ANNE VALLERY-RADOT RUBRIQUES ARTS & CINÉ

ANNE VALLERY-RADOT RUBRIQUES ARTS & CINÉ

AU REVOIR MONSIEUR BELMONDO

 3AA00D15-59A9-4A88-929A-FCE78FC00811_1_201_a.jpeg

 

Jean-Paul Belmondo est mort......j'ai fais une une minute de silence pour enregistrer l'information dans mon cerveau...encore un vrai qui part...

 

 

 

09FA33AC-7590-4E03-A025-8B4F2748F7BF_1_201_a.jpeg

Un authentique, un pro, une vraie gueule bien à lui,  mais surtout "un volontaire voulant prouver"qu'il était fait pour le métier d'acteur, alors qu'on ne voulait pas de lui dans ce milieu encore académique. Et son exemple nous montre, que lorsque l'on sait qui l'on est , il ne faut pas écouter les autres même les soi-disant grands spécialistes. Il faut croire en son étoile.

En 1956, lors du concours de sortie du Conservatoire, il interprète une scène de la pièce Amour et Piano de Georges Feydeau : le public l'acclame, mais le jury présidé par Marcel Achard lui fait payer sa désinvolture et lui décerne un simple accessit, lui interdisant ainsi l'entrée à la Comédie-Française. Les camarades de Belmondo le portent en triomphe pour le soutenir, tandis qu'il adresse un bras d'honneur aux jurés. L'acteur et enseignant au Conservatoire Henri Rollan lui dit alors : « Le professeur ne t'approuve pas, mais l'homme te dit bravo ».

Ses premiers pas dans le cinéma sont tout aussi compliqués. Pendant plusieurs années, il enchaîne les rôles au cinéma et au théâtre sans succès. Par exemple, en 1956, Belmondo joue dans le film Les Copains du dimanche, qui ne trouve pas de distributeur, et ne sortira qu'en 1967. Il doit attendre 1960 et la sortie du film À Bout de Souffle pour que sa carrière décolle véritablement. 

 

 

 

 

61515C8E-3F5F-428A-B133-6C2670F521C4_1_201_a.jpeg

Belmondo, Delon, Gabin trois immenses étoiles du cinéma français. 

Alors qu'il était encore un apprenti comédien, sa bande de copains du Conservatoire, composée de Jean-Pierre Marielle, Jean Rochefort et Bruno Cremer, entre autres, lui attribue le sobriquet Pépel. Une référence à Pépel Wasska, le voleur incarné par Jean Gabin dans Les Bas-fonds, l'adaptation par Jean Renoir de la pièce de Maxime Gorki. L'histoire raconte que le jeune Belmondo portait alors toujours le même pull fatigué.

"J'étais fier qu'on puisse me comparer, d'une façon ou d'une autre, à Gabin", avait confié Bébel à Paris Match, ajoutant : "A la suite d'une faute de frappe, 'Pépel' est devenu 'Bébel', et c'est resté." En 1962, Belmondo a eu le privilège de jouer avec son idole dans Un singe en hiver, d'Henri Verneuil.

 

4E0F557F-1FA7-4636-A4B5-13B07B482477_1_201_a.jpeg

 

 

La  relation deviendra fraternelle entre les deux acteurs, grâce, entre autre, à une réplique devenue culte écrite par Michel Audiard, Jean Gabin à Belmondo: "Môme, t'es mes 20 ans !" 

Puis plus tard dans la vraie vie, Gabin à Belmondo : <<Viens m'embrasser, t'es mes vingt ans .>>

 

A563208B-3497-4B1A-95B8-2A7D60A8D242_1_201_a.jpeg

 

 

                

 

Sa carrière a révèlé ses multiples talents aussi bien de comédien que de séducteur en passant par les cascades qu'il tenait à exécuter lui-même.

Il a tourné sous la direction de grands réalisateurs français, tels Alain ResnaisLouis MallePhilippe de BrocaHenri VerneuilJean-Luc GodardClaude ChabrolFrançois TruffautClaude SautetJean-Pierre MelvilleClaude LelouchJean-Paul RappeneauGeorges LautnerGérard Oury ou encore Alexandre Arcady, ainsi qu'avec quelques réalisateurs étrangers comme Vittorio De SicaMauro Bolognini ou Peter Brook.

 

1DFE5EBC-5DCF-4BFB-A837-423458EDE1C6_1_201_a.jpeg

  

Mais Belmondo était aussi un producteur et un directeur de Théâtre.Son audace, son insolence et son naturel ont fait naitre des scènes inédites jusqu'alors, c'était du "jamais vu"au cinéma. Son sourire deviendra aussi célèbre que sa gouaille légendaire.

 

 

 

73EC5355-EF42-48D3-AFA6-8F1C3C300B5F_1_201_a.jpeg

La persévérance de Belmondo sera Idem pour les médecins, qui, après son AVC, lui avait dit qu'il ne parlerait plus jamais, Bébel n'a pas pris en compte l'avis des autres , il savait que la foi en soi-même, peut soulever des montagnes et que tout est possible à qui y croit vraiment.

 

22DC6A6B-3D59-421B-940B-5D09E929666E_1_201_a.jpeg

Jean-paul Sartre , le voisin d'une époque de Bébel : «On l’admire, il nous fait rire, Belmondo c’est un peu nous en mieux».

Pas besoin de faire un long discours, sur Belmondo, le président Macron en a déjà fait un superbe et émouvant, qui résume parfaitement la carrière de ce géant du cinéma, et nous avons pu ainsi, tous lui rendre un magnifique hommage national aux Invalides en ce 9 septembre 2021.

Belmondo, Bébel, cet acteur solaire exceptionnel a rejoint le paradis des étoiles qui brilleront sans cesse.

 

 00ECB843-95AE-4C02-83C7-6754AE807B5A_1_201_a.jpeg

 

Aux Invalides, entouré de Stella (qui veut dire étoile !!), la plus jeune fille de l’acteur, et de ses autres petits-enfants, son petit fils, Victor, le jeune comédien de 27 ans a fait part de son immense chagrin: “Il est un soleil éternel”.

 

“Tout au long de sa vie, il n’a cessé de chercher le bonheur, mais surtout de le donner. Aussi bien à sa famille, qu’à tous les autres”, ”À travers ses films évidemment, mais aussi et surtout par ce qu’il était et restera: un soleil. Le soleil ne s’éteint pas, il brille, il irradie partout, tout le temps. Lorsqu’il se couche, quelque part, il se réveille ailleurs. Notre grand-père nous irradie, et nous irradiera toujours de son sourire, sa bonté et son extrême bienveillance” "Là où il est, je suis sûr et certain qu'il sourit comme toujours et qu'il est heureux de cet hommage".." Notre grand-père nous irradiera toujours de son sourire... il est un sourire éternel....On pense à toi, on t'aime".

 

 

 

L'homme est parti mais l'acteur sera toujours vivant dans ses films et nous pourrons les voir autant que nous le souhaitons.

 

17D88C38-50D5-4A9E-891D-15401EEFB3DD_1_201_a.jpeg
 

 

En 2017, Jean-Paul Belmondo reçoit un César d'honneur. Une récompense que Bébel avait toujours refusée jusque-là (alors qu'il avait remporté le César du meilleur acteur en 1989). 

"Je pense que le public est le seul jury qui puisse nous accorder des distinctions", expliquait-il dans un communiqué. Mais pour la famille et les proches de l'acteur, ce n'était pas la seule raison, relate le JDD. L'Académie des César avait choisi pour trophée une compression de César Baldaccini, un artiste contemporain rival de son père, Paul Belmondo, au style plus académique. "Ils ne font pas le même métier. L'un était sculpteur, l'autre est compresseur", tranchait le fils.

 

 

 

 E24FCBF9-69EE-4D80-90AA-18074791BCAE_1_201_a.jpeg

 

 

 

Jean Paul Charles Belmondo est né le 9 avril 1933 à Neuilly-sur-Seine. Il est le deuxième des trois enfants de Paul Belmondo (1898-1982), sculpteur de renom d'origine piémontaise et sicilienne, né à Alger, et de Madeleine Rainaud-Richard (1901-1997), une artiste-peintre qui a rencontré son futur mari sur le banc de l'École nationale supérieure des beaux-arts de Paris.

Avec sa première épouse Renée Constant, danseuse ,dite Élodie Constantin, Belmondo a eu 3 enfants: Patricia, (1953-1993) ;Florence (1960), mariée à Chris Warers,  qui a trois enfants : Annabelle (1988), Christopher (1993) et Nicolas (1997) ;et Paul (1963) marié à Luana Tenca, qui a trois enfants : Alessandro (1991), Victor (1993) et Giacomo (1998).

 

Le , à 70 ans, Jean-Paul Belmondo est père pour la quatrième fois d'une petite fille, Stella qu'il a eu avec Natty, sa deuxième épouse.

 

 

Bébel est mort ce lundi 6 septembre 2021.

  

Bon voyage Monsieur Belmondo !! 

 

 ANNE VR(-_-)XXX



09/09/2021
4 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 97 autres membres