ANNE VALLERY-RADOT RUBRIQUES ART & CINÉ

ANNE VALLERY-RADOT RUBRIQUES ART & CINÉ

D'ARGENT ET DE SANG, L'ESCROQUERIE DU SIÈCLE..

 

 

Capture d’écran 2024-02-25 à 11.54.52.jpeg

 

 Cette série française a été crée par Xavier Giannoli. Diffusion 2023/2024.

Basée sur le livre "D'argent et de sang" publié en 2018 par le journaliste de Médiapart, Fabrice Arfi, sur la fraude à la taxe carbone de plusieurs milliards qui a été surnommée "l'escroquerie du siècle" par les médias français. 

 

Canal+  Canal+ Par abonnement.

 

L'arnaque du siècle, survenue en France et en Europe entre 2008 et 2009. Des milliards partis en fumée sur le nouveau marché financier des "quotas carbone" inventé pour lutter contre le réchauffement climatique. L’association d’escrocs de Belleville avec un trader des beaux quartiers, traqués par un enquêteur obsessionnel. Quand les passions humaines se déchaînent au-delà du simple intérêt. 

 


 

Saison 1 : Partie 1

Capture d’écran 2024-02-25 à 12.30.34.jpeg

 

 

L’histoire de la série commence dans le quartier parisien de Belleville, où deux petits escrocs séfarades, Fitous (Ramzy Bedia) et Bouli (David Ayala), imaginent appliquer l’arnaque à la TVA sur les nouveaux quotas de carbone mis en place pour faire payer le "droit" des entreprises à polluer.

Mais pour entrer sur ce nouveau marché nommé Overgreen, ils ont besoin d’un riche investisseur prêt à sortir des millions et à se mettre hors-la-loi. Cet homme, ils le trouvent en la personne de Jérôme Attias (Niels Schneider), un golden boy plein aux as et ferré par Fitous lors d’une partie de poker au casino de Deauville.

Complexé par son beau-père milliardaire (Frydman, joué par André Marcon) qui ne le respecte pas, Attias décide de franchir le Rubicon en compagnie de ses nouveaux associés. Ce trio improbable s’installe dans une villa de Tel-Aviv pour opérer en toute impunité et commencer à détourner des millions d’euros de TVA avec l’aide d’un courtier véreux.

 

 

 

 

Capture d’écran 2024-02-25 à 12.21.57.jpeg

Simon Weynachter (Vincent Lindon) est un magistrat obsessionnel bien informé par un contact chez Overgreen qui ne supporte pas l’impunité dont ils jouissent;  Weynachter tente d’oublier dans le travail sa relation compliquée avec sa fille toxicomane.

France, 2009. Simon Weynachter, directeur du service national des douanes judiciaires, met sur pied un nouveau bureau d'enquête pour lutter contre la délinquance financière.

Au hasard d'une perquisition, Weynachter et ses équipes mettent au jour une arnaque à la TVA, apparemment banale, impliquant deux escrocs tunisiens du quartier populaire de Belleville, Fitous et Bouli. Ils établissent une connexion avec un mystérieux trader des beaux quartiers, Jérôme Attias.

 

 

Capture d’écran 2024-02-25 à 12.45.40.jpeg

 


 

 

 

Saison 1 : Partie 2 

 

 

Capture d’écran 2024-02-25 à 12.33.31.jpeg

 

 

Le magistrat Simon Weynachter (Vincent Lindon) n’a pas réuni assez de preuves pour les arrêter, et Attias (Niels Schneider), Fitous (Ramzy Bedia) et Bouli (David Ayala) enchaînent donc les fêtes débridées aux quatre coins du monde en repoussant toutes les limites de la vulgarité et du mauvais goût.

Le problème, c’est qu’ils ne sont pas exactement connus pour leur discrétion, et que leurs millions suscitent forcément l’intérêt de criminels beaucoup plus dangereux qu’eux. 

 

 

 

 

 

Capture d’écran 2024-02-25 à 12.56.10.jpeg

 

  

Après avoir laissé sa femme (Judith Chemla) en plan, Attias s'affiche désormais au bras de la sulfureuse Julia (Olga Kurylenko), une femme dangereusement liée au crime organisé. Insupportable pour son beau-père Frydman (André Marcon), qui se sent humilié et a juré de se venger.

 Capture d’écran 2024-02-25 à 12.49.21.jpeg

 

 

Toujours aussi obsessionnel, Weynachter se lance dans un combat mémorable avec Attias. 

 


 

Xavier Giannoli nous plonge dans le monde de la finance avec cette histoire vraie de l'arnaque à la taxe carbone qui a couté plus de 1,6 milliards d'euros à l'état français. Dans un rythme effréné le casse du siècle est réalisé par deux petits voyous de Belleville et un golden boy du XVI ème, au nez et à la barbe du gouvernement français qui n'y voit que du feu. Et c'est une honte que Bercy (le ministère des finances), l'administration fiscal et la caisse des dépôts, tous ces dirigeants de l'état n'aient rien vu; une vraie honte pour la france. Un scandale inacceptable !!  

Mais Giannoli dénonce aussi l'argent qui rend fou, celui qui n'est pas indispensable et ne sert qu'à faire des fêtes vulgaires. Et ça aussi c'est une honte quant on pense aux gens qui travaillent comme des malades toute leur vie et paient des impôts qui s'envolent dans des futilités. Ces escrocs minables qui n'ont aucun respect pour l'argent, qui sont sans état d'âme et sans conscience. C'est dégoutant de vouloir autant d'argent pour soi, pour des choses inutiles, alors que tant de gens en ont vraiment besoin pour des choses importantes.

Vincent Lindon nous entraine dans sa propre obsession avec un prix d'excellence pour son rôle.    

Lors de la présentation des premiers épisodes à la presse, Xavier Giannoli avait tenu à rappeler que le marché des droits à polluer, et les taxes qui vont avec, avait été créé comme « une sorte de Nasdaq écolo avec la noble ambition de lutter contre le réchauffement climatique ». C’était sans compter sur l’avidité d’escrocs se fichant royalement de l’état de la planète…

 

Le rôle de Jérôme Attias est inspiré d'Arnaud Mimran et devait être interprété par Gaspard Ulliel. Gaspard Ulliel est en pause dans le tournage lorsqu'il meurt après un accident de ski le . Il devait revenir sur le plateau le . Le tournage est suspendu après la mort d'Ulliel. Le , Canal+ annonce que Gaspard Ulliel a été remplacé par Niels Schneider. Le tournage a repris en . 

 

Cette série française est si remarquablement bien menée qu'on a envie de la regarder d'une traite.

ANNE VR("-_-")XXX 



25/02/2024
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 140 autres membres