ANNE VALLERY-RADOT RUBRIQUES ARTS & CINÉ

ANNE VALLERY-RADOT RUBRIQUES ARTS & CINÉ

THE PLOT AGAINST AMERICA ,WHAT IF AMERICA HAD CHOSEN HITTLER

 

 

Capture d’écran 2020-10-01 à 14.52.18.png

 

 

 Avoir sur OCS

 

 La nouvelle série télévisée basée sur le roman de Philip Roth The Plot Against America, publié en 2004 : Le Complot contre l’Amérique ,est réalisée par David Simon, le créateur de The Wire ,Treme ,the Deuce .

C'est une uchronie mais elle comporte de nombreux extraits d’émissions d’actualité de l’époque et plusieurs histoires vraies.

 

 

 

Capture d’écran 2020-10-01 à 20.17.58.png

 

 

 

Le narrateur, qui porte le nom de Philip Roth, décrit ses souvenirs d'enfant issu d'une famille juive du New Jersey. En 1940, le président Franklin Delano Roosevelt n'a pas été réélu et c'est l'aviateur Charles Lindbergh, sympathisant du régime nazi et membre du comité America First, qui est devenu président des États-Unis au terme d'une campagne teintée d'antisémitisme et axée principalement sur le refus de voir l'Amérique prendre part au conflit qui ravage l'Europe. Une fois arrivé au pouvoir, Lindbergh s'empresse de conclure avec Hitler un pacte de non-agression.

 

 

 

 

 


Histoire Vraie  

 Capture d’écran 2020-10-01 à 14.15.22.png

 Charles Lindberg ,un scandinave donc un choix idéal ,de par son physique de race nordique ,c'est à dire "Aryen".

 

Oui,dans la réalité , Charles Lindbergh était antisémite ; non, il ne s'est pas vraiment présenté à la présidence des États-Unis ,mais l'idée n'est pas que le fruit de l'imagination de Philip Roth .En 1939, il a écrit dans le Reader’s Digest :

« Nous ne pouvons avoir la paix et la sécurité que si nous nous unissons pour préserver ce bien le plus inestimable, notre héritage de sang européen, que si nous nous protégeons contre les attaques des armées étrangères et la dilution des races étrangères. »

<<Certains isolationnistes républicains voulaient présenter Lindbergh comme candidat à la présidence en 1940 >>, a révélé Roth au New York Times.

 il a reçu une médaille du Führer. En 1938, Lindbergh a été décoré de la médaille de l’ordre de l’Aigle allemand, décernée par Hermann Goering sur ordre d’Adolf Hitler.

Lindbergh avait également des contacts au sein du ministère des Affaires étrangères nazi.

 

 « dans une communication marquée ‘très urgent et top secret' », les nazis ont déclaré au ministère allemand des Affaires étrangères et au chef d’état-major allemand que « Lindbergh représente le meilleur des Américains, qui sont les plus importants pour nous maintenant et à l’avenir. Les contacts avec lui sont entretenus par un groupe de l’état-major général de la plus grande importance en tant que contrepoids contre les Juifs et les bellicistes ».

 

 Capture d’écran 2020-10-01 à 14.14.12.png

 

Lindbergh, le fils d’immigrants scandinaves, croyait en l’eugénisme. Il croyait également que l’Allemagne avait un « problème juif » et que l’influence des Juifs dans la société devait être limitée.

Il était très ami avec Henry Ford, un autre antisémite notoire.

 

 Discours que Lindbergh a prononcé à Des Moines, Iowa, le 11 septembre 1941:Le « plus grand danger pour ce pays réside dans le fait qu’ils [les Juifs] possèdent et influencent largement nos films, notre presse, notre radio et notre gouvernement », y déclare Lindbergh, entre autres choses

« La voix est celle de Lindbergh, mais les mots sont ceux d’Hitler », écrivit un grand journal.

 

Capture d’écran 2020-10-01 à 14.14.51.png

 

 

 

 

« Lucky Lindy », comme on le surnommait, est devenu une icône américaine après son vol, les foules l’acclamaient partout où il allait.

 


 

 

 

 

Capture d’écran 2020-10-01 à 20.17.14.png

 

 

 

 

 Capture d’écran 2020-10-01 à 14.30.55.png

 La famille Levin ,les parents Hermann (Morgan Spector ) et Elisabeth "Bess" (Zoe Kazan) avec leurs deux fils Sandy (Caleb Malis) l'ainé et Philip (Azhy Robertson)

Capture d’écran 2020-10-01 à 20.46.04.png

 

 

  

 

États-Unis, . Herman Levin est agent d'assurances et vit dans un quartier juif de Newark, dans le New Jersey, avec son épouse Elizabeth, leurs fils Sandy et Philip, ainsi que son neveu Alvin, orphelin. Il est ulcéré par la rhétorique anti-guerre de l'aviateur populiste et héros Charles Lindbergh en raison de ses connotations antisémites, mais ne prend pas au sérieux la possibilité que ce dernier se présente à la course à la Présidence.

 Le leitmotiv de Lindbergh est :<<Vous ne choisissez pas entre Lindbergh et Roosevelt mais entre Lindbergh et la guerre>> 

 

 

 

Capture d’écran 2020-10-01 à 20.44.29.png

 

Sandy et son petit frère Philip entendront et verront des choses affreuses , beaucoup trop horribles pour des enfants ,ils sont effrayés par les mesures du gouvernement envers les juifs . En effet, Lindbergh organise dans un premier temps, l'assimilation des familles juives américaines: séjours à la ferme dans des familles chrétiennes pour les enfants; dispersion des familles dans l'Amérique profonde. L'antisémitisme se propage. 


 

 

Capture d’écran 2020-10-01 à 20.18.46.png

Evelyn ( Winona Ryder)

La sœur aînée de Bess, Evelyn, qui s'occupe de leur mère, entretient une relation avec un homme marié de New York. Elle finit par se rendre compte qu'il n'a aucune intention de divorcer pour elle, et choisit de le quitter.

 

 

Capture d’écran 2020-10-01 à 14.23.26.png

Le rabbin Lionel Bengelsdorf ( John Turturro) 

 

 

 

Capture d’écran 2020-10-01 à 20.45.48.png

 

 

Evelyn rencontre le rabbin Bengelsdorf, fervent adepte du  message anti-guerre de Lindbergh ,Evelyn est conquise par la forte personnalité et l'importance politique du rabbin ,elle partagera ses idées en collaborant directement avec Lindberg ,malgré les avertissements répétés de sa soeur Bess.

 

 

 


 

 

 

 

 

Capture d’écran 2020-10-01 à 20.47.56.png

Alvin Levin (Anthony Boyle )

Alvin est hébergé secrètement chez un ami dont le père tient une boutique de confiseries. Cet ami ayant été attaqué par des antisémites, Alvin sort de nuit avec deux acolytes aux abords d'un bar pro-allemand d'Union et ils tabassent deux clients ivres, les traitant de fascistes.

 

 

Capture d’écran 2020-10-01 à 20.33.12.png

 

 

Écœuré par Bengelsdorf et la direction que prend son pays, Alvin démissionne de son emploi pour s'enrôler dans l'armée canadienne et partir se battre contre les Nazis. Lindbergh finit par remporter les élections et devient le 33 ème Président des États-Unis... et encourage les comportements antisémites dans tout le pays.

Alvin reviendra brisé et blessé mais parviendra a reprendre le dessus.

 


Petit à petit la haine pour les juifs s'étend dans le pays et les attaques du Klu Klux klan pour la suprématie de la race blanche sont de plus en plus fréquentes .La terreur s'installe .Des familles juives de Newark sont délocalisé dans les campagnes .

 

Capture d’écran 2020-10-02 à 17.19.08.png

 

 

 

le rabbin Bengelsdorf ,qui a épousé Evelyne, continue a collaborer avec le gouvernement allié , désormais ouvertement ,à l'Allemagne et continue a fermer les yeux sur l'antisémitisme flagrant . 

 

 


 

 

 

Il y a des émeutes quand soudain, en octobre 1942, Lindbergh disparaît avec son appareil. Le pays frôle la guerre civile, menace de sombrer dans le fascisme. L'intervention courageuse de la veuve de Lindbergh enraye la dérive américaine. Elections. Roosevelt retrouve la Maison-Blanche et l'Amérique entre en guerre avec ses alliés.

 

 

 


 

Dans son roman Philip Roth oppose la figure héroïque que voudrait incarner Lindbergh, notamment en pilotant à nouveau le Spirit of St. Louis, à la figure rassurante de Roosevelt, qui a permis à la communauté juive des États-Unis de s'intégrer au rêve américain, tout en manifestant son engagement contre le régime nazi au cours des années 1940 .

 

L'élection de Donald Trump en 2016 a suscité un regain d'intérêt pour les comparaisons entre le roman et la reprise du slogan « America first » par le nouveau président. Interrogé à ce sujet par Judith Thurman, Roth a fait part de son incompréhension face à cette élection, bien plus improbable selon lui que ne l'aurait été en son temps celle d'un héros national tel que Lindbergh.

Pour cette même journaliste et pourPierre Assouline, l'estime mutuelle affichée par le candidat Trump et le président Vladimir Poutine pourrait être rapprochée des relations imaginées par le romancier entre Lindbergh et Hitler. Mark P. Bresnan voit encore d'autres point de convergences : Lindbergh et Trump sont tous deux riches et célèbres, ils possèdent un avion privé, mais surtout leurs discours sont teintés de nationalisme ethnique à l'encontre des juifs pour le premier ou des immigrants mexicains pour le second.

La série est très intelligente car elle part d'un fait réel pour une alternative tout à fait crédible .L'histoire de l'Amérique est réinventée    

 

Charles Lindbergh est un héros ,en 1927, à tout juste 25 ans, accéde à la notoriété internationale en reliant en seulement 33 heures et 30 minutes, sans escale et en solitaire, New York à Paris, à bord de son désormais légendaire Spirit of Saint Louis.

Mais il a vécu aussi un calvaire  : en 1932, cinq ans après son exploit, son fils aîné, Charles Junior, âgé de vingt mois, est kidnappé et retrouvé mort malgré le paiement d’une rançon. La popularité de Lindbergh s’en est trouvée décuplée. Sa cote de popularité a atteint des sommets.

 

Comme dit Bess à Hermann : «Il nous apprend ce que c'est d'être juifs, Lindbergh. Nous nous figurons être américains, c'est tout.»

Hermann : «Il ose nous appeler les autres? Autre, lui-même. Lui a l'air le plus américain; eh bien, c'est celui qui l'est le moins. Cet homme est une erreur. Il ne devrait pas être où il est, il n'est pas à sa place, c'est bien simple.»

Il faut voir cette série captivante ou lire le roman de Philip Roth car cette alternative est une réelle possibilité qui peut arrivée aujourd'hui ou demain.

 

ANNE VR(-_-)XXX

 

 

 

 



02/10/2020
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 81 autres membres