Anne Vallery-Radot = Rubriques

Anne Vallery-Radot = Rubriques

DE L'APOCALYPSE DE ST JEAN À L'ARBRE DU MONDE DE RICHARD POWERS :OU EN SOMMES NOUS ??

Capture d’écran 2020-03-19 à 11.53.40.png

 

J’ai pendant longtemps pensé que le mot apocalypse était un synonyme de "Fin du Monde" !!

 Mais ce que Jésus nous dit m’encourage à penser autrement : « Oui, vraiment, je vous l’assure : tant que le ciel et la terre resteront en place, ni la plus petite lettre de la Loi, ni même un point sur un i n’en sera supprimé jusqu’à ce que tout se réalise. » (Mt 5.18)

 

Sommes nous en plein dans cette période qui a été révélée à Saint Jean??

Qu'est ce "Ce tout" qui doit se réalisé ??

Bien sûr que le ciel et la terre sont en place mais dans quel état??est-ce que tout ce qui suit dans ce récit va se réaliser ou a déjà commencé ??

 

Le terme « apocalypse » est issu du grec « apocaluptein » qui signifie « écarter le voile ». C’est en cela qu’il est une « ré-vélation ».

Elle nous rappelle le but de la marche, le « Jour » où Dieu établira définitivement son règne sur le monde.

 

 

 

Livre écrit entre l'année 60 et l'année 96

L' Apocalypse de Jean ou encore Livre de la Révélation,est également appelé Révélation de Jésus-Christ .Elle nous révèle l'avenir , à nous de le comprendre . 

Dieu, qui existe depuis l’éternité, est capable de déclarer, depuis le commencement, quelle sera la fin.

 

L'auteur de l’Apocalypse est inconnu. À quatre reprises dans le texte, le voyant s'attribue le nom de « Jean », qui est un prénom très fréquent dans les écrits néotestamentaires. Celui-ci se décrit comme exilé forcé sur l'île de Patmos « à cause de la Parole de Dieu et du témoignage de Jésus » dans ce qui pourrait s'apparenter à l'idée contemporaine de « délit d'opinion ».

L'analyse exégétique contemporaine s'oppose ainsi à la tradition car rien ne permet d'identifier Jean de Patmos à l'apôtre Jean ; avant tout, l'auteur ne revendique jamais ce titre — se revendiquant seulement comme « serviteur »  et exprime que pour lui le groupe des apôtres appartient au passé. De la même manière, il n'utilise pas davantage le titre d'« Ancien » (« presbytre ») dont parle Papias.

 

 

 

 

Capture d’écran 2020-03-19 à 13.50.02.png

 

<< Derrière lui, il entendit une voix puissante, Jean se retourna et vit sept chandeliers d’or, et un Etre, dont le visage brillait comme le soleil dans toute sa force, Se tenait au milieu de ces chandeliers. C’était tellement impressionnant que Jean tomba sur le sol, à Ses pieds. Celui qui Se tenait debout était Celui-là même avec qui il avait marché et parlé lorsqu’il était jeune. Celui aux côtés duquel il s’était assis et appuyé lors de la dernière Pâque qu’ils avaient prise en commun. Jean L’avait vu pour la dernière fois environ soixante-cinq ans plus tôt, lorsqu’il se tenait, avec les autres disciples, sur le Mont des Oliviers en Le voyant s’élever dans les cieux. Alors que Jean était au sol, ce Personnage posa Sa main sur lui. Il lui dit : « Ne sois pas effrayé Jean, c’est Moi. » Le Christ venait de révéler Lui-même à Jean qu’Il était le premier et le dernier, Celui qui était mort et qui vivait maintenant pour l’éternité. Jean reçut l’ordre d’écrire ce qu’il venait de voir et ce qui allait encore lui être montré.>>

 

Capture d’écran 2020-03-19 à 11.53.57.png

 

 

 

La majorité des exégètes actuels s'accorde pour dater la rédaction de l’Apocalypse de la fin du règne de Domitien, en tout cas du règne de cet empereur romain, entre les années 60 et 96. Ce dernier a développé significativement le culte impérial, particulièrement en Asie Mineure ainsi que semble en attester le récit apocalyptique. Ce culte a pu heurter la foi des chrétiens, eux-mêmes suspects aux yeux de l'empereur probablement hostile à un groupe entraînant ses sujets vers le culte exclusif d'un Dieu aniconique

 

L’Apocalypse est le dernier livre du Nouveau Testament canonique et ce statut n'est pas contesté de nos jours.

 

 

 

Capture d’écran 2020-03-19 à 14.07.09.png

 

 

 

 

la Bible commence par la Genèse, et se termine par une prophétie traitant principalement des derniers temps et par une mise en garde solennelle, parfaitement d'actualité maintenant: l'interdiction absolue et définitive d'ajouter ou d'enlever quelques chose à la Bible. Avec l'Apocalypse, la Révélation est complète:

Apocalypse 22:18-19 "Je le déclare à quiconque entend les paroles de la prophétie de ce livre: Si quelqu’un y ajoute quelque chose, Dieu le frappera des fléaux décrits dans ce livre; et si quelqu’un retranche quelque chose des paroles du livre de cette prophétie, Dieu retranchera sa part de l’arbre de la vie et de la ville sainte, décrits dans ce livre.

 

 

 Capture d’écran 2020-03-19 à 14.01.30.png

 

 la Genèse commence à utiliser le nombre douze avec les douze fils de Jacob qui donnèrent naissance aux douze tribus d’Israël. A travers la Torah, le nombre douze est utilisé pour symboliser le « commencement d’une organisation ». Le même schéma se reproduit dans le livre de l’Apocalypse. Apocalypse 7 parle du sceau apposé sur les 144.000, qui sont 12.000 personnes venant des douze tribus. Nous apprenons aussi que la Nouvelle Jérusalem aura douze fondements, portant les noms des douze

Capture d’écran 2020-03-19 à 14.36.27.png
Capture d’écran 2020-03-19 à 14.37.10.png
Capture d’écran 2020-03-19 à 14.37.49.png

Nous devrions être particulièrement attentifs quand l’Apocalypse utilise des nombres significatifs comme sept et douze. Les descriptions des sept Eglises ne sont pas là par hasard, elles sont utilisées de manière symbolique pour représenter l’ensemble de l’Eglise. Jésus-Christ est décrit comme marchant au milieu des sept chandeliers, qui représentent bien plus que les petites congrégations du premier siècle de Jésus et douze portes qui porteront les noms des douze tribus. Les dimensions de la cité sont aussi basées sur le nombre douze.

 

 

 

Dans la Bible, le nombre 7 représente la plénitude ou la perfection de l'une des œuvres ou de l'un des attributs de Dieu. Par exemple les 7 "jours" de la Création, ou encore l'expression "les 7 esprits de Dieu" qui représente la totalité de l'action de l'Esprit Saint. Autres exemples: Israël, avec l'aide de Dieu a détruit 7 nations pour s'installer dans la terre promise. Dans l'Apocalypse aussi, la puissance de Dieu se manifeste à la perfection par des séries de 7 jugements, etc.

 En revanche, le nombre 6 est un nombre d'homme, et ceci est bien précisé dans Apocalypse 13:8 ("Car c’est un nombre d‘homme, et son nombre est six cent soixante–six") et ce nombre montre la limitation de l'homme face à la perfection de Dieu.

Dans sa folie et sa vanité, l'Antéchrist se proclamera "Dieu", mais il reste un homme dont le nombre est 6, pas 7 ! Et la signification du "666", c'est l'impuissance, trois fois répétée, de la trinité infernale (Satan, l'Antéchrist  et le Faux prophète) à égaler la Trinité divine. 

 

Un « nombre de la Bête » figure dans le texte au chapitre 13, verset 18. Ce nombre est « six cent soixante-six » ou, en chiffres arabes, « 666 », quoique quelques manuscrits comportent le nombre « six cent seize » ou « 616 »68 ou encore « 665 ».

Cette marque relevant de la spéculation littéraire chiffrée commune au genre littéraire apocalyptique doit permettre d'identifier la Bête de l'Apocalypse – sans qu'il soit précisé laquelle – dans une symbolique, déjà présente dans le livre de Daniel, qui représente un pouvoir politique. Ce nombre de la Bête a donné lieu à nombre d'interprétations à travers les siècles.

 

 

 Capture d’écran 2020-03-19 à 17.57.30.png

 

 

 

 

A partir d’Apocalypse 4, Jean reçut un immense privilège. Il fut invité, en vision, à monter dans les cieux divins et il fut autorisé à rapporter une partie de ce qu’il vit. Il est clairement impossible de transcrire convenablement la gloire et la grandeur du trône de Dieu avec un papier et un crayon, mais les quelques descriptions données par Jean sont déjà impressionnantes. Jean n’essaya pas de détailler l’apparence de l’Etre suprême siégeant sur le trône, mais il décrivit les magnifiques couleurs et lumières entourant le trône. Les éclairs et le tonnerre sortant du trône rappellent Exode 19, où la gloire de Dieu descendit et se posa sur le Mont Sinaï, avant qu’Il donne la loi.

 Capture d’écran 2020-03-19 à 14.42.54.png
Capture d’écran 2020-03-19 à 14.43.40.png

 

Pendant la vision transcrite dans Apocalypse 5, Jean vit un Etre (assurément Dieu le Père) assis sur un trône, dans les cieux, et tenant un livre [un rouleau] scellé de sept sceaux. Jésus-Christ fut le seul Etre autorisé à décacheter les sceaux et à en révéler le contenu. Un rouleau, ou un parchemin, est obligatoirement enroulé sur lui-même et les sceaux doivent être rompus les uns après les autres pour révéler la suite du contenu. Ce point essentiel, quand il est bien compris, montre clairement que le livre de l’Apocalypse est écrit en ordre chronologique. A l’exception de quelques « apartés » se référant au passé et permettant au lecteur de « saisir » certains événements, le récit de l’Apocalypse suit un ordre chronologique.

 

L’ouverture des sept sceaux commence dans Apocalypse 6. Quand le septième sceau est rompu dans Apocalypse 8, les sept trompettes commencent à retentir. Après que la septième trompette se soit tue, sept anges reçoivent sept coupes contenant la colère de Dieu.

 

Nous trouvons ensuite une description de la magnificence de l’étendue entourant le trône, où se trouvent des millions d’anges (Apocalypse 5 :11). Le trône est environné d’une surface cristalline. Dans Apocalypse 15 :2, nous apprenons que cette surface, appelée mer de cristal, est mêlée avec du feu. Quatre créatures d’apparence étrange sont également présentes, elles possèdent six ailes et ont respectivement une apparence d’homme, de veau, de lion et d’aigle (Apocalypse 4 :6-8). Les lecteurs de Jean, familiers avec l’Ancien Testament, auront repéré les similitudes avec la description des séraphins dans la vision d’Esaïe (Esaïe 6 :1-2).

 

 

Il y a également vingt-quatre vieillards, siégeant sur vingt-quatre trônes, répartis autour du trône de Dieu. Nombreux sont ceux à avoir essayé d’apposer les noms de personnages de l’Ancien et du Nouveau Testament sur ces vieillards. En fait, ces vieillards font tout simplement partie du royaume des anges. Ils jouent un rôle important dans le gouvernement de Dieu (le nombre vingt-quatre – deux fois douze – en atteste), probablement en administrant les millions d’anges. Dieu n’est pas l’auteur de la confusion et le Royaume des cieux possède une véritable organisation conforme à Sa volonté.

 

Capture d’écran 2020-03-19 à 13.51.19.png
Capture d’écran 2020-03-19 à 13.52.04.png

 

Les quatre cavaliers de l'Apocalypse sont mentionnés au chapitre 6 de l'Apocalypse et cela se place au début de la Grande Tribulation. C'est le début des jugements contre la Terre, après l'enlèvement de l'Eglise. L'Agneau (Christ) rompt le premier des 7 sceaux qui ferment un livre. Chaque sceau déclenche un fléau contre les hommes impies.

 

-Le premier sceau provoque l'envoi d'un cheval blanc: "Celui qui le montait avait un arc; une couronne lui fut donnée, et il partit en vainqueur et pour vaincre" 

Ce cavalier blanc est l'Antichrist, qui imite en ce moment Christ, pour se faire adorer lui-même comme s'il était Dieu.

-Le second cheval est roux et celui qui le monte a le pouvoir d'enlever la paix de la terre. Certes, il y a toujours eu des guerres, mais elles atteindront un niveau encore jamais vu.

-Le troisième cheval est noir et son cavalier représente la famine. Le texte précise le coût qu'atteindront les éléments de base de la nourriture: "une mesure de blé pour un denier et trois mesures d'orges pour un denier".

-Le quatrième cheval est d'une couleur verdâtre (chloros) teinte du visage des mourants. Le quart des habitants seront alors tués par l'épée, la famine, les épidémies et les bêtes sauvages.

 

Note: après les 7 sceaux, Jean a la vision des multitudes qui auront été sauvés par la foi en Jésus-Christ, leur Seigneur et Sauveur. Puis reprennent les autres jugements.

 Capture d’écran 2020-03-19 à 15.14.44.png

 

 Le tsunami du 11 mars 2011 au Japon

Capture d’écran 2020-03-19 à 17.44.19.png
Capture d’écran 2020-03-19 à 17.44.57.png

 

 

 

A l’ouverture du sixième sceau, Jean vit des signes spectaculaires dans le ciel. Il décrivit une pluie de météorites – si intense, que les étoiles semblaient tomber du ciel ! Il décrivit également des phénomènes, ressemblant à des éclipses, qui impliquaient le soleil et la lune. Le soleil deviendra noir, comme lors d’une éclipse solaire et la lune deviendra rouge sang, comme cela se produit souvent pendant une éclipse lunaire. Ces phénomènes effrayants et spectaculaires, accompagnés par de grandes éruptions volcaniques et une forte activité sismique (cf. Joël 2 :30-31), seront le prélude de l’époque où Dieu interviendra. Cette époque est appelée, dans les Ecritures, « le Jour du Seigneur ».

 

 Capture d’écran 2020-03-19 à 14.54.52.png
Capture d’écran 2020-03-19 à 14.55.32.png
Capture d’écran 2020-03-19 à 14.56.18.png

 

Au son de chacune des quatre premières trompettes, de terribles désastres écologiques s’abattront sur la terre. Au son de la première trompette, de terribles incendies se déclencheront et consumeront un tiers de la végétation. Puis, un objet ressemblant à une météorite tombera dans l’océan et un tiers des mers deviendra comme du sang. Cela causera la mort d’un tiers de la vie marine et provoquera de grands problèmes dans le transport maritime, car un tiers des navires sera détruit. Au son de la troisième trompette, Jean vit une autre météorite s’abattre sur un tiers des fleuves, des rivières et des lacs, transformant cette eau en poison et causant de graves problèmes d’alimentation en eau potable. Au son de la quatrième trompette, le ciel lui-même est touché. Il est manifeste qu’une accumulation de fumée et de débris dans le ciel bloquera un tiers de la lumière, jour après jour, peut-être à cause des nuages de fumée provenant des incendies qui auront embrasé un tiers de la terre et des cendres projetés dans les airs lors des éruptions volcaniques.

Capture d’écran 2020-03-19 à 17.21.43.png
Capture d’écran 2020-03-19 à 17.22.32.png
Capture d’écran 2020-03-19 à 17.23.38.png

 

 

 

 

 

Les forces décrites dans ces versets sont comparées à des sauterelles (des drones ?), car Jean ne disposait pas de mots pour décrire les armes modernes de destruction massive. Remarquez que ces « sauterelles » ne causent pas de tort à la végétation (alors que de vraies sauterelles l’auraient dévorée). Elles tourmentent plutôt les hommes pendant cinq mois, mais sans causer leur mort – comme des scorpions. Il s’agit de la description d’une attaque menée par la bête, à la tête de l’Europe, contre les nations orientales, comme cela est mentionné dans Daniel 11 :44.

 

 

 

 

Capture d’écran 2020-03-19 à 15.01.15.png

 

 

 

<< Ces sauterelles ressemblaient à des chevaux préparés pour le combat; il y avait sur leurs têtes comme des couronnes semblables à de l'or, et leurs visages étaient comme des visages d'hommes. Elles avaient des cheveux comme des cheveux de femmes, et leurs dents étaient comme des dents de lions. Elles avaient des cuirasses comme des cuirasses de fer, et le bruit de leurs ailes était comme un bruit de chars à plusieurs chevaux qui courent au combat. Elles avaient des queues semblables à des scorpions et des aiguillons, et c'est dans leurs queues qu'était le pouvoir de faire du mal aux hommes pendant cinq mois. >>

 

 

Cette attaque surprise engendrera une réplique massive des Asiatiques à l’encontre de l’Europe. Cette réplique, annoncée au son de la sixième trompette et représentée par le feu, la fumée et le soufre, détruira un tiers de l’humanité (Apocalypse 9 :17-18). Cette description correspond aux armes nucléaires modernes et aux dommages qu’elles peuvent causer.

Ou un virus ??

 

 

L’immense armée asiatique, qui était stationnée sur la rive orientale de l’Euphrate, fond sur Jérusalem et converge en un lieu appelé Harmaguédon (signifiant “Mont de Megiddo” en hébreu). Megiddo est une colline dominant la vallée de Jizréel, à 90 kilomètres environ au nord de Jérusalem. Lorsque la septième coupe est répandue, un terrible tremblement de terre se produit, si puissant que la topographie de la terre en sera modifiée (versets 18-20). Ce tremblement de terre est fort probablement le même que celui décrit dans Zacharie 14 :4, lorsque les pieds de Jésus-Christ se poseront finalement sur le Mont des Oliviers, à l’est de Jérusalem.

 

 

 

 

 

Capture d’écran 2020-03-19 à 11.54.11.png

Le système politique est décrit comme étant chevauché par une femme, mais une femme extrêmement différente de la fiancée vierge du Christ. Cette église est décrite comme une grande prostituée, qui a noué des liens illicites avec plusieurs dirigeants nationaux. Les fruits de ces unions sont également appelés des prostituées par la Bible. L’ensemble de ce système religieux est défini comme le prolongement de l’ancien système païen de la religion à mystères babylonienne.

 

 

 Année 2020

 

Capture d’écran 2020-03-19 à 20.28.45.png

 

 

 

 

Il nous suffit de regarder l’état actuel de notre planète pour comprendre que les rêves des hommes modifient profondément notre belle planète bleue. Peu à peu au cours des cinq derniers millénaires, nos comportements et la manière dont nous traitons notre planète Terre, nous amène inexorablement vers notre propre voie d’extinction. De nombreuses espèces disparaissent devant nos yeux, la rapidité de ses disparitions nous demande de nous poser une question importante, les humains seront-ils les prochains à disparaître de cette planète ? La réponse est oui, nous vivons nos derniers jours et pourtant, nos comportements continuent de s’opposer à cette réalité.

 

 

 

La nature n’est pas qu’un simple décor

 

La Mère Nature nous approvisionne en eau, nourriture, médicaments et nous rend des services aussi précieux qu’irremplaçables . Mais aujourd’hui, la stabilité des systèmes planétaires est mise en péril.

 

En France métropolitaine comme dans les territoires d’outre-mer, la dégradation des milieux naturels se poursuit et certaines espèces sont de plus en plus menacées. La pression démographique est en hausse et le changement climatique se manifeste de manière plus évidente.

Nous vivons un phénomène inédit, la Grande Accélération : l’explosion démographique et la croissance économique entraînent des changements planétaires sans précédent en raison de la demande accrue en énergie, en terres et en eau.

Or, sans la nature, nous ne savons pas si l’espèce humaine pourra continuer à prospérer. 

 

 

 

Capture d’écran 2020-03-20 à 01.46.05.png

 

 Capture d’écran 2020-03-19 à 18.19.31.png

 

 

La notion d'Arbre du Monde"Yggdrasil" est un archétype renvoyant, au sein de plusieurs mythologies, à l'existence d'un arbre cosmique reliant les différentes parties de l'Univers – généralement les mondes céleste, terrestre et souterrain

 

Capture d’écran 2020-03-19 à 18.26.42.png

 

 

 

Dans ce nouveau roman, Richard Powers embrasse un sujet de la nature et de nos liens avec elle. Les destins des protagonistes de ce récit (un psychologue, un étudiant, un concepteur de jeux électroniques, un photographe amateur, une botaniste visionnaire) s’entrelacent autour de ce qui est peut-être le premier et le dernier mystère du monde : la communication entre les arbres. Richard Powers explore le drame écologique et notre lente noyade dans le cyber world, et nous rappelle que sans la nature notre culture n’est que ruine de l’âme.

Ce qui rejoint Rabelais :“Science sans conscience n’est que ruine de l’âme” 

Rabelais était un sceptique, le fondateur du scepticisme moderne. Il a critiqué ceux qui ne connaissent ni la peur ni les limites humaines. Rabelais est le penseur d’une condition humaine modeste, consciente de sa finitude. Cette philosophie de la finitude est assez proche de celle de Pascal (cf. le roseau pensant), défendant une nature humaine faible, mais forte en ce qu’elle a conscience de sa faiblesse, contrairement aux forces de la nature physique. Le constat de Rabelais est assez proche : une connaissance (ce qu’il appelle “science”) non réflexive (“sans conscience” autrement dit) ne permet pas à l’homme de se l’approprier, et donc de progresser. Elle est inutile, en somme. Son injonction peut donc être formulée : pour devenir sage, sachez que vous sachez.

Capture d’écran 2020-03-19 à 20.39.14.png

Depuis l'apparition du nouveau coronavirus en Chine en décembre dernier, le nombre de contaminations dépasse ce jeudi 19 mars 2020 ,les 220.000 cas confirmés. Plus de 9000 personnes sont décédées, dans quelque 150 pays et territoires.

Il nous faut du courage , une Force morale à toute épreuve ,pour rester confiné et respecter les règles de civisme .Pour Aristote <<Le courage est un juste milieu entre la peur et l'audace >> 

 Nous sommes en guerre contre un terrible ennemi invisible ,le virus,mais nous avons la chance de vivre ce fléau à une époque avancée en médecine car<<Il y a eu dans le monde autant de pestes que de guerres. Et pourtant, pestes et guerres trouvent les gens toujours aussi dépourvus.>>La peste -Camus .Nous sommes pourtant dépourvus ,c'est vrai .

Nous sommes en guerre aussi contre un autre ennemi invisible , le terrorisme .N'oublions pas "Charlie Hebdo" et tout le reste .

Nous sommes en guerre contre les profiteurs et ceux qui polluent la planète . 

Sommes nous à l'origine de ce virus transmis de la bête à l'homme ??car nous sommes souvent les artisans de nos propres fléaux ??

Mais revenons à l'essentiel ,à la nature, nous renaitrons après ce combat et ce confinement qui nous met face à nous mêmes ;si nous prenons tous conscience que franchement il y a quelque chose de pourri dans ce monde !! non ? avons nous le droit de continuer comme ça ??

Nous sommes tous responsables ! Mais Surtout il faut  que les responsables et dirigeants des nations diminuent leurs Ego, leurs soifs de pouvoir et leurs incessantes obsessions commerciales et économiques et financières au détriment de la santé des êtres humains et de la planète !!  

Confucius : "Comprendre ce qui est juste et ne pas le faire démontre l'absence de courage".

Si chacun de nous protège la nature , la terre ,notre belle planète ,nous pourrons peut-être éviter le pire -si -il n'est pas trop tard . 

 

ANNE VR(-_-)XXX

 

 Capture d’écran 2020-03-19 à 21.56.29.png



20/03/2020
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 75 autres membres