Anne Vallery-Radot = Rubriques

Anne Vallery-Radot = Rubriques

MESSIEURS :DIOR /ST LAURENT/ BOHAN/ CASTET :LES PRÉCURSEURS

 

 

                      

Capture d’écran 2016-04-09 à 00.09.32.png

 

 

 

 

Christian Dior 

Christian Dior, né le  à Granville, dans la Manche, mort le  à Montecatini Terme en Italie, est un grand couturier français.  

Ses parents sont des industriels aisés, inventeurs de la très connue marque de lessive Saint-Marc et de l'eau de Javel Dior.

Il raconte qu'en 1919, lors d’une kermesse en Normandie, une chiromancienne lui prédit : « les femmes vous seront bénéfiques, et c’est par elles que vous réussirez »

 Capture d’écran 2016-04-08 à 23.53.55.png
portrait de Christian Dior par Balthus peintre figuratif  (le frère de l'écrivain et dessinateur Pierre Klossowski. )

Entouré d’oeuvres d’art, de beaux meubles, de musique, il se rêve d’abord architecte. Pour complaire à ses parents, il s’engage cependant dans une voie plus sûre, celle de l’École nationale des sciences politiques à Paris.

En 1928, il abandonne sa scolarité,sans diplôme.Agé de 23 ans, le jeune homme désespère encore davantage ses parents lorsqu’il leur annonce qu’il veut ouvrir une galerie d’art.

Ceux-ci n’acceptent qu’à une condition :qu’il s’associe à d’autres et ne fasse pas apparaître son nom, pour ne pas le galvauder dans une entreprise aussi hasardeuse…

 Capture d’écran 2016-04-08 à 23.29.20.png

Des amitiés seront tissées avec des noms devenus aujourd’hui fameux : Balthus réalise ainsi une de ses oeuvres majeures, Cocteau était de toutes les soirées, notamment au Boeuf sur le toit , cabaret mythique où l’on rencontrait aussi bien Picabia, Radiguet et Blaise Cendrars que la vicomtesse de Noailles ou Duke Ellington.

À la fin des années vingt, la crise frappe et la famille Dior est ruiné Christian, qui n’a pas encore 30 ans, doit brader ses tableaux. «Certaines peintures qui valent aujourd’hui des millions se bazardaient péniblement quelques dizaines de milliers de francs», écrira-t-il plus tard.

Sur les conseils d’un ami, alors qu’il est en convalescence pour tuberculose, Christian Dior s’engage dans une autre voie : il devient illustrateur de mode.

Lors de ses débuts en 1945 comme modéliste pour le couturier Robert Piguet, alors surnommé « le prince de la mode »,Christian Dior disait de lui: «Piguet savait qu’il n’y a d’élégance que dans la simplicité et me l’apprenait.» Simplicité toute relative, puisque la maison de couture de Robert Piguet, sise au rond-point des Champs-Elysées, à Paris, habillait la cour d’Egypte, l’aristocratie française, la duchesse de Westminster, l’actrice Arletty ou Edith Piaf (que Cocteau avait envoyée chez le couturier en 1946 pour qu’il crée sa robe de scène).

Capture d’écran 2016-04-10 à 03.39.48.png

 

la carrière de Christian Dior va connaître un tournant majeur.IL réussit à entrer chez Lucien Lelong, l’un des grands couturiers de l’époque.

 

 

Capture d’écran 2016-04-10 à 03.51.23.png

 

 

Capture d’écran 2016-04-10 à 03.53.52.png

 

 

 

 

 

 

Capture d’écran 2016-04-09 à 16.49.11.png

il rencontre et se lie d’amitié avec Marcel Boussac, un industriel du  monde du textile. Ce dernier, conscient du talent du jeune homme, va accepter d’investir afin de voir l’apparition de la première maison Dior en 1946

Sans pour autant oublier son amour pour l’art , Dior se consacre à la couture qui ,il ne le savait pas encore,commence a devenir un Art à part entière ,grâce à lui-même et à ses successeurs .

 

 

 Capture d’écran 2016-04-08 à 23.35.02.png

 

 


Capture d’écran 2016-04-09 à 00.08.19.png

 

 

 

 

Capture d’écran 2016-04-08 à 23.26.48.png

 


Capture d’écran 2016-04-09 à 00.27.58.png


Capture d’écran 2016-04-09 à 00.04.57.png

Un an après, Christian Dior, en collaboration avec Pierre Cardin,son assistant modéliste ,présente son premier défilé : la ligne « Corolle ».

 

 Capture d’écran 2016-04-09 à 00.28.52.png

Il s’attache les services des photographes les plus doués, comme Willy Maywald ou le jeune Richard Avedon, qui fera la carrière que l’on connaît.

Capture d’écran 2016-04-09 à 00.28.35.png

 

 

 

 

Capture d’écran 2016-04-10 à 03.05.21.png

Ses robes sont inspirées de Matisse, Braque mais aussi des mélodies d’Henri Sauguet et de Georges Auric, qu’il fréquente continuellement. Dans ce cénacle, un homme comptera peut-être plus que d’autres :Christian Bérard. Personnage tonitruant aux talents multiples, il est à la fois dessinateur, peintre, scénographe, costumier et de toutes les aventures de Christian Dior, croquant ses créations, l’accompagnant ans sa passion pour les déguisements et les portraits costumés, aidant à décorer le 30, Avenue Montaigne, siège de la maison 

 

Avec Christian Bérard

Capture d’écran 2016-04-10 à 03.04.35.png

 

Christian  Bérard ,Jean Cocteau et Edouard Dermit  

 Capture d’écran 2016-04-10 à 03.46.06.png

 

 Capture d’écran 2016-04-09 à 01.03.42.png

 

 

 Capture d’écran 2016-04-10 à 03.28.58.png

 

Une autre artiste noue avec Christian Dior des liens privilégiés : il s’agit de Leonor Fini, muse de Cartier-Bresson, d’André Pieyre de Mandiargues ou de Max Jacob. Née à Buenos Aires en 1907, cette créatrice cosmopolite grandit à Trieste, où elle fréquente Italo Svevo ou James Joyce. Après un début de carrière discret en Italie, elle arrive à Paris en 1931, où elle s’impose rapidement, en partie grâce à Christian Dior.

 

Avec l'artiste peintre et décoratrice Leonor Fini.

 Capture d’écran 2016-04-08 à 23.38.27.png

 

 

 

 

Capture d’écran 2016-04-08 à 23.33.42.png

 

L’apothéose est pour Christian Dior, l’Aga Khan, Salvador Dali, Orson Welles et 1 500 autres invités à l’extraordinaire bal du Palazzo Labia à Venise, organisé le 3 septembre 1951 par Charles de Beistegui, qui restera à jamais le «bal du siècle», un moment inoubliable de la fusion des arts.

 

 Capture d’écran 2016-04-09 à 03.09.55.png

 Capture d’écran 2016-04-09 à 03.10.18.png

 Capture d’écran 2016-04-09 à 03.10.24.png

Capture d’écran 2016-04-09 à 03.10.31.png

 Capture d’écran 2016-04-09 à 03.09.50.png

 Capture d’écran 2016-04-09 à 03.13.18.png

 Capture d’écran 2016-04-09 à 03.13.39.png

 

 

 

Orson Wells

 Capture d’écran 2016-04-09 à 03.09.43.png

 

 

Le New Look ;Son style et les vêtements qu'il propose alors révolutionnent la mode ,Taille marquée à l'excés (retour du corset) , jupe ample et longue , épaules arrondies et menues et gorges avantageuses avec la poitrine haute modélisent cette nouvelle féminité qui servira d'idéogramme pour toute les années 50

 


Capture d’écran 2016-04-08 à 23.34.48.png

 

 

 


Capture d’écran 2016-04-08 à 23.54.53.png

 

Dior sublime la femme par des coupes fluides et ne se refuse pas à utiliser de nombreux mètres de tissus pour ses créations, oubliant les rationnements subis pendant la guerre. Des modèles à la conception avant-gardiste, en L’éditrice en chef du Harper's bazaar (Carmel Snow), en voyant sa première collection en 1947, s'exclamera: "It is such a new look!".

Le style lancé par Christian Dior sera dorénavant appelé "New Look". 

 

 

 

Capture d’écran 2016-04-09 à 00.08.49.png

 

Selon le Vogue américain, il met en avant la silhouette "seins-taille- hanche" dites "sablier: les vestes et les robes sont cintrées, les jupes amples sont sous les genoux, les bustes sont épanouis, les tailles fines, les hanches larges. La première robe bustier aux épaules arrondies est créé par Marcel Rochas.

 

Capture d’écran 2016-04-08 à 23.54.39.png

Christian Dior quant à lui voulait créer des "femmes fleurs": une taille fine marquée, une poitrine ronde et haute, des épaules douces et étroite. 


 Capture d’écran 2016-04-08 à 23.57.20.png

 

 

Ci-dessus, le fameux tailleur bar de la première collection dite "Corolle" bien représentatif de la silhouette en sablier du style Dior, puis la robe Palmyre de 1957, chargée en tissus et en détails élégants (noeuds, plis, bustier).

La photo suivante est celle d'Eva Perron (Evita), présidente d'Argentine. Ses collections avaient un succès international. La photo à droite montre la façon de travailler de C. Dior: il modélise sur la personne et ne travaille pas à plat, en utilisant des mètres et des mètres de tissus et en le coupant le moins possible. Il était architecte de formation.

 

 

 Capture d’écran 2016-04-09 à 00.07.39.png

 

 


Capture d’écran 2016-04-09 à 00.09.22.png

 

 


Capture d’écran 2016-04-09 à 00.10.00.png

 

 

 

 


Capture d’écran 2016-04-09 à 00.10.44.png
Capture d’écran 2016-04-09 à 01.04.35.png

 

 

 Capture d’écran 2016-04-10 à 12.41.40.png

 

 

Capture d’écran 2016-04-09 à 00.27.17.png

 

 

Après le New Look, les années 60, en réaction à cette mode,simplifient la silhouette en proposant des robes ultra-simples (robes "sacs" de Givenchy ou Courrèges) Ses collaborateurs artistiques directes à la tête de la Maison, Yves SaintLaurent,Marc Bohan et Frédéric Castet ,entretiendront ces épousailles fécondes avec le monde de l’art, s’inspirant de Mondrian, Braque ou Pollock,et réunissant de remarquables collections personnelles et confirmeront que le monde de la couture est bien aussi celui de l'art.

 

 

Brigitte Bardot dans une robe de Christian Dior

Capture d’écran 2016-04-10 à 12.40.08.png

Yves Saint Laurent chez Dior

1955/1960

(voir l'article complet sur Yves St Laurent)

 

 

Capture d’écran 2016-04-09 à 01.05.41.png

 

 

 

Capture d’écran 2016-04-09 à 01.07.32.png

Capture d’écran 2016-04-09 à 01.07.43.png

 

 

 

 

Capture d’écran 2016-04-10 à 12.42.09.png

Capture d’écran 2016-04-10 à 12.42.15.png

 

 Capture d’écran 2016-04-09 à 00.29.23.png

Marc Bohan chez Dior

  1960/1988

 

 

Après la mort de Christian Dior Marc Bohan reprend son métier de créateur dans la succursale londonienne de Dior où il sera directeur artistique du prêt-à-porter de la maison et superviseur des créations de la filiale new-yorkaise jusqu'en 1959. Il quitte peu de temps Dior pour aller chez Révillon.

Fin octobre 1960, il est convoqué par Marcel Boussac, le propriétaire de Dior, qui lui propose de prendre la place laissée libre par Yves Saint Laurent alors hospitalisé. Marc Bohan devient le directeur artistique de la haute couture. Dès le départ, il travaille avec son ami, Philippe Guibourgé, qui le suivra de nombreuses années et avec qui il partagera sa vie .

 

 Capture d’écran 2016-04-09 à 01.50.51.png

 

 

Capture d’écran 2016-04-09 à 01.51.55.png

 

Capture d’écran 2016-04-09 à 01.09.59.png

 

 

Capture d’écran 2016-04-09 à 01.51.09.png

 

 


Capture d’écran 2016-04-09 à 01.51.13.png

 

 


Capture d’écran 2016-04-09 à 01.51.44.png

 

Capture d’écran 2016-04-09 à 01.52.35.png

 

 

Capture d’écran 2016-04-09 à 01.08.32.png

 

Marc Bohan et Sophia Loren

 

 

Capture d’écran 2016-04-09 à 01.42.42.png

Marc Bohan  et Frederic Castet avec Sophia Loren 

 

Capture d’écran 2016-04-09 à 01.11.08.png

Frederic Castet chez Dior

1953/1988

 

 Dès 1953 après avoir quitté  Balenciaga Frédéric Castet contribue ,en temps que styliste au succès de la célèbre maison française .Après le décès de Christian Dior en 1957, Frédéric Castet s'envole pour Londres où il développe des collections haute-couture et prêt-à-porter pour la succursale Dior .

Puis il devient le créateur incontournable de la fourrure pour la célèbre maison de luxe parisienne  pendant 35 ans.

 Capture d’écran 2016-04-09 à 01.39.07.png
Capture d’écran 2016-04-09 à 01.46.12.png

Capture d’écran 2016-04-09 à 01.26.39.png

 

 

 

 

 

 

 

 

Numériser 56.jpg

 

Frédéric Castet et un mannequin dessous Carole Perraudin - Chombert ,Émilie, et Anne Vallery-Radot 

 

 

Capture d’écran 2016-04-09 à 01.10.55.png

Frédéric Castet avec Regine  et la Comtesse de Brantes .

 

 

Capture d’écran 2016-04-09 à 01.12.00.png

 

 

 

 

 

Capture d’écran 2016-04-09 à 01.14.40.png

 

 

 Frédéric Castet et Sylvie Vartan

 

Capture d’écran 2016-04-09 à 13.09.12.png

 

 

Capture d’écran 2016-04-09 à 01.41.52.png

 

 

Capture d’écran 2016-04-09 à 01.11.16.png
Capture d’écran 2016-04-09 à 01.11.22.png

Capture d’écran 2016-04-13 à 14.01.11.png

 

 

 

 

 


Capture d’écran 2016-04-09 à 13.09.29.png

Frédéric Castet avec Marcel Bozzufi et Françoise Fabian

 

Capture d’écran 2016-04-09 à 01.42.05.png

 

 

 

 

   Défilé de mode de fourrure Christian Dior pour l'Automne Hiver 1977 1978 . Alternance entre de nombreux plans de mannequins défilant en fourrures . Parmi les spectatrices :Sophia Loren Sydney Rome, Alice Sapritch...  Le couturier Frédéric Castet, qui a réalisé la collection, vient saluer.

 

 

 

Capture d’écran 2019-06-11 à 19.45.48.png

 

 

 

 J'ai travaillé sept ans chez Christian Dior Av Montaigne de 1973 à 1980 . Je n'ai donc évidement pas connu Monsieur Dior ,j'ai côtoyé Marc Bohan mais j'ai très bien connu Frédéric Castet .

J'ai travaillé sept ans avec Frédéric ,j'ai vendu le prêt à porter fourrure et présenté (appelé par numéro les manteaux ) les modèles de la haute fourrure que je connaissais presque par coeur ; J'étais dans les coulisses avec les mannequins pour toucher les bijoux, les fourrures et parler maquillages avec elles .Je ne voulais manquer aucune présentation car à chaque fois c'était plus beau qu'un feu d'artifice .

D'autant que je plaçais aussi les invités ,souvent de marque,comme les grandes familles de Brantes,de Broglie,Faucigny-Lucinges ,Pierre de Benouville (jours de France ,Dassault-Breguet),Madame Pompidou ,madame Chirac,Mireille Mathieu ,Sydney Rome,Louis de Funès et sa femme, Sylvie Vartan ,Jodie Foster, Sophia Loren ..

En 1977 j'ai fêté ma sainte Catherine avec Frédéric Castet et Marc Bohan au Palais des congrés ,en présence du chanteur Carlos ,qui animait la soirée . Frédéric m'avait fait un chapeau en paille avec une queue de vison verte .

 

 

Capture d’écran 2016-04-17 à 20.03.10.png

Combinaison pantalon Christian Dior , Bottes Christian Dior, Chapeau Frédéric Castet pour Christian Dior Fourrure 

Sainte Catherine 1977 :Frédéric Castet ,Anne Vallery-Radot  et Marc Bohan 

 

 

 Frédéric Castet et Anne Vallery-Radot

 

Capture d’écran 2016-04-17 à 20.03.26.png

En 1978 je me suis mariée en robe de mariée de la collection Dior 78 avec un magnifique chapeau ; fait spécialement pour moi ,et que j'ai toujours .

Frédéric était à mon mariage et je crois que nous avions de bons souvenirs en communs .

 

Capture d’écran 2016-04-17 à 19.42.56.png

 

 

 

Frédéric Castet au Mariage D'Anne Vallery-Radot et de Raphael Giroud 

 

Capture d’écran 2019-06-11 à 19.46.41.png
Capture d’écran 2019-06-11 à 19.48.37.png
Capture d’écran 2019-06-11 à 19.49.16.png
Capture d’écran 2019-06-11 à 19.50.05.png
Capture d’écran 2019-06-11 à 19.50.39.png
Capture d’écran 2019-06-11 à 19.51.43.png

 

 

 

Aujourd'hui Frédéric ,qui est mort le 22 juin 2011 ,n'a pas ,à mon avis , la reconnaissance qu'il aurait du avoir .J'ai gardé les foulards qu'il m'offrait dédicacés chaque année pour Noël .

 

Capture d’écran 2016-04-09 à 01.41.33.png

Capture d’écran 2016-04-13 à 13.57.32.png

A cette époque le nom des créateurs n'étaient pas mis en avant comme aujourd'hui ,les oeuvres de Frédéric ne sont pas connu du grand public ,elles sont englobées dans les divers succès de la maison Dior . 

je tenais a rendre hommage à son talent et dire que ,comme beaucoup d'artiste, Frédéric Castet était dans l'ombre du grand homme qu'était Monsieur Dior même si  son art dépassait  souvent celui du maitre qui était absent déjà depuis longtemps .

Mais je n'oublie pas pour autant que "la Fourrure" à juste titre est un sujet tabou ,et qu'à l'époque si cet art était applaudi  ,il serait aujourd'hui condamné .

 

ANNE VR (-_-) xxx

 

 Les Successeurs

Beaucoup de grands talents sont nés et ont pris leur envol grâce à la maison "Dior"; après St Laurent ,Bohan et Castet .

Gianfranco Ferré, premier couturier de nationalité étrangère intègre Dior, et ne trahit pas  les traditions de la Maison, avec un sens de l’architecture et de la flamboyance comme ses prédécesseurs.

Sa première collection, à l’automne-hiver 1989, est un véritable hommage à Christian Dior : le créateur y donne sa propre version du tailleur Bar et y utilise des matières et des coupes chères à Christian Dior.

De quoi rassurer les fidèles clients de la Maison.

 

Capture d’écran 2016-04-09 à 16.00.51.png

 

 

 

 

Capture d’écran 2016-04-09 à 16.01.00.png

Tout va s'accélérer véritablement peu avant les années 1990, au moment où la société passe sous le contrôle de Bernard Arnault qui rachète en 1984 le groupe de textile Boussac Saint-Frères propriétaire de la marque Christian Dior et en devient PDG en 1985. Devenu président du groupe  LVMH - Moët Hennessy Louis Vuitton en 1988, il réunifie en 1989 les Parfums Christian Dior, anciennement propriété de Moët-Hennessy, et la couture, séparés depuis 1968, au sein du holding Christian Dior SAN.

 C’est lui également qui fait appel en 1996 au couturier John Galliano  « l'enfant terrible de la mode anglaise », !voir aussi l'article sur Galliano

 

 

Capture d’écran 2016-04-09 à 16.06.32.png

 

En 1998 Bernard Arnault fait appel à Victoire de Castellane (Chanel 1984 /1998) pour la Haute Joaillerie, afin de redonner à Dior du punch et de la visibilité, poursuivant l’idée de luxe global dont Christian Dior est à l’origine.

 

 

 

Capture d’écran 2016-04-10 à 13.26.35.png

 

 

La force de Dior dans les années 2000 et 2010 vient incontestablement de la diversité des produits et de la créativités de ses créateurs. Kris Van Assche dirige la ligne Dior Homme depuis 2007, succédant ainsi à Hedi Slimane, après le départ de ce dernier.

 

Hedi Slimane Dior homme

Capture d’écran 2016-04-10 à 14.01.42.png

 

Kris Van Assche Dior homme

Capture d’écran 2016-04-10 à 13.57.23.png

Après le départ de John Galliano en mars 2011, Dior n'a plus de directeur artistique, le belge Raf Simons, anciennement chez Jil Sander, est annoncé le 9 avril 2012 comme le nouveau directeur artistique. S'opposant à son prédécesseur par son minimalisme, la première collection haute couture signée Raf Simons, bien que respectant les codes de Dior, reçoit des avis mitigés.

 

 

 

 

Capture d’écran 2016-04-09 à 16.13.04.png

Le 22 octobre 2015 Raf Simons annonce son départ de la Maison Dior, après seulement trois ans de collaboration avec la marque française.

Dior reste, pour l'instant, sans directeur artistique.Chez Dior le New Look lancé par monsieur Dior est indéfiniment revu et corrigé par de nombreux talents ,la mode est démodable mais elle tourne et retourne sans arrêt avec brio sur les mêmes thèmes ;comme le serai un paysage sur un  tableau inspirant de nombreux artistes ,c'est un éternel recommencement magnifié et sublimé.

Ce qui était hier devient demain corrigé par aujourd'hui ; rien ne meurt ,tout se transforme ...

 

ANNE VR (-_-)



17/04/2016
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 75 autres membres