Anne Vallery-Radot = Rubriques

Anne Vallery-Radot = Rubriques

EDVARD MUNCH / GUSTAV KLIMT : LE SYMBOLISME : ENSOR , LE DOUANIER ROUSSEAU,PUVIS DE CHAVANNES,GUSTAVE MOREAU, ODILLON REDON

 

 

 Capture d’écran 2017-03-25 à 18.09.49.png

 

 

 

 

En littérature, le mouvement du symbolisme trouve ses origines,

en 1857 ,dans Les Fleurs du mal de Charles Baudelaire.

L'esthétique symboliste est développée par Stéphane Mallarmé,

 Paul Verlaine et André Gide durant les années 1860 et 1870;

ils s'insurgent contre le manque de dimension spirituelle de

l'art naturaliste et des arts plastiques ;

 

La traduction en français par Baudelaire de l'œuvre d'Edgar Allan

Poe, d'une influence considérable, est  à l'origine de plusieurs

 tropes ou sens figurés et des images du symbolisme.

Distinct du mouvement en littérature, le symbolisme en peinture

est difficile à définir car il n'est ni global ni homogène .

Ce mouvement est plutôt un ensemble de créations picturales

individuelles ; ce sont des sentiments , des angoisses ,des visions,

 des rêves ,des états d'âme concrétisés .

il s'agit d' « insuffler dans l’art contemporain et surtout dans la

culture esthétique l’essence théocratique, voilà notre voie

nouvelle ». Le symbolisme pose donc des problèmes de l’humanité,

un regard visant à l’intemporel.

Il en ressort une nouvelle typologie humaine : celle de l’angoisse.

 

 

L'artiste est libéré des conventions ,le symbolisme est associé à l'art

Nouveau qui est international et démarre en 1890; Aux États -Unis

avec Tiffany , en France à Nancy avec Émile Gallé , modernismo en 

Espagne ou modem en Russie .

Les précurseurs du Symbolisme sont Gustave Moreau et Puvis de

Chavannes ,Odillon Redon ... Henri Rousseau dit le Douanier à cause

de son ancien métier , sa peinture est dite "naïve" ...

James Ensor..Gustave Klimt .... Edvard Munch .

 

 

 

James Ensor

"L'intrigue"

Capture d’écran 2017-04-12 à 16.46.07.png

 

 

 

Le Douanier Rousseau 


Capture d’écran 2017-04-12 à 16.46.39.png

 

 

 

Gustave Moreau

"Jupiter et Sémélé"
Capture d’écran 2017-04-12 à 16.48.04.png

 

 

 

Gustave Moreau "Salomé et la tête de jean-Baptiste"

Capture d’écran 2017-05-26 à 11.05.15.png

 

 

Puvis de Chavannes 

 

Capture d’écran 2017-04-12 à 17.00.03.png

 

 

 

 

 

Odillon Redon

"The Buddha"

 

Capture d’écran 2017-04-12 à 17.02.32.png

 

 

"Le Cyclope"

Capture d’écran 2017-05-26 à 11.05.45.png

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le symbolisme est critiqué pour son individualisme et son élitisme,

son souci de la tradition et son obsession pour l’irrationnel.

Le symbolisme demeure dans ses rapports avec la politique dans le

domaine de l’utopie. Il correspond autant à une réflexion sur le rôle

de l’image qu’à l’invention de solutions formelles.

En rupture avec les naturalistes et les impressionnistes, les symbolistes

œuvrent pour que l’image recouvre une dimension sacrée.

L’essor du symbolisme prend grâce à la diffusion de l’estampe et au rôle

des artistes d’illustrateurs (Bruges-la-Morte).

Des artistes contemporains tels que Kandinsky ou Mondrian trouvent

leur source chez les symbolistes.

La période bleue de Pablo Picasso manifeste également de la grande

importance du symbolisme dans son œuvre.

 

 

 

 

 

 

Edvard Munch 1863-1944

 

 Edvard Munch est né à Ädalsbruk en Norvège le 12 décembre 1863  

 Son père, Christian Munch (1817-1889), est un médecin militaire aux

revenus assez modestes, il est pourtant issu d'une famille bourgeoise,

prestigieuse et puritaine, qui compte de grands historiens, artistes et

fonctionnaires. Le frère du père est l'historien Peter Andreas Munch ,

le premier Norvégien qui a eu accès aux archives secrètes du Vatican.

 

Edvard poursuit ses études secondaires à l'école de la cathédrale de

Christiania. Il est de santé fragile et de faible constitution, accablé

de bronchites chroniques et de poussées fiévreuses durant son enfance,

et sa sœur aînée Johanne Sophie meurt de la phtisie, son autre soeur 

Laura Cathrine souffrant de "mélancolie" ou dépression est internée .

 

 

  « Ma décision est arrêtée, je serai peintre. » Il a alors seize ans 

 

Munch étudie deux années à l'école technique avant de se consacrer

très sérieusement à l'art.

 

Autoportrait 1882

 

Capture d’écran 2017-04-12 à 17.16.57.png

 

En 1885, Munch effectue un court séjour à Paris.

Cette même année, il commence son travail sur un tableau décisif:

 

« La maladie, la folie et la mort sont des anges noirs qui ont veillé

sur mon berceau et m’ont accompagné toute ma vie. »

 "la jeune fille et la mort "

 

Capture d’écran 2017-04-12 à 19.19.45.png

 

"La mort et la jeune fille "

 

Capture d’écran 2017-04-12 à 19.22.21.png

 


Capture d’écran 2017-04-12 à 19.22.38.png

 

"La séparation"


Capture d’écran 2017-04-12 à 19.22.53.png

 L'Enfant malade

Capture d’écran 2017-04-12 à 17.17.06.png

 

 

 

À l'automne 1889, Munch a droit à une grande exposition de ses

œuvres à Christiana, où l'État lui accorde une bourse d'artiste pour

trois ans ,il choisit de partir pour  Paris, où il devient pour un

moment l'élève de Léon Bonnat.

Mais l'impulsion la plus importante, il la ressent en s'orientant dans

la vie artistique de la ville.

« Errer dans une ville complètement inconnue exerce sur moi un

attrait particulier.

En absence de plan ou de guide Baedecker, je savoure le mystère

de l'inconnu. En flânant, j'absorbe, comme dans un rêve, chaque

 nouvelle impression. »

1890 "Nuit à Saint-Cloud"

Capture d’écran 2017-04-12 à 17.17.10.png

"Mélancolie"

 

Capture d’écran 2017-04-13 à 00.26.42.png

 

 

"Mélancolie"


Capture d’écran 2017-04-13 à 00.28.40.png

C'est à cette époque que perce un mouvement post-impressionniste

avec plusieurs expériences anti-naturalistes.

Cela a pour effet de libérer Munch.

 

 

« L'appareil photo ne peut pas concurrencer le pinceau et la palette, écrit-il,

tant que l'on ne peut pas l'utiliser au Paradis ou en Enfer. »

 

 

 

 

 

 

Capture d’écran 2017-04-12 à 18.40.58.png

 

1893 "Le Cri"

Capture d’écran 2017-04-12 à 17.17.16.png
 

 

Edvard Munch :

 « J'étais en train de marcher le long de la route avec deux amis -

le soleil se couchait - soudain le ciel devint rouge sang –

j'ai fait une pause, me sentant épuisé, et me suis appuyé contre la grille -

il y avait du sang et des langues de feu au-dessus du fjord bleu-noir et

de la ville - mes amis ont continué à marcher, et je suis resté là tremblant

d'anxiété - et j'ai entendu un cri infini déchirer la Nature ».

 

 

 1894 "Anxiété"

Capture d’écran 2017-04-12 à 17.17.29.png

 

1894 "La Madone "

Capture d’écran 2017-04-12 à 17.17.24.png

 

1895 "La Puberté"

Capture d’écran 2017-04-12 à 20.00.40.png

 

 

 

 1901 "les filles sur le pont "Capture d’écran 2017-04-12 à 17.17.32.png

 

 En 1902, il présente pour la première fois, à l'exposition de

Sécession à Berlin, la frise dans son intégralité.

"La frise de la vie"

Capture d’écran 2017-04-13 à 00.17.57.png

 

 

"La nuit étoilée" 
Capture d’écran 2017-04-13 à 00.18.36.png


Capture d’écran 2017-04-13 à 00.18.43.png

Une exposition de Munch à Prague influence de nombreux

artistes tchèques. 

 

1904 "les quatre fils du docteur Max Linde "

Capture d’écran 2017-04-12 à 17.17.35.png

 

 

 

 Munch achète un premier appareil photographique de marque Kodak.

Il expérimente avec avidité les diverses techniques adaptées à la

reproduction graphique, des matériaux supports aux langages artistiques.

Il fréquente depuis plusieurs années déjà le laboratoire d'Auguste Clot,

où il a pu croiser Henri de Toulouse-Lautrec .

 

Capture d’écran 2017-04-12 à 18.57.46.png

 

  • « Dieu est mort ! Dieu reste mort ! Et c'est nous qui l'avons tué !

  • Comment nous consoler, nous, les meurtriers des meurtriers ?

  • Ce que le monde a possédé jusqu'à présent de plus sacré et de

  • plus puissant a perdu son sang sous notre couteau. –

  • Qui nous lavera de ce sang ?

  • Avec quelle eau pourrions-nous nous purifier ? Quelles expiations,

  • quels jeux sacrés serons-nous forcés d’inventer ?

  • La grandeur de cet acte n'est-elle pas trop grande pour nous ? » 

  • écrit Friedrich Nietzsche.

    Il eut un impact considérable sur le XXe siècle. Il donna à l'art la mission

  • essentielle de dépasser les conséquences de la remise en cause du

  • christianisme, en surmontant toute servilité à l'égard des valeurs anciennes.

  • Le portrait que fait Munch du philosophe, qu’il admire, mais qu’il n’a jamais

  • rencontré, est une figure idéalisée.

  • L’artiste est alors en crise confronté à un abîme psychique - abîme devant

  • lequel il installe le portrait idéalisé, serein, de celui qui l'a creusé puis accepté,

  • au prix de la folie.

  • C'est le poète de Zarathoustra représenté dans la pureté des montagnes,

  • surplombant un village, symbole de l’ancien monde.

     

    Edvard MUNCHFriedrich Nietzsche, 1906,

 

Capture d’écran 2017-04-12 à 18.56.41.png

 

 

 1906 "Friedrich Nietzsche"

 

Capture d’écran 2017-04-12 à 17.17.53.png

 

 

En 1906, il fait les décors de la pièce Les Revenants de Max Reinhardt.

Capture d’écran 2017-04-12 à 18.31.14.png

 

1907 "La mort de Marat"

Capture d’écran 2017-04-12 à 18.18.37.png

"La mort de Marat"


Capture d’écran 2017-04-12 à 18.18.43.png

Les tableaux "La Mort de Marat "laissent  apparaître la hantise de la

mort et ses oeuvres sont marquées par l'alcool et les drogues.

 

1907 "La meurtrière"

 

 

Capture d’écran 2017-04-12 à 18.24.53.png

 

 

 Souffrant de dépression nerveuse et d'hallucinations, il se laisse interner

dans la clinique privée du docteur Jacobson.

Il subit une électrothérapie énergique, avec des bains d'eau salée, d'acide

carbonique et de lait.

Il séjourne de plus en plus paisiblement pendant plus de six mois à

Copenhague, retrouvant peu à peu ses activités  ;

une photographie le montre en train de tricoter dans le jardin et sa

chambre privée se transforme en atelier d'artistes.

Il fait le portrait de son médecin, expérimente les techniques

photographiques, tient ses carnets de créateur et rédige à nouveau

son journal intime.

Capture d’écran 2017-04-12 à 18.42.00.png

 

 

 

 

 

Capture d’écran 2017-04-12 à 17.18.09.png

 

 En 1916, Munch achète sa confortable maison et propriété d'Ekely à 

Skoyen, près d'Oslo. Il y mène une existence solitaire mais il est apaisé.

 

"Le Baiser"

Capture d’écran 2017-04-12 à 19.26.03.png


Capture d’écran 2017-04-12 à 19.26.16.png


Capture d’écran 2017-04-12 à 19.26.25.png

Fortune faite, il ne cesse de multiplier des achats fonciers sur les terres

à proximité des rivages du fjord d'Oslo.  

 

Capture d’écran 2017-04-12 à 17.18.20.png

 

 

 

Dans les années 1930 et au début des années 1940, les nazis jugent

son œuvre « art dégénéré » et retirent officiellement, en 1937,

 82 tableaux de Munch exposés dans les musées allemands.

Le peintre norvégien sera profondément remué par cette situation,

lui qui était antifasciste mais considérait l'Allemagne comme sa

seconde patrie.

 

Capture d’écran 2017-04-12 à 18.29.48.png

 

Edvard Munch meurt à Ekely, dans sa propriété près d'Oslo,

l'après-midi du , des suites d'une pneumonie, un

mois et quelques jours après ses 80 ans.

Il avait fait don à la mairie d'Oslo après l'invasion allemande, le 18

avril 1940, de la plus grande partie de sa collection personnelle,

environ un millier de tableaux, 4 500 dessins et aquarelles et six

sculptures.

"Cendre"

Capture d’écran 2017-04-12 à 19.53.27.png

 

  

L'oeuvre de Munch est proche de" l'Expressionnisme " à venir

en effet partir du naturalisme elle a évolué vers le symbolisme

dans une atmosphère de fin de siècle pour ouvrir la porte de

l'expressionnisme .

Edvard Munsh s'est libéré de ses démons en les peignant:

angoisses , jalousies , obsessions de la mort ..sexualité. 

Munch est donc considéré avec Van-Gogh et Ensor comme un

précurseur du mouvement expressionniste .

  Capture d’écran 2017-04-12 à 20.02.57.png

 

 

 

 Gustav Klimt  1862-1918

 

 

 

 « Il n'existe pas d'autoportrait de moi. Je ne m'intéresse pas à

ma propre personne comme « objet de représentation »,

mais aux autres êtres, surtout féminins, et plus encore aux apparitions. » 

 

Capture d’écran 2017-04-22 à 11.23.39.png

 

 

 

 

Deuxième enfant d'une famille de sept, Gustav Klimt est né à 

Baumgarten le , à côté de Vienne.

Fils d'Ernst Klimt, orfèvre ciseleur de métaux précieux, et d'Anne

Finster, il suit les cours de l'École des Arts et Métiers de Vienne

 de 1876 à 1883, où il est l'élève de Ferdinand Laufberger  et de 

Julius Victor Berger 

 En 1877 son frère cadet Ernst le rejoint. Ensemble ils dessinent

des portraits d'après photographies qu'ils vendent six gulden pièce.

Klimt débute comme décorateur et rejoint la compagnie des artistes 

au Künstlerhaus en 1880  et en 1883 il crée son propre atelier avec

son frère Ernst 

 

 

Capture d’écran 2017-04-22 à 11.21.37.png

 

 

 Emilie Flöge et Gustav Klimt 

 

                     Capture d’écran 2017-04-22 à 11.22.28.png

 

 

Il prend pour compagne Émilie Flöge qui tient une maison de couture,

et se rapproche en ces débuts des années 1890 des écrivains Arthur

SchnitzlerHugo von Hofmannsthal et Hermann Bahr tout en

s'intéressant au symbolisme et à l'impressionnisme français.

 

 

Capture d’écran 2017-04-22 à 11.23.53.png

 

 

 

                  Capture d’écran 2017-04-22 à 11.23.53.png

 

 

 

Emilie Flöge

Capture d’écran 2017-04-22 à 12.47.31.png

 

 

Capture d’écran 2017-04-22 à 11.22.00.png

Emilie Flöge

 

Capture d’écran 2017-04-22 à 12.38.53.png

 

Emilie Flöge

 

Capture d’écran 2017-04-22 à 11.44.32.png

 

 

 

Capture d’écran 2017-04-22 à 12.59.26.png

 

 

Portrait d'Emilie Flöge

 

 

 

Capture d’écran 2017-04-22 à 12.44.06.png

 

 

Portraits Statues d'Emilie Flöge


Capture d’écran 2017-04-22 à 12.44.41.png

 

 

 Capture d’écran 2017-04-22 à 12.59.05.png

 

 

 

Emilie Flöge "Tragédie"

Capture d’écran 2017-04-22 à 13.06.22.png

 

Portrait d'Emilie Flöge


Capture d’écran 2017-04-22 à 13.08.30.png

 

 

 

Portrait d'Emilie Flöge" L'Accomplissement "

 

Capture d’écran 2017-04-22 à 13.16.28.png

 

Portrait d'Emilie Flöge "The dancer"


Capture d’écran 2017-04-22 à 13.16.37.png

 

  

1885 il décore la Villa Hermès dans le Lainzer Tiergarten d'après les

dessins de Hans Makart, le théâtre de Carlsbad en 1886, les plafonds

du théâtre de Fiume en 1893. 

 

Plafond de Klimt de la villa Hermes à Vienne

Capture d’écran 2017-04-22 à 12.08.07.png
 

En 1892, à la mort de son frère, il doit assurer la sécurité financière de

sa famille. Il amorce sa rupture avec l'académisme.

Par ailleurs, en 1893 le ministre de la culture refuse sa nomination à la

chaire de peinture d'histoire des Beaux-Arts.

 

                  Capture d’écran 2017-04-22 à 11.23.08.png

 

Capture d’écran 2017-04-22 à 11.23.08.png

 

 En 1897 Klimt devient président de l' association" la Sécession

Viennoise "dont l'objectif est de réformer la vie artistique de

l'époque et de réaliser <<des œuvres d'art qui élèvent  l'art autrichien

à une reconnaissance internationale à laquelle il aspire ».

Il s'agit aussi de combler le fossé entre les arts dit mineurs, de rapprocher

les objets utilitaires et les objets d'art -pour créer une œuvre d'art totale,

selon une citation de Wagner-,

<<de transformer le monde au moyen des arts. Les arts doivent éveiller les

consciences et s'éloigner de toute compromission avec l'art et l'académisme

établis.>> ce qui correspond à" l'Art nouveau "en France .

 

 

 « À chaque époque son art, à tout art sa liberté ».

 

Premiers paysages de Klimt 

 

Capture d’écran 2017-04-22 à 11.59.38.png

 


Capture d’écran 2017-04-22 à 11.59.53.png

 


Capture d’écran 2017-04-22 à 12.00.21.png

 


Capture d’écran 2017-04-22 à 12.00.35.png

 

 

 

 

 Capture d’écran 2017-04-22 à 12.28.38.png

 

 

Capture d’écran 2017-04-22 à 12.29.03.png

 

 Adèle Bauer- Bloch 

 Capture d’écran 2017-04-22 à 11.23.00.png

 

 

 
Capture d’écran 2017-05-13 à 13.13.50.png

 

Adèle Bauer-Bloch

 

Capture d’écran 2017-04-22 à 12.32.15.png

 

 

 Capture d’écran 2017-04-22 à 11.20.48.png

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Au cours de l'année 1900, lors de la septième exposition de la

Sécession, Klimt présente sa toile intitulée :

La Philosophie

 

Capture d’écran 2017-05-13 à 12.33.04.png

 

 

 

qui est la première des trois toiles préparatoires avec 

La Médecine :

Capture d’écran 2017-05-13 à 12.29.45.png

et La Jurisprudence             

qui lui avaient été commandées en 1886 pour illustrer les voûtes

du plafond de l'Aula magna,

 

Capture d’écran 2017-05-13 à 12.34.04.png

La frise Beethoven est présentée pour la première fois par Klimt

en 1902 :

lors de la quatorzième exposition de la Sécession, consacrée à la

musique de Beethoven, Klimt expose une fresque murale de 34,14

mètres de long sur 2,15 mètres de haut en sept panneaux représentant

la Neuvième Symphonie, destinée à illustrer un décor pour l'architecte 

Josef Hoffmann chargé de réaliser un monument en mémoire du

musicien. Cette œuvre est approuvée par Gustav Mahler lui-même :

pour lui, elle représente l'aspiration au bonheur de l'humanité

souffrante, qui cherche son apaisement dans les arts.

 

Capture d’écran 2017-05-13 à 13.43.33.png

 

                Capture d’écran 2017-04-22 à 11.24.10.png

 

 

 Capture d’écran 2017-05-13 à 12.27.21.png

 

 

1902_1903 Le Cycle d'Or:

 

 

Capture d’écran 2017-05-13 à 12.42.19.png

 

Capture d’écran 2017-04-22 à 11.21.16.png

Capture d’écran 2017-05-13 à 13.35.30.png

 


Capture d’écran 2017-05-13 à 13.35.43.png

 

 

1905 Les Trois âges de la vie de la femme :

 

Capture d’écran 2017-05-13 à 13.06.54.png

 

 

 

 

Capture d’écran 2017-05-13 à 13.33.55.png

 

 

1906 Le Baiser:

 

 

Capture d’écran 2017-05-13 à 12.44.14.png

 

 

      Capture d’écran 2017-05-13 à 12.44.14.png

 

 1913 La Vierge :

 

 

Capture d’écran 2017-05-13 à 13.13.05.png

 

 

Les deux Amies 1916/1917:

 

Capture d’écran 2017-05-13 à 13.10.46.png

 

 

 

Capture d’écran 2017-05-13 à 13.35.12.png

 

 

 

 

En 1916, Klimt participe avec Egon SchieleKokoschka et Anton Faistauer 

à l'exposition du Bund Österreichischer Künstler à la Sécession de Berlin.

En 1917, l'Académie des beaux-arts de Vienne et celle de Munich le nomment

membre honoraire. Klimt commence L'épousée :

Capture d’écran 2017-05-13 à 12.51.08.png

et Adam et Eve :

 

 

Capture d’écran 2017-05-13 à 12.54.11.png

 

Hydre :

 

Capture d’écran 2017-05-13 à 13.29.05.png

 

 1918 La dame à l'éventail :

Capture d’écran 2017-05-13 à 13.10.34.png

 

 

 

 Selon le catalogue de l'exposition présentée au Leopold Museum à

Vienne en 2012, Klimt serait mort d un accident vasculaire cérébral 

dans son appartement à Vienne le 11 janvier 1918 . 

Célibataire endurci, il vivait avec sa mère et ses sœurs. Il a cependant eu de

nombreuses maîtresses, notamment Emilie Flöge, qu'il rencontre au début

des années 1890. Elle sera sa principale compagne jusqu'à la fin de sa vie.

De ses nombreuses conquêtes naîtront quatorze enfants illégitimes officiels.

L'Art de l'ornement , la représentation sensuelle de la femme ,la couleur de

l'or, les visions mosaïques font de Klimt un adepte de L'Art Nouveau . 

Son but était de réconcilier la tradition et l'Art moderne en commençant

comme peintre d'histoire;

 il finit par  développer un langage "Symbolico-ornemental ".  

ANNE VR(-_-)xxx

  

 



13/05/2017
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 53 autres membres