Anne Vallery-Radot = Rubriques

Anne Vallery-Radot = Rubriques

JEAN GABIN ET MARLÈNE DIETRICH : GUERRE ET PAIX

 

 

 

 

Capture d’écran 2017-01-24 à 15.45.17.png

 

 

 

 

Jean Gabin :

 

Jean Gabin, d'état civil Jean Alexis Moncorgé, est un acteur français 

 né le  à Paris 9 e ,et mort le  à Neuilly-

sur-Seine

 

 

Capture d’écran 2017-01-29 à 19.44.48.png

 

 Il est le fils de Ferdinand Joseph Moncorgé (1868-1933), tenancier

de café et comédien d'opérette sous le nom de scène de Gabin,

et de Madeleine Petit (1865-1918), plumassière du quartier du

Sentier reconvertie dans le registre « chanteuse fantaisiste »

de café-concert sous le pseudonyme d'Hélène Petit.

Il a six frères et sœurs aînés, Ferdinand-Henri (1888-1939), Madeleine

(1890-1970) et Reine (1893-1952), trois bébés ne survivant pas.

 

 Capture d’écran 2017-01-29 à 19.42.56.png

 

 

 

 

 


Capture d’écran 2017-01-29 à 19.43.51.png

 

 

 

 

Capture d’écran 2017-01-30 à 19.06.02.png

 

 

 

 

À partir de 1935, il devient une star du cinéma français grâce à son

« charisme exceptionnel » et à Julien Duvivier qui lui offre les rôles

principaux de La Bandera avec Annabella, qui est son premier succès.

 1935 La Bandera 

 

Capture d’écran 2017-01-30 à 12.35.49.png

 

 

 

Capture d’écran 2017-01-30 à 12.35.01.png

 

 

 

 

Capture d’écran 2017-01-29 à 20.10.40.png

 

 

 

 

 

 

1936  La Belle Équipe

 

Capture d’écran 2017-01-30 à 03.18.57.png

 

 La Belle Équipe avec Charles Vanel, dans lequel il chante la chanson

Quand on s'promène au bord de l'eau "

 

 

 

 

 

 Capture d’écran 2017-01-30 à 03.19.49.png

 

 

 

 1937 Pépé Le Moko

 

 

Capture d’écran 2017-01-30 à 03.24.00.png

 

 

 

  

Capture d’écran 2017-01-29 à 20.09.53.png

 "Pépé le Moko."

 

 

 

 Capture d’écran 2017-01-30 à 12.56.20.png

 

 

 Les Bas Fonds

 

Jean Renoir l'impose dans Les Bas-Fonds avec Louis Jouvet 

 

 

 

Capture d’écran 2017-01-30 à 12.47.49.png

 

 


Capture d’écran 2017-01-30 à 12.48.37.png

 

 

 

 


Capture d’écran 2017-01-30 à 12.49.21.png

 

 

 

 

1937 "La Grande Illusion" 

De Jean Renoir , avec Jean Gabin, Pierre Fresnay,

Erich Von Stroheim, Marcel Dalio , Carette, Dita Parlo - 

Capture d’écran 2017-01-30 à 03.40.31.png

 

 

 

Capture d’écran 2017-01-30 à 03.37.51.png

 

 

 

 

 

 

 

 

Capture d’écran 2017-01-30 à 03.38.40.png

 

 

 

 

 Gueule D'Amour

 

La même année, il tourne Gueule d'amour, de Jean Grémillon, où il

retrouve Mireille Balin, sa partenaire de Pépé le Moko 

Capture d’écran 2017-01-30 à 12.59.16.png

 

 

 


Capture d’écran 2017-01-30 à 12.59.53.png

 

 


Capture d’écran 2017-01-30 à 13.03.13.png

 

 

 

 "Le Messager" 

de Raymond Rouleau avec Gaby Morlay 

 

 

Capture d’écran 2017-01-30 à 13.08.08.png

 

 

 

Capture d’écran 2017-01-30 à 13.13.56.png

 

 

 1938 Quai Des Brumes 

 

 

C'est sa première collaboration avec Marcel Carné et Jacques Prévert.

 

 

 

 

Capture d’écran 2017-01-30 à 13.18.26.png

 

 

 

En 1938, il tient le rôle d'un déserteur dans Le Quai des brumes aux

côtés de Michel Simon et de la jeune Michèle Morgan, à laquelle il

murmure le célèbre « T'as d'beaux yeux tu sais ».

 

 

 

Capture d’écran 2017-01-29 à 20.08.53.png

 

 

 

 

 

 

Capture d’écran 2017-01-30 à 13.21.01.png

 

 

 

 

 

 

 

Capture d’écran 2017-01-30 à 13.19.45.png

 

 

 


Capture d’écran 2017-01-30 à 13.20.20.png

 

 

 1939 Le Récif de corail

Il campe ensuite le personnage de Trott, toujours face à Morgan .

 

Capture d’écran 2017-01-30 à 13.32.18.png


Capture d’écran 2017-01-30 à 13.33.30.png


Capture d’écran 2017-01-30 à 13.34.19.png

1938 La Bête humaine 

de Jean Renoir

 D'après le roman d'Émile Zola ,avec Simone Simon

Capture d’écran 2017-01-30 à 17.34.50.png

Capture d’écran 2017-01-30 à 17.37.05.png

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Capture d’écran 2017-01-30 à 17.36.07.png

 

 

 

 

 

Capture d’écran 2017-01-30 à 14.20.44.png

 

 

 

 

 

 

" Le Jour se Lève " de Marcel Carné

avec Arletty

 

 

Capture d’écran 2017-01-30 à 17.49.22.png

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Capture d’écran 2017-01-29 à 20.34.36.png

 

 

 

 

 Capture d’écran 2017-01-30 à 17.50.45.png

 

 


Capture d’écran 2017-01-30 à 17.51.32.png

 

 

Vie privée 

 

Sa vie sentimentale est souvent liée à son métier :

il a des liaisons connues avec les actrices Mireille BalinMichèle Morgan 

et Marlène Dietrich, est l'époux de l'actrice Gaby Basset (de 1925 à 1931),

de la meneuse de revue Jeanne Mauchain (de 1933 à 1943),

Puis il a une aventure avec Marie Camilleri en Algérie pendant la

Seconde Guerre mondiale (de 1943 à  1945), avant d'épouser

le 29 mars 1949 un ancien mannequin, Catherine Fournier 

dite Dominique (1918-2002), avec qui il a trois enfants : 

Florence (née en 1949), Valérie (née en 1952) et Mathias (né en 1956).

 

 
 Capture d’écran 2017-01-30 à 18.16.56.png

Jean Gabin et Gaby Masset : Mariés de 1925  à 1931

 

 

 

 

Capture d’écran 2017-01-30 à 18.34.30.png

 

Jean Gabin et Jeanne Mauchain  dite "Doryane ":Mariés de 1933 à 1943 

 

 

 


Capture d’écran 2017-01-30 à 18.18.30.png
 
 

Capture d’écran 2017-01-30 à 18.19.45.png

 
 
 
 

Capture d’écran 2017-01-30 à 18.50.09.png

 Le 28 Mars  1949 Jean Gabin épouse Catherine Fournier, mannequin

chez le couturier Lanvin , dite "Dominique" qui a déjà un enfant et 

 sera la mère de ses trois enfants 

 
Capture d’écran 2017-01-30 à 18.23.45.png
 
 
 
 
 

Marlène Dietrich

 
 
 

Marie Magdalene Dietrich, dite Marlene Dietrich est une actrice et 

chanteuse allemande naturalisée américaine, née le 

 à Berlin et morte le  à Paris 8 e.

 

 

 

Capture d’écran 2017-01-29 à 20.58.59.png

 

 

 

Capture d’écran 2017-01-29 à 21.03.11.png
 
 
Capture d’écran 2017-01-29 à 20.42.51.png
 
 
 

Après s'être destinée à une carrière musicale dans un premier temps,

elle se tourne vers le théâtre et le cinéma au début des années 1920.

Lancée par le film L'Ange bleu de Josef von Sternberg, produit par la 

UFA en 1930, elle est repérée par le studio américain Paramount et

poursuit sa carrière à Hollywood.

Elle fera 7 film avec Josef Von Sternberg .

 

 

 1930 L'Ange Bleu

 

 

 

 

Capture d’écran 2017-01-30 à 19.22.15.png

 

 

 

 

 

 

 

 

 Capture d’écran 2017-01-30 à 19.23.01.png

 

 

Capture d’écran 2017-01-29 à 20.22.59.png

 

 

 

 

 

 1930 Morocco

 

 

 

Capture d’écran 2017-01-30 à 19.33.16.png

 

 

 

Capture d’écran 2017-01-30 à 19.30.59.png

 

 

 

 

Capture d’écran 2017-01-29 à 22.55.50.png

 

 

avec Gary Cooper

 

 

 

 

 

 

 

Capture d’écran 2017-01-30 à 19.30.25.png

 

 

 

 

 

 

 Capture d’écran 2017-01-30 à 03.11.30.png

 

 

 

 

 

 

 1931 Agent X 27

 

 

 

 

Capture d’écran 2017-01-30 à 20.19.06.png

 

 

Capture d’écran 2017-01-30 à 20.17.36.png

 

 

 


Capture d’écran 2017-01-30 à 20.19.48.png

 

 

 1932 Shangaï Express

 

Capture d’écran 2017-01-30 à 03.10.11.png


 

 

 

 

 

Capture d’écran 2017-01-30 à 19.45.59.png

 

 

 

 

 

 

Capture d’écran 2017-01-30 à 19.45.24.png

 Capture d’écran 2017-01-30 à 19.46.32.png

 

 

Capture d’écran 2017-01-30 à 03.10.50.png

 

 

 1932 Blonde Venus 

 

 

Capture d’écran 2017-01-30 à 20.09.08.png

 

 


Capture d’écran 2017-01-30 à 20.09.56.png

 

 

 

 

 

Capture d’écran 2017-01-30 à 22.34.21.png

 

 

 

 

 

 

Capture d’écran 2017-01-29 à 20.42.35.png

 

 

 

1934 L'Impératrice rouge 

 

 

 

Capture d’écran 2017-01-30 à 19.57.52.png

 

 
 
 
 
Capture d’écran 2017-01-30 à 19.57.16.png
 
 
 
 
 
 Capture d’écran 2017-01-30 à 19.58.43.png
 
 

 1939 Femme ou Démon 

Capture d’écran 2017-01-30 à 20.32.34.png
 Capture d’écran 2017-01-29 à 20.42.28.png

 
 Capture d’écran 2017-01-30 à 20.35.25.png

 

 Vie Privée

En 1923 elle a épousé Rudi Sieber,  père de sa fille Maria, mais  

dans la vie de Marlène, les histoires d'amour au masculin comme au

féminin se sont succédés ou superposés sans relâche. Si ses amants

hollywoodiens, de Gary Cooper à Yul Brunner en passant par James

Stewart ou John Wayne, n'ont été que des aventures fugaces, trois

hommes ont marqué plus que d'autres la vie tumultueuse de

" l'ange bleu " : le metteur en scène juif viennois Josef von Sternberg,

l'écrivain pacifiste allemand Erich Maria Remarque et Jean Gabin,

le ténébreux militaire français de Gueule d'amour.

Capture d’écran 2017-01-31 à 03.08.23.png

 

 

Mariée en 1923  avec Rudy Sieber 

 

Capture d’écran 2017-01-31 à 02.17.38.png

 

  ils ont une fille en 1924 Maria-Elisabeth 

 
Capture d’écran 2017-01-31 à 02.18.42.png
 
 
Capture d’écran 2017-01-31 à 03.10.43.png
 
 

avec Rudy 

 Capture d’écran 2017-01-31 à 02.31.38.png
 
 

avec Josef Von Sternberg 

Capture d’écran 2017-01-31 à 12.02.05.png
Capture d’écran 2017-01-31 à 12.02.47.png
 
 

 avec Erich Maria Remarque

 
Capture d’écran 2017-01-31 à 11.52.51.png

Avec John Wayne 

 
Capture d’écran 2017-01-31 à 02.32.29.png
 
 

 avec James Stewart

 Capture d’écran 2017-01-31 à 02.59.57.png
 
 

Yul Brunner


Capture d’écran 2017-01-31 à 03.10.02.png
 
 
 
 
Capture d’écran 2017-01-31 à 02.36.28.png
 
 
 
 Capture d’écran 2017-01-31 à 02.33.04.png
 
 
 
 
 
 
 
Capture d’écran 2017-01-31 à 02.34.32.png
 
 
 
 

Marlène et Jean

1941 La rencontre à New-York  

 
 

Le , refusant de tourner pour les Allemands pendant

l'occupation, Gabin s'expatrie à Hollywood aux États-Unis où il

va retrouver les Français Jean RenoirJulien DuvivierCharles Boyer,

 Jean-Pierre Aumont,

 Jean Gabin rencontre Marlène Dietrich, à New York, après avoir fait le

trajet depuis Los Angeles après une période d'ennui, un soir de juillet

1941, ;il entre au cabaret new-yorkais" La Vie parisienne," Marlène

Dietrich y est attablée au côté d'Ernest Hemingway.

" C'est pas vrai ! Jean ! Comme je suis heureuse de vous revoir ! Venez

vous asseoir à mes côtés ", s'exclame la diva en se précipitant sur l'acteur

français qui a l'air un peu perdu dans cette terre d'exil.

 

 

 

Capture d’écran 2017-01-29 à 20.46.35.png

 

 

 

 

 ils ne sont plus de jeunes premiers. Elle a quarante ans,

lui trente sept ans soit  trois ans de moins. Hollywood ne

leur ouvre pas vraiment les portes. Depuis trois ans, les films

de Marlène peinent à faire recette. On n'hésite pas à affirmer

que pour le box-office, elle est un poison mortel.

Alors elle s'est trouvé une autre occupation.

L'Allemande antinazie joue le rôle de guide pour les exilés d'Europe.

Elle fait engager ses amis allemands à la Fox, et soutient également

les acteurs et metteurs en scène français comme Jean-Pierre Aumont,

Jean Renoir, René Clair, Julien Duvivier.

 

 

 Capture d’écran 2017-01-29 à 23.23.57.png

 

 

 La " Prussienne " et le Français ont des choses en commun.

Tous deux sont des exilés haïssant la dictature hitlérienne.

Marlène, que Goebbels rêvait d'enrôler dans la propagande nazie,

se démène pour aider ses compatriotes fuyant l'Europe.

Gabin, l'apolitique à la gouaille populaire, a lui aussi refusé de

céder aux avances de l'occupant nazi.

 

 

Capture d’écran 2017-01-29 à 23.02.17.png

Entraînant Jean à sa table, Marlène le présente à son ami Hemingway.

Elle lui parle de sa rencontre avec l'auteur de Pour qui sonne le glas,

lui confie que leur amour est " pur et platonique ".

Elle lui dit aussi qu'elle est la première lectrice de ses manuscrits.

Et Hemingway de confirmer : " J'estime plus son opinion que celle

des professeurs, car je crois que Marlène en sait davantage sur

l'amour que quiconque. " Jean s'étonne de son maniement parfait

de la langue de Molière. Marlène lui explique qu'elle avait une

gouvernante française et que, plus tard, son institutrice, dont

d'ailleurs elle était tombée amoureuse, était également d'origine

française. Pour l'apprentissage de l'anglais, elle est passée par la

dure école de Josef von Sternberg, le perfectionniste.

Aussitôt elle propose à Jean de lui apprendre l'accent américain et

de l'initier à la vie hollywoodienne, comme elle l'a fait pour René

Clair auparavant. " J'ai besoin de me rendre utile ", lui dit-elle

simplement.

 

 

 

Capture d’écran 2017-01-29 à 22.56.36.png

 

 

C'est ainsi que Jean Gabin entre dans le clan de la Dietrich, toujours

entourée de plusieurs hommes ou de femmes. Rudi Sieber, son mari

en titre, et Josef von Sternberg, son metteur en scène, en sont les

membres les plus fidèles. Erich Maria Remarque vient de céder sa

place à la milliardaire américaine Jo Castairs, remplacée à son tour

par James Stewart. Mais Jean ne l'entend pas de cette oreille.

Il veut un chez-lui ou, mieux, un chez-eux.

 

 

Capture d’écran 2017-01-29 à 23.21.56.png

 

 

Et Marlène, amoureuse, leur trouve une maison à Brentwood, à

quelques centaines de mètres des studios hollywoodiens de

Sunset Boulevard. Mieux encore, l'ancienne propriétaire de cette

maison de rêve est son éternelle rivale Greta Garbo.

Pour son " homme ", Marlène se met à la cuisine campagnarde,

mijotant des pot-au feu et des choux farcis. Elle apprend aussi à

imiter les expressions argotiques de Jean, telle que " pose ton

popotin là ", qu'elle emploie par exemple en invitant quelqu'un à

passer à table.

 

 

 

 

 Capture d’écran 2017-01-29 à 23.00.35.png

 

 

 

 

 

Capture d’écran 2017-01-30 à 02.33.36.png

 

 

 

1943-1945

 

 Le , le tribunal d'Aix prononce le jugement de

divorce de Jean Gabin avec sa deuxième épouse Jeanne Mauchain,

à ses torts entiers et reconnus.

 

 

Par patriotisme, Gabin s'engage, en avril 1943, dans les Forces navales

françaises libres du général de Gaulle pour libérer son pays.Embarqué

comme canonnier chef de pièce sur le pétrolier militaire Elorn,

il traverse l'Atlantique en convoi à destination de Casablanca,

attaqué au large par les sous-marins et par les avions allemands 

aux approches de la Méditerranée. Puis sous les ordres de l'enseigne

de vaisseau et futur vice-amiral André Gélinet, le second maître Jean

Moncorgé sert comme chef duchar Souffleur II du 2e escadron du 

régiment blindé de fusiliers-marins qui appartient à la célèbre 2e 

division blindée du général Leclerc.

 

 

 

 

Capture d’écran 2017-01-31 à 18.19.16.png

 

 

 

 

 

 Capture d’écran 2017-01-31 à 18.16.31.png

 

Jean Gabin Chef de Char dans la 2e DB française 

Capture d’écran 2017-01-31 à 18.13.32.png
Capture d’écran 2017-01-31 à 18.13.49.png
Capture d’écran 2017-01-31 à 18.14.01.png

 

 

Au début de l'année 1944, Marlène  tourne Kismet, film musical dans lequel

ses jambes peintes en or font autant parler la presse que la percée

des Alliés en Italie puis apparaît dans le film de propagande Hollywood

Parade aux côtés du tout-Hollywood.

 Capture d’écran 2017-01-30 à 02.37.29.png

 

Capture d’écran 2017-01-30 à 02.36.59.png

 

 

 

 Puis Marlene décide de donner des concerts pour soutenir les soldats 

 

 

 

Capture d’écran 2017-01-30 à 02.35.47.png

 

 

 

Capture d’écran 2017-01-30 à 00.36.25.png

 

 

 

 

 

 

 

Capture d’écran 2017-01-31 à 18.03.09.png

 

 

Dietrich pousse plus loin son engagement en intégrant l'United Service

Organizations (USO) . Elle part pour le front européen en avril 1944,

chantant pour les troupes américaines et britanniques stationnées

au Royaume-Uni, avant d'accompagner la 3e armée américaine du 

général Patton en Italie, en France puis en Allemagne et en 

Tchécoslovaquie pendant la campagne de libération donnant plus

de 60 concerts en quinze mois.

 

 

Capture d’écran 2017-01-31 à 18.02.23.png

 

 

 

 

Capture d’écran 2017-01-30 à 00.36.31.png
Capture d’écran 2017-01-30 à 00.36.36.png

 

Capture d’écran 2017-01-30 à 02.34.35.png

 

 

 

Son interprétation de "Lili Marleen," chanson popularisée par le

régime nazi, devient l’emblème de la résistance à celui-ci.

 

 

 

 

 

Capture d’écran 2017-01-30 à 02.36.22.png

 

 

 

 

juillet 1945

 

 

 

 

Capture d’écran 2017-01-31 à 18.42.31.png

 

 

Au printemps 1945, Gabin participe à la libération de la poche

de Royan puis à la campagne d'Allemagne qui le conduit au Nid

d'aigle d'Hitler à Berchtesgaden. À la fin de la guerre, il est décoré

de la Médaille militaire et de la Croix de guerre. En juillet 1945, âgé

de 41 ans, le « plus vieux chef de char de la France Libre » est

démobilisé et revient au monde du spectacle avec des cheveux blancs.

 Toute sa vie, il restera très attaché à la marine nationale et proche de

celui qui fut son chef, le vice-amiral Gélinet et sa famille.

 

 

 

 Capture d’écran 2017-01-24 à 15.45.28.png

 

 

 Après avoir retrouvé Marlène Dietrich en Allemagne, il revient

en France.  Il prend une chambre au Claridge à Paris, où Marlène

le rejoindra quelques semaines plus tard. Il rêve de paix, de tranquillité

et de mariage ,et depuis qu'il a obtenu son divorce en 1943  il est libre.

 

 

 Capture d’écran 2017-01-29 à 23.01.21.png

 

 

Séductrice androgyne ou femme fatale, .en smoking d’homme ou

robe en strass, elle symbolisait l’éternel féminin ;

il était le mâle incarné. Elle était tendre et joyeuse, il était bourru

et solitaire ; elle était allemande, lui, français, en ces temps tumultueux

où leurs nations s’affrontaient ; ils étaient tous les deux beaux, rétifs,

et stars – surtout elle. Marlene Dietrich et Jean Gabin n’étaient pas

faits pour s’entendre. Ils se ressemblaient, mais tout les opposait.

Ils se sont aimés éperdument – surtout elle.

 

 

 

 Capture d’écran 2017-01-29 à 22.58.38.png

 

 

 Lettre de Marlène :

<<Mon ange,

Tu es complètement fou – et tu me rends folle avec tes doutes.

Dans ma dernière lettre, je parlais de mon divorce à moi, bien sûr.

Je pense que le meilleur moment sera après le film.

Rudi va essayer de trouver un travail à Paris. Il est tout à fait d’accord

pour le divorce – c’est plutôt l’idée qui le choque – et je dois dire

qu’elle me choque aussi. Simplement l’idée, c’est tout.

Nous sommes si bourgeois, au fond. Nous avons décidé de ne pas y

être présents et de tout faire par des avocats, si possible.

S’il te plaît, trouve quelles sont les raisons les plus dignes pour obtenir

un divorce en France.

Le Claridge est très bien si tu récupères mes affaires au Ritz, parce qu’il

me faut des vêtements chauds pour aller voir ma mère tout de suite.

J’espère que tu comprendras cela – après, je serai toute à toi.

Je resterai avec toi jusqu’à la fin de ma vie – mariée ou pas,

comme tu le voudras. Mais si tu veux un enfant, il vaut mieux

qu’on se marie.

J’espère que tu as reçu les choses que je t’ai envoyées de chez O’Hara.

Il n’y a plus beaucoup d’avions maintenant et on n’a plus le droit

d’envoyer des choses comme des vêtements en France. Incroyable

mais vrai. Mais c’est possible pour la Hollande.

J’emmène des vêtements pour un bataillon et des bottes pour l’hiver.

André, au lieu de m’apporter mon maquillage l’a envoyé directement.

C’était avant que je sache qu’on a seulement le droit d’envoyer de

la nourriture en France. Alors je lui ai dit de m’apporter un autre jeu

de maquillage, pour que je puisse le prendre avec moi. Jack Pierce

d’Universal m’a donné tout le maquillage dont je pourrais avoir

besoin et j’amène aussi l’huile démaquillante. J’aurai aussi du savon

et des stylos, des lames de rasoir et de l’huile d’olive. J’ai passé la

journée à faire les bagages et s’il faut que je paye une amende,

tant pis. J’en ai besoin pour le film. M’aimes-tu toujours mon ange ?

Que se passe t-il avec ton appartement ? Si tu n’arrives pas à l’avoir, j

e n’ai peut-être pas besoin d’amener tout le linge. Je suis inquiète

pour mon visa – il y avait écrit « sans permis de travail » sur le

formulaire. Si tout se passe bien, je partirai le 10 septembre par

avion. Je t’enverrai un câble avant.

Je t’embrasse comme toujours mon ange – je t’aime.>>

Ta grande

 
 

 Capture d’écran 2017-01-31 à 17.58.10.png

 

 

 

 Certaines rumeurs inquiètent Jean Gabin

A Hollywood, le couple Dietrich-Gabin avait choqué la puritaine,

Amérique ,mais  à Paris, il soulève l'ironie :

" Vous vous rendez compte, notre Gabin national avec cette chleuh ",

dit-on dans son dos.

Elle débarque en septembre 1945 avec sa garde-robe, des cigarettes

et du café. Gabin est nerveux, irritable.

Elle se désole  :

« Il a la médaille militaire et la croix de guerre mais il a honte de posséder

une voiture ! »

 

 

 Capture d’écran 2017-01-31 à 17.59.41.png

 

 

 Il renonce à jouer Les Portes de la nuit, de Marcel Carné, avec sa

compagne Marlene Dietrich car cette dernière refuse d'interpréter

la fille d'un collaborateur.

 

 

 

Capture d’écran 2017-01-31 à 18.00.13.png

 

 

1946 Martin Roumagnac

 

 

 

 

Capture d’écran 2017-01-30 à 17.33.56.png

 

 

 

 

 

En 1946, après avoir acheté les droits du  roman ,Jean fait en sorte

que Marlène soit sa partenaire dans le film ou il incarne le rôle-titre

de "Martin Roumagnac,"  Le film, éreinté par la critique, obtient

pourtant à l'époque un succès commercial avec deux millions

d'entrées.

 

Capture d’écran 2017-01-29 à 23.22.51.png

 

 

Jean fait en sorte que Marlène soit sa partenaire dans

"Martin Roumagnac". Mais le film est rejeté autant par les critiques que

par le public. Confrontée à des problèmes financiers, Marlène cherche

à décrocher un contrat à Hollywood et veut persuader Jean d'en faire

autant. Lui, qui déteste l'Amérique, campe sur ses positions :

" Ou tu restes avec moi, ou c'est fini entre nous ", lui dit-il.

Mais elle ne le  crois pas et elle a tort .


Capture d’écran 2017-01-31 à 16.26.43.png

Capture d’écran 2017-01-31 à 16.28.43.png

 Pendant que Marlène tourne dans Golden Earring

à Hollywood, Gabin à Paris réalise que Marlène ne quittera

jamais son mari et Hollywood . Il ne croit plus que sa

" grande " divorcera un jour de Rudi Sieber, qui lui aussi par

ailleurs mène une vie aussi libre qu'elle.

Ce couple "libertin Marlène et Rudy "semble plus soudé que

Gabin ne le croyait alors il n'attend plus Marlène car pour lui

son couple avec elle est désormais mort .

Et Jean Gabin ne voudra plus jamais la revoir ,c'est fini !!

 

 1947 Miroir 

 

 

 

 

Capture d’écran 2017-01-31 à 16.07.39.png

 

 

Gabin tourne avec Martine Carol .

IL a une liaison avec elle relatée par la presse à scandale.

 

Martine Carol et Jean Gabin 
Capture d’écran 2017-01-31 à 16.10.15.png

Capture d’écran 2017-01-31 à 16.09.24.png

 

 

 Lorsque Marlène revient à Paris, Jean multiplie les ruses pour

ne pas la rencontrer. C'est l'été 1947. Marlène est toujours amoureuse.

Pendant longtemps encore, elle essaiera en vain de voir son amant,

mais elle ne le verra jamais ..

 

 

 

 

 

Capture d’écran 2017-01-31 à 17.17.44.png

 

 

 

Ainsi demande-t-elle à Jean Marais de s'asseoir avec elle à la terrasse

d'un café en face de l'immeuble, rue François Ier, où habite son" Jean ".

Elle y reste des heures et des journées entières dans l'espoir de l'apercevoir

, même lorsqu'elle apprend qu'il s'est remarié le 28 mars 1949.

 

 

Capture d’écran 2017-01-31 à 17.19.01.png

 

 

 

 

Jean Gabin  ne reparlera plus  jamais de Marlene Dietrich .

 

 

 

 

La Famille de Jean Gabin 

Capture d’écran 2017-01-31 à 16.51.14.png

 

 

 

 

 

 1949

Un soir de mai 1949, Marlène se rend à "La Vie parisienne," (du

même nom que le restaurant de New-York ou ils se sont

rencontrés ) 12, rue Sainte-Anne, à Paris.

Par hasard, Jean Gabin et son épouse s'y trouvent aussi.

IL vient de se marier ,il est heureux et tranquille .

Jean le bourru n'a ni un regard ni un mot pour sa " Prussienne ".

Ulcérée, elle quitte le restaurant en passant derrière la chaise de

Jean qui ne bouge pas.

 Marlène a dit :

<<C’était un homme tendre et aimant. Il m’a aimée comme je l’ai

aimé. C’est une perte, à laquelle je pense jour et nuit >>.

Mais elle n'a rien lâché pour lui ,elle ne l'a pas choisi ,Gabin 

ne lui a jamais pardonné de l'avoir considéré comme un amant

de plus .Il voulait l'épouser et fonder une famille avec elle ;

ce n'est pas ce qu'elle voulait ; 

 Ce n’est qu’à la mort de Gabin, en novembre 1976, que Marlene

Dietrich perd définitivement l’espoir de revoir une dernière fois

son grand amour. Pendant presque trente ans, elle avait attendu,

en vain, un geste de réconciliation de l’amant d’antan.

Mais lui – têtu comme il l’a toujours été – refusait de reprendre

contact avec elle ,il était passé à autre chose ,il avait construit une

famille comme il l'avait toujours voulu ; elle n'existait plus .. 

Leur désir n'était plus le même , Jean Gabin voulait l'exclusivité et 

la fidélité dans le mariage . Marlène Dietrich voulait garder sa liberté,

 sa carrière à Hollywood et tous ses amis .    

La passion de jean Gabin et de Marlène Dietrich était fougueuse

et utopique pendant  " La Guerre"  mais à l'heure de "La Paix" ou

tout devenait possible elle n'a pas tenue ....car ils n'avaient pas

la même version de l'amour   ....

 

 

ANNE VR(-_-)xxx

 

 

 



30/01/2017
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 52 autres membres