Anne Vallery-Radot = Rubriques

Anne Vallery-Radot = Rubriques

RAOUL DUFY LE PEINTRE COUTURIER ,CRÉATEUR ,DÉCORATEUR

 

 

Capture d’écran 2016-04-06 à 17.33.12.png

Raoul Dufy 1877/1953

 

 Capture d’écran 2016-04-08 à 01.20.21.png

 

Fils de Léon Auguste Dufy et de Marie Eugénie Lemonnier,

Raoul Dufy est un peintredessinateurgraveurillustrateur

de livres ,céramiste, créateur de tissus, de tapisseries et de mobilier,

décorateur d'intérieur, d'espaces publics et de théâtre français.

Il est de plusieurs écoles ,cubisme,impressionnisme ,fauvisme 

et modernisme .

Tout en étant comptable chez un importateur de café du Havre

Il suit les cours du soir de Charles Lhuillier à l'École municipale

des Beaux-Arts du Havre en 1893 avec Othon Friez et georges 

Braque .

En 1900, il entre à l'École nationale supérieure des beaux-arts 

de Paris, où il retrouve Othon Friesz. Il dessine beaucoup.

Sa première exposition (au Salon des artistes français) a

lieu en 1901. Puis il expose en 1903 au Salon des indépendants.

Le peintre Maurice Denis lui achète une toile.

Pour comprendre l’art de Dufy, il est nécessaire de voir

d’abord quels sont les artistes qui l’ont influencé. Dufy

est admiratif d’un peintre qui s’appelle Claude Lorrain.

Dufy dit : « Claude Lorrain, c’est mon dieu ».

Claude Lorrain a vécu au XVIIe siècle et il aimait surtout

représenter des paysages.

 

 

 

Capture d’écran 2016-04-07 à 22.43.09.png

 En 1936-1937, aidé par son frère Jean Dufy, il réalise pour le

pavillon de l'Électricité de l’Exposition universelle de 1937,

la plus grande peinture existante au monde : La Fée Électricité

 (624 m2), aujourd'hui visible au musée d'art moderne de la ville de Paris.Capture d’écran 2016-04-06 à 18.21.24.png

 Ce tableau est une commande de la compagnie parisienne

d’électricité. La peinture doit décorer le pavillon de

l’électricité pour l’exposition internationale des arts

et techniques dans la vie moderne de 1937. Dufy a

très peu de temps, dix mois seulement, pour faire

cet immense tableau. Il travaille très vite. La commande

dit seulement que Dufy doit montrer le « rôle social de

premier plan joué par la lumière électrique », donc de

quelle façon cette découverte a amélioré la vie des hommes.

Il n’a pas de programme imposé, c’est-à-dire qu’il n’a pas

d’indications plus précises sur ce qu’il doit représenter

dans son œuvre : c’est lui qui choisit. 

 

La fée électricité

Capture d’écran 2016-04-08 à 01.35.14.png

Le centre représente les dieux de l’Olympe trônant 

au-dessus de la centrale électrique ultramoderne

 

de Vitry sur Seine, créant ainsi un espace de transition

entre les temps anciens et les temps modernes 

A cette période, Edison crée l’ampoule électrique

et Bell le télé- phone. Pierre et Marie Curie travaillent

sur la radioactivité : ils étudient de quelle façon la matière

peut fournir de l’énergie. 

Dans le registre inférieur gauche ouvert par Faraday, qui a

découvert le principe du moteur électrique, se côtoient

les précurseurs de l’industrie, physiciens, ingénieurs,

électroniciens ou mécaniciens parmi lesquels on repère

Gramme qui a inventé la dynamo (le 1er générateur électrique),

Watt la machine à vapeur vers 1770 et Siemens le train

électrique vers 1880. 

la partie droite correspond au monde tel qu’il était avant

l’invention de l’électricité avec des scènes où s’enchaînent

les évocations des forces de la nature, des travaux primitifs

et agricoles, des paysages ruraux et urbains. 

A gauche de ces scènes, dans la partie rouge, on voit des

constructions qui datent d’avant la découverte de l’électricité :

un château d’eau, des usines, des hautes cheminées, la gare

SaintLazare avec un train à vapeur (la fumée sort de la locomotive). 

Dufy décriégalement une expérience menée avec la participation

 Cavendish près du pont de Londres en 1747 : l’eau du fleuve la

Tamise transmet de l’électricité d’une bouteille au bord d’une rive

à un fil métallique trempé de l’autre côté, en faisant des étincelles

 

Capture d’écran 2016-04-08 à 19.24.47.png

 

 

 

Capture d’écran 2016-04-08 à 00.12.57.png

 

 

 Le Havre 

Capture d’écran 2016-04-08 à 01.35.50.png

 

Il peint beaucoup aux environs du Havre, et notamment sur la

plage de Sainte-Adresse rendue célèbre par Eugène Boudin 

et Claude Monet. En 1904, avec son ami Albert Marquet,

il travaille, toujours sur le motif, à Fécamp.

 

 

Capture d’écran 2016-04-06 à 18.18.11.png

 

 

 

Capture d’écran 2016-04-07 à 22.43.40.png

Influencé par le fauvisme et en particulier par l’œuvre de Matisse,

mais cette période est courte ,environ trois ans

.« A partir de ce jour-là, il me fut impossible de revenir à mes

luttes stériles avec les éléments qui s’offraient à ma vue. 

Ces éléments, il n’était plus question de les représenter

sous leur forme extérieure »

Quand je parle des couleurs ,je ne parle pas des couleurs de la nature

mais des couleurs de peinture, les couleurs de notre palette qui sont

les mots dont nous formons notre langage de peintre (…). 

Je fais de la couleur l’élément créateur de la lumière, la couleur

à mes yeux n’étant que génératrice de lumière ».

dira Dufy à cette époque .

En 1908, prenant conscience de l'importance capitale de Cézanne

 au cours de la grande rétrospective de 1907, il abandonne le

fauvisme. Il exécute des études d'arbres, de chevaux, de modèles

en atelier, des natures mortes

.Cette même année, il se rend à L'Estaque, près de Marseille

avec Georges Braque. Ils peignent,souvent côte à côte,

les mêmes motifs que Cézanne ,la couleur et le dessin.

Promu en 1949 au grade de commandeur de la Légion

d'honneur, le plasticien reçoit trois ans plus tard le Grand

prix de la 26e Biennale de Venise, qui couronne l'ensemble

de son oeuvre riche et dense.

 

Capture d’écran 2016-04-06 à 19.26.55.png

 

 

 

Capture d’écran 2016-04-07 à 22.18.43.png

 

 

Nice 

Capture d’écran 2016-04-08 à 01.34.12.png

 

 

 

 

 L’art décoratif se développe vite à cette époque et Dufy

participe à cette évolution. Il peint des vases qui ont

beaucoup de succès, dont plusieurs sont montrés au

Musée d’Art moderne de la Ville de Paris.  

 Capture d’écran 2016-04-08 à 00.25.30.png

 

 

Capture d’écran 2016-04-08 à 00.29.28.png

 

 

 

Capture d’écran 2016-04-08 à 00.27.54.png

 

 

 

 

 

Capture d’écran 2016-04-08 à 01.28.24.png

 

 

 

 

Capture d’écran 2016-04-08 à 01.29.35.png

 

Capture d’écran 2016-04-08 à 00.29.14.png

 

 

 

 

Capture d’écran 2016-04-08 à 01.24.28.png

 

 

 

 

Capture d’écran 2016-04-08 à 01.25.35.png

 

 

 

 Capture d’écran 2016-04-07 à 23.51.38.png

 

 

Raoul DUFY 
Jardin d’appartement, 1927
Faïence stannifère émaillée 

 

Capture d’écran 2016-04-08 à 00.43.02.png

 

 

 

 

Capture d’écran 2016-04-08 à 01.25.47.png

 

 

 Capture d’écran 2016-04-08 à 01.19.07.png

  

 

 Capture d’écran 2016-04-08 à 00.10.39.png

 

 Capture d’écran 2016-04-07 à 22.44.22.png

Capture d’écran 2016-04-07 à 23.26.54.png

 

 

 

Capture d’écran 2016-04-06 à 19.26.16.png Capture d’écran 2016-04-06 à 19.10.02.png

 

 

Capture d’écran 2016-04-06 à 19.10.23.png

 

 Capture d’écran 2016-04-07 à 22.44.15.png


Capture d’écran 2016-04-06 à 19.24.14.png

 

 

Capture d’écran 2016-04-06 à 19.02.34.png

 

 

 

 Capture d’écran 2016-04-08 à 01.18.06.png

 


Capture d’écran 2016-04-08 à 01.18.20.png

 

 


Capture d’écran 2016-04-08 à 01.18.31.png

 

 

 

 

Capture d’écran 2016-04-08 à 01.26.26.png


Capture d’écran 2016-04-06 à 19.25.32.png

 

 Capture d’écran 2016-04-08 à 01.30.06.png

 

 

 

Capture d’écran 2016-04-07 à 22.44.01.png

 

Capture d’écran 2016-04-06 à 19.04.13.png

 

 

 

Capture d’écran 2016-04-08 à 01.27.08.png

 

 

 En 1911, il épouse une Niçoise, Eugénie-Émilienne Brisson (1880-1962).

Capture d’écran 2016-04-08 à 01.22.50.png

 

 

Capture d’écran 2016-04-08 à 01.22.43.png

 

 Capture d’écran 2016-04-08 à 01.20.50.png

 

Appelé par le grand couturier Paul Poiret qui a été impressionné par

 les gravures du Bestiaire de Guillaume Apollinaire, il se lance dans

la création de motifs pour les tissus de mode et de décoration.

 

 

Capture d’écran 2016-04-08 à 00.02.20.png

 En effet, l'impression des tissus est alors réalisée à l'aide de bois  

Ensemble, ils montent La Petite Usine dans laquelle Dufy crée

et dessine des tissus et des modèles pour la maison de couture.

Il découvre la xylographie, un nouveau mode d'impression.

Manteau coupé un célèbre tissu dessiné par Raoul Dufy

pour Poiret .

 

Capture d’écran 2016-04-06 à 19.20.50.png

 

 

Capture d’écran 2016-04-08 à 01.22.15.png

 

Capture d’écran 2016-04-06 à 18.52.47.png

 

 

 

 Capture d’écran 2016-04-06 à 19.00.10.png

 Capture d’écran 2016-04-06 à 19.08.49.pngCapture d’écran 2016-04-06 à 19.08.57.pngCapture d’écran 2016-04-06 à 19.09.03.png
Capture d’écran 2016-04-06 à 19.12.16.png

 

 Capture d’écran 2016-04-06 à 19.26.03.png

 

 

 

La guerre est terminée, enfin, et Paris danse.

En 1920, à la Comédie des Champs Elysées, Cocteau présente 

Le Boeuf sur le toit, une "farce" sur une musique de Darius Milhaud.

Cette fois, c’est Raoul Dufy qui signe les décors.

Capture d’écran 2016-04-08 à 18.56.45.png

 

En 1919 Raoul Dufy crée les décors et les costumes de théâtre

pour "le boeuf sur le toit "de Jean Cocteau et Darius Milhaud .

 

 

 

Capture d’écran 2016-04-08 à 18.48.09.png

 

Capture d’écran 2016-04-08 à 00.18.55.png

 

 

 Capture d’écran 2016-04-08 à 18.52.22.png

 

 

Capture d’écran 2016-04-08 à 01.26.12.png

 

Et aussi ,entre autre , pour la piece "Round around the moon "

de Jean Anouilh .

 

 

Capture d’écran 2016-04-07 à 23.03.55.png

 

 

Capture d’écran 2016-04-07 à 23.04.38.png

Decor de théâtre pour "Les fiançés du Havre"en 1945 

 

Capture d’écran 2016-04-07 à 22.47.47.png

          Capture d’écran 2016-04-07 à 22.47.19.png

 

 

 Capture d’écran 2016-04-06 à 19.27.35.png

 

 

 

Capture d’écran 2016-04-08 à 01.21.03.png

 

 


Capture d’écran 2016-04-08 à 01.27.26.png

 

 


Capture d’écran 2016-04-08 à 01.27.26.png

 

 Capture d’écran 2016-04-08 à 16.35.13.png

 

Capture d’écran 2016-04-08 à 01.25.29.png

 

 

 Capture d’écran 2016-04-07 à 22.44.59.png

 

 

Capture d’écran 2016-04-08 à 01.25.22.png

 

 Capture d’écran 2016-04-06 à 18.07.22.png

 

Capture d’écran 2016-04-06 à 17.43.22.png

 

 

 

Capture d’écran 2016-04-06 à 17.41.04.png

 

 

 

 

Capture d’écran 2016-04-08 à 00.28.37.png

 

 

 

Capture d’écran 2016-04-08 à 01.20.37.png

 

Capture d’écran 2016-04-07 à 23.48.59.png

 

 

 

 

Capture d’écran 2016-04-08 à 00.08.17.png

 

Capture d’écran 2016-04-06 à 18.24.03.png

 

 

 

 

Capture d’écran 2016-04-08 à 01.24.43.png

 

Capture d’écran 2016-04-06 à 17.28.29.png

 

 Capture d’écran 2016-04-08 à 01.27.58.png

 

 

Capture d’écran 2016-04-08 à 00.28.19.png

 

 

 

 

Capture d’écran 2016-04-08 à 01.36.20.png

 

 

Capture d’écran 2016-04-08 à 01.30.33.png

 

 

 

La piscine

Capture d’écran 2016-04-08 à 01.20.06.png

 

 Capture d’écran 2016-04-08 à 00.15.32.png

 

 

 Capture d’écran 2016-04-08 à 00.47.02.png

 

 

 

 

Capture d’écran 2016-04-08 à 00.47.49.png

 

 

 

Capture d’écran 2016-04-08 à 00.47.39.png

 

Capture d’écran 2016-04-08 à 00.18.36.png

 

 

 Capture d’écran 2016-04-08 à 01.14.04.png

 

 

 Capture d’écran 2016-04-08 à 00.47.15.png

 

 

 

Capture d’écran 2016-04-08 à 00.23.58.png

 

 

 

Capture d’écran 2016-04-08 à 00.51.15.png

 

 

 

 

 

 

Capture d’écran 2016-04-06 à 18.24.56.png

 

 

 Capture d’écran 2016-04-07 à 22.43.52.pngA

 

 

 

Dufy aime les motifs modernes et populaires, montrant des

scènes de son temps, du quotidien et de la rue. Dufy aime

beaucoup représenter les jours de fêtes, quand les villes sont

décorées de drapeaux, comme le 14 juillet, date de la célébration

de la Révolution française.

 

 

Capture d’écran 2016-04-06 à 20.17.42.png

 

 

 Capture d’écran 2016-04-08 à 01.33.30.png


Capture d’écran 2016-04-06 à 20.18.37.png

 

 

 

 

 

Capture d’écran 2016-04-07 à 22.45.20.png

 

 

 

Dufy est un de mes peintres préférés d'autant plus qu'il a fait

des croquis de robes et des tissus absolument magnifiques .

C'est un Artiste complet dans le sens ou il a pu exercer ses talents

dans tous les domaines de l'Art en général .

Je ressens profondément son expression artistique et j'y adhère

à 100°/°.

Raoul Dufy a dit"mes yeux sont faits pour effacer ce qui est laid"

et moi  je dis que ce sont ses mains qui l'ont fait et que c'est toute

son Âme qui était là ,sur cette terre ,pour manifester la Beauté

dans toute sa splendeur .  

  ANNE VR (-_-) xxx  



08/04/2016
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 48 autres membres