer des choses exceptionnelles ;

mais comme dans les contes  il peut être aussi un  esprit ou un démon,

 bon ou mauvais, qui préside à la destinée de chaque homme.

Descartes dans le discours de la méthode se demande s'il pense par

lui même ou si c'est un génie qui lui parle .

Einstein a découvert les choses exceptionnelles suivantes et 

pour faire plus simple sur les deux théories de la relativité qui

découlent sur deux conclusions révolutionnaires qui sont

toujours valables à ce jour =

-La première est que l’espace et le temps sont liés,

on dit que le temps forme la quatrième dimension.

-La seconde est que l’un et l’autre sont relatifs.

C’est-à-dire que l’espace et le temps ne sont pas absolus

et peuvent être déformés.

En ce sens, l’équation d’Einstein implique que la gravitation

ne soit plus considérée comme une force s’exerçant à distance,

mais comme une propriété géométrique de l’espace-temps

lui-même

 Ces découvertes ont donné naissance à certaines applications   =

-Le GPS 

-La télévision à tubes cathodiques 

-L'électromagnétisme 

-la couleur de l’or est également due aux effets de la théorie de

  la relativité. 

Oui Einstein est un génie qui a découvert une des vérités sur l'Univers

et les Atomes "Tu connaitras la vérité et la vérité t'affranchira" mais 

cette liberté nous donne -elle le droit ,si elle nous en donne le

pouvoir ,de nous en servir pour tuer .??

 

 Einstein a aussi dit =

 « la vraie intelligence ne se base pas sur le savoir ou la

connaissance mais sur l’imagination ».

Précepte qu’a notamment utilisé Steve Jobs, qui a lancé

l’ordinateur portable bien avant que d’autres n’y pensent.

 Pour Fabrice Midal, enseignant en méditation Bouddhiste,

philosophe et écrivain =

« l’imagination permet de créer un lien entre le monde corporel

et le monde spirituel. Elle représente également une part de réalité

profonde car elle peut constituer un puits d’énergie, générer une

émotion, nourrir notre créativité ou encore changer, de manière

positive, notre état d’être et notre perception du monde extérieur ».

Et de conclure : « Si vous pensez à votre grand-mère, que ce soit le

souvenir de son visage, de son parfum ou du son de sa voix, cette

seule pensée — induite par les mêmes zones du cerveau que si

vous la voyiez — ne la rend-elle finalement pas réelle ? »

Alors, est-on en train de voir le monde, ou de l’imaginer ? 

 

 

 ANNE VR(-_-)XXX

 

 

 



04/03/2017
8 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 48 autres membres