ANNE VALLERY-RADOT RUBRIQUES ARTS & CINÉ

ANNE VALLERY-RADOT RUBRIQUES ARTS & CINÉ

KANDINSKY/BAUHAUS/KLEE "LA TECHNIQUE DE PULVÉRISATION"

Capture d’écran 2021-05-25 à 15.16.26.png

Wassily kandinsky est né à Moscou en 1866 et mort et inhumé à Neuilly-sur-Seine, le , est un peintre russe, naturalisé allemand puis français.

 

En 1885 il entre à l’université de Moscou pour entreprendre des études de droit et de sciences économiques.

En 1889 il voyage dans le gouvernement de Vologda (mai-juillet), parrainé par la Société de sciences naturelles, d’ethnographie et d’anthropologie. Premier séjour à Paris.

En 1892, il se marie avec Anna Filipovna Chemiakina, une des rares étudiantes de l'université de Moscou. Ils divorceront en 1911.

En 1895, l'exposition des impressionnistes à Moscou, qui ne connaissait que le naturalisme russe (RépineChichkine), et la représentation de l'opéra de WagnerLohengrin, à laquelle il assista au théâtre de la cour de Moscou marquent son évolution intérieure.

Il écrira que complètement incapable de reconnaître le sujet des Meules de Monet, il fait devant ce tableau l'expérience d'une appréciation de la peinture indépendamment de son sujet.

Lohengrin, par un effet de synesthésie, lui semble représenter Moscou. « Je voyais mentalement toutes mes couleurs, elles se tenaient devant mes yeux. Des lignes sauvages, presque folles se dessinaient devant moi »

 

En 1896, à l’âge de 30 ans, il refuse une chaire de professeur à l'université de Tartu pour commencer des études de peinture : il s’installe à Munich, où il étudie à l'école de dessin Azbé, puis en 1900 à l’académie des Beaux-Arts auprès de Franz von Stuck qui le critique vivement pour ses « extravagances de couleurs ».

 Kandinsky éprouve un choc en apprenant, en 1897, que le physicien Joseph John Thomson a prouvé expérimentalement l'existence des électrons. Cette découverte, qui contredit le principe de l'indivisibilité de l'atome  « insécable », remet en cause sa confiance en la science et ébranle jusqu'à sa conception de la réalité.

Pour lui, cela condamne le positivisme et son pendant en art pictural, le naturalisme.

 

 

 

Capture d’écran 2021-05-25 à 16.12.40.png

 

Pour l’essentiel, les peintures de Kandinsky de cette époque ne comportent pas de visages humains.

Capture d’écran 2021-05-25 à 16.12.34.png

Capture d’écran 2021-05-25 à 16.36.13.png

Dimanche,Russie traditionnelle 1904.

Une exception est Dimanche, Russie traditionnelle (1904), où Kandinsky propose une peinture très colorée, et sans doute imaginaire, de paysans et de nobles devant les murs d’une ville.

Capture d’écran 2021-05-25 à 16.40.03.png

 

 

 

 

Capture d’écran 2021-05-25 à 16.43.08.png

 

Couple à chaval 1906/1907 

 

Sa peinture intitulée Couple à cheval (1906-1907), montre un cavalier, serrant tendrement une femme dans ses bras, qui passe devant une ville russe située sur la rive opposée d’une rivière. Le cheval, caparaçonné d’une étoffe somptueuse, se tient dans l’ombre sous le couvert des bouleaux, tandis que le feuillage et les murailles de la cité se reflètent en une multitude de taches de couleur illuminant l'eau .

 

 

Capture d’écran 2021-05-25 à 16.12.22.png

 

 

 

Capture d’écran 2021-05-25 à 16.12.07.png 

 

Capture d’écran 2021-05-25 à 18.03.09.png

 

 

Kandinsky compare la vie spirituelle de l’humanité à un grand triangle semblable à une pyramide et que l’artiste a pour tâche et pour mission d’entraîner vers le haut par l’exercice de son talent. La pointe du triangle est constituée seulement de quelques individus qui apportent aux hommes le pain sublime. Un triangle spirituel qui avance et monte lentement, même s’il reste parfois immobile. Durant les périodes de décadence, les âmes tombent vers le bas du triangle et les hommes ne recherchent que le succès extérieur et ignorent les forces purement spirituelles.

  

 

Capture d’écran 2021-05-25 à 16.12.00.png
              

 

 

 

Capture d’écran 2021-05-25 à 16.10.16.png

 

Les peintures de cette période comportent de grandes masses colorées très expressives, évoluant indépendamment des formes et des lignes qui ne servent plus à les délimiter ou à les mettre en valeur, mais se combinent avec elles, se superposent et se chevauchent de façon très libre pour former des toiles d’une force extraordinaire.

La musique a eu une grande influence sur la naissance de l’art abstrait; étant abstraite par nature et ne cherchant pas à représenter vainement le monde extérieur, mais simplement à exprimer de façon immédiate des sentiments intérieurs à l’âme humaine.

Kandinsky utilise parfois des termes musicaux pour désigner ses œuvres : il appelle beaucoup de ses peintures les plus spontanées des « improvisations », tandis qu’il nomme « compositions » quelques-unes parmi les plus élaborées et les plus longuement travaillées, un terme qui résonne en lui comme une prière.

 

 

Capture d’écran 2021-05-25 à 15.42.02.png

 

 

 

Kandinsky se consacre à la constitution d’une théorie de l’art. Il a contribué à fonder l’association des Nouveaux Artistes de Munich, dont il devient le président en 1909.

Le groupe fut incapable d’intégrer les approches les plus radicales, comme celles de Kandinsky, du fait d’une conception plus conventionnelle de l’art et le groupe se dissout fin 1911.

En 1911,Kandinsky fonde alors une nouvelle association, Le Cavalier bleu, avec des artistes plus proches de sa vision de l’art, tels que Franz Marc.

Cette association réalise un almanach, appelé L’Almanach du Cavalier bleu, qui connaît deux parutions.

C'est le  que Kandinsky annonce dans sa lettre à Marc l'idée de faire l'almanach. Davantage de numéros étaient prévus, mais la déclaration de la Première Guerre mondiale en 1914 met fin à ces projets, et Kandinsky retournera chez lui en Russie via la Suisse et la Suède.

 


Capture d’écran 2021-05-25 à 15.42.30.png

 

 

Carte de Franz Marc à Kandinsky


Capture d’écran 2021-05-25 à 15.53.52.png

                                                                                             

 

Capture d’écran 2021-05-25 à 15.20.48.png

Frantz Marc 


 

 

 

                 Capture d’écran 2021-05-25 à 16.07.37.png

 

                              Mit und Gegen, Kandinsky 1913

 

 

Kandinsky participe en 1913,  à l’Armory Show à New York, puis à Chicago et Boston. Publication de Klänge, à Munich. Parution du récit autobiographique Regards sur le passé. Peint des œuvres majeures comme Composition VI et VII.

 

 

 

Capture d’écran 2021-05-25 à 16.11.49.png

 


Capture d’écran 2021-05-25 à 16.11.55.png

 

 

 

Capture d’écran 2021-05-25 à 16.11.44.png

 

 

 

Capture d’écran 2021-05-25 à 16.11.39.png

 Capture d’écran 2021-05-25 à 16.11.32.png

 

Il fait la connaissance, en 1916, de Nina Andreievskaïa qui deviendra sa deuxième épouse l’année suivante.

Leur but est de "manifester " le monde et non le" représenter"Pour Kandinsky la peinture doit être comme la musique la couleur doit avoir des "Accords " .Et "le tableau doit être composer comme un Symphonie",une sorte de" matérialisation "des ondes musicales .

 Kandinsky reçut en 1921 la mission de se rendre en Allemagne, au Bauhaus de Weimar, sur l’invitation de son fondateur, l’architecte Walter Gropius.

L’année suivante, les Soviétiques interdirent officiellement toute forme d’art abstrait, car jugé nocif pour les idéaux socialistes.

 

 

Capture d’écran 2021-05-25 à 18.48.47.png

 


 

LE BAUHAUS 1922/1932

Capture d’écran 2021-05-25 à 16.56.20.png

 

 

 

Capture d’écran 2021-05-25 à 16.56.28.png

 

 

 

Capture d’écran 2021-05-25 à 16.56.33.png

 

Le Bauhaus de  Weimar fondé par l'architecte Walter Gropius, Ecole d'architecture et d' Art Nouveau                      

Capture d’écran 2021-05-25 à 16.57.17.png

Le Bauhaus est alors une école d'architecture et d’art novateur, qui a pour objectif de fusionner les arts plastiques et les arts appliqués, et dont l’enseignement repose sur la mise en application théorique et pratique de la synthèse des arts plastiques.

Capture d’écran 2021-05-26 à 18.04.45.png

Kandinsky y retrouve ses anciens condisciples auprès de von StuckPaul Klee et Josef Albers. Il donne des cours dans le cadre de l’atelier de peinture murale, qui reprennent sa théorie des couleurs en y intégrant de nouveaux éléments sur la psychologie de la forme.

 Capture d’écran 2021-05-26 à 18.08.41.png

 

 

 

Capture d’écran 2021-05-26 à 18.08.19.png
 

 

 

 Capture d’écran 2021-05-26 à 18.16.21.png

 

 

 

                      Capture d’écran 2021-05-26 à 19.00.14.png

                     Kandinsky 1923 

 Capture d’écran 2021-05-25 à 16.56.49.png
Capture d’écran 2021-05-25 à 16.57.05.png

 

 

Capture d’écran 2021-05-25 à 18.03.57.png

 


Capture d’écran 2021-05-25 à 18.04.03.png

 

  Capture d’écran 2021-05-26 à 18.09.55.png

 

 

Capture d’écran 2021-05-25 à 16.17.07.png

1923

 

Capture d’écran 2021-05-26 à 18.11.41.png

 Etude pour Schwarzen Viereck 1923.

 

En 1925 les partis de droite font fermer Le Bauhaus qui s'installera à Bessau-Roblau et sera fermé définitivement en 1932 par les nazis.

Capture d’écran 2021-05-25 à 17.09.52.png

Jaune, Rouge, Bleu 1925

 

  Cette période est pour Kandinsky une période d’intense production. Par la liberté dont témoigne chacune de ses œuvres, par le traitement des surfaces riches en couleurs et en dégradés magnifiques, comme dans sa toile Jaune-rouge-bleu (tableau de 1925, dans lequel il transpose l'un des théorèmes du Traité des couleurs de Goethe, la naissance du rouge à partir de la rencontre et de l'intensification mutuelle de la lumière, soit la couleur jaune, et de l'obscurité, la couleur bleue), Kandinsky se démarque nettement du constructivisme ou du suprématisme dont l’influence était grandissante à cette époque.

 

 

 

Capture d’écran 2021-05-25 à 17.53.55.png

Contre poids 1926.

 

 

Capture d’écran 2021-05-25 à 18.03.48.png

 

 

Capture d’écran 2021-05-25 à 18.06.25.png

Hommage à Grohmann 1926.

Ce tableau peint en 1926 remercie son ami le grand critique d'art allemand Will Grohmann qui aida les peintres abstraits à se faire connaître. 

 

La « décantation des formes » codifiée par l’enseignement de l’artiste au Bauhaus, W. Grohmann, dans la monographie qu’il consacre à Kanndinsky en 1931, y verra plutôt une production exotique qu’une émanation de l’Institut : 

« Ces peintures sont comme un dernier souvenir de Moscou qu’il a quitté, une combinaison très individuelle d’une mélodie orientale de couleurs et de formes, rappelant Moussorgsky plutôt que Stravinsky. Populaires et infiniment riches de sons, et d’une élévation de passion qui tient au mysticisme. »

 

 

 

Capture d’écran 2021-05-26 à 18.10.24.png

 Capture d’écran 2021-05-25 à 15.59.04.png

 

 

 Capture d’écran 2021-05-25 à 17.58.49.png

 

  

 

 

Capture d’écran 2021-05-26 à 20.34.58.png

 

 

 

 

Capture d’écran 2021-05-26 à 20.34.51.png

 

 

 

 

 

Capture d’écran 2021-05-26 à 18.07.15.png

Capture d’écran 2021-05-26 à 18.08.51.png

 

 

 

 

Capture d’écran 2021-05-26 à 18.07.42.png

 

 

 

 

Capture d’écran 2021-05-26 à 18.09.07.png

 

 

 

 

Les nazis viennent de fermer l’école du Bauhaus où il enseignait depuis 1922, en 1933 Kandinsky s'installe à Paris, avec son épouse Nina, jusqu'à sa mort.

 Sur le conseil de Duchamp, le couple aménage au sixième étage d’un appartement à Neuilly-sur-Seine.

D’emblée, l’artiste poursuit son combat pour l’art abstrait et affirme vouloir se créer un monde « hors des passions politiques ».

Petit à petit, soutenu par l’éditeur Christian Zervos et sa galerie les Cahiers d’art, et par la galeriste Jeanne Bucher, Kandinsky s’acclimate à Paris au point d’écrire à son collectionneur Hermann Rupf :

«Je sens que "l’air de Paris" est très bon pour moi. ( ...) En quoi consiste cet "air", c’est un mystère. De toutes les grandes villes que je connais, celles où je me sens le plus profondément enraciné sont Moscou et Paris.»

 

 

Cependant, il se trouve relativement isolé, d’autant plus que l’art abstrait, en particulier géométrique, n’est guère reconnu : les tendances artistiques à la mode étaient plutôt le cubisme ou l'Art déco.

Il vit et travaille dans un petit appartement dont il a aménagé la salle de séjour en atelier.

Des formes biomorphiques aux contours souples et non géométriques font leur apparition dans son œuvre, des formes qui évoquent extérieurement des organismes microscopiques, mais qui expriment toujours la vie intérieure de l’artiste.

Il recourt à des compositions de couleurs inédites qui évoquent l’art populaire slave et qui ressemblent à des ouvrages en filigrane précieux. Il utilise également du sable qu’il mélange aux couleurs pour donner à la peinture une texture granuleuse.

 

 

 

Capture d’écran 2021-05-25 à 18.03.41.png

 

 

 

Capture d’écran 2021-05-25 à 18.03.30.png

 


Capture d’écran 2021-05-25 à 18.03.36.png

 

 

 

 

             Capture d’écran 2021-05-26 à 18.58.19.png

              Kandinsky 1937

 

 

Capture d’écran 2021-05-25 à 18.03.23.png

 

 

La création par Kandinsky d’une œuvre purement abstraite n’est pas intervenue comme un changement abrupt, elle est le fruit d’un long développement, d’une longue maturation et d’une intense réflexion fondée sur son expérience personnelle de peintre et sur l'élan de son esprit vers la beauté intérieure et ce profond désir spirituel qu’il appelait la « nécessité intérieure », et qu’il tenait pour un principe essentiel de l’art. 

   

 

 

                     Capture d’écran 2021-05-26 à 15.38.15.png

 

                                              Bleu de Ciel .1940

 

 

              

 Capture d’écran 2021-05-25 à 18.47.58.png

Vassily Kandinsky.

 

Après la mort de Vassily Kandinsky, et durant une trentaine d’années, Nina Kandinsky n’a cessé de diffuser le message et de divulguer l’œuvre de son mari. L’ensemble des œuvres en sa possession ont été léguées au Centre Georges-Pompidou, à Paris, où l’on peut voir la plus grande collection de ses peintures.

 

Capture d’écran 2021-05-25 à 16.05.51.png

 

 

 Capture d’écran 2021-05-26 à 19.03.20.png

 

 


 

 

Capture d’écran 2021-05-26 à 19.04.09.png

 

 

 


 

 

 

 

Capture d’écran 2021-05-25 à 18.56.09.png

 

 

PAUL KLEE

 

 Paul Klee est un peintre allemand né en suisse en 1879,fils d'une suissesse et d'un allemand ,Paul Klee unit les caractères physiques et moraux de son père et de sa mère .Il était impossible d'être en même temps plus allemand et plus suisse que Paul Klee.

Il et mort le  à Locarno (canton du Tessin en Suisse). 

Capture d’écran 2021-05-25 à 19.18.38.png

 

 

 

 

 Paul hérite des talents musicaux de ses parents et commence à étudier le violon et se consacre aux chants .

 

Capture d’écran 2021-05-25 à 19.06.01.png

 

 

Paul Klee, violoniste de niveau professionnel, pratique de la musique de chambre en compagnie de son épouse Lily.

Il explore le répertoire , Mozart, Schumann, Beethoven, Dvorak,Wagner ou Debussy.

 

Capture d’écran 2021-05-25 à 19.02.04.png

 

 

 

 

Klee dessine beaucoup et souhaite rentrer à l'école des beaux Arts de Munich mais on lui refuse l'entrée ,il étudie alors le dessin figuratif à l'atelier de knirr  qui le considérera  comme un élève brillant et  il pourra alors rentrer aux Beaux Arts de Munich.

Paul Klee connaît ses premiers grands succès en 1917, pendant la Première Guerre mondiale.

 

Capture d’écran 2021-05-25 à 19.03.06.png

 


Capture d’écran 2021-05-25 à 19.03.11.png

 

 

 

Capture d’écran 2021-05-25 à 19.02.12.png

C'est un peintre et un pédagogue apprécié : dès , il est appelé à enseigner au Bauhaus de Weimar fondé par Walter Gropius, en 1919. 

      Capture d’écran 2021-05-25 à 20.25.00.png

Capture d’écran 2021-05-25 à 19.02.27.png
 

Capture d’écran 2021-05-25 à 20.42.26.png                                        

Dès ses premières oeuvres ,son esprit d'observation se révèle satyrique;il dira qu'il a découvert son style lorsqu'il s'est initié à la gravure sur zinc ou sur verre .puis il avouera que son but est de concilier le sens architectonique et sa propre poétique .

Capture d’écran 2021-05-25 à 19.03.52.png

 

 

 

 

                 Capture d’écran 2016-07-27 à 16.53.51.png

                                "Qu'il me baise des baisers de sa bouche "

                                        (Cantique des Cantiques ) 1921

 

Capture d’écran 2021-05-25 à 19.03.18.png

  

 

 Capture d’écran 2016-03-24 à 16.42.36.png

 

 

            Capture d’écran 2015-10-21 à 19.27.42.png

 

                                                       "Senecio" 1922

 <<Comprendre Klee dans ses oeuvres hermétiques est plus facile aujourd'hui qu'en 1920.Il semblait alors multiplier à plaisir les énigmes et il fallut un certain temps avant que l'on comprit que Klee allait d'une formule plastique à l'objet et non inversement .Ces formule il les trouvait dans le jeu ,dans le réel ,dans l'univers .>>G. DI San Lazzaro . 

 

 

 

                          Capture d’écran 2021-05-25 à 19.33.11.png

 

                                                   Tête d'homme 

 

  Capture d’écran 2021-05-25 à 19.48.04.png

Ballon Rouge 1922

 

 

Capture d’écran 2021-05-25 à 19.10.00.png

 

 

 

Capture d’écran 2021-05-25 à 19.10.04.png

 


Capture d’écran 2021-05-25 à 19.10.11.png

 

 Capture d’écran 2021-05-25 à 19.03.24.png

 

 

Capture d’écran 2016-03-24 à 17.09.06.png

 

 

 

 

                               Capture d’écran 2021-05-25 à 23.25.35.png

                           1927

 


Capture d’écran 2015-10-21 à 19.30.52.png

 Chat et oiseau 1928

 

 

Capture d’écran 2016-03-24 à 16.29.05.png

 

 

 

Capture d’écran 2016-07-27 à 16.16.56.png

 

 

           Capture d’écran 2015-10-21 à 18.49.47.png

 

 

 


Capture d’écran 2015-10-21 à 19.27.13.png

 

 

 

 

 


Capture d’écran 2015-10-21 à 19.27.29.png

 Le Château 1928

 

 

 Capture d’écran 2016-03-24 à 16.36.17.png

 

 

 

Capture d’écran 2021-05-25 à 19.03.29.png

 

 

 

 

Capture d’écran 2021-05-25 à 19.10.24.png

 

 

 

 

Capture d’écran 2021-05-25 à 19.10.28.png

 

Capture d’écran 2021-05-25 à 20.43.28.png
 

 

Capture d’écran 2021-05-25 à 19.02.38.png

 

 

 

 

Capture d’écran 2021-05-25 à 19.02.32.png

 

 


Capture d’écran 2015-10-21 à 19.28.24.png

 Fire at full moon 1933

 

 Capture d’écran 2016-03-24 à 16.20.49.png

 


Capture d’écran 2015-10-21 à 19.28.35.png

 

 Paul Klee, "Blühendes", 1934 -                                 


                        Capture d’écran 2016-03-24 à 16.57.09.png


                                          

                                 

 

Capture d’écran 2016-03-24 à 16.51.22.png



 

 

Capture d’écran 2021-05-25 à 19.03.33.png

 

 Capture d’écran 2021-05-25 à 20.37.01.png

 

 

Capture d’écran 2021-05-25 à 19.02.44.png

 

 

 

 

Selon Klee la fonction de l'art consiste à rendre visible une réalité autre que la réalité terrestre qu'il n'a pas pour rôle d'imiter. Il s'agit plutôt de créer un nouvel ordre cosmique transcendantal. Il conçoit l'art comme« un instrument avec lequel il est possible d'indiquer un chemin au-delà d'ici et du maintenant, (…)et de dispenser du réconfort à l'homme et même de l'élever ».

Le peintre part de l'idée de l'artiste, image de Dieu, pas seulement par sa force créatrice, mais aussi par son éloignement avec le terrestre, l'histoire et la société. Sa conception de la fonction de l'art et du rôle de l'artiste est développée dans une contribution à l'ouvrage collectif Conception créatrice, rédigé en 1918 et publié en 1920.


 

 

 

Capture d’écran 2021-05-26 à 15.22.15.png

 

 

 

 

                 Capture d’écran 2021-05-26 à 20.07.14.png

 

 

             Capture d’écran 2021-05-26 à 15.21.38.png
                         Capture d’écran 2021-05-26 à 19.55.36.png

                 Capture d’écran 2021-05-26 à 19.49.38.png
 

 

                 
                       

 


 

 

 

 

 

Capture d’écran 2021-05-26 à 19.04.27.png

Vassily Kandinsky et Paul Klee

 

Capture d’écran 2021-05-26 à 19.04.49.png

 

 

 

<<Kandinsky était silencieux, il mélangeait les couleurs sur la palette avec la plus grande application et, à ce qu'il me semblait à l’époque, avec une sorte de pédantisme, en regardant de très près.>>Paul Klee 

 

 

 

 

Capture d’écran 2021-05-26 à 18.05.24.png

 Vassily Kandinsky et Paul Klee

 

Capture d’écran 2021-05-26 à 19.05.04.png

Au Bauhaus de Weimar, Kandinsky avait  retrouvé Paul Klee, avec lequel il s’était lié à Munich à l’époque du Blaue Reiter.

 

Paul Klee et Wassily Kandinsky sont considérés comme les pères fondateurs de la « modernité classique » et l’amitié des deux artistes comme la plus captivante du 20ème siècle.

Leur relation fut marquée par l’échange, l’inspiration et le soutien mutuels, mais aussi par la rivalité et la concurrence – un mélange complexe qui leur donna des ailes à tous deux sur le plan de la création.

 

Considérés comme les pères fondateurs de l’art abstrait, les deux peintres se sont influencés mutuellement.

Comme le lui a rappelé, avec malice, son neveu Alexandre Kojève dans une lettre, Kandinsky se rapproche de l’esthétique de Klee.

 

ILS SONT TRÈS PROCHES. ILS UTILISENT CE QU'ON APPELLE. "LA TECHNIQUE DE PULVÉRISATION" 

Technique de pulvérisation :
Chez Klee et Kandinsky, l’utilisation de la technique de pulvérisation semble liée aux discussions menées au Bauhaus sur les procédés mécaniques de représentation en général.

Vers la fin de l’époque weimarienne du Bauhaus, cette technique de pulvérisation devint pour Klee un important outil de création.

À l’aide d’un vaporisateur ou d’une brosse frottée sur un tamis, il pulvérisait de l’aquarelle ou de la gouache sur le support de l’oeuvre. Kandinsky utilisa, lui aussi, cette technique de pulvérisation, mais un peu plus tard que Klee. Ce dernier associait la technique à des représentations figuratives, tandis que Kandinsky restait généralement dans le domaine de l’abstrait.

 

 

Ainsi les subtils halos de clair et d’obscur, le jeu diffus de lumières colorées, de Kandinsky sont obtenus avec des pigments vaporisés à l’aérographe, savamment dosés par des caches de carton.

 

 

 

ANNE VR (-_-) xxx

 



25/05/2021
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 99 autres membres