Anne Vallery-Radot = Rubriques

Anne Vallery-Radot = Rubriques

CHAGALL ,PEINTRE ,PHILOSOPHE ET MUSICIEN

Marc Chagall 1887/1985 

 Abraham et les trois Anges 

Capture d’écran 2016-05-02 à 18.48.43.png

 

Les expériences du renversement multipliées par Chagall, sont

rattachées à cette idée exprimée par Nietzsche : « La conscience

est un simple accident de la représentation et non son attribut

essentiel.» D’ailleurs Chagall dira : « Je suis un peintre, et, permettez

-moi l’expression, un peintre conscient-inconscient ».

Un peintre qui aura plusieurs périodes ,expressionnisme ,surréalisme,

cubisme, art moderne et fauvisme .

Né Moïche Zakharovitch Chagalov, Marc Chagall est un biélorusse 

de famille juive hassidique élevé dans les valeurs de la bible :paix et 

amour .

Il fait l'école des beaux arts de St Petersbourg et part pour Paris en

1910 en plein mouvement fauviste et cubiste .

Chagall fera beaucoup d'aller et retour entre la France et la Russie .

Chagall a traversé les deux guerres mondiales, la première en Russie

suivie de la Révolution Russe de 1917 et ses diktats esthétiques,

la seconde durant son exil aux Etats-Unis, il a vécu l’entre-deux-

guerres en France pendant laquelle il s’adonne à un très long travail

d’illustration de la Bible et durant ces années il suit ses intuitions

oniriques, avant de vivre la période d’après guerre, et un nouvel

apaisement dans le Sud de la France.

 

 

 

Portrait de Chagall par Louri Pen

Capture d’écran 2016-05-02 à 18.51.33.png

 

 

 

 Chagall s'installe à Paris de l'atelier de "La Ruche"près des abattoirs 

de vaugirard un endroits ou se réfugiaient les artistes tels ,Leger,

Modigliani, Soutine .

 

Capture d’écran 2016-05-04 à 15.43.12.png

Il rencontre Max Jacob et Guillaume Apollinaire .

En 1915 il épouse Bella Rosenfeld .

  Capture d’écran 2016-05-04 à 15.41.40.png

 

 

 

 

Capture d’écran 2016-05-02 à 20.34.50.png

 

 

avec  Bella 

Capture d’écran 2016-05-02 à 19.30.58.png

 

 

"C'est comme si elle me connaissait depuis longtemps, comme si elle

savait tout de mon enfance, de mon présent, de mon avenir, comme

si elle veillait sur moi; j'ai senti que c'était elle ma femme, Je suis entré

dans une maison nouvelle et j'en suis inséparable" disait Marc Chagall

de sa femme Bella . 

 

 

 

Capture d’écran 2016-05-04 à 14.08.10.png

 

Bella au col blanc 

Capture d’écran 2016-05-02 à 20.34.40.png

 

 

 

 

 

Bella

Capture d’écran 2016-05-04 à 00.10.00.png

 

 

 

Bella jusqu'à sa mort en 1944 fut le grand amour de Chagall.

Chagall l’avait épousée à Vitebsk le 25 juillet 1915. Les parents

de la mariée ne se réjouissaient pas de cette union, Chagall

étant d’un milieu plus modeste que le leur. Renonçant à sa

carrière littéraire, Bella fit en sorte que son mari n'ait à se soucier

que de son œuvre. Chagall a peint à de très nombreuses reprises

sa femme et dans des mises en scène exprimant le grand amour

qui les unissait ;

 

 

 

Capture d’écran 2016-05-04 à 14.58.03.png

 

 

 De nombreux tableaux montrent Chagall et Bella dans leur

costume de mariés : le peintre et sa femme restent toujours

aussi amoureux malgré les années qui passent.

 

 Capture d’écran 2016-05-04 à 15.06.50.png

 

 

De même, Chagall représente le plus souvent son couple enlacé,

flottant dans les airs ou dans un mouvement qui suggère l’envol.

Ces « invraisemblables » positions sont une transposition visuelle

du transport amoureux, d’une vie allégée de tout souci. 

 

 Capture d’écran 2016-05-04 à 15.11.31.png

 

 

 

Bella

Capture d’écran 2016-05-02 à 20.22.06.png

 

 

 

 

Capture d’écran 2016-05-02 à 18.51.13.png

 

 

<<En Orient, j’ai trouvé la Bible et une part de moi-même. »

Ce travail l’obsèdera toute sa vie, il choisit d’ailleurs de

représenter des scènes de vie des patriarches et des prophètes.

 

 

 Abraham prêt a immolé son fils Isaac 

Capture d’écran 2016-05-02 à 19.45.27.png

 

 

Il y a dans l’œuvre de Chagall, une représentation précise de ce

personnage étrange que Nietzsche appelle « le philosophe artiste ».

Un artiste qui pratique la philosophie comme art de l’immanence

, art poétique, et qui invente, pour soi et pour autrui, de nouvelles

possibilités de vie.

 

 

la shoah 

Capture d’écran 2016-05-02 à 20.02.44.png

 

 « il n’y a pas de contes de fées dans mes peintures ». 

 

 

Capture d’écran 2016-05-02 à 20.15.38.png

 

"Résistance,Libération,Résurrection"

Capture d’écran 2016-05-02 à 20.01.17.png

 

 

 

 

Capture d’écran 2016-05-02 à 20.19.58.png

 

 

Mais la condition de l’ivresse créatrice de Chagall demeure proche

de la vertu, de la transcendance. L’Amour dépasse l’entendement

et , permet, pour employer des termes spinozistes, d’augmenter

sans cesse sa puissance d’exister.

 

 

Capture d’écran 2016-05-02 à 21.53.12.png

 

 

 

Capture d’écran 2016-05-02 à 21.52.58.png

 

 Vitrail dans l'église de Tudeley 

Capture d’écran 2016-05-02 à 18.51.25.png

 

 

 

 

 

 

Capture d’écran 2016-05-02 à 20.35.06.png

 

 

« La peinture m’était aussi indispensable que la nourriture elle me

paraissait comme une fenêtre a travers laquelle je m envolerais

vers un autre monde. »

 

Capture d’écran 2016-05-02 à 19.06.32.png

 

 

 

Chagall représente beaucoup de juifs errants, de rabbins, et traduit par

ces peintures sont attachement particulier à cette ville "Vitebsk" dont il

parle en ces termes «  Ce n’est que ma ville, la mienne, que j’ai retrouvée.

J’y reviens avec émotion ». 

 

 

 

Capture d’écran 2016-05-02 à 19.08.58.png

 

 

 

Capture d’écran 2016-05-03 à 22.33.33.png

 

 

Au dessus de Vitebsk,  il montre que le personnage du juif errant,

n’a sa place nulle part, et qu’il se trouve selon le proverbe yiddish

« au dessus des maisons ».

 

 

Capture d’écran 2016-05-02 à 19.13.21.png

 

 

 Capture d’écran 2016-05-04 à 15.03.04.png

 

 

 

Capture d’écran 2016-05-04 à 14.50.52.png


La maison bleue est une huile datant de 1917 à 1920.

On y voit une sorte d’isba bleue en rondins, en mauvais état,

mais néanmoins accueillante avec ses fenêtres grande ouvertes.

De l’autre côté de la Dvina, apparaît la ville de Vitebsk :

des maisons de pierre entourées d’une palissade, un monastère

aux multiples coupoles.

 

 

Capture d’écran 2016-05-04 à 16.00.55.png

 

En 1926 Chagall Chagall illustre "les fables de La Fontaine "

et se rend dans le midi et fait le connaissance de Maillol, Rouault ,

Vlaminck et Bonnard .

Il voyage avec Delaunay à Carcassonne et avec Maillol à Collioure .

et connaitra Ceret en 1929.

En 1941 Chagall ,invité par le MOMA, se rend à New-York ou il

rencontre Bernanos ,Maritain ,Leger ,Mondrian et Breton .

En 1944 Bella meurt par manque de soins et chagall restera plus

d'un an  sans pouvoir peindre . 

En 1945 il achète une maison près de New-York et en 46 il s'installe

avec Virginia Mac Nell avec qui il aura un fils et restera sept ans ; 

En 1948 il retourne définitivement en France  et Maeght devient 

son marchand .

Capture d’écran 2016-05-04 à 16.56.52.png

En 1949 il achète une maison à Vence et fait de la céramique et de la

sculpture à Vallauris ;

 

 

Capture d’écran 2016-05-04 à 16.58.31.png

 

Chagall rencontre Matisse et Picasso qui habitent aussi le sud de la

France;

 

 Chagall et Picasso

Capture d’écran 2016-05-04 à 16.42.46.png

 

 

 

Capture d’écran 2016-05-04 à 16.48.44.png
 

 

En 1952 Chagall se marie avec "Vava" Valentine Brodksky

 

 

Avec Vava

Capture d’écran 2016-05-04 à 17.10.21.png

 

 

 

 

 

 

Capture d’écran 2016-05-04 à 01.44.22.png

 

 

Chagall a découvert les artistes de la rue lors des fêtes et des

cérémonies religieuses à Vitebsk. Il faut savoir que les violonistes

étaient très présents dans la communauté juive d’Europe de l’Est

au début du XXème siècle. Chaque violoniste étaient donc là pour

accompagner via son instrument chaque étape des membres de

la communauté juive : c’est un personnage symbolique qui est là

pour accompagner la destinée humaine. 

 Le violon

Capture d’écran 2016-05-04 à 01.41.19.png

 

 

Le violoniste bleu

Capture d’écran 2016-05-04 à 14.13.37.png

 

 

 

 

Capture d’écran 2016-05-03 à 23.18.03.png

 

Chagall explique : « Il faut faire chanter le dessin par la couleur,

il faut faire comme Debussy. » Et c’est au nom de cette quête

d’un rapport fusionnel entre le musical et le plastique que symbolise

alors l’œuvre de Chagall qu’André Malraux invite le peintre à couronner

la grande salle de l’Opéra de Paris

 

Chagall et Malraux 

Capture d’écran 2016-05-03 à 23.19.53.png

 

 

 Lors de sa présentation, la fresque suscita de nombreux

commentaires pas toujours élogieux. On l’accusa de

rompre l’unité du bâtiment Second Empire imaginé

par Charles Garnier. Pour certains Chagall, favori de

Malraux, se serait enrichi sur le dos des contribuables

français. Mais pour ce plafond, le peintre ne toucha

aucun salaire.

 Capture d’écran 2016-05-04 à 17.47.57.png

 

 

Capture d’écran 2016-05-03 à 23.20.23.png

 

 

 

Capture d’écran 2016-05-03 à 23.31.43.png

 

Capture d’écran 2016-05-03 à 23.01.16.png

André Malraux a dit : « Quel autre artiste vivant aurait pu peindre

le plafond de l’Opéra de Paris comme Chagall ? C’est l’un des plus

grands coloristes de notre temps […] un grand nombre de ses

toiles et le plafond de l’Opéra forment une image illustre qui compte

parmi la plus belle poésie de notre époque ». 

 

 

Capture d’écran 2016-05-03 à 23.05.42.png

L’artiste y tentera moins une substitution moderniste au plafond

originel de Lenepveu qu’une véritable fusion avec le palais de

Charles Garnier, c’est-à-dire une contribution érudite et sensible

au sanctuaire de l’art lyrique.

Capture d’écran 2016-05-03 à 23.03.17.png

 

 

Capture d’écran 2016-05-03 à 23.14.48.png

 

 

Car Chagall était un fin connaisseur de l’opéra et du ballet,

ayant contribué aux décors et costumes de plusieurs d’entre eux,

à New York puis à Paris : Aleko, l’Oiseau de Feu, Daphnis et Chloé

et enfin La Flûte enchantée constituent autant de jalons d’une

passion intime pour l’art et la musique.

 

 

Capture d’écran 2016-05-03 à 22.45.38.png

 

 

 

 

Capture d’écran 2016-05-03 à 23.12.39.png

 

 

 

Capture d’écran 2016-05-03 à 23.38.01.png

 

 

 

 

Capture d’écran 2016-05-03 à 23.49.13.png

 

De 1956 à 1961" Daphnis and Chloé" ,42 lithographies .

"La couleur est tout .quand la couleur est juste ,la forme est juste .

La couleur est chaque chose ,la couleur est vibration ,comme la

musique ;chaque chose est vibration ."

Nous retrouvons cette comparaison chez Kandinsky .

 

 

Capture d’écran 2016-05-02 à 22.41.16.png

 

Capture d’écran 2016-05-02 à 21.52.50.png

 

 

 

 

 

Capture d’écran 2016-05-02 à 22.45.42.png

 

 

 Capture d’écran 2016-05-02 à 22.14.20.png

 

 

 Capture d’écran 2016-05-02 à 22.36.27.png

 

 

Capture d’écran 2016-05-02 à 22.14.38.png

 

 

 Capture d’écran 2016-05-02 à 22.31.58.png

 

 

 

 

 Capture d’écran 2016-05-02 à 22.25.12.png

 

 

 

 

Capture d’écran 2016-05-03 à 23.57.50.png

 

 

Les oiseaux 
Capture d’écran 2016-05-04 à 00.00.11.png

 

 Les mariés de la tour Eiffel

 Dans ce tableau, autour du couple il y a des animaux étranges

- hybride, la chèvre violon ou immense, le coq - /l’ange portant

des fleurs/l’ange jouant du violon…) qui bougent de manière

symbolique. 

Chagall transpose son mariage russe à Paris et à la Tour Eiffel

le symbole de cette ville .

 

La tour Eiffel

 

Capture d’écran 2016-05-02 à 22.56.10.png

 

 

 

 La tour Eiffel


Capture d’écran 2016-05-02 à 22.57.16.png

 

 

 

 

 

Le Cirque (1922-1944) est un thème  du peintre Marc Chagall.

Le clown rouge applaudit les acrobates. Qui a-t-il de surprenant ?

Une vache à l'envers qui fait des acrobaties. C'est une des particularités

de Chagall, d'introduire des animaux dans ses tableaux.

Autre curiosité : les quatre acrobates flottent dans les airs.

Au loin, on aperçoit des couples qui dansent au son d'un violon,

sur un fond de paysages où se découpent des petites maisons

en bois typiquement russes. Chagall aime rappeler qu'il est

d'origine russe dans ses tableaux.

 

 Capture d’écran 2016-05-04 à 14.33.05.png

 Capture d’écran 2016-05-04 à 14.34.13.png

 

Le cirque

Capture d’écran 2016-05-04 à 14.27.28.png

 

 

 La vache 

Capture d’écran 2016-05-04 à 15.33.54.png

 

 

 

 

 

En 1977Chagall est élevé à la dignité de grand’croix de la Légion d’honneur

 

 

 

 

 

Marc Chagall nous confirme encore  une fois que l'artiste peintre

ne se restreint pas à l'art de la peinture mais s'ouvre aussi à

celui de la couture , de la céramique, de la sculpture ,de la littérature

,de la musique et de la danse .

En cela Chagall est un artiste complet qui s'est exprimé librement

sans suivre de règles ni de styles précis .

Il nous montre aussi qu'une vache peut être verte ou un cheval bleu,

donc qu'un et un ne font pas toujours deux mais souvent trois .

Pour moi Chagall est un exemple de la véritable expression

artistique dans toute la largesse du terme et j'admire son audace .

 

ANNE VR (-_-) xxx

 

 

 

 

 

 

 

Capture d’écran 2016-05-04 à 14.23.15.png

  

Il dort
Il est éveillé
Tout à coup, il peint
Il prend une église et peint avec l'église
Il prend une vache et peint avec une vache
Avec une sardine
Avec des têtes, des mains, des couteaux…

(Blaise Cendrars19 poèmes élastiques, Portrait de Chagall 1919)

 

Capture d’écran 2016-05-04 à 17.32.01.png

 

 

 

C'est ma fiancée
C'est l'épicier du coin
La vachère
La sage-femme
Il y a des baquets de sang
On y lave les nouveaux-nés
Des ciels de folie
Bouches de modernité
La Tour en tire-bouchon
Des mains
Le Christ
Le Christ c'est lui
Il a passé son enfance sur la Croix
Il se suicide tous les jours
Tout à coup, il ne peint plus
Il était éveillé
Il dort maintenant
Il s'étrangle avec sa cravate
Chagall est étonné de vivre encore

 

 

La ruche
Escaliers, portes, escaliers
Et sa porte s'ouvre comme un journal
Couverte de cartes de visite
Puis elle se ferme.
Désordre, on est en plein désordre
Des photographies de Léger, des photographies

de Tobeen, qu'on ne voit pas
Et au dos
Au dos
Des oeuvres frénétiques
Esquisses, dessins, des oeuvres frénétiques
Et des tableaux...
Bouteilles vides
Nous garantissons la pureté absolue de

notre sauce tomate
Dit une étiquette
La fenêtre est un almanach
Quand les grues gigantesques des éclairs

vident les péniches du ciel à grand fracas

et déversent des bannes de tonnerre
Il en tombe
Pêle-mêle

 

Des cosaques le Christ un soleil en décomposition
Des toits
Des somnambules des chèvres
Un lycantrope
Pétrus Borel
La folie d'hiver
Un génie fendu comme une pêche,
Lautréamont
Chagall
Pauvre gosse auprès de ma femme
Délectation morose
Les souliers sont éculés
Une vieille marmite pleine de chocolat
Une lampe qui se dédouble
Et mon ivresse quand je lui rends visite
Des bouteilles vides
Des bouteilles
Zina
(Nous avons parlé d'elle)
Chagall
Chagall
Dans les échelles de la lumière.

 

                                                                                            (Cendrars)

 

 

1985 Chagall meurt à 98 ans

Capture d’écran 2016-05-04 à 17.22.10.png

 



02/05/2016
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 48 autres membres